Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Live In London" : live evil(ution)., 24 mai 2014
Par 
Voodoo. (in the south of witches valley.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in London Hammersmith 93 (CD)
"Live In London" est l'extrait d'une tournée Européenne qui s'achevait à l'issue de cette date (le 12 Décembre '93), qui voyait le réveil du groupe (après un sommeil long de deux ans), où Dio repoussait ses limites en empruntant de nouvelles voies (sombres et futuristes).
"Strange Highways" ayant été publié dans un premier temps en Octobre '93 en Europe, puis (une fois la tournée achevée) début '94 aux U.S.A. On retrouve sur ce live (autour du chanteur), le line up (à fond) qui a engendré ce nouvel album (Vinny Appice, Tracy G, Jeff Pilson et Scott Warren), qui célébrait le retour du groupe après l'issue fatale du second passage de Ronnie James Dio au sein de Black Sabbath, en '92. Ce déroutant "Strange Highways" (néanmoins fantastique) est largement représenté (ce qui fait l'attrait de ce concert inédit). Passé un intensif "Stand Up And Shout" qui ouvre les hostilités et un (prévenant) "Don't Talk To Strangers" du tonnerre (qui évoquent le passé via l'album "Holy Diver" revisité à quatre reprises), la place est faite aux nouveautés d'abord avec l'éponyme et mystique "Strange Highways" (ces deux albums aux styles différents se voyant séparés par une décennie), puis les maléfiques "Evilution" et "Pain". Ces nouveaux morceaux extrêmement puissants, étant majoritairement lents et écrasants. Les guitares de Tracy G s'appuyant plus sur d'épais riffs démoniaques, et des ambiances sombres que des solos de virtuoses. Or si le son du concert (publié à titre posthume) est bon (et assez brut), il manque d'un peu plus d'ampleur à cette production, qui n'atteint pas complètement les critères d'une sortie officielle (ce qu'aurait sûrement apporté son leader de producteur). Après son (récent) passage dans Black Sabbath, Dio reprend trois titres de son ancien groupe contre un seul de Rainbow. Ronnie James Dio (n'interprétant plus que des morceaux de ses deux premiers albums) présente (mélangés à ces classiques), trois nouveaux extraits (issus de voies plus sombres), le bloody "Jesus Mary & The Holy Ghost" le groovy "Hollywood Black" et (en rappel), le speedy "Here's To You" qui clôt le concert.
Cet inattendu "Live In London" est un concert d'une période (pas forcément la plus connue) de Dio (qui mérite pourtant d'être découverte d'urgence), ne serait-ce que pour la qualité et l'interprétation déployées lors du set. Le groupe affichant une pêche d'enfer (où la voix de Ronnie James Dio excelle), à travers des voies étranges mais passionnantes. Un live (document) à savourer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit