Commentaires en ligne


23 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (9)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Doucement les gens !!!
Je vois que cet album donne lieu a des avis très contraires. Je vais essayer de donner mon ressenti a mon tour.
J'écoute Neil Young depuis l'époque du Buffalo Springfield, ça remonte a quelques années et je possède tous les albums légaux ou pas du Loner. Ceci étant dit, on ne peut surtout pas accuser Neil Young de...
Publié il y a 17 jours par Lamothe Patrick

versus
25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Encore un OVNI au tableau de chasse du Loner.
Nouvelle sortie du Loner en cette année 2014 mais cette fois il s'agit de matériel totalement inédit, pas de live ou de chutes, mais tout simplement le premier album de reprise du bucheron/poète canadien. 10 titres donc (de Phil Ochs, Dylan, Bert Jansch, Gordon Lightfoot, Tim Hardin, Willie Nelson, Gordon Lightfoot, Ivory Joe Hunter, Bruce...
Publié il y a 7 mois par crew.koos


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 les héros sont fatigués..., 21 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
....il est de bon ton actuellement de vouloir retourner au vinyle...mais pas n'importe comment! neil young en fait la preuve avec cet album , qui , si il avait été enregistré dans de bonnes conditions, aurait pu s'averer fabuleux! mais voilà , a toujours vouloir "innové" on fait des erreurs! ce n'est pas parce que l'on met deux Artistes dans un local ,qu'on obtient un chef d'oeuvre. que neil young veuille reprendre des morceaux qu'i aime ;soit, écoutez americana,mais qu 'il le fasse sois disant à l'ancienne il y a une différence. ce disque est le "trans" des années 2000....mais on peut lui pardonner cet intermède ,en sachant que le prochain n'en sera que mieux! de plus, les archives volume 2 ne devraient pas tardé alors attendons!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 neil young, 6 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
pourquoi jouer cet invraisemblable mélange ??,?? ?c'est j'aime bien neil young et jack white (blunderbuss)je suis déçue de cette association qui ressemble à du foutage de gueule!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 attachant, 11 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
etonnant et attachant pas du tout un foutage de g.....plusieurs ecoutes dans un climat tranquille sont necessaires beaucoup plus attachant que le noise
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 A letter home, 22 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
Quelques bonnes versions. Pas le meilleur album de Neil Young. J'aime bien cet album qui est agréable à écouter mais sans plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Neil se projette dans le passé., 3 juin 2014
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
Avec Neil Young, on n’est jamais au bout de nos surprises. Celle qu’il nous a concoctés en 2014 avec son dernier jet, A Letter Home, c’est, après Americana et Psychedelic Pills, de revenir vers nous avec un disque pour le moins curieux. Mais le canadien n’est pas à un paradoxe près, il n’est jamais là où on l’attend, c’est de notoriété publique.

Le gratiné de sa démarche du moment est de pondre un trente-cinquième album (acoustique et harmonica), en décalage complet avec son implication très marquée en faveur de la qualité sonore dans la musique numérique en lançant pour ça son propre baladeur musical et d’un service de téléchargement haute définition (projet Pono). A l’heure où il joue la carte du son, c’est justement sur le terrain qu’A Letter Home détonne.

Il contraste à ce niveau, mais l’engagement de Young dans une voie diamétralement opposée est totalement délibéré et sous contrôle. Le Loner ne fait jamais les choses comme les autres et quand il les prend en main, il les transcende généralement. Même quand il réalise sciemment un travail de basse technologie comme il le définit lui-même, il arrive à émouvoir. A Letter Home dégage une merveilleuse nostalgie.

On l’attendait avec un répertoire nouveau, il nous revient avec des chansons de Bob Dylan, Tim Hardin, Phil Ochs, Gordon Lightfoot, Ivory Joe Hunter, Bert Jansch, Bruce Springsteen, de Willie Nelson ou encore des Everly Brothers. Que des grandes sigantures. Passe encore, l’emprunt est plutôt annonciateur de beaux moments, Neil sachant aussi s’approprier les compositions d’autrui, à plus forte raisons quand elles s’avèrent être celles qui ont marqué sa vie personnelle.

A condition de ne pas prendre en otage ce son à l’ancienne, l’album ayant été enregistré dans des conditions rustiques avec Jack White (ex- White Stripes), complice du moment, la galette, faite pour le label de ce dernier (Third Man Records) vaut le détour.

Cette collection inédite au son roots, réalisée en espace clos et dans l’idée de les rendre vintage, via une cabine d’enregistrement « primitive » datant des années 40 et le Voice-O-Graph, technique qui consiste à presser en mono, dans les conditions du direct et à l’ancienne, est au final assez étonnante. Elle s’ouvre sur une lettre déclamée à sa mère décédée et enchaîne généreusement avec des grandes pages country-folk du répertoire populaire US.

La reprise de l’écossais Bert Jansch vaut également son pesant de chips. Elle a mes faveurs ici ; il ne fait aucun doute que Needle Of Death a inspiré son The Needle And The Damage Done (Harvest/1972).

A l’heure du bilan, il ressort de ce disque anachronique et cromagnonesque surprenant, grésillant, craquant, brut de décoffrage, une belle cohérence mais surtout une grande authenticité. C’est plein de charme et de chaleur. Moi, ça m’a bien plu ; pas sûr qu’il en soit de même pour tout le monde. Mais bon, chacun voit midi à sa porte, comme on dit (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 la daube !, 15 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
le pire que j'ai jamais entendu; le concept d’enregistrer de vieilles chansons avec les moyens techniques des années 30 est totalement foireux, le son est inécoutable, même la guitare de Young semble mal-accordée, c'est un fiasco total, j'ai retourné le disque et je me suis fait remboursé, au moins pour ca, merci Amazon.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 à fuir, 7 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (Album vinyle)
cette fois-ci on voit vraiment qu'il se fout du monde, disque inécoutable, son pourrit (pour quelqu'un qui crache sur la qualité du mp3, c'est un comble!!) il avait déjà fait le coup sur l'album TRANS utilisant le vocoder sur la totalité mais là il faut une bonne dose d'abnegation pour s'infliger la totalité d'une traite. Celà ne m'étonne pas que beaucoup de gens aient quitté Bercy derniérement avant la fin du spectacle. C'est plutôt cet album qui aurait du s'appeler "le noise"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Les contradictions du LONER, 31 mai 2014
Par 
Allemann "nyarlatothep" (marseille france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
Le canadien n'est plus à une contradiction près. Après nous avoir rebattu les oreilles à longueur d'interviews au sujet du système sonore révolutionnaire qu'il élabore (le PO NO), après nous avoir fourgué son (somptueux) coffret ARCHIVE en Blu-ray 5.1 remixé SURROUND de l'espace, voilà qu'il s'amuse à enregistrer une poignée de classiques avec une criante absence de technologie. Louable volonté d'authenticité. Il n'empêche: le son de l'album ferait passer les enregistrements de Robert Johnson pour les ultimes versions remasterisées du catalogue de U2. Si on fait abstraction du son lo-fi (euphémisme), la splendeur et le dépouillement des interprétations emportent l'adhésion. Mais cela n'est pas vraiment une surprise, tant la qualité des morceaux, et surtout le talent du vieux Neil (épaulé par le non moins doué et intègre JW3), n'est plus à prouver.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Non vraiment c'est pas bon., 2 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
Non ce n'est pas Neil Young, c'est juste une vieille carte postale jaunie, un écho sonore pourri du type "la voix de son maître". Ce CD est réservé aux amoureux de l'anthropologie musicale nostalgiques des moindres miasmes et rognures d'ongles de l'icône.
Pour les autres gardez votre argent, allez au bar et payez vous une bonne bière à la santé de l'icône. Invitez votre copine ou votre copain et dites lui tout le mal que vous pensez des escroqueries des maisons de disques aux abois.
Parlez lui doucement de Neil Yong et de tout ce qu'il a fait pour enchanter trois générations. Dites lui à quel point il a lutté. Dites lui qu'il a gagné un procès contre une maison de disques qui voulait lui imposer une ligne musicale et un rythme de production.
Il a revendiqué sa liberté de création. On ne contraint pas un artiste à produire ni à vendre pour enrichir une maison de disques.
Dites lui tout ça et ça fera au moins 10 euros qui n'iront pas dans la poche de la maison de disques.
Dites lui que les pépites les vrais se trouvent déjà dans la rivière … pas chez le marchand de "pépites".
Rock and roll will never die.
Mais là il a pris un coup dans l'aile. Heureusement d'autres nouveaux arrivent. C'(est eux qu'il fait aider en achetant leurs productions.
Internet est le marché parallèle du circuit direct entre "producteur musicien artiste et auditeur/consommateur". Les nouvelles pépites sont là. Ne nous battons pas pour aller les chercher, avec le numérique elles sont reproductibles à l'infini. Il faut juste payer l'artiste pour qu'il continue à produire. toute la différence est là. C'est nous qui décidons de payer l'artiste … ou pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 special, 1 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Letter Home (CD)
va pour 2 étoiles peut être plus plus tard mais là faut bien avouer c est space la voix le son ça nécessite peut etre du temps et plusieurs écoutes mais pas évident ... je suis surpris bluffé déçu un peu de tout ça à la fois Mister Young il aurait pû être moins cher le cd fait maison car tout est cheap le son le boitier les informations .... bon je vais écouter d autres trucs de NY ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

A Letter Home
A Letter Home de Neil Young (CD - 2014)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit