undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

37
3,7 sur 5 étoiles
Turn Blue
Format: CDModifier
Prix:13,55 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mai 2014
Bon alors acheté ce dernier Black keys et déjà écouté plusieurs fois.
Le duo redresse la barre après El Camino ( trop rock FM et calibré succès) mais on est loin du niveau de maitrise de production de Brothers par exemple.

Certes j'adore le blues donc je suis plus sensible aux albums du duo qui s'en rapprochent mais objectivement Borthers et Attack étaient des merveilles de production, de sons et de chansons ( pas une à jeter). Même Papa Neil Young avouait dans son autobio qu'il était impressionné par Brothers.

Pour Turn blue : Le duo évolue encore. On se rapproche du rock progressif avec aussi des hommages évidents à Bowie. L'album est bon et courageux dans le sens ou il n' y a aucun tube évident. Pas de chanson qui se détache du lot. Un disque à l'ancienne qui s'écoute dans son ensemble.

Cependant il y a un gros défaut. Il y a un ventre mou au milieu de l'album. les 3 premiers titres sont excellents mais le soufflet retombe avec Fever ( la moins bonne chanson à mon avis et étonnement celle choisie pour promouvoir l'album ). Il faut attendre la chanson 7 pour que l'album retrouve son niveau du début et termine assez fort.

Un bon album mais plus un grand album 6.5/10
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
The Black Keys sortent leur 8e album et l’on peut mesurer le chemin musical accompli par ce duo (Dan Auerbach et Patrick Carney) américain venu de l’Ohio. Entre leurs premiers albums de rock blues aride et rugueux, mais néanmoins imaginatif, jusqu’ à ce nouvel opus qui se tournent résolument, non pas vers le bleu, mais la pop, on aurait du mal à croire que ce sont les mêmes artistes qu’on écoute.

Le tournant qui a fait sortir le groupe des ornières d’une reconnaissance plutôt confidentielle vers la lumière d’un véritable succès commercial fut le magnifique album Attack & Release. L’arme fatale : le producteur Danger Mouse, déjà, qui avait permis au groupe d’allier avec intelligence et subtilité, un blues aux racines profondes avec la modernité d’une production qui restait parfaitement dans l’esprit de cette musique rugueuse. L’excellent Brothers, sans Danger Mouse cette fois (sauf sur un titre), avait conservé cet esprit.

Avec El Camino, on assistait au retour aux manettes de Danger Mouse, avec une tonalité cette fois beaucoup plus pop (des chœurs féminins apparaissent, ainsi que des synthétiseurs et autres sonorités électroniques), avec des mélodies plus accrocheuses peut-être, plus gaies et plus simples.

Turn to Blue s’inscrit résolument dans les traces de cette troisième période, pop, mélodique, des chansons faites pour obtenir sans aucun doute un nouveau grand succès auprès du public. Le premier titre laissait cependant entrevoir une nouvelle évolution, Weight of Love, le plus long jamais enregistré par le duo (6’50), superbe morceau (à mon sens le meilleur de l’album) dans un esprit progressif avec une longue intro instrumentale, des guitares qui chantent au début et à la fin et dans une tonalité plutôt nostalgique. Mais dès le morceau suivant, on retrouve l’ambiance d’El Camino, avec une base rock certes, mais aussi une production pop assez cossue et des chœurs féminins. La suite est finalement à l’avenant, les titres s’enchaînent avec efficacité, certains lorgnant plus vers le côté pop électro (Fever, Bullet in the Brain, 10 lovers) d’autres, plus rarement, revenant à un blues plus dépouillé (It’s up to you now, avec un bon gros son de guitare, ou la très belle balade In our Prime), s’achevant sur un morceau qui, allez savoir pourquoi, me fait penser pour le coup à du vieux Fleetwood Mac (sans doute quelque chose dans le voix de Dan Auerbach).

Il faut reconnaître que ce mélange, très réussi, donne au son des Black Keys d’aujourd’hui, quelque chose de très contemporain mais aussi de très original, une sorte de Blues pop, a tendance électro. Ce nouvel opus est dans la suite logique du précédent, il n’y a pas de faute de parcours dans les 11 titres qui se suivent, pas de faute de goût. Mais on peut aussi regretter, sinon la disparition, du moins une certaine mise en retrait des racines blues du duo. Il n’en reste pas moi un très bon album qui plaira aux nouveaux fans du groupe, mais aux anciens ?
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 juillet 2014
Je suis déçue par rapport aux albums précédents.
j'aimais l'aspect blues qui correspondait parfaitement avec la voix du chanteur;
là, je pense qu'ils essayent de s'adresser à un plus large public.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 août 2014
A une époque où tous les albums importants évoquent systématiquement des musiques déjà entendues, prouvant que l'ère du grand recyclage est définitivement arrivée, "Turn Blue" presente l'avantage non négligeable de ne guère sonner que comme un disque des Black Keys - détournés vers le Middle of the Road, certes - et de nous procurer un plaisir franc, celui de ne pas avoir à chercher des références à cette musique légère, ludique, gentiment séduisante. Des chansons blues/soul bien trempées dans la soupe pop, avec des mélodies accrocheuses, rapidement mémorisables, illuminées ça et là de solos de guitare flamboyants mais pertinents, et, partout, une délicieuse impression de plaisir pris par les musiciens autant que dispensé à l'auditeur : voilà aujourd'hui comment on peut résumer un album des "Black Keys". Les fans des premières heures du groupe pourront bien pester et rager, le reste de l'humanité ni verra probablement que du bien... si ce n'est que, indéniablement, "Turn Blue" est un disque qui descend en pente douce, depuis l'ouverture parfaite de "Weight Of Love", certainement l'un des grands morceaux de l'année, jusqu'à une conclusion assez minable ("Gotta Get Away") en rock stonien léthargique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 mai 2014
Fan hardcore passez votre chemin! Tel pourrait être résumé ce disque. En effet les fans de la première heure ne pourront être que déçu par cet opus dans la droite ligne du précédent. C'est vrai les Black Keys ne mettent plus forcément le blues en avant mais ils cherchent sans se perdre. Il ne faut surtout pas se fier au single bien peu représentatif de l'album (ils le sont tous plus ou moins non ?) par contre ils nous refont le coup du mélange pop rock. Pour une fois qu'une étiquette colle vraiment à un groupe sans devenir un pansement dont on n'arriverait pas à se débarrasser, on ne va pas se plaindre. Les mélodies sont travaillées, suaves pour certains titres, énergiques pour d'autres et on se surprend à les chanter quand on a coupé le son. Et quand on y retourne, on se rend compte qu'on avait oublié d'entendre un tas de truc: n'est - ce pas là la marque d'une bonne chanson ? Pour le reste c'est vrai que les deux ou trois titres du milieu de l'album en sont un peu le ventre mou mais tout de même tout n'est pas à jeter (à part le single peut - être). Mention spéciale pour les titre d'ouvertures weight of love et de cloture gotta get away mais mes préférées restent Turn Blue (Il y a bien un peu de blues là dedans quand même) et It's up to you où ils font apparaître le grand canyon ni plus ni moins. Bonne musique et n'oubliez pas, acheter un disque c'est protéger ses oreilles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
entamé depuis "attack & release",leur mutation sévit de disque en disque jusqu’à "turn blue"! les fans des premiers jours (comme moi) seront surpris par l'orientation prisent par nos compères , mais pas tout à fait déçu par leur innovation! si le dernier ("el camino") a surpris, plus d'un en sont restés baba! comment un groupe de blues "gras" (écoutez le premier cd) a pu accouché d'un titre comme lonely boy? LE TALENT! donc ,ce "turn blue" déroute a la première écoute ,mais incite à le remettre de suite afin de mieux percevoir ou ils veulent en venir...et de ce fait ,on en reste accro a la troisième écoute! FORT,ils sont fort ,et même si certains morceaux ne sont pas a la hauteur de leur talent (je n'en citerai aucun ,vous laissant seul juges de vos opinions); le fait est de reconnaître qu'en quelques années ,ils sont devenus des incontournables de la musique dite "pop"! courrez donc acheter ce cd au plus vite , et régalez vous! c'est comme dans le cochon,tout est bon!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 août 2014
Quelle évolution et quelle diversité dans les morceaux :
on passe de la ballade avec des sonorités à la Pink Floyd a du pur rock blues Black keys en passant par du pop electro de très bonne facture.
A chaque écoute on apprécie encore plus la créativité de ce groupe magique.
Achetez-le les yeux fermés, c'est superbe !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juin 2014
Ils ont abandonné l essence première depuis un moment, le blues n'est le moteur de leur musique, c'est d'ailleurs grâce a ces choix qu'ils sont devenus si populaires, ne boudons pas notre plaisir , il s'agit d'un joli disque de Pop musique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 novembre 2014
J'adore.
C'est très loin du blues rock garage des premiers opus, mais les Black Keys savent surprendre et être efficace là où on ne les attends pas. Un petit air de Pinck Floyd derrière tout ça...J'adore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 août 2014
Benoitement je croyais acheté le dernier Black Crowes...................La première écoute m'a donc un peu surprise....
Puis dubitatif, j'ai pris la pochette dans mes mains me demandant à quel gros malin j'avais à faire : un certain Dan Auerbach, certainement chouchou des Inrocks, gros vendeur devant l'éternel et responsable de l'album El Camino, complètement inécoutable...........

Disons que c'est un croisement entre un fils à papa qui se prend pour Muddy Waters,Depêche Mode et le batteur d'Indochine...........
Ce n'est pas complétement inintéressant puisque ma femme a dansé...........: un choc de génération, vous dis-je !!!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
El Camino
El Camino de The Black Keys (CD - 2011)

Brothers
Brothers de The Black Keys (CD - 2010)

Attack & Release
Attack & Release de The Black Keys (CD - 2008)