undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles53
3,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 juillet 2014
George Martin revient a ses premiers personnages, Ser Duncan et l'Oeuf. Un livre qui suppose néanmoins d'avoir lu les deux nouvelles qui l'ont précédé (Le chevalier errant et l'Epée lige) faute de quoi le lecteur passera a côté de nombreux détails de cet univers, semblable pour l'essentiel mais distinct en nombre de détails, du monde familier aux amateurs du "Trône de Fer."
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2014
Un livre qui ressemble beaucoup au livre Le chevalier errant dont il est sensé être la suite.
Intéressant mais si les intrigues évoquent celles du Trône de Fer le récit n'a pas le côté épique de ce dernier et les personnages sont beaucoup moins captivants et représentés de manière beaucoup plus simpliste.
Un livre à réserver aux fans du Trône de fer.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 29 juillet 2014
Bon soyons clair dès le début : N'achetez pas la version de Pygmalion. Attendez la version poche, cela vaut mieux. Parce que quelques 170 pages remplies d'une écriture immense, le tout pour presque 16, c'est de l'arnaque. Une bonne vieille arnaque à la sauce Pygmalion, comme on en a l'habitude maintenant. On soulignera aussi le fait que la nouvelle est sortie en 2010, mais là aussi nous avons pris l'habitude d'être les derniers servis. Je pourrais continuer longtemps mon coup de gueule contre J'ai Lu et Pygmalion, en parlant de la découpe que subissent les romans chez eux (oui, pas que le Trône de Fer, on a vu ça avec l'Assassin Royal aussi, par exemple), mais je garde ça pour une prochaine fois.

Un deuxième point qui me tient à caeur, c'est la traduction. C'est ma première "rencontre" avec Patrick Marcel, le nouveau traducteur du Trône de Fer qui succède à Jean Sola. En si peu de pages, je n'ai pas vraiment pu les comparer et me faire une idée, mais j'ai trouvé l'écriture fluide et agréable. J'attendrai donc de relire le tome 5 en VF avant de me faire un avis définitif sur le nouveau traducteur.

J'attendais avec impatience de retrouver Dunk et Egg, deux personnages très attachants sur lesquels j'aimerais vraiment en savoir plus. J'ai d'ailleurs été ravie d'apprendre que Georges RR Martin prévoyait un bon paquet de nouvelles sur le duo ! S'il n'est pas nécessaire d'avoir lu le Trône de Fer pour lire les aventures de Dunk et l'Oeuf, il faut cependant bien sûr avoir lu les deux premiers tomes des nouvelles les concernant avant de se lancer dans celle-ci, histoire de comprendre pourquoi l'héritier Targaryen est l'écuyer d'un chevalier errant sans le sou. J'aime beaucoup la relation qui lie les deux personnages principaux, ainsi que l'humour quasi constant qui ponctue leurs dialogues.

L'Oeuf de Dragon est donc la troisième nouvelle mettant en scène Dunk et l'Oeuf. L'Oeuf, c'est Egg en VO, le diminutif de Aegon, mais il se fait aussi appeler ainsi à cause de son crane chauve qu'il rase pour dissimuler sa chevelure si typiquement Targaryenne. Dunk, ou ser Duncan, est un chevalier errant qui se distingue par sa très haute taille, entre autres.

Dans cette nouvelle, les deux héros sont invités au mariage de Lord Beurpuits, où ils décident de se rendre afin que Dunk participe au tournoi organisé pour l'occasion. Il ne veut y gagner que quelques sous et n'envisage pas d'atteindre la première place, même si le prix offert au vainqueur est un authentique oeuf de dragon. Très vite, Dunk et son écuyer se rendent compte que le tournoi n'est qu'une couverture qui cache bien des choses et qu'une rébellion est en marche... Mais je ne peux vous en dire plus, avec seulement 170 pages ce serait du spoil pur et dur. Je dirais donc juste que j'ai encore une fois eu beaucoup de plaisir à lire une nouvelle aventure de Dunk et l'Oeuf, que l'intrigue est plus que passionnante et que la fin m'a énormément plu.

J'ai apprécié redécouvrir lord Freuxsanglant, surtout après certains événements du cinquième tome. C'est un personnage que j'espère revoir dans les futures nouvelles. L'histoire de ser Glendon m'a aussi beaucoup plu, elle montre un coté chevaleresque où l'honneur est mis en avant, assez différent de ce à quoi la série de romans nous a habitué. J'aime aussi l'humour de GRR Martin, quand par exemple il fait dire à Dunk que certaines choses sont aussi improbables que le fait qu'il devienne lord Commandant de la Garde Royale... Des détails qui font tout le charme de la saga.

J'ai donc hâte de lire les prochaines nouvelles dédiées à Dunk et Egg, même si je pense abandonner l'idée de les lire en français. J'ai surtout hâte d'en savoir plus sur la tragédie de Lestival ! L'Oeuf de Dragon est donc une excellente petite nouvelle, mais je vous conseille vraiment d'attendre la sortie en version poche.
11 commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
Après une très longue attente pour les fans, enfin une suite très attendue.
L'histoire est trop courte. C'est plutôt une nouvelle, mais très bien écrite.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2015
En bref, L’Oeuf de Dragon est l’occasion de retrouver le brillant d’une aventure qui avait semblé perdre de sa superbe au contact de la veuve rouge dans L’épée lige. L’histoire est bien ficellée et l’intrigue conserve toujours ce qui fait le succès de l’auteur, à l’image des narrations précédentes. On termine sa lecture avec une seule hâte : que Dunk et l’Oeuf parviennent enfin dans le Nord et apportent avec eux cet espèce d’étrange bouleversement qui semble les suivre à chaque détour de voyage.

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette nouvelle aventure, d’autant plus que j’avais été très déçu de la précédente nouvelle. J’ai mis un certain temps à comprendre de quelle manière s’agençait l’intrigue. Les personnages sont effectivement nombreux, les maisons multiples et les interactions parfois complexes. Il faut bien suivre pour ne pas se perdre afin de mettre un point d’honneur à décrypter ce qui plane au-dessus de ce tournoi de noce.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2014
170 pages, gros caractères 2h30 à 3h00 de Lecture maximum.
Histoire sympa sans être extraordinaire non plus, relation intéressante entre Dunk,le chevalier errant et l'Oeuf, Aegon Targaryen pour nous lecteurs.
Voilà ce qui résume cette "nouvelle" de G.R.R. Martin.
Reste à savoir si elle vaut le prix demandé et si vous serez prêt à le mettre.
Perso je doute et mon scepticisme est grand....
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2014
J'aime bien les personnages principaux. Un peu d'humour et un peu d'action. On se noie un peu parmi les personnages et leur filiation. Globalement agréable à lire mais ce n'est pas une histoire qui tient en haleine. Les personnes qui lisent Le Trône de fer apprécieront je pense.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2015
Si « Le Trône de fer » est une oeuvre géniale, l'«Oeuf de dragon » n'aurait jamais dû sortir des tiroirs de l'auteur. Comment un écrivain aussi brillant que George Martin a-t-il pu penser un seul instant que ce texte embrouillé, mal ficelé et, au final, sans aucun intérêt, pourrait s'attirer quelque louange de la part de fans exigeants comme les siens ? N'oubliez pas de mettre un signet aux premières pages (liste des personnages), car vous y reviendrez encore et encore pour savoir de qui (Daemon, Aegon, Aeron, Daegon et autres quasi homonymes) l'on parle. Au lieu de perdre son temps (et le nôtre) à pondre cette oeuvre insipide, Martin aurait dû s'avancer dans la rédaction du « Trône de fer », dont on attend toujours le sixième volume. À ne lire que par les vrais mordus...et encore !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2015
Quel plaisir de retrouver Messer Dunkan le Grand et l'œuf dans une nouvelle aventure. Certes nous ne sommes pas en présence d'un livre du niveau de la série Le Trône de Fer, mais ça fait toujours du bien de voyager dans ce monde extraordinaire. Avec ce troisième livre on comprend mieux les subtilités autour des deux branches des Targariens (les dragons rouges v/s les dragons noirs),qui je pense va les amener à leur perte.
J'attends avec impatience la suite (s'il y en a une) pour comprendre vraiment comment cette puissante famille va chuter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une aventure digne du maître de la fantasy et de son public. Cependant les fans de la saga télévisée ne trouveront pas forcément ce qu'ils recherchent car cette histoire est bien antérieure au trône de fer et les longueurs caractéristiques de la fantasy sont bien présentes. J'ai cependant apprécié d'être plongé dans les intrigues politiques et les trahisons à profusion. Le jeu de pouvoir et les fausses identités pimentent à merveille ce plongeon dans le passé du trône de fer.
Dommage que le prix gâche un peu le plaisir de cette lecture.
33 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus