undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles13
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un peu dubitative lors de l'ouverture du livre, je n'ai ensuite plus pu décrocher.
Pas d’intérêt de vous retracer encore une fois l'histoire (que vous savez de toute façon voir sur la quatrième de couverture et dans les autres commentaires).

Par contre, au niveau de mes impressions: Histoire juste géniale, un mélange de genres difficile à décrire: un peu de fantastique, un peu de policier, un peu de suspens, un peu de romance, un peu de bit-lit (tout petit peu), un peu beaucoup d'humour,
Bref, du sérieux avec juste ce qu'il faut de dérision. Je le recommande plus que vivement à tous les amateurs d'histoires mêlant le fantastique avec l'humour (noir) , parfois le gore et appréciant les livres bien construits. Amateur de bit lit passez votre chemin
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2015
Extrait de mon blog abrrracadabra.canalblog.com
Déjanté, parfois confus, mais excellent!
Vous cherchez un livre qui sort de l'ordinaire? essayez-le!
J'ai adoré le style d'écriture, l'intrigue est intéressante jusqu'au bout, et même si parfois, on se demande où on va, chaque page est vraiment un plaisir!
Beaucoup d'humour, du surnaturel qui ne respecte pas les classiques du genre, une héroïne double du fait de sa perte de mémoire, une organisation basée sur les échecs où les personnages sont tous plus étranges les uns que les autres...
Vraiment excellent! Vous n'oublierez pas Myfanwy et son prénom imprononçable.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2014
Je reconnais devant la cour les défauts de ce livre : le point de départ est tiré par les cheveux (l'amnésie, la pire antienne possible), certains choix narratifs sont peu convaincants (l'intégration des lettres dans le livre manque de finesse), les largages informatifs sont souvent lourdauds, le livre est truffé de passages sans rapports avec l'intrigue (comme si l'auteur voulait caser ses petites histoires dans le récit parce qu'elles lui plaisaient bien), sans oublier une fin un peu cavalière. Tout cela est un peu désordonné, un peu foutraque, c'est vrai.

Mais s'arrêter à ces quelques constatations, ce serait se priver d'un énorme plaisir de lecture. La prose de Dan O'Malley est pleine de verve, d'inventivité, de trouvailles, de fraîcheur et de rythme. Myfanwy Thomas est certes un personnage un peu caricatural, mais j'ai beaucoup aimé cette jeune femme énergique et marrante, à la langue bien pendue et avec plus d'un tour dans son sac. Car, et c'est probablement le gros point fort du livre : c'est extrêmement drôle. C'est sarcastique sans jamais tomber dans la facilité ou la caricature. De nombreuses scènes sont carrément burlesques, et s'intègrent très bien dans la spirale infernale de l'univers du livre. Un univers pop, déjanté, frais et original qui ne se prend jamais trop au sérieux sans pour autant sombrer dans l'absurde.

Un livre un peu fou dont vous sortirez probablement un peu échevelé, mais un vrai grand plaisir de lecture qui vous damera le pion !
44 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2015
je le recommande absolument un livre plein de fantaisie, mais pas délirant avec une histoire qui vous attrape et ne vous lâche plus, l'écrivain à su créer un monde absolument crédible mais qui vous emporte ailleurs avec des personnages pleins de surprises, grâce à une écriture fluide et sans temps mort. Il a réussi à décrire ce monde sans surenchère ni "super héros" débilitant pour qui tout est facile. Pour résumer je dirais un excellent Polar fantastique plein de fantaisie et de bonne humeur. J'ai hâte d'acheter les suivants, alors merci de nous avoir fait découvrir cet excellent auteur en baissant le prix tu premier tome !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un auteur australien, avec un nom irlandais, qui a effectué ses études aux Etats-Unis et qui se met au service (surnaturel) de la souveraineté britannique (dans le cadre de son roman), ne pouvait nous proposer qu’un cocktail détonnant. Surtout quand on souligne que les citoyens… belges prennent une part prépondérante dans cette histoire ;-)

Imaginez la série télévisée Fringe, transposée en mots, mais dans une version totalement déjantée, sans aucune contrainte budgétaire et vous commencerez à entrapercevoir ce que propose ce bouquin.

Entrapercevoir seulement, parce que Daniel O’Malley est fou. Ou alors c’est un génie. Mais les deux ne vont-ils pas souvent de pair ?

L’auteur a une imagination débordante et ne se fixe vraiment aucune limite. Croyez-moi, il va très, très loin.

Esprits cartésiens s’abstenir, donc. Si vous ne savez plus laisser divaguer votre esprit et avez besoin de garder vos pieds sur terre, passez votre chemin.

Ici, on parle de pouvoirs surnaturels, tous plus extravagants les uns que les autres et de paranormal version barjo (l’héroïne se dit à un moment que si elle voyait apparaître quelqu’un ayant le pouvoir de transformer un homme en repose-pieds, elle n’en serait pas plus étonnée que ça).

Au rythme d’une ou deux idées délirantes par page (et le roman en fait tout de même 650), le tout pourrait virer au grand n’importe quoi. Si on est capable de laisser son esprit rationnel en vestiaire, The Rook est tout au contraire un pur et réjouissant divertissement, voire parfois même orgastique.

On débute la lecture en pensant qu’on est en terrain connu. Mais très vite ce mélange d’inventivité débridée, voire de blagues de potache, allié à un ton sooooo British prend une direction assez jubilatoire. L’auteur s’amuse à dévoyer les codes du genre pour notre plus grand plaisir et l’utilisation de la technique du flashback est parfaitement maîtrisée, accentuant l’immersion dans cette histoire abracadabrantesque.

On se dit régulièrement que Daniel O’Malley ne peut pas aller plus loin dans l’escalade de son délire : eh bien si, il le prouve à chaque page ! Et malgré des idées qui fusent dans tous les sens, le tout tient vraiment bien la route, dans le cadre d’une vraie et excitante histoire.

The Rook est donc un pur moment de fun, visant un large public, jeunes et moins jeunes. Parodique à foison, drôle, imaginatif et addictif à souhait. Bref, c’est juste le pied ! Vivement la suite qui semble être annoncée.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2016
Le sous-titre m'a intrigué, la 4ème de couverture m'a amusé, le premier chapitre m'a happé! Secrets, pouvoirs, complots, intrigues, et humour. Tout y est. Ca se lit très bien, c'est divertissant ; j'ai passé une bonne partie de ma lecture à me demander qui était le traître et à formuler des conjectures.

Je serai donc là, en juin 2016 pour la suite, surtout avec un titre comme Stiletto!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2016
La lecture des premières pages de ce livre est déroutante,car on se demande vraiment ce qui se passe ou bien ce qui c'est passé ou bien ce qui va se passer ! En fait on ne sait pas trop à quoi s'attendre,et là,on est absorbé tout entier par l'histoire, et la curiosité de savoir où cela va nous mener.
c'est donc un livre que je recommande vivement !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est des livres languissants dans lesquels on trouve si facilement le sommeil, j'en connais hélas beaucoup trop ! Hé bien ce n'est pas du tout le cas de ce thriller surnaturel, bien au contraire et c'est même sa principale qualité.

Difficile de faire plus fort que les premières pages où l'héroïne prend conscience d'elle-même dans un parc londonien, entourée de cadavres frais gantés de latex, et sans la moindre idée de qui elle est.

Commence alors une correspondance (hum, dans un seul sens!) épistolaire avec son ancien « moi » qui a passé de longs mois à disséminer le maximum d'informations sur elle-même et sa situation afin d'aider la nouvelle personne qui émergera peut-être de sa propre mort psychique.

Car voyez-vous le monde n'est pas si rationnel que vous le pensez, il est même fortement surnaturel, une étude ayant récemment démontré que 15 % des hommes portant des chapeaux arboraient également en-dessous ... des cornes !
En conséquence, Myfanny sait depuis longtemps, au travers de différents oracles (très bien fait ça), qu'elle va bientôt perdre la mémoire.

Cette correspondance est tout de même plutôt compliquée du fait de la petite armée lancée à sa poursuite, toujours gantée de latex et qui manifestement cherche à terminer le travail.
Confrontée au choix entre la fuite ou la supercherie, cette nouvelle personne, que nous appellerons Myfanny Thomas (comme la précédente, pour des raisons pratiques), décide de poursuivre la vie que menait l'ancien propriétaire de son corps.

Elle se présente donc le lendemain à son travail, elle qui occupe un poste important dans une organisation ultra-secrète vouée au contrôle des manifestations, toujours dangereuses, du surnaturel. Cette organisation s'appelle le Chequy (L'échiqueté en vieux français) et tous ses cadres importants portent le nom d'une pièce d'Échec. Ainsi Myfanny est une Tour, pièce puissante.

Pourtant MyFanny II se rend compte rapidement que Myfanny I était une sorte de petite souris, mariée au travail, dénuée de vie personnelle, facile à bousculer et ayant peur d'utiliser ses puissants pouvoirs.

Mais Myfanny II est d'une toute autre trempe, et cela représente d'ailleurs un des ressorts le plus important du roman que d'observer la petite souris renverser les tables et s'imposer.
D'ailleurs le travail ne manque pas, l'Angleterre étant manifestement en permanence en butte aux agressions surnaturelles.

Pourtant aucune allusion n'est faite à d'éventuelles organisations continentales chargées du même travail (hors les États-Unis), ce n'est d'ailleurs que la moindre des incohérences et des approximations du roman. Que dire en effet de cette sœur miraculeusement retrouvée et qui ne sert à rien, où à ces aventures sans lendemains (le dragon ou la grecque) qui ne servent aucun propos ?

Comment comprendre ce changement brutal de caractère de Myfanny voire même son assurance, longtemps j'ai attendu une explication, jusqu'à la fin.
Et puis il faut accepter que cette héroïne n'ait pas de « voix » très féminine et que les autres personnages soient simplement au service de l'intrigue.
Une intrigue qui elle-même n'est pas dénuée d'incongruités, surtout lors de la chute finale.

Malgré ces réserves, le roman fonctionne plutôt bien dans le registre du roman d'action, les interventions surnaturelles de Myfanny y sont intenses, plutôt gores et amusantes.
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Étonnant mais captivant finalement. Un gros livre particulièrement original, où l'on n'a pas le temps de s'ennuyer tant on va de surprise en surprise. Un premier roman réussi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2015
Curieusement, je n'ai pas réussi à accrocher sur le livre alors que la 4ème de couv était plutôt alléchante! c'est une déception.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,21 €
7,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)