undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Bruckner : Symphonie n° 9 en ré mineur
Format: CDModifier
Prix:17,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juillet 2014
Abbado lors de son dernier, de ses derniers concerts. On écrit ici sous le coup de l'audition de ce CD dont on n'attendait pas forcément un miracle, certaines critiques de presse de ces sessions publiques ayant été dubitatives. Où voulait en venir Abbado ? Peut-être notre culture de la 9e de Bruckner s'est trop formée à l'écoute de la version apocalyptique et profondément métaphysique de Furtwängler (Berlin 07/10/1944), à la noirceur absolue et à la violence de Jochum (Intégrale DG). Ici, Abbado me semble réussir une synthèse entre une quête éperdue de lumière et l'inévitable expression des angoisses profondes, les écroulements qui parsèment cette symphonie. Aidé par un orchestre du Festival de Lucerne superlatif, Abbado obtient dans le premier mouvement des textures orchestrales d'une finesse inouïe qui font de ce vaisseau qui avance inexorablement un réceptacle translucide d'une lumière céleste, une cathédrale de verre, un vaste portique traversé d'éclairs mais déjà apaisé. Le scherzo central marie dans des proportions admirablement dosées lors de ces concerts, la pesanteur et la terreur terrestres à l'étonnement naïf, candide du trio central. L'adagio conclusif est une autre affaire, d'ombres et de lumières qui sans cesse se frottent, se confrontent (les sonorités émaciés des altos) ou échangent leurs flux jusqu'à cette trouée de clarté inhumaine, jouée par un tapis de cordes, et pour laquelle Abbado, depuis le début, semble mener sa quête. Les récents travaux portant sur le quatrième mouvement (ici absent) et menés entre 1983 et 2012 par Saumale-Philips-Cors-Mazzucca , mouvement enregistré par Rattle à Berlin (EMI), m'évoquent un Bruckner recherchant dans cette oeuvre ce que Romain Rolland appelera plus tard "le sentiment océanique", celui d'un accord même fugitif, entre un être et ce qui l'entoure. Le tour de force d'Abbado et de son fabuleux orchestre est de me faire entendre cet espace-temps désiré en filigrane de toutes leurs intentions . Admirable !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Au programme des derniers concerts de Claudio Abbado,en août 2013: les deux symphonies inachevées de Schubert et Bruckner.A la tête de "son" orchestre de Lucerne le chef italien nous offre donc son testament musical(qui est aussi la dernière oeuvre de Bruckner),ce qui n'était certainement pas dans ses intentions,mais ce disque n'est donc pas un "produit" comme un autre:c'est le dernier enregistrement d'Abbado,consacré de surcroît à un compositeur souvent abordé et véritablement compris sur le tard(cf la belle 1e avec Lucerne).
Juger une telle interprétation est donc difficile;mais l'on ne peut qu'être admiratif devant la qualité superlative de l'orchestre,mis en valeur par une prise de son très naturelle.Le premier mouvement est pris avec une retenue qui en accentue la tension;le scherzo retient ici la leçon de Schubert;et le sublime adagio est l'un des plus beaux jamais enregistrés,avec un sens de la construction exceptionnel.Bon texte de pochette(pour une fois...)et belle et symbolique photo intérieure.
Les références restent les deux versions Jochum,mais ce disque est à acquérir par tout amoureux de Bruckner et à thésauriser par les admirateurs de Claudio Abbado.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 septembre 2014
Ce CD est captivant dès les premières mesures, avec des passages qui m'ont semblé "terrifiants" de sincérité, et d'excellence de l'interprétation, notamment des cuivres. Un bien bel enregistrement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 juillet 2014
Magnifique, l'oeuvre bien sur, magnifique cette ultime interprétation du Maitre milanais. Une lecture testament à écouter avec receuillement.
Ne trouvez vous pas étrange, ou ne serait ce qu'une coincidence : ultime enregistrement de Karajan la 7ème symphonie de Bruckner, ultime enregistrement de Bernstein, la 9 eme symphonie de Bruckner, ultime enregistrement de Claudio Abbado cette meme 9ème, et Giulini 8ème et 9ème symphonie, toujours le maitre de St Florian? Coincidence ou communion avec ce musicien immense qui dédia son oeuvre ultime au "Bon Dieu" s'il voulait bien l'accepter! Il est vrai que dans notre société déchristiannisée....! Personnellement ma confiance va plutot à ces immenses artistes qui ont reçu une parcelle de divinité!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 juillet 2014
toute une vie consacrée à la musique dans cette symphonie ou chef et musiciens s'accordent pour une interprétation qui restera pour moi la référence
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Abbado - Bruckner
Abbado - Bruckner de Claudio Abbado (CD - 2014)

Bruckner : Symphonie n° 9
Bruckner : Symphonie n° 9 de Anton Bruckner (CD - 2012)

Abbado - Mahler
Abbado - Mahler de Audience Applause (CD - 2014)