Commentaires en ligne


 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un étonnant blockbuster biblique
Noé est l’adaptation cinématographique des chapitres 5 à 9 du livre biblique de la Genèse par Darren Aronofsky, précédemment réalisateur de films aussi divers que marquants comme Pi, Requiem for a Dream, The Fountain ou Black Swan. Puisqu’il y a beaucoup à dire sur ce projet, commençons par les acteurs...
Publié il y a 13 mois par FX de Vasselot

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 A voir mais.... pas vraiment en fin de compte
J'attendais.............. autre chose..
En principe j'aime bien les adaptations plus "libre" d'un sujet, mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de moments "plat' dans le film, des moments ennuyeux...
Les idées étaient pourtant excellentes, faire dormir les animaux pour éviter de devoir les nourrir ainsi que les conflits...
Publié il y a 11 mois par Le loup


‹ Précédent | 1 212 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un étonnant blockbuster biblique, 16 juin 2014
Par 
FX de Vasselot (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Noé est l’adaptation cinématographique des chapitres 5 à 9 du livre biblique de la Genèse par Darren Aronofsky, précédemment réalisateur de films aussi divers que marquants comme Pi, Requiem for a Dream, The Fountain ou Black Swan. Puisqu’il y a beaucoup à dire sur ce projet, commençons par les acteurs. Un Russel Crowe imposant incarne le personnage-titre, avec une conviction et une présence certaines. Son Noé est un homme pour lequel l’obéissance à Dieu surpasse toute autre considération, et sa constance aura des conséquences disons brutales, du moins d’après les ajouts d’Aronofsky, également coscénariste. Sa progression psychologique, du père attentif qui demande à ses enfants d’éviter de tuer les fleurs en les cueillant au serviteur aveuglé prêt à commettre le mal au nom du bien, a de quoi surprendre mais Crowe parvient à rendre crédible ce grand écart (autant dans l’écriture du personnage et dans la distance par rapport au texte sacré). Du côté des jeunes, on retrouve avec plaisir un bon Logan Lerman (même si son chef d’œuvre reste, à ce jour, Le monde de Charlie), on découvre avec intérêt Douglas Booth, qui joue un peu du côté beau gosse lui ayant valu d’incarner Romeo dans une adaptation littérale du Shakespeare à sortir, et Emma Watson reste correcte, ce qui reste bien pour elle qui n’a jamais été une actrice impressionnante. Anthony Hopkins, égal à lui-même, nous sert sans effort particulier un Mathusalem très acceptable. Ray Winstone se révèle impressionnant en méchant Tubal-Caïn, descendant du fratricide fils d’Adam, même si son rôle semble avoir été taillé pour le Mickey Rourke d’Immortels. Enfin et surtout, Jennifer Connely signe des retrouvailles de grande classe avec son réalisateur de Requiem for a dream. Avec sa quarantaine splendide et assumée, elle offre une partition magnétique en épouse de Noé, capable de tenir tête à Crowe dans toutes ses scènes et d’en offrir un contrepoint passionnant et humain, salutaire pour les spectateurs désarçonnés par les choix du personnage-titre.

Sur le fond, et sans chercher à être exhaustif, il y a beaucoup à dire sur cette adaptation du célèbre passage biblique.

1 – Le film offre une surprenante fidélité au texte, en tout cas par l’absence d’omission. Aronofsky n’a rien éludé de ce qui pourrait déranger le spectateur ; au contraire, il en a même un peu rajouté concernant la mort de l’humanité, femmes et enfants compris. De nombreux détails qui pourraient surprendre se révèlent tirés de la Bible (le corbeau avant la colombe, le déluge venant autant de la terre que du ciel, la généalogie de Noé, etc). D’où l’intérêt de relire la Genèse avant d’y aller, afin de mieux faire le tri entre la fidélité et les ajouts.
2 – Plusieurs libertés ont néanmoins été prises par rapport à la Bible. Certaines restent sans conséquences (la position de la porte de l’arche, le fait qu’elle soit faite de troncs d’arbres et non de roseaux, l’aide des Nephilim pendant sa construction, la tente de Noé transformée en grotte, etc). D’autres sont plus discutables, comme la représentation d’Adam et Eve comme deux grosses lucioles asexuées ou le premier arc-en-ciel présenté comme une gigantesque balise lumineuse laissant planer des doutes sur le bon goût esthétique de Dieu, mais pas au point de trahir le texte d’origine, selon moi.
3 – Certaines des libertés relèvent de la licence poétique, mais apportent un réel approfondissement et suscitent de fécondes réflexions. Par exemple, le dilemme de Noé est totalement inventé mais nous donne une vraie dimension de la détresse du croyant face au silence de Dieu et sur les précautions qu’il faut prendre pour les interpréter. La présence d’un intrus dans l’arche apporte de justes remarques sur la place de l’homme dans la Création et notamment son rapport aux animaux. Le personnage de l’épouse de Noé est très développé et apporte un point de vue extrêmement (voire trop ?) humain en contrepoint de l’obéissance (presque aveugle) de Noé à ce qu’il a perçu comme étant la volonté de Dieu. Autre différence : les fils de Noé sont censés être déjà mariés en entrant dans l’arche d’après la Bible, mais Aronofsky a changé cela afin d’en tirer plusieurs situations dramaturgiques valables ou intellectuellement passionnantes.

Très clairement, le Noé de Darren Aronofsky procède d’intentions parfaitement mystiques, à l’opposé complet, par exemple, d’un récit mythologique comme Troie, où l’intervention même des dieux avait été totalement écartée par les scénaristes, au mépris des sources homériques. Loin de basculer dans la catégorie « navet décérébré », le réalisateur assume parfaitement le caractère sacré de sa source, et a osé proposer au public un blockbuster spirituel comme on n’en voit que trop rarement au cinéma. Refusant de prendre son public pour un ramassis d’imbéciles, le scénario cherche bien à susciter sa réflexion, quitte à utiliser plusieurs situations moralement tendancieuses voire choquantes. Mais, à bien y regarder, la Bible elle-même n’est pas vraiment un conte pour enfants. Les images évitent la surenchère gratuite, le sang n’apparaît jamais à l’image, même si la violence de certaines scènes n’est pas occultée.

Dans les petits ratages du film (pour lesquels je retire 1 étoile à ma note), on notera que la scène représentant la Création en six jours (le premier des deux récits bibliques de création, celui du premier chapitre de la Genèse) est certes belle mais beaucoup moins impressionnante que son équivalent de The tree of life, que ce soit visuellement ou musicalement. Quant à la musique de Clint Mansell qui se veut grandiose, elle n’atteint jamais l’ampleur de la partition messianique de Maurice Jarre pour le Jésus de Nazareth de Zeffirelli.

Noé est donc un étonnant et passionnant blockbuster mystique, réalisé avec application par un Darren Aronofsky visiblement inspiré. Conseil : relisez au minimum les chapitres 5 à 9 de la Genèse, ou mieux encore les chapitres 1 à 9, AVANT d’aller voir le film. Il est toujours possible de les lire après, mais avant, c’est mieux. Ca vous prendra 15 mn et vous profiterez bien mieux du film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Contre vents et marées, je l'adore!, 21 octobre 2014
Par 
Ada Leema (Finistère + Québec (Montréal)) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé (DVD)
"Noah"(2014) m'a beaucoup plu. Pourtant, au vue des critiques à travers le monde, c'était loin d'être gagné. J'ai mis un temps fou avant de le visionner. Il est probable que plein de spectateurs espéraient un film style "The day after tomorrow"(2004) de Roland Emmerich, un film catastrophe avec Noé comme héros. Vouloir ce genre de spectacle en regardant l'oeuvre de Darren Aronofsky revient à souhaiter voir "Star Wars" en visionnant "Bridget Jones"... euh... pas sûr que l'exemple soit génial... pardon...
Bref, je me suis laissé porter par cette histoire aux paysages somptueux, aux effets stylés mais pas boursoufflés, aux personnages bien humains et forts. Oui, je revendique le droit d'aimer ce film. On peut se féliciter de son existence et profiter de sa trame, certes classique et librement inspirée de l'histoire de Noé.
Quant à lui reprocher son manque de "réalisme"... euh... là non plus, l'exemple ne semble guère judicieux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La reconquête de l'innocence, 17 avril 2014
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Malgré une métaphore écologique un peu lourdement mise en scène dans ses scènes d'ouvertures, le « Noé » de Darren Aronofsky parvient à imposer de manière très convaincante son style, ses choix esthétiques et sa lecture personnelle du Déluge et de la mission du patriarche Noé : un héros tourmenté, protecteur respectueux et intransigeant de la Création qui choisit finalement la voie de l'amour et la bienveillance.

Les films d'inspiration biblique avaient très largement disparu du cinéma contemporain (aux exceptions notables du polémique « La Passion du Christ » de Mel Gibson en 2004 ou du film plus confidentiel sur « La Nativité » de Catherine Hardwicke en 2006). « Noé » se présente de son côté comme un film complexe, mais accessible au grand-public, sur un thème universel et avec une approche à la fois dans l'air du temps - le sauvetage écologique de la planète - mais aussi plus traditionnelle, avec une vision divine très affirmée de la Création. Si Aronofsky prend des libertés avec le texte biblique, il ne remet néanmoins jamais en question sa trame et son message. Il actualise en quelque sorte son sujet, au point que l'on peut même parfois se demander à quelle époque se déroule le film (dans un passé lointain après le Péché Originel, dans un futur éloigné après une catastrophe écologique ?). C'est par contre son approche des tourments psychologiques de Noé qui surprendra, bien plus que la manière dont il introduit, dans son histoire, les Veilleurs.

Visuellement, le film est très réussi, avec des résurgences de ce que l'on avait déjà pu voir dans « The Fountain » (l'esthétique) ou dans « Black Swan » (les rêves). Bien que long de plus de deux heures et sans suspense sur son épilogue, le film captive, surprend et émeut le spectateur. Russell Crowe (Noé) Jennifer Connelly (actrice fétiche d'Aronofsky depuis « Requiem for a Dream »), Douglas Booth, Logan Lerman, Emma Watson et Antony Hopkins (les membres de sa famille) parviennent à conserver les premiers rôles qu'aurait pu leur ravir le déluge d'effet spéciaux mis en œuvre.

Les scènes narratives - le récit du Péché Originel, en ombres chinoises, ou celui de la Création - sont particulièrement poétiques et réussies. Le rythme et la construction du film sont également très convaincants, sans le moindre temps mort. Le « Noé » d'Aronofsky gagne d'ailleurs à être revu plusieurs, pour en percevoir vraiment toute la richesse. Quant à la musique de Klint Mansell, collaborateur de longue date d'Aronofsky, elle est une nouvelle fois magnifique et envoutante.

Si la qualité du Blu-ray est impeccable, le coffret de la version combo est en lui-même plutôt banal. Les bonus proposés sont assez limités : making-off en trois parties, avec un reportage sur les scènes tournées dans les décors naturels de l'Islande, celles situées à l'extérieur de l'Arche (à Long Island), et celles réalisées à l'intérieur de l'Arche (à Brooklyn).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 A voir mais.... pas vraiment en fin de compte, 12 août 2014
Par 
Le loup - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
J'attendais.............. autre chose..
En principe j'aime bien les adaptations plus "libre" d'un sujet, mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de moments "plat' dans le film, des moments ennuyeux...
Les idées étaient pourtant excellentes, faire dormir les animaux pour éviter de devoir les nourrir ainsi que les conflits inévitables dans ce cas, comment l'arche à été construite, défendue au moment du déluge etc...........
J'ai trouvé que Russel Crowe était à des années lumières de son meilleur niveau et pas vraiment convaincu par son rôle

Les images et les effets spéciaux sont particulièrement réussi, cela remonte la note mais seulement à deux étoiles (il devrait y avoir un stade intermédiaire entre "J'aime' et "Je n'aime pas" la différence entre deux et trois étoiles est trop abrupte)

Noé est plus un film à louer, car il finira oublié au fond de votre DVD ou BDthèque à prendre la poussière
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Raté !, 15 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Et pourtant j'aime D.A, j'aime, j'adule, je vénère "The fountain", que dire de black Swan, et des scènes en apesanteur d'un père et sa fille dans the Wrestler, sans oublier l'hypnotique et toxique Requiem for a dream.

Mais là, rien ne fonctionne, malgré des idées plus qu'intéressantes des "anges gardiens" (Ex gregoris?) formant une chaine pour protéger Noé, et sa famille (les FF:. compétents apprécieront), certains ajouts ou modifications de l'histoire en dénature jusqu'à l'idée "épique". Pourquoi avoir utilisé Mathusalem à mauvais escient, alors que le seul patriarche à avoir défendu les "déchus" était Henoch, lui -même élevé à ce "rang"?

Même Noé est polymorphe (un peu d'Abraham....un peu de tout) et Tubalcain est présenté d'une façon bien caricaturale (les végétariens contre les carnivores) suite à une bien mauvaise compréhension du texte sacré et une lecture plus que "lacunaire"...! On ne mangeait pas de viande, non pas parce que la terre apportait tout, mais parce qu'on la réservait pour les holocaustes (l'histoire d'Abel, Darren ! ) ! Après le déluge, seul le sang purifiera les autels, la viande pouvant être consommée !

Alors oui, les anges alourdis de boue, c'est brillant, visionnaire même, un peu comme des golems enfermés dans la gangue de la terre. Oui, la réalisation est fastueuse, mais le montage est paresseux. La traduction française manque sérieusement de punch.

Mais, l'absence de rythme, l'opposition caricaturale entre Noé, et Tubalcain (du moins présenté comme alors que le film est parfois plus subtil que ça) gâche la "fête".

Il manque définitivement quelques choses !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Chefs d'oeuvre cinématographique, 23 avril 2015
Par 
Eddy "ED" (france , marseille) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Russel Crowe comme toujours excel dans ce rôle qui relate une partie de la bible .
Toute la durée du films , nous sommes totalement pris ! Actions , décors , effets spéciaux , scènes de combats et cascades sont très réalistes .

Image et son de qualité avec un équipement adapté .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Noé Revu et corrigé ! Mais.... pas si mauvais qu'il peut paraître, 11 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Que vous preniez la T.O.B. (Traduction Oecuménique Biblique), la Second, La Bible d'Alexandrie, de Jérusalem, la Darby (ma préférée), plus ancienne, la Martin, la Semeur et bien d'autres comme celle des T.-J., vous ne trouverez jamais ces "Veilleurs" qui accourent de tous côtés sortant tout droit de l'esprit libertaire du réalisateur ainsi que tant d'autres libertés que nous pouvons décrier, en regardant par le petit bout de la lorgnette une paire de jumelles naît.......Mais vous trouvez ceci qui justifie étonnement et incompréhension! "En ces jours, les géants étaient sur la terre et ils y étaient encore lorsque les fils de Dieu vinrent trouver des filles d'homme et eurent d'elles des enfants. Ce sont les héros d'autrefois, ces hommes de renom." Genèse 6 verset 4.

Un bon film d'aventures aux effets spéciaux recherchés, des aventures inédites pour Noé, pour sa famille, qui a eu des retombées remarquables sur les sites bibliques avec un regain d'intérêt pour ce passage de l'Ancien Testament, voici le côté positif de ce long film.

Au niveau du spectacle et si vous voulez bien vous arrêter que sur ce point, j'ai trouvé ce film remarquable car d'un écrit figé dans l'Histoire humaine, Russell Crowe et ses acteurs choisis sur le volet de l' Arche nous emportent loin de Cécil B. DeMille au pied de la lettre. Si nous oublions que ce film est issu de la Bible oubliez aussi l'alliance et regardez plutôt pour la vingtième fois "India Jones et les aventures de l'arche perdue". Mais disais-je le spectacle est là et pour cause. Ces erreurs n' en sont pas mais pour le savoir il faut avoir le produit vendu entre les mains !

En effet nous pouvons lire sur la pochette du Blu-ray ceci : "le film inspiré par cette histoire intemporelle sur le courage, le sacrifice et l'espoir" et oui, ce père de famille en a du courage ! Ses peines ne sont (pour un temps) récompensées que par la douleur physique et morale; si nous regardons ce film en l'ôtant du contexte biblique tout en gardant en vue le côté émotionnel; ce film est PARFAIT

Je pose une question. Ne devrions pas regarder les bonus avant de voir le produit fini que nous nommons "film" ?
Dans le cas de ce long métrage pourquoi pas ?

Le tournage de "Noé" n'est-il pas un sacrifice lui même ?

Si nous tenons compte du fait qu'une grande partie de ce tournage se passe en Islande, qu'il impose quatre heures de route puis une heure de marche pour enfin arriver sur les lieux d'une grande partie de celui-ci, si nous tenons compte du climat de l'île, n'est-pas déjà là une grande leçon de ténacité, de courage ?

Crowe se bat contre les éléments et créé les éléments ! Un éclairage de jour en pleine nuit par exemple. Un film qui demande plus de Techniciens que de figurants, le voici le courage !

Le bonus est très explicite : Dieu qui extermine l'Humanité ne laissant une chance qu'à huit humains ? Voici le vrai débat de ce film ! J'en reviens à ma question ne faut-il pas regarder en premier les "bonus" pour admettre que malgré ce terrible châtiment Il est un "bon" Dieu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 noe, 6 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé (DVD)
donne a reflechir a tout le monde petits et grands, ca c'est pour le theme. Et l'histoire nous est ammenee sur un plateau dore par de bons acteurs
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un super film catastrophe, 18 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé (DVD)
Que ceux qui s'attendent à une adaptation fidèle de la Bible passent leur chemin : ils ne trouveront dans ce film pas grand chose qui soit conforme au Livre des chrétiens, si ce n'est le déluge lui-même. Mais justement, la force du film tient aussi dans son scénario assez élaboré, dans ses effets spéciaux très impressionnants, et dans une vision de l'homme adaptée à nos défis modernes.
Un grand moment de cinéma pour ceux qui aiment les films grand spectacle et fin du monde.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 DECEVANT, 15 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Noé (DVD)
Je suis restée sur ma faim dans ce film qui se veut à grand spectacle…. Mais tout "fait faux", les images de synthèses ne sont même pas belles. Tous les clichés sont bien là ! On voit que le sujet a été traité par des américains avec toutes les fautes de goût et de sens historique… Vraiment très déçue de cet achat !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 212 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Noé
Noé de Darren Aronofsky (DVD - 2014)
EUR 8,47
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit