Commentaires en ligne


11 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Thriller étouffant
Premières dizaines de pages, les ingrédients du thriller pur et dur sont bien présents, on est parti pour une lecture aiguillée, calé sur des rails bien connus et…

STOP !! Je rembobine ma chronique !

On recommence ! Je me suis bien fourvoyé avec ce début de roman "attendu". Patrick Graham...
Publié il y a 4 mois par Gruz blog EmOtionS

versus
3.0 étoiles sur 5 Un thriller qui ne laisse pas indifférent...
malgré un goût d'inachevé.
Je découvre avec intérêt P. Graham (patronyme américain ?) qui me fait irrésistiblement penser à l'excellent ( quoique pas toujours et même de moins en moins) F. Thillez, ce dernier ayant exploité, lui-aussi, le thème du dédoublement de personnalité dans l'un de...
Publié il y a 2 mois par Sophie


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Thriller étouffant, 8 juin 2014
Par 
Gruz blog EmOtionS (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Format Kindle)
Premières dizaines de pages, les ingrédients du thriller pur et dur sont bien présents, on est parti pour une lecture aiguillée, calé sur des rails bien connus et…

STOP !! Je rembobine ma chronique !

On recommence ! Je me suis bien fourvoyé avec ce début de roman "attendu". Patrick Graham (que je découvre avec ce roman) est bien plus rusé que ça, oh oui, bien plus…

L’intrigue prend très vite des virages totalement inattendus, oui je dis bien DES virages. Pour rester dans la métaphore, c’est plutôt un voyage dans le train de la mine qu’il nous propose, secoués dans tous les sens, avec l’impossibilité d’anticiper le prochain virage.

Sans connaître la nationalité de l’auteur, il est impossible d’imaginer que ce roman n’est pas américain. Par bien des aspects, il m’a fait penser à certains bons romans de Dean Koontz (ce qui est un sacré hommage de ma part). L’immersion dans l’environnement états-unien est totale.

D’immersion il est également question par le sujet même du livre. Un sujet extrêmement fort, le coma, et cette plongée dans les dédales de cet état de "sommeil" si peu connu. Car, Ces lieux sont morts n’est pas qu’un banal thriller d’action (pourtant il n’en manque pas). C’est également une réflexion, toute en sensations, sur les méandres de l’esprit.

Il serait criminel d’en dire davantage concernant l’intrigue. Sachez que le rythme y est étouffant, accentué par une écriture au présent, sèche et particulièrement vive.

Une histoire violente, éprouvante pour le lecteur comme pour les personnages (que l’auteur malmène assidûment), mais qui sait également ménager de vraies plages d’émotions. Certains passages sont, à ce titre, franchement marquants.

D’autres auteurs auraient sans doute délayé cette intrigue. Patrick Graham à, au contraire, privilégié la nervosité du récit, avec 425 pages qui défilent à vitesse grand V. Je regretterais presque que le roman n’en fasse pas 150 de plus, tant la richesse du thème et de l’intrigue le permettait.

Au final, que l’on soit déjà un lecteur de Graham ou qu’on le découvre par ce roman, ce thriller asphyxiant et prenant ne vous laissera certainement pas de marbre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon roman, comme toujours., 10 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Il y a des livres qui peuvent changer votre vie, cette phrase fait un peu pompeuse mais c’est ce qui m’est arrivé avec L’Évangile selon Satan, le premier roman de Patrick Graham. Quand je l’ai ouvert pour la première fois, j’étais très loin d’imaginer qu’il allait, non seulement, être l’un de mes plus gros coups de cœur pour de nombreuses années à venir, mais aussi le début d’une très belle amitié avec l’auteur.
Au fil de ses romans, son style s’affinait, les idées (même si parfois pas très bien contrôlées) étaient stupéfiantes et ses personnages, que dire à part qu’ils vous collent à la peau. Quand on a lu les romans de Graham on ne peut que les garder très longtemps en mémoire à l’image d'Ezechiel, de Caleb et surtout de Marie.

Dans Ces lieux sont morts, il nous dépeint, une fois de plus, une palette de personnages hors du commun. Bien sûr, de tous, il y en a un qui ressort largement. J’ai eu un véritable coup de cœur pour le shérif Ed Crawley, c’est un homme brisé qui pourrait parfaitement se laisser aller et attendre cette fin qu’il sait toute proche mais qui va continuer à aller de l’avant. Il est touchant, émouvant, tout à fait le genre de personnage que Graham sait sortir de son imagination pour qu’il reste dans le fond de notre mémoire, bien au chaud avec Marie et les autres.

Searl est déroutant, on sent dès le début qu’il cache un profond secret/traumatisme, on a envie de l’aider mais aussi de le secouer, ses agissements sont pour le moins troublants mais, en même temps, nous ne sommes qu’au début de l’histoire et je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec lui.

Cette fois encore, le méchant de l’histoire est un personnage qu’on adore détester mais qui va se révéler stupéfiant et encore le mot est faible. Vous pensiez avoir tout lu sur les psychopathes, les fous en tout genre ? Laissez-moi vous dire qu’avec celui-ci vous allez passer des nuits blanches. Sa folie n’a d’égale que le mal et la désolation qu’il fait régner partout où il passe et pourtant, à un moment, vous allez avoir envie d’en savoir plus, qu’est ce qui a bien pu lui arriver pour qu’il soit ainsi, qui est responsable et que cherche-t-il en s’en prenant directement à la famille du Docteur Searl ?

Voilà, vous êtes pris dans les filets et la fin, même si elle nous réserve de grandes surprises, ne sera que plus frustrante car il nous faudra attendre la suite pour avoir enfin le fin mot de l’histoire. Je fais confiance à cet auteur de talent pour nous mitonner ça avec amour et nous réserver une fin glaçante comme lui seul sait le faire.

Je vais terminer cette chronique en vous disant qu’il ne m’est arrivé qu’une seule fois de lire un roman deux fois, et encore avec quelques dizaines d’années d’écart. J’ai eu la chance et l’honneur de pouvoir lire le premier jet de Ces lieux sont morts et de m’y plonger avec délice ce qui ne m’a pas empêchée de le relire une fois la version définitive achevée et, ce, quelques mois seulement après ma première lecture. Je redécouvrais des personnages, des événements, relevais des petits détails qui m’étaient passés sous le nez et cette seconde lecture confirmait mon affection pour Crawley.

Un avis un peu long mais cela fait un moment que j’avais envie de rendre hommage aux romans de Patrick Graham, un grand monsieur du thriller français et surtout quelqu’un de bien. Ne change rien, M’sieur Graham, t’es génial comme tu es !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Puissant!!!, 9 septembre 2014
Par 
Jean-Luc "Je ne commente que des livres!" (Switzerland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Format Kindle)
Pour moi c'est un premier livre de Patrick GRAHAM...et pas le dernier !
Un auteur vraiment talentueux et étonnant.
Plus thriller que polar mais surtout bien plus que cela...

Roman extrêmement puissant :
-L'intrigue, tout d'abord, nous saisit, nous étreint, nous enserre avec force, jusqu'à la fin (dont on ose espérer une suite). Prenant !
-Les ambiances sont palpables, épaisses, étouffantes, angoissantes et totalement immersives. Glaçant !
-L'écriture manipule nos sens pour nous emmener au plus profond de l'expérience, de la visualisation, de la mémoire et de la conscience. Vertigineux !
-Tout est très intelligemment construit. Ingénieux !

Graham est un auteur qui privilégie l'intrigue, le suspens, l'action mais qui sait en même tant développer des aspects plus psychologiques d'une grande profondeur. Un tour de force !

La plume est magnifiquement soignée et précise, les personnages ont une belle épaisseur, tout y est...

BRAVO et MERCI Monsieur Graham
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Incroyablement epoustoufflant, 31 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Le docteur Eric Searl ne vit que pour les personnes, qui suite à un accident ou une maladie se retrouvent plongées dans le coma. On les appelle 'les endormis'. S'occuper davantage des 'éveillés', permettrait de ne pas délaisser sa futur femme et ses 3 enfants. Ces derniers vont prendre la route seuls vers le chalet familial. C'est ainsi que Rebecca et les enfants vont faire une mauvaise rencontre qui va devenir, pour eux et Eric Searl, un véritable cauchemar. Dès cet instant, Eric Searl n'aura de cesse de sauver sa famille et découvrir une horrible vérité...

Fan de Thrillers, j'ai adoré Ces Lieux sont Morts. Le style de l'auteur est tout en finesse. Chaque page tournée augmente le désir de découvrir un peu plus l'histoire. Que vont devenir Rebecca et les enfants ? Comment Eric va-t-il s'y prendre pour les sauver ? Que nous réserve cette histoire qui cache un lourd secret et va sans nul doute raviver des souvenirs à certains et peut-être même dévoiler des liens entre eux...

J'ai commencé ce livre il y a 5 jours, et j'espérais éprouver autant de plaisir que ''L'Evangile Selon Satan '', un autre roman de Patrick Graham qui reste pour moi un des meilleurs livres que j'ai lus... A peine les 100 premières pages lues que les bouffées d'angoisse ne se comptent plus. L'auteur écrit avec justesse, son style permet de visualiser les scènes mais aussi de ressentir la peur des personnages... 200 pages plus tard le livre est lu, avalé, tant par son côté angoissant et surréaliste que par son côté captivant. On est submergé et aspiré par le récit...

La couverture représente un terrain vaste rappelant le désert. Le ciel gris ne présage rien de bon, un homme est au loin, il tourne le dos et regarde l'horizon. Puis il y a le visage d'un enfant qui pourrait être un des personnages du livre et que l'on va suivre tout au long du récit. Le résumé laisse planer une angoisse certaine, ne serait-ce que dans cette phrase : ''Personne ne voudrait se perdre dans les lieux morts de la conscience...''

Pour conclure, que dire après avoir refermé incroyable roman ? L'auteur réussi à nous transmettre un stress insoutenable, fait ressentir la panique et la souffrance éprouvées par les acteurs. Patrick Graham m'avait déjà bluffée tout au long de son thriller ''L'Evangile Selon Satan'' où l'on suit le récit angoissant des Sœurs dans un couvent Il a réussi une nouvelle fois à m'amener aux portes de l'épouvante et de la panique sans que je m'en rende compte !! Ce livre est époustouflant de frayeur et mérite une fin. L'auteur a-t '-il envisagé une suite ? J'ai eu un véritable coup de cœur et, amateurs de sensations fortes, je vous recommande cet oeuvre.

CocciNelle
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le même plaisir à chaque livre, 8 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Format Kindle)
Pas question de rater un livre de Patrick Graham. Le plaisir de lire ses livres se renouvelle chaque fois et l'attente est toujours longue jusqu'au prochain livre.Cela en vaut la peine. Cette fois encore j'ai dévoré "ces lieux sont morts"! et j'ai pensé à la fin du livre qu'une suite serait bienvenue.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Un thriller qui ne laisse pas indifférent..., 7 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
malgré un goût d'inachevé.
Je découvre avec intérêt P. Graham (patronyme américain ?) qui me fait irrésistiblement penser à l'excellent ( quoique pas toujours et même de moins en moins) F. Thillez, ce dernier ayant exploité, lui-aussi, le thème du dédoublement de personnalité dans l'un de ses romans. Ces deux auteurs ont en commun une imagination effrénée qui donne parfois lieu à des incohérences, des points laissés, volontairement ou pas, en suspens, d'où la nécessité de relire certains chapitres voire l'intégralité de l'oeuvre, tant la fin peut laisser perplexe...
Malgré de nombreuses questions que je ne dévoilerai pas afin de ne pas influencer de potentiels lecteurs, j'ai apprécié ce roman et notamment l'atmosphère pesante, malsaine dans laquelle il nous plonge. A recommander aux amateurs du genre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Bon livre, 21 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Très bon livre. J ai eu quelques difficultés pour suivre tous les voyages du Docteur et l'histoire de Mila, mais la fin est très bien soudain on comprend mieux...qu'on s'est bien fait manipulé...
Mon préféré, du même auteur, reste malgré tout "retour à rédemption"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Encore des nuits blanches..., 17 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Une fois commencé on ne peut plus le lâcher....
Comme d'habitude avec cet auteur, l'intrigue est assez "spéciale" !!! et il faut s'accrocher, mais quel suspens.
A recommander à ceux qui aiment bien se faire un peu peur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Tout ça pour ça !, 4 août 2014
Par 
hpf97 "hpf97" - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Format Kindle)
Le récit est traditionnel des thrillers mettant en scène un psychopathe : la présentation des personnages, un endroit isolé et boum le malade qui commet des meurtres suivant une scénographie qui lui est propre. Ici c’est Mozart le compositeur fétiche là où Gustae Mahler remplissait d’une manière plus originale cette fonction chez Bernard Minier.
L’originalité de ce roman est que l’enquête va être réalisé non pas par un mais par deux personnes en parallèle : un flic en fin de vie qui a un devoir personnel pour que cette enquête aboutisse, et un psychologue spécialisé des personnes plongées dans le coma. Ce dernier a inventé une machine qui stimule la conscience de ces personnes à l’aide de sons et d’odeurs.
L’écriture est bonne, fluide et respectueuse des turn pages. Le roman se laisse agréablement dévoré. Les passages gore sont restreints à leur stricte minimum, les lecteurs sensibles à ce genre de description ne seront pas pénalisés.
Mais, au final, et contrairement a ce que j’avais pu lire dans certaines critiques sur d’autres blogs littéraires semblables au mien, je n’ai pas trouvé d’originalité dans ce livre mais de la déception et des incohérences.
Pour ceux qui ne voudraient pas connaitre certains éléments du livre, arrêtez-vous de le ici.
Que le médecin stimule le patient par des données et des odeurs soit, mais que lui soit projeté dans les pensées et puisse les voir est un peu extrême.
L’auteur a voulu lancer le lecteur sur tant de fausses pistes que lui même s’est perdu et ne répond pas à certaines chausses-trappes : la mort de Mila annoncée par la psychologue de Dead End, l’amnésie du héros, la fin en point de suspension, l’interprétation des actes de barbarie infligées aux victimes, ou pourquoi le médecin sait piloter un hélicoptère et tirer au pistolet.
Tout ça au final pour arriver a un cas de dédoublement de la personnalité dont le lecteur espère que ce ne sera pas la clé de l’énigme dés la moitié du livre.
Donc, nous pourrions en résumé : tout ça pour ça !
(quoilire.wordpress.com/2014/08/04/patrick-graham-ces-lieux-sont-morts/)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un sacré coup de maître!!, 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Aller gratter au fin fond du cerveau réserve parfois des surprises! Patrick Graham nous le démontre avec ce thriller totalement déstabilisant. Le genre de roman, - je pense que vous connaissez ce genre d'impression -, qui, une fois terminé, vous tracasse encore et encore durant de longues minutes, voir le lendemain (c'est mon cas à présent). J'ai souvent connu ce genre de sentiments après avoir lu du Thilliez par-exemple.

Le genre de roman qui vous pousse à relire quelques pages afin de vérifier certaines informations qui vous ont échappées; c'est mon cas également... Finalement, le genre de roman qui, durant la lecture, vous laisse sceptiques sur quelques détails qui vous semblent erronés, pas vraiment logiques, à la limite de se demander si l'auteur nous prendrait pas parfois pour des idiots, et finalement lorsque vous arrivez au dénouement vous vous dites qu'idiots, vous l'êtes, car vous n'avez rien vu venir!

Je vous parle d'abord un peu de l'histoire qui compose ce roman puis je vous livrerai mes quelques ressentis.

Warren, chasseur de primes, ramène un gamin de 20 ans qui s'est fait la malle d'un centre de détention expérimental situé dans le Dakota. Le jeune homme va tout tenter pour s'arracher des griffes de son rabatteur professionnel, afin d'éviter à tout prix de retourner dans ce centre qui traite les tueurs en série.

Quant au Dr Eric Searl, il oeuvre au Good Samaritan Hospital, service des endormis, respectivement dans un secteur Hi-Tech qui accueille des personnes accidentées plongées dans le coma à divers stades. Ce praticien, grand spécialiste en la matière, accompagne ces comateux vers un réveil probable, ou malheureusement vers la mort aussi. Ce médecin a mis au point une nouvelle technique, - voir même une nouvelle technologie -, se basant sur les sens du patient, à savoir l'odorat et l'ouïe principalement, permettant ainsi d'accompagner les victimes jusqu'au réveil, en essayant de faire émerger également les souvenirs qui nous quittent parfois pour aller errer on ne sait trop où, mais pour toujours.

Tout un programme!

A tel point que ce psychiatre, tellement ancré dans son job, oublierait presque le monde des vivants, à savoir ses trois enfants et sa nouvelle amie Rebecca qu'il devait rejoindre pour passer Noël en montagne, dans les Rocheuses, dans sa maison de vacances. Rendez-vous manqué.

Rebecca et les enfants du docteur prennent alors possession de leur maison de vacances située en pleine montagne, un habitat relativement isolée. Nous sommes en pleine tempête, franchement ça caille! Lorsque le Dr Searl prendra contact avec son amie par téléphone pour annoncer qu'il arrivera dans les plus brefs délais, c'est une voix inconnue et bégayante qu'il entendra, émergeant parmi un brouhaha terrible:

"Aàààà votre plaace, je deviendrai complètement fffou, doc."

Parallèlement, nous apprenons qu'un tueur en série - grosse série! - rôde dans la région; "un malade" qui se serait échappé d'un établissement de haute sécurité. La famille Searl est sérieusement en danger. Dès son arrivée dans la maison de vacances, le psychiatre devra se contenter des restes, ceci dans tous les sens du terme. De plus, sa petite fille n'est plus présente.

Une surprenante et étonnante course contre la montre débute alors dans ce paysage givré et glacial d'abord, mais dans les synapses du cerveau ensuite. Le Dr Searl va utiliser son art pour tenter de retrouver sa petite fille, soit d'entrer dans le cerveau de celle qui sera susceptible de lui donner des informations lui permettant de localiser la fillette. Cette personne se prénomme Mila, elle se trouvait dans le coma suite à un accident. Elle est à présent en phase de réveil, totalement amnésique et extrêmement fragile. Elle demeurera paradoxalement le seul guide pour le Dr Searl. Je ne vous donne pas plus de détails, évidemment. Car vous vous demandez certainement ce que cette fille vient faire dans cette histoire!

Un immense et pénible voyage dans le monde complexe de la mémoire débute alors pour nous comme pour eux. Pour lui montrer le chemin, le psychiatre devra la stimuler en utilisant toutes les ressources dont il est capable de fournir, tout en sachant qu'aucun droit à l'erreur n'est envisageable.

Ce qui va être totalement déstabilisant à ce stade du roman, c'est que la patiente va découvrir en même temps que le praticien sa vie d'avant le coma, par bribes toutes aussi sombres les unes que les autres. A mon sens, le grand coup de maître se situe là! Je ne vous en dis pas plus.

Une bataille entre le FBI et le Dr Searl va également débuter, conflit d'intérêts; retrouver la fille, ou retrouver le tueur qui sévi depuis quelques temps déjà.

L'auteur nous envoie dans la face maints rebondissements à caractère psychologique qui nous repoussent à chaque fois en arrière pour nous faire prendre une direction différente. La tension qui nous traverse le corps et l'esprit est d'une grande régularité et d'une excellente intensité. La "puissance" des personnages en est le vecteur principal.

Patrick Graham, dès les premières pages, nous emmène dans l'âme humaine, dans les recoins les plus difficiles à atteindre de cerveaux bousillés et mal en point. Nous déambulons comme des touristes trop curieux dans le souvenir de personnes dont le cerveau se déchire en mille morceaux de vie, dans leur univers situé entre deux mondes dont la frontière n'est pas trop distincte.

L'auteur crée cette ambiance étouffante d'une manière très visuelle, très claire tout de même et quelque peu perturbante. Dès cet instant, franchement, j'ai accroché immédiatement car je découvrais un style et une trame qui m'étaient jusque-là inconnus.

L'exploration du cerveau nous a déjà été servie à maintes reprises, c'est vrai, mais mélangée au style de Graham, cela donne, pour moi, une nouvelle façon de voir les choses.

L'auteur nous capte rapidement en nous emmenant dans ce monde fascinant englobant des dégradations de l'âme tels que le coma, l'amnésie et la recherche de son identité. Mais Graham va encore un peu plus loin que cela.

Par ailleurs, j'ai totalement adhéré à l'univers de ce roman en ce qui concerne le décor. Patrick Graham nous peint une toile très forte; la région est aussi fascinante qu'hostile, l’atmosphère est lourde, étouffante, mais en même temps nous prenons un énorme bol d'air pur! A l'image de ce Chevrolet Avalanche qui grimpe les cols verglacés de la région des Rocheuses, avec à son bord Rebecca et les enfants du Dr Searl, vers une destination dont ils ne sont pas vraiment sûrs de pouvoir atteindre, ceci pour diverses raisons.

Les personnages évoluent dans un univers très cinématographique, qui dégage du froid, de la glace et qui nous prends à la gorge. Ce contexte glacial me fait vraiment penser à l'ambiance d'un des romans de Bernard Minier, dans lequel le paysage prend le rôle non négligeable d'un personnage à part entière. La chaleur sera aussi présente, dans un autre décor tout aussi prenant et, évidemment, tout aussi inquiétant!

L'écriture de Graham est découpée au scalpel, froide et d'une redoutable efficacité.

En ce qui concerne les personnages, l'auteur nous dessine des personnes aux contours très marqués, dotés d'un caractère fort qui nous accapare et nous absorbe bien comme il faut. Les protagonistes du roman sont d'une belle épaisseur, c'est le moins que je puisse dire. Nous sommes face à des personnes relativement inquiétantes pour certaines, absolument insupportables pour d'autres, ou encore quelques-unes qui arriveraient presque à nous toucher dans le mille, si ce n'est pas carrément le cas. Très enrichissant aussi de découvrir le train de vie de personnes vivant dans cette Amérique montagnarde, avec ses rustres au franc-parler qui n'ont peur de rien!

Le personnage du Dr Searl est assez paradoxal; d'un cynisme et d'une froideur sans précédent et en même temps doté d'une âme très à l'écoute des autres, à l'image de ses patients, à moitié morts il est vrai.

Le second coup de maître se situe vers le dénouement, pas tout à fait, un petit peu avant, où Patrick Graham nous fait gentiment comprendre qu'il nous a manipulés depuis le début et sans vergogne. On en ramasse plein la gueule, mais avec le sourire, bien entendu. Quoi que...

L'auteur nous déstabilise encore davantage, surtout lorsque nous tournons la dernière page...

Laissez-vous surprendre! Bonne lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Ces lieux sont morts
Ces lieux sont morts de Patrick GRAHAM
EUR 14,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit