undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles10
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Format KindleModifier
Prix:5,49 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 août 2013
Témoignage poignant d'une jeune femme livrée à elle-même, abandonnée par son amant qui, lâche absolu, n'a pas su endosser une paternité due à une suite d'actes sexuels. Courageuse, seule, l'auteur s'est "débrouillée" pour se faire avorter à l'âge de 23 ans d'un enfant non désiré. Face à l'incompréhension de tous ceux qui ont une responsabilité dans notre société et sans aucune aide, elle s'est retrouvée solitaire à se faire "charcuter". Heureusement que cet avortement n'aura aucune suite fâcheuse dans sa vie ultérieure. Je suis croyant mais en colère face à cette église qui n'essaie pas de comprendre ce qui peut mener à l'avortement. C'est aussi pour cela que je suis très méfiant vis-à-vis des hommes d'église comme des politiques d'ailleurs. Il est vrai que quand on voit l'apparence d'un foetus (j'en ai vu plusieurs), il y a de quoi être effrayé tant celui-ci a l'apparence d'un être vivant, c'est un être vivant. Pour terminer, je n'aime en aucune façon Simone Veil (femme politique surévaluée à mon gout), qui est à l'origine du numerus clausus qui nous mène aujourd'hui à l'absence de médecins français en France, mais force est de reconnaître qu'elle a eu le courage de faire voter la fameuse loi de l'IVG. Pour en revenir à Annie Ernaux, l'écriture est comme d'habitude très fine et très sensible. Ce petit livre, à travers l'histoire d'une partie de sa vie, est un véritable témoignage extrêmement poignant et triste.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet événement, Annie Ernaux DEVAIT en faire qqch, elle devait l'écrire. (p58) : "Voir par l'imagination ou revoir par la mémoire est le lot de l'écriture". A travers ce récit fort mais sobre, plein de retenue malgré des scènes violentes, Annie Ernaux s'interroge sur le rapport entre mémoire et écriture,analyse son propre récit. Ce livre est bien plus "juste" et poignant que tout autre documentaire sur l'avortement clandestin et la détresse de femmes qui y étaient confrontées.
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2014
Ce témoignage d'une écrivaine reconnue correspond dans les moindres détails aux récits que j'ai pu entendre de plusieurs femmes ayant connu cette époque.
Les hôpitaux rejetant les femmes en détresse ou leur faisant subir des brimades au non du "bien".
Les médecins préférant ne pas voir le problème et en tout cas ne pas y être mêlé.
Et les amis se délectant des petites histoires et donc d'aucun secours.
Bref, le moyen âge au milieu du vingtième siècle, ce qui n'est pas si vieux !
Annie Émaux sait nous faire vivre ces moments difficiles comme si nous y étions.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2015
J'ai d'abord lu le livre "dix-sept" ans, qui relate un avortement en toute liberté et légalité. L'auteure évoque ce livre d'Annie Ernaux. Quel bonheur d'avoir lu les 2. Courts, issus d'une même veine dans l'écriture et l'autobiographie, lire les 2 est un bon moment qui montre tout l'importance de la légalisation de l'avortement, qui parle des femmes, des jeunes filles, de leur corps, dans des contextes précis. Je les ai achetés pour ma fille. A lire, d'autant que ça se lit facilement et elles y parlent toutes les 2 de ressentis et de vécu interieur plutôt que de technique ou de moralité. 2 expériences uniques et communes à beaucoup de femmes en même temps. Je conseille vivement!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2007
Mais juste ! on ne tombe pas dans le misérabilisme ni la dépression comme l'on pourrait à juste titre si attendre. Avec des mots biens choisis, un ton collant au contexte, Annie ERNAUX nous fait partager son intimité dans un moment que nous pouvons tous imaginer comme étant le pire de sa vie. Roman court, en meme temps s'attarder sur le sujet aurait certainement été une erreur car on en sait assez sur le sujet sans en être gavé. J'ai hâte de lire ses autres romans
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2015
Un sujet poignant et très bien abordé, dans la lignée des autres ouvrages d'Annie Ernaux. Une lecture courte mais saisissante. à recommander à tous et pas seulement celles qui se sentent concernées par les questions sur l'avortement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2015
Très bon livre, écriture sobre, agréable à lire, témoignage important. Ce livre devrait être lu par les adolescents et adolescentes pour se responsabiliser davantage dans leurs relations intimes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2015
A lire, ça permet de se rappeler que certains droits qu'on essaie de nous enlever sont essentiels pour les femmes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
" J'ai fini par mettre en mots ce qui m'apparaît comme une expérience humaine totale, de la vie et de la mort, du temps, de la morale et de l'interdit, de la loi, une expérience vécue d'un bout à l'autre au travers du corps."
Annie Ernaux livre ici avec pudeur et réalisme son souvenir d'un avortement dans les années 60, époque où cet acte est encore illégal.
" Et, comme d'habitude, il était impossible de déterminer si l'avortement était interdit parce que c'était mal, ou si c'était mal parce que c'était interdit."
Ce témoignage est important pour l'auteur (déculpabilisation) mais aussi pour nous qui avons aujourd'hui le libre choix de mettre au monde un enfant. Mais, à notre époque, nous sommes confrontés à d'autres marginalisations et Annie Ernaux évoque le parallèle entre les faiseuses d'ange de l'époque et les passeurs actuels de clandestins.
C'est aussi l'occasion de dépeindre une époque, une société où le clivage entre les ouvriers et les "haut placés" est très marqué.
Même, si de nos jours, une femme ne vit plus de la même façon, l' avortement est toujours un choix difficile.
J'aime beaucoup le style d'Annie Ernaux qui se confie et analyse cette décision avec beaucoup d'intelligence et de sensibilité.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2011
Un autre navet navrant, soporifique et insipide d'un auteur qui se complait dans la meme gamme de lamentos depuis son premier "roman". "Poignant": oui, de sottise!
88 commentaires1 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,49 €
5,49 €
4,99 €