undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

avec vader, pas de mauvaises surprises, on sait à quoi s'attendre et on obtient généralement ce que l'on attendait de piotr et de sa troupe: du bon death thrash made in poland. maintenant, certains albums sont plus percutants que d'autres: pour ma part, le mètre-étalon dy style vader, c'est le superbe album litany. s'il ne devait n'y en avoir qu'un, ce serait celui-ci, et puis peut-être ce petit dernier.
tibi et igni est donc du très bon vader et ce dernier album est de la trempe des meileurs opus des polonais, du calibre de black to the blind, par exemple. en tout cas je le trouve plus remarquables que les dernières réalisations de vader, pas mauvaises, mais pas marquantes non plus. le petit feeling thrash que l'on retrouve sur tibi et igni n'est pas non plus étranger à mon regain d'intérêt.
à noter que sur l'édition limitée, le prier des deux inédits est digne des meilleurs morceaux de vader!
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La bande à Peter nous avait laissés sur un Welcome To The Morbid Reich impressionnant, après une longue période sans album particulièrement marquant (bien que tous valables). A titre personnel, je considérais même ce dernier comme le meilleur de toute leur discographie.
Tout ça pour dire que ce dernier Tibi Et Igni suscite pas mal d’attentes de la part des fanatiques du groupe.

Annoncé en avril par un 7’’ deux titres, enregistré dans les mêmes conditions que le précédent, au studio Hertz avec les frères Wieslawski, et illustré en couverture par le célèbre Joe Petagno, Tibi Et Igni repose sur les bases extrêmement saines de …Morbid Reich : après l’intro orchestrale habituelle, le combo polonais démarre fort sur un riff death/thrash ultra efficace et très prometteur pour la suite. Les ouvertures sont toujours un point fort chez Vader, celle-ci ne déroge pas à la règle.
La suite s’avère assez variée et on ne voit pas passer les quelque quarante-deux minutes du disque : les épiques Hexenkessel et The Eye Of The Abyss, avec leurs touches symphoniques bien intégrées leur donnant un côté cinématique du meilleur effet, contrastent délicieusement avec des morceaux plus épurés et directs, tels Light Reaper ou le thrashy Triumph Of Death et ses solos survoltés ; le final bien nommé The End est encore dans un autre délire, celui d’un death mélodique mid tempo et clôture idéalement l’album.
La paire Peter/Spider fonctionne à merveille, comme précédemment, entre riffs assassins et solos brillants.
Le nouveau bassiste, Hal, n’apporte pas de valeur ajoutée ; mais Vader n’est pas connu pour mettre en avant cet instrument.

J’ai vu (mais pas pu écouter) qu’il y avait deux titres bonus sur la version digipack : le morceau Necropolis ainsi qu’une reprise (habituel chez Vader) de… Das Ich ! Presque aussi improbable que celle de Depeche Mode sur Future Of The Past !

Tibi Et Igni est donc dans la continuité de …Morbid Reich, avec une plus grande emphase sur la partie symphonique tout en restant fidèle à ses racines speed/thrash.
S’il n’a pas l’aura de son prédécesseur, il demeure un excellent jet pour ce poids lourd de chez Nuclear Blast, et confirme que Vader est rentré dans une nouvelle période faste de sa très longue carrière.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com"
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)