Commentaires en ligne


22 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


23 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Reconquering the throne.
Accept est de retour ! Chouette ! Enfin, chouette...
Les dernières tentatives de retour du fameux groupe allemand ne se sont pas soldées, en ce qui me concerne, par des sauts au plafond. Alors, forcément, méfiance.

Bon, inutile de faire durer le suspens dans la mesure où vous avez vu le nombre d'étoiles et lu le...
Publié le 20 août 2010 par orion

versus
Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Enième retour raté
Nouveau retour d'Accept... sans UDO qui plus est ! Hélas, l'ensemble est vraiment trop faible pour rivaliser avec l'excellent Heavy Metal que produisait le groupe à ses débuts.

Encore une déception.
Publié il y a 20 mois par Strangueloop


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

23 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Reconquering the throne., 20 août 2010
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
Accept est de retour ! Chouette ! Enfin, chouette...
Les dernières tentatives de retour du fameux groupe allemand ne se sont pas soldées, en ce qui me concerne, par des sauts au plafond. Alors, forcément, méfiance.

Bon, inutile de faire durer le suspens dans la mesure où vous avez vu le nombre d'étoiles et lu le titre. Accept, le vrai, celui des Balls to the wall et autre Restless And Wild est bel et bien de retour. Chose incroyable, ils ont retrouvé la recette égarée depuis plus d'une vingtaine d'années. Wolf Hoffmann et Peter Baltes, les deux piliers, sont allés rechercher leur vieux complice Herman Frank et reprennent du service avec l'aide de Stefan Schwarzmann à la batterie (Running Wild, UDO et déjà Accept). Les rythmiques carrées sont bien là, les choeurs qui ont fait la réputation du groupe également ("Teutonic Terror", "The abyss", "Blood of the nations"...) Et les solos de Wolf Hoffmann ont retrouvé leur efficacité.
Mais Accept sans son charismatique et emblématique chanteur Udo Dirkschneider (qui a préféré continuer sa carrière avec son groupe, UDO) est-ce vraiment Accept ?
Alors là, bonne pioche ! La dernière fois (et la seule) qu'Accept a enregistré un album sans Udo, je dois dire que ça ne m'a pas emballé plus que ça (il faut dire aussi que musicalement, ce n'était plus ça non plus). Mark Tornillo, le nouveau venu, colle parfaitement à la musique d'Accept. Il arrive même à nous rappeler Udo par moments ("Teutonic Terror", "Rolling thunder") en moins abrasif, tout de même. Mais imaginez déjà les concerts du groupe avec un chanteur qui pourra reprendre les anciens titres sans problème.
En ce qui concerne les nouvelles compos, les trois premiers morceaux devraient mettre tous les vieux fans d'Accept d'accord tant ils peuvent rappeler les grandes heures du groupe. Accept nous ressort ses hymnes bien lourds ("Blood of the nations", "Teutonic terror") mais aussi des titres bien plus speed ("Locked and loaded", "No shelter"). La ballade typiquement Acceptienne n'est pas oubliée ("Kill the pain"). Un peu de nouveauté avec "Shades of death" et ses orchestrations (si, si! Bon ce n'est pas du Nightwish, mais ça surprend quand même de la part de ce groupe.) Quant au riff de "New world comin'", comment ne pas penser à celui de "Princess of the dawn"?
Bref, du bon travail qui me fait dire que pas mal de ces titres auront leur place dans les setlists du groupe en concert, parmi les grands classiques.
Et pour couronner le tout, le son est énorme (Andy Sneap aux manettes) mais sans dénaturer le "son Accept".
Tout cela me fait penser que Udo va peut-être bien regretter de ne pas avoir pris part à l'aventure.

Je n'attendais vraiment plus rien de ce groupe que je pensais mort et enterré. A ma grande surprise, ils sont encore capable de venir nous botter les fesses. Je sais pas vous, mais moi, ça me fait vachement plaisir !
Voici donc "Blood of the nations" un très bon album de Heavy Metal à l'ancienne comme on aime. Si, comme moi, vous êtes fan du groupe et que Balls to the wall, Breaker, Restless And Wild ou encore Metal Heart font partie des albums que vous écoutez régulièrement, je suis sûr que vous allez adorer !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Accept de retour parmi l'élite du Heavy Metal !!, 31 août 2010
Par 
fifi59 - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
En préambule, j'avoue que l'optimisme n'était pas totalement de mise lorsque j'ai appris qu'un nouvel album d'Accept allait sortir. En effet, j'avais plutôt été déçu par les deux dernières livraisons du groupe (Death Row en 1994 et Predator en 1996...bon sang, quatorze ans déjà !). Ensuite, Udo Dirkschneider, son emblématique chanteur, n'allait pas être de la partie (le seul album d'Accept sur lequel il n'est pas est Eat the heat (Réédition 1988), datant de 1989). Il n'a pas souhaité prendre part à l'aventure et continue donc sa brillante carrière solo.
Et bien après avoir écouté ce nouvel opus, je le clame haut et fort : 'Blood Of The Nations' est une bombe !!

En 1968 nait Band X, rebaptisé Accept en 1971, qui enregistre onze albums studio entre 1979 et 1996.
Le groupe commence donc sa carrière discographique en 1979 ("Accept") et le second album (I'M A Rebel, en 1980) permettra d'apprécier l'un des "tubes" du groupe, à savoir "I'm A Rebel".
J'ai découvert Accept avec le monumental Restless And Wild (1982) et ses méga-hits ("Fast As A Shark", "Restless And Wild" ou "Princess Of The Dawn"). Le qualificatif "monumental" s'applique d'ailleurs aussi au précédent album (Breaker, 1981) et au suivant (Balls to the wall (Réédition 1983), 1983).
N'y allons pas par quatre chemins, ces albums sont absolument incontournables pour tout fan de Heavy Metal qui se respecte et constituent une trilogie trônant au zénith du genre !
Le groupe enregistre ensuite deux excellents albums, bourrés de titres particulièrement accrocheurs (Metal Heart (Remaster Edition) en 1985 et Russian Roulette (Remaster Edition) en 1986).
En 1987, Udo quitte le groupe et fonde son projet solo nommé...U.D.O. !
C'est donc un autre chanteur (américain), David Reece, qui sera présent sur l'album suivant ("Eat The Heat"), disque sympa mais à des années-lumières des précédents, s'orientant dans une voie assez Hard FM et donc finalement trop éloignée du style spécifique du groupe.
Après le retour d'Udo, trois albums sortent (le bon Objection Overruled en 1993 et les mitigés "Death Row" et "Predator") puis le groupe se sépare en 1996...et se reforme en 2005, mais uniquement pour des festivals.
Accept, c'est fini pourrait-on croire, définitivement.
Mais en 2009, un retour est à l'ordre du jour, sous l'impulsion de Peter Baltes et Wolf Hofmann (respectivement bassiste et guitariste du groupe depuis 1976, donc présents tous les albums). Mais ce sera sans Udo, qui a refusé de participer à la reformation, craignant que cela ne fonctionne pas. De plus, son groupe est sa priorité.
Par contre, Herman Franck (guitare, qui joue sur "Restless And Wild" et "Balls To The Wall") et Stefan Schwarzmann (batterie, qui est sur "Death Raw") seront de la partie.
Trouver un chanteur qui corresponde parfaitement au style déployé par le groupe était une tâche ardue.
Et bien je pense, en toute objectivité, qu'Accept a aujourd'hui le chanteur idéal en la personne de Mark Tornillo (TT Quick). Il incarne à mes yeux un choix particulièrement judicieux puisqu'il rappelle parfois Udo au niveau de certaines intonations, mais a également ses propres spécificités, en adéquation totale avec la musique proposée.

"Blood Of The Nations" est donc le douzième opus d'Accept.
Si le line-up est sans conteste de haute volée, il fallait également des titres qui tiennent la route ainsi qu'une production à la hauteur.
Pas de souci pour le son puisque c'est Andy Sneap (Arch Enemy, Blaze, Megadeth, Exodus...) qui s'y colle. Sans surprise, la production est donc imposante, mettant parfaitement en valeur les compositions du groupe.

Et justement, les compositions, sont-elles en mesure de relancer Accept sur le devant de la scène Heavy Metal ?
Le premier titre a tendance à indiquer que c'est le cas. "Beat The Bastards" est direct, la griffe du groupe est immédiatement identifiable, avec ses rythmiques robustes et ses soli efficaces. Quant à Mark Tornillo, il est très convaincant, avec sa voix éraillée, puissante et capable d'être haut perchée. Tendance confirmée avec "Teutonic Terror" et son mid-tempo bien Heavy agrémenté de choeurs typiques du groupe (qu'on rencontrera parfois sur l'album).
"The Abyss" et "Blood Of The Nations" sont dans la lignée, mélodiques, puissants et accrocheurs.
Avec "Shades Of Death", titre sombre et assez fascinant, je suis notamment conquis par son début incluant des éléments Symphoniques.
Changement radical d'ambiance avec le dévastateur "Locked And Loaded", puis la superbe ballade aux atours Symphoniques nommée "Kill The Pain" (que Scorpions n'aurait pas reniée) nous confirme, si besoin était, que le nouveau chanteur n'est pas un clone. Il tire parfaitement son épingle du jeu en mettant en avant l'aspect émotionnel de sa voix, qui s'avère ici très mélodieuse. Ceci ajouté au fantastique boulot de Wolf à la guitare, nous avons là un morceau de toute beauté !
"Rollin' Thunder" déboule, bien rentre-dedans, puis "Pandemic" vient démontrer que, depuis le début de l'album, il n'y a pas de points faibles...et ce n'est pas la suite qui viendra infirmer cela !
"New World Comin'", avec quelques accents "Princess Of The Dawn", retient l'attention avec son riff entêtant.
Le rapide "No Shelter" précède "Bucket Full Of Hate" qui clôt "Blood Of The Nations" avec ce sentiment que l'inspiration a été au rendez-vous durant l'ensemble de l'album, avec peut-être, selon moi, une mention spéciale pour quelques titres ("The Abyss", "Shades Of Death", "Rollin' Thunder", "Kill The Pain" ou "New World Comin'").

Alors, retour gagnant ? Incontestablement, c'est un OUI franc et massif !!
"Blood Of The Nations" est un album parfaitement interprété, solide, mélodique, doté de superbes soli et d'une base rythmique imposante. Ajoutons à cela un excellent chanteur, une production magistrale et on obtient un album qui mérite de cartonner car, on peut l'affirmer, Accept est de retour et il est en pleine forme !
Souhaitons maintenant que cette reformation soit définitive, avec ce line-up et d'autres albums de cet acabit.

Tracklist Blood Of The Nations :

01. Beat The Bastards
02. Teutonic Terror
03. The Abyss
04. Blood Of The Nations
05. Shades Of Death
06. Locked And Loaded
07. Kill The Pain
08. Rollin' Thunder
09. Pandemic
10. New World Comin'
11. No Shelter
12. Bucket Full Of Hate

Notons que cette édition limitée est indispensable car elle inclut un excellent titre bonus ("Time Machine") qui a totalement sa place au sein des autres compositions et qui n'est absolument pas de moindre intérêt !

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 REJOUISSANT, 19 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
Quelle claque !! Moi qui avait abandonné les teutons en 1985 avec l'album Metal Heart,je dois avouer que la sortie de ce nouvel opus,en plus sans Udo,me laissait perplexe.J'ai bien fait de passer outre mes reticenses car on peut sans aucun doute dire que ce "Blood of the Nations" est bel et bien l'album heavy metal de l'année 2010.Oui j'ai bien dit du heavy metal,du vrai,du qui sent bon les années 80 et comme on en fait quasimment plus...12 titres qui sont autant de grenades degoupillées plus une ballade (Kill the Pain)pas mielleuse pour autant,des solis en veux tu en voila et un Mark Tornillo dont le chant est au moins à la hauteur de celui de Dirkschneider font de cette galette un indispensable pour tout fan de heavy metal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 C'est de la balle (to the wall !), 21 août 2010
Par 
M. Florian Goujon "filmscultes" (Provins, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
J'ai la chance d'avoir la galette de "Blood of the Nations" un petit peu avant sa sortie.
Pas la peine de faire dans la poésie sirupeuse, on va droit au but : cet album est une bombe et balaie tout sur son passage.
Hormis la laide pochette, quoique pour les afficionnados, ceux-ci auront compris qu'il s'agit du "Sign of Victory" décrit dans l'album "Balls to the Wall", les 13 morceaux sont des tueries, même le titre bonus.
Quasiment aucune faute de goût, et dieu sait si pour Accept, ce n'était pas gagné à l'origine.
Déjà un nouveau chanteur Mark Tornillo (et pour succéder à Udo, il fallait THE singer) qui a une voix dantesque, des compos surboostées, des soli parfaitement maitrisés... font que cet album est l'album de l'année.
Ce cd est à ranger à côté de "Restless & Wild", "Balls to the Wall" et "Metal Heart".
Aucun risque d'être déçu !
Orion dans l'autre commentaire a très bien décrit la galette, pour ma part, s'il fallait trouver un bémol, je dirai juste que le morceau "Kill the Pain" est plus proche des compos Wolf Hoffmann (et aurait été très bien dans l'album "Classical") que des vraies compos d'Accept, mais il s'agit vraiment de la petite bête.
Bref, Accept 2010 est de retour avec quelques anciens (Hermann Franck et Stephan Schwarzman qui ont officié sur quelques albums d'Accept voire d'U.D.O.), un nouveau venu (Mark Tornillo et quelle voix !) et les deux bêtes de scène que sont Wolf Hoffmann et Peter Baltes.
A acheter les yeux fermés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Udo qui ?, 12 juin 2011
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (CD)
Ce que je vais écrire va probablement énerver pas mal de fans d'Accept mais, en tant que connaisseur de l'oeuvre du groupe, j'ose : « Mark Tornillo est un meilleur chanteur (pour Accept) qu'Udo Dirkschneider rêverait de l'être ». Cela fait-il de ce nouvel album d'Accept l'égal de leurs classiques avec le blond à verticalité réduite ? Certainement pas ! Cependant, je sens que le refus de participer à cette nouvelle reformation de l'iconique frontman fut, en définitive une bonne nouvelle pour Wolf Hoffman & Cie. Bonne nouvelle confirmée par la cooptation de l'ex-TT Quick qui, en ne bouleversant pas les habitudes des fans du groupe réussit à rajouter un petit quelque chose en plus à sa performance.

Vraiment, Blood of the Nations n'eût pas été aussi bon si Udo avait relevé le challenge. Et, le fait est que cette galette dépasse (et de loin) tout ce que le groupe avait enregistré consécutivement à une première séparation et après le douloureux épisode d'Eat the Heat.

Blood of the Nations est un vrai album d'Accept, il en a les refrains accrocheurs, les riffs heavy metal teutoniques si particuliers du groupe, les splendides soli de Wolf Hoffman, les chansons rapides comme il en faut et les mid-tempo énergiques comme à leur époque de gloire... Non, vraiment, rien ne manque d'autant que les compositions sont suffisamment inspirées - bien qu'on sente qu'elles ont été composées pour contenter les aficionados du groupe - et naturelles pour faire leur petit effet. En fait, dès la première écoute, j'ai rapidement oublié l'absence d'un des membres fondateurs et pris un vrai pied avec une musique qui n'essaye pas d'être plus ambitieuse qu'elle ne le mérite. On a donc affaire à un bon album de Heavy Metal à l'ancienne où les surprises sont rares mais qui fonctionne de bout en bout.

Bien sûr, le monde du Heavy Metal a beaucoup changé dans les 14 années où Accept en a été absent, pourtant, il n'y paraît pas avec une production moderne et puissante. Qui plus est, sans pourtant chambouler leur son, les membres d'Accept se sont laisser aller à quelques extravagances comme la power ballad The Abyss ou quelques claviers sur Shades of Death. Ajoutez à ceci que Tornillo, avec un registre plus large et mélodique que son prédécesseur, remplit parfaitement la mission qui lui avait été allouée et vous obtenez un album qui titille les références du catalogue d'Accept et trouvera harmonieusement sa place aux côtés d'un Restless and Wild, d'un Metal Heart ou d'un Balls to the Wall.

En définitive, si Blood of the Nations ne bouleversera pas le monde du Metal, je suis persuadé qu'il sera un régal pour ceux qui cherchent du traditionnel et, bien qu'il eût pu être un poil plus court et donc plus digeste sans les 2/3 morceaux anecdotiques qui le parsème, il demeure une excellente surprise et la preuve irréfutable qu'Accept peut bien survivre sans son emblématique chanteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ACCEPT, La Bombe de l'année???, 4 septembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
Et oui, qui misait sur ACCEPT?? personne surtout depuis que nous avons appris que le célèbre UDO ne serait pas de la partie!! Mais, force est de reconnaitre que le groupe a bien surpris son monde... Un coup de projecteur bien mérité pour la bande des 5 avec le "petit" nouveau au chant Mark Tornillo. Une mention toute particulière à ce dernier qui fait preuve d'un talent indéniable, son chant ne se contente pas de copier-coller le frontman d'antan, il fait bien plus, complètement impliqué dans son sujet, sa fougue permet au groupe de retrouver une seconde jeunesse!!
On avait découvert avant la sortie de l'opus,le clip "Teutonic Terror", un titre fort qui envoi le bois, et oui ACCEPT est l'un des rare groupe à ressembler à une énorme machine de guerre qui vous prend aux tripes!! (je vous raconte pas en live....!)
Si vous avez aimé ce Teutonic Terror, sachez que cet album en entier est du même acabit, une prod digne des plus grands, une section rythmique emmené par un chef de fil Wolf Hoffman, étonnante.
Bref, une des meilleurs sorties de l'année!!

Mention Excellent : Teutonic Terror-The Abyss-Blood of the Nations-Shades of death-Time Machine-Rolling Thunder!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bonne surprise, un come-back réussit !, 22 septembre 2010
Par 
Bégoc (Brest, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
L'histoire d'Accept est mouvementée. Après une période faste en albums de qualité (1979 - 1985), le groupe allemand décide de conquérir le marché US avec l'album Eat The Heat en 1989. Malheureusement, l'échec de cet album sonne le glas du groupe qui se sépare. Dans les années 90, plusieurs reformations et splits se succèdent autour de la sortie de trois albums très moyens, ce qui va finalement précipiter le groupe dans un grand clash en 1996. Il aura fallu attendre 2005 pour qu'un vague projet de « come back » voit le jour. Sous l'impulsion des indéboulonnables Wolf Hoffmann et Peter Baltes, un retour semble enfin possible. Ils parviennent à convaincre Herman Franck et Stephan Schwarzmann, des musiciens ayant déjà travaillé avec Accept, de participer à cette nouvelle aventure. Malheureusement en 2009 Udo Dirkschneider, chanteur historique d'Accept, refuse finalement de revenir au micro et préfère se consacrer à son groupe U.D.O. C'est donc Mark Tornillo (TT Quick) qui sera recruté avec la difficile mission de remplacer Udo sans toutefois dénaturer le style d'Accept.

C'est donc là que se situe la clé de la réussite du retour d'Accept. Mark Tornillo est très convaincant, il a une voix puissante, moins nasillard qu'Udo. Si on peut le classer dans la catégorie des voix passée au papier de verre, il parvient toutefois à varier son chant en proposant des breaks comme sur la pièce The Abyss et du chant clair sur Kill The Pain. Il réussit même parfois à faire oublier son illustre prédécesseur et l'auditeur n'y verra que du feu. Le choix de Mark Tornillo s'avère finalement judicieux. Si les fans de réjouissent du retour d'Accept, ils ne devraient pas désespérer de l'absence d'Udo Dirkschneider.

L'album en lui-même est composé de douze titres de Heavy Metal « teutonique » sans concession. La version digipack contient un treizième titre bonus. Seule la Power Ballade Kill The Pain propose une pause musicale fort bienvenue. Les onze autres titres se basent sur une assise rythmique imposante, des riffs solides et de qualité ainsi que des solos magistraux. Dans sa globalité, cet opus est un plaidoyer à la gloire d'un Heavy Metal traditionnel et relativement agressif. Mais attention, Accept ne sombre pas dans la nostalgie ni la facilité. Le groupe s'exprime de façon variée et moderne. Le nouvel homme fort, Wolf Hoffmann, montre son talent de guitariste à travers ses solos affutés et parfaitement adaptés à la situation. Il réussit à surprendre en plaçant ici ou là des effets sonores inattendus, voir même en se lançant dans les solos là où ses confrères attendraient la fin du second refrain ou du couplet. Chapeau bas l'artiste !

Avec le choix de Mark Tornillo et grâce à des compos Heavy Metal de hautes volés, Accept réussit un retour gagnant. Cet album réussit la synthèse d'un Heavy Metal traditionnel et d'un son plus moderne. Une bonne surprise !

Rony - 12/09/2010
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 c'est de la balle c'est clair, 27 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
je ne peux que plussoyer avec les 2 commentaires précédents .
fan de la première heure , j'ai quelques faits d'armes remarquables ... leur tournée 81 en première partie de Judas Priest et en Angleterre siouplait ! je pense savoir de quoi je parle .
Alors le Udo ? manque pas ? ben non ce chanteur réussi le prodige a éclipser le glapisseur .
Quand aux riffs omfg mais ils sont monstrueux , des surprises comme ça on n'en trouve pas tous les ans .
foncez dessus brave gens les flying V sont de retour et elles sont pas en carton !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 agréable surprise, 14 novembre 2010
Par 
Pastre (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (Edition Limitée) (CD)
Bien que n'ayant pas écouté Accept depuis fort longtemps(j'étais un adepte de l'époque "restless and wild,balls to the wall")je me suis laissé tenter par ce nouvel opus aux critiques plutôt favorables.Et grand bien m'a pris car cet album réussi l'exploit d'allier des riffs inspirés avec ce nouveau chanteur au timbre de voix proche de Udo.L'énergie et l'inspiration sont là sans sombrer dans le ringard le tout avec une bonne production et un son à la hauteur de cette reformation aussi inattendue que réussie.Vingt ans plus tard,pourquoi pas tant que cela reste de cette qualité?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Second souffle, 23 juin 2012
Par 
D. Vincent (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Of The Nations (CD)
Ça fait plusieurs années qu'avec Accept que j'avais décroché. Depuis "Russian Roulette" je crois.
Je les avais vu en première partie de Maiden, il y a bien longtemps.
Ce clone Teuton d'AC/DC est donc revenu sur le devant de la scène avec un nouveau chanteur Mark Tornillo avec ce fameux "Blood of the Nations" sans Udo bien décidé de continuer sa carrière solo.
Il ne faut pas s'attendre à quelque choses de vraiment neuf. Le groupe applique méthodiquement les recettes des albums "Restless and wild" et "Balls to the Walls". On ne change pas une formule qui gagne.
Morceaux riffs- mitrailles, choeurs martiaux et rentre-dedans comme "Teutonic Terror"(le meilleur de l'album) et "Beat the bastards".
Des titres résolument de facture Hard des années 80 comme "Pandemic" avec un son actuel, on pense à "No shelter" autre meilleur titre qui rivalise quelque-part avec leurs homologues Teutons Helloween.
Il faut souligner deux caractéristiques pour cet album, la prestation impeccable du chanteur Mark Tornillo qui fait parfaitement l'affaire, puis l'effort de composition que constituent "Shades of death" superbe avec son intro morbide et la ballade "Kill the pain" avec une belle ligne mélodique du guitariste Wolf Hoffmann.
Bel effort méritoire avec "Bucket full of hate" avec son intro originale, qui ne déparerait pas sur un album de
Metallica.
Un second souffle qui relance la carrière d'Accept ce qui constitue une belle surprise!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Blood Of The Nations
Blood Of The Nations de Accept (CD)
Cliquez pour plus d'informations
Habituellement expédié sous 4 à 5 jours
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit