Commentaires en ligne


11 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 re-belote
II, le retour ! Unisonic n'était pas une passade, qu'on se le dise : l'ex-seul-vrai-chanteur-d'Helloween a bien trouvé un nouveau port d'attache dans le vaste océan du métal. Ce groupe, c'est « pour de vrai » et même lorsqu'un membre très occupé manque à l'appel lors de la composition des morceaux (Kai Hansen,...
Publié il y a 3 mois par Max Born

versus
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Light of the ... down
Le premier album d'Unisonic m'avait franchement emballé. C'est donc avec une impatience légitime que j'attendais la sortie de cet opus.

Premier constat : le groupe a succombé à la mode du moment dans le style "métal", à savoir ouvrir l'album par un morceau court au nom en latin, un instrumental faisant appel...
Publié il y a 4 mois par Frédéric MARCEL


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 re-belote, 3 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (Album vinyle)
II, le retour ! Unisonic n'était pas une passade, qu'on se le dise : l'ex-seul-vrai-chanteur-d'Helloween a bien trouvé un nouveau port d'attache dans le vaste océan du métal. Ce groupe, c'est « pour de vrai » et même lorsqu'un membre très occupé manque à l'appel lors de la composition des morceaux (Kai Hansen, accaparé par Gamma Ray), l'équipe se sert les… coudes (mouais, je vous ai senti venir…) et c'est Dennis (Ward, bassiste et producteur) qui s'y colle pour accoucher un second effort au final encore meilleur que le premier.

Je ne vous ferai pas l'article en arguant fallacieusement que ces compères réinventent le métal mais qu'on se le dise : ce qu'ils font, ils le font à merveille et c'est revigorant ! Le résultat de ce boulot de potes est une espèce de « hard & heavy power metal'n'roll » mélodique et diablement jouissif. Entraînant, positif, astucieusement arrangé, très professionnellement produit, magistralement interprété car joué avec plaisir par des gars qui, sachant qu'ils n'ont plus rien à prouver, se permettent de livrer simplement ce qu'ils savent faire de mieux : le genre de happy metal qu'ils ont (excusez du peu) simplement contribué à inventer.

On ne va quand même pas bouder notre plaisir et leur reprocher de mauvaise foi de « ne pas se renouveler » ou encore de « jouer la musique des années 80 »… C'est juste (son prénom ?) eux, leur mode d'expression, leurs références et ce p....n de sens de la mélodie ! Pour ma part, j'ai couru acheter la galette dès sa sortie officielle (après avoir eu la chance de l'écouter plein de fois en avant-première, na na-nère !) Allez, je ne résiste pas à vous livrer déjà ma conclusion : entrée directe dans mon Top-6 de l'année 2014 !

Revenons sur la défection de Kai au stade de la compo : soyez rassurés, sa patte mélodique et soliste est aisément repérable au long de l'album. C'est bien « Dieu » qui a enregistré ! Ses saints ne sont pas en reste : la paire guitaristique formée avec Mandy Meyer s'avère très complémentaire, la basse de Ward ronronne bien sous le capot (à bien écouter le traitement de l'instrument, on sait qu'il est producteur !) Costa Zafiriou martèle ses fûts comme un bûcheron et sert quelques bonnes rasades de double pédale.

On remarquera le travail d'écriture de Ward qui réussit à produire des pistes de choix sur lesquelles Michaël (le Grand Michaël) Kiske peut donner libre cours à son talent vocal. Son registre est ici excellemment exploité, des graves (dans lesquels il trouve une palette de couleurs plus étendue avec l'âge) aux aigus (dans lesquels il brille toujours autant). Il a beau minauder qu'il peut moins pousser qu'avant, c'est de la coquetterie (oui, M. Kiske, c'est comme cela que ça s'appelle !) car non seulement la tessiture est identique à celle entendue sur les fameux Keepers d'Helloween mais les variations, les nuances sont supérieures et bien plus nombreuses aujourd'hui. Bref, ce chauve (mais pourquoi aurait-il besoin de cheveux lorsqu'il possède une voix pareille ?) est l'un des meilleurs chanteurs de hard rock de tous les temps et probablement le meilleur de heavy metal actuellement en activité !

Je vous passe la chro. titre à titre mais vous précise que la track-list est supérieure à celle du premier album, que le successeur est à la fois varié dans ses influences stylistiques et cohérent dans son approche résolument efficace (mélodies imparables+refrains-qui-tuent+rythmiques-qui-dépotent+arrangements futés), qu'il est truffé de hits en puissance et que je l'écoute en boucle comme en leur temps le Lipservice de Gotthard et le premier Masterplan (pas mal, non ?)

La production est à saluer. On notera le son des guitares particulièrement soigné qui permet à Dennis Ward d'obtenir un résultat à la fois plus heavy que le premier album et pourtant aisément accessible. Unisonic affirmait en 2012 un côté classic rock mais quoi de plus logique pour ce groupe qui était alors un avatar de Place Vendôme, le projet AOR de Ward et Kiske ? En 2014, Light of the Dawn revendique son héritage heavy metâââl ! Résultat : le meilleur des deux mondes, soit un ambitus de Thin Lizzy à Judas Priest.

Evidemment, je ne m'appellerais pas Mr. Bout si je ne trouvais matière à quelque menu râlage… Soit : deux fautes de goût se sont glissées dans l'album (les titres Blood et When The Deed Is Done me sont très dispensables) et le bonus japonais Dare (qui faisait partie des titres communiqués en avant première par le groupe et que je m'attendais donc à retrouver sur la track-list finale) est bien meilleur que l'européen Judgement Day (donc achetez en import et tant pis pour l'équivalence carbone !)

Les titres à retenir. 8 sur 13, du popisant Not Gonna Take Anymore aux speed metal Your Time Has Come et For The Kingdom en passant par le mid-tempo (le plus réussi que j'ai entendu depuis longtemps) Exceptional , les heavy Night of The Long Knives (c'te montée de Kiske en début de titre, pfiuu…) et Throne Of The Dawn , et le très rock Find Shelter , plus le bonus japonais Dare , ça fait une bonne petite proportion de pépites, ça madame… Y'en a plus, j'vous l'laisse ?

En conclusion. Ben rien, tout est déjà écrit plus haut…

M. Bout (www.ultrarock.fr)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Des mélodies accrocheuses et un Michael Kiske impérial, 18 août 2014
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Le voici donc le deuxième album tant attendu de Unisonic, groupe qui (faut-il le rappeler ?) comprend des musiciens issus de Gotthard ou Pink Cream 69 mais qui réunit surtout Michael Kiske et Kai Hansen, respectivement chanteur et guitariste du mythique Helloween dans sa période la plus glorieuse (avis auquel vous n'êtes pas tenus de souscrire dans la mesure où les citrouilles ont produit bon nombre d'albums réussis tout au long de leur carrière). Puisque nous parlons d'Helloween, attardons-nous encore quelques instants. C'est quand même drôle, bien que Unisonic, tout en abritant Kiske et Hansen en son sein, n'ait jamais prétendu faire du Helloween, il y a quand même eu des déçus (probablement mal informés ou juste un peu bornés) lorsque le premier album - que j'ai trouvé très sympathique mais pas inoubliable - est paru. Unisonic ne sonnait pas assez power metal, pas assez metal tout court d'ailleurs. Sans se renier, le groupe à l'écoute de son public a proposé en mai dernier un EP (For The Kingdom) dont la chanson titre laissait deviner une direction légèrement plus heavy pour ce nouvel album. Alors, que nous réserve vraiment ce Light Of Dawn ?

Le disque commence par une intro symphonique affublée d'un titre en latin... comme 598 autres albums sortis avant lui. Jadis original, ce procédé maintenant usé jusqu'à la moelle passera sans doute de mode un jour ou l'autre... mais pas aujourd'hui, semble-t-il. Allez, on s'en fiche, ce qui nous intéresse c'est le vrai premier morceau : Your Time Has Come. Et là, surprise. C'est du speed mélodique et épique qui fait forcément penser à du Helloween. Doublement surprenant même vu que Kai Hansen, très occupé par son Gamma Ray lors de l'écriture de Light Of Dawn, n'a que très peu participé à ce nouvel opus... et c'est donc le bassiste et producteur Dennis Ward (plutôt spécialisé dans le hard rock parfois FM) qui a signé ce titre. C'est pourtant la compo sur laquelle Unisonic sonne le plus "Keeper Of The Seven Keys"... L'essentiel est que, dans le style, cette chanson est vraiment bien fichue et lance l'album sur de bons rails. En plus, Michael Kiske semble dans une forme olympique. Sa voix est puissante, claire et franchement haut perchée. On a l'impression que le chanteur n'a pas pris une ride depuis une vingtaine d'années. Impressionnant. Faut-il en conclure que Unisonic a abandonné son style de prédilection pour sombrer corps et âme dans le power mélodique ? Pas du tout et tant mieux... même s'il est agréable de constater que Your Time Has Come n'est pas le seul titre sur lequel le groupe s'autorise à accélérer le tempo et sortir un peu la double grosse caisse du placard. Vous pouvez donc compter sur For The Kingdom (que vous connaissez peut-être déjà grâce au EP du même nom) ou la très réussie Find Shelter pour vous ravir à la façon de la chanson qui ouvre si bien cet opus. Moins speed mais toujours dans un registre metal, on retiendra aussi une excellente Throne Of The Dawn (super refrain !) bien heavy et une Manhunter enjouée au refrain qui fait mouche. Dans la série des compos qui marquent (pour de bonnes raisons), je ne peux faire l'impasse sur Night Of The Long Knives aux mélodies entêtantes. Voilà un mid-tempo assez enlevé qui me rappelle un peu le Queensrÿche des années 80... en plus rock. Et je vais le répéter encore une fois : super refrain ! Oui, ça donne envie de chanter... et Kiske est vraiment impérial. Je me demande si ce disque n'est pas celui où se trouvent certaines de ses plus belles performances. A côté de tout cela : des compos plus hard rock comme Exceptional (Mr. Ward s'est fait plaisir avec une bonne grosse ligne de basse), Not Gonna Take Anymore (pas mal mais avec un refrain "hymne" un peu trop gentil à mon goût), la correcte mais pas passionnante When The Deed Is Done et deux ballades, Blood et You And I, pas catastrophiques (on a déjà entendu plus mielleux et pénible) mais auxquelles il m'est difficile d'adhérer.

Oui, quelques changements (ou concessions pour caresser dans le sens du poil les nostalgiques de la paire Kiske/Hansen) sont perceptibles sur ce deuxième album de Unisonic. Cependant le groupe n'a pas perdu son identité pour autant et signe un album finalement assez varié, toujours emprunt de mélodie et de racines solidement implantées dans le hard rock. Quelques titres sont particulièrement marquants, les musiciens assurent, Kiske livre une prestation cinq étoiles hallucinante mais il y a aussi quelques moments anecdotiques ou moins convaincants (comme les ballades ou autres gentillesses pas toujours très digestes). Dans l'ensemble, Light Of Dawn reste très plaisant. Bien écrit et produit, joliment interprété, pas très original mais efficace. Il ne me fait pas l'effet d'un album amené à devenir légendaire mais procure une bonne dose de plaisir immédiat et me semble un petit cran au dessus du disque précédent. C'est déjà bien.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Light of the ... down, 4 août 2014
Par 
Frédéric MARCEL - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Le premier album d'Unisonic m'avait franchement emballé. C'est donc avec une impatience légitime que j'attendais la sortie de cet opus.

Premier constat : le groupe a succombé à la mode du moment dans le style "métal", à savoir ouvrir l'album par un morceau court au nom en latin, un instrumental faisant appel à un orchestre de cordes. Une habitude, pas franchement indispensable, qui commence à lasser...

Deuxième constat : le combo a musclé son jeu. Si le premier album ne comportait qu'un morceau en up-tempo (le titre éponyme), il y en a 3 ici : "Your Time Has Come", "For The Kingdom" et "Find Shelter".

Troisième point : après avoir écouté le dernier PLACE VENDOME (Thunder in the Distance) sorti l'année dernière, j'avais des doutes sur la voix de Michael Kiske, tant les mélodies-chant se situaient dans un registre commun. Me voilà ici rassuré, l'ex-Helloween a toujours une voix haut perchée !

Quant aux compositions, elle n'atteignent à mon sens pas le niveau de l'album précédent. Même si quelques titres sont vraiment sympas (je pense notamment à "Exceptional", "For The Kingdom", "Not Gonna Take Anymore", "Find Shelter"), il y manque un petit quelque chose, une accroche, des mélodies,... Bref, je ne retrouve pas ici ce qui m'avait attiré dans Unisonic premier du nom.

Sur cette galette figurent aussi 2 ballades, l'une ternaire ("Blood"), l'une binaire ("You And I"), placée en fin d'album (*). Alors, laquelle est la meilleure ? Match nul, je n'adhère ni à l'une, ni à l'autre.

J'attendais beaucoup de cet album… Peut-être trop ? Impossible en tout cas de ne pas être déçu à l'écoute de cette deuxième livraison d'UNISONIC. Même après une dizaine de passages sur ma platine, la mayonnaise ne prend pas. Il manque une bonne dose de morceaux accrocheurs, notamment en fin d'album.

(*) La version en ma possession ne comporte pas le bonus-track "Judgement Day", et se termine donc par la ballade acoustique "You And I".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La confirmation d'un grand groupe !, 4 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
UNISONIC , ou la résurection de Michael Kiske ! Apres un sublime premier album plutot basé hard rock mélodique , le groupe reviens en force avec ce "Light of Dawn" beaucoup plus métal mais toujours autant varié !
Apres une petite intro orchestrale de toute beauté , on démarre avec un "Your Time has Come" tout droit sorti de l'époque "Keeper" ! On remarque direct que Kiske est en forme olympique et délivre des lignes vocales hallucinantes digne de ses premiers jours ! Mais revenons au titre , une rythmique ultra speed , un refrain de haute volée hyper accrocheur , des solis de grande classes et un final dément ! On enchaîne avec le mid tempo "Exceptionnal" , une réussite sur toute la ligne , proposant une rythmique carrée qui fait tapé pied , un refrain plus qu'efficace et un break sublime avec ce riff tres "HELLOWEENien" ! Une bombe !
Pas le temps de souffler , qu'une autre perle speed nous tombe dessus , "For The Kingdom" et son riff de malade ! Ça speed , les solis sont magiques , la voix de Michael est magistral et le refrain est la encore sublime !
Le groupe nous offre ensuite un titre de stade au refrain fédérateur , "Not Gonna Take Anymore" , à la rythmique rappelant "We Will Rock You" sur ce refrain !
"Night Of The Long Knives" est dans la veine de ce que le groupe à fait sur le premier opus , disposant d'un intro explosive avec un scream de Kiske de toute beauté !
Et la arrive la grosse bombe de ce "Light of Dawn" , "Find Shelter" !
Son refrain est énorme ! Construit en 2 parties , l'une au rythme saccadé, puis l'autre ultra speedé ! Les solis sont excellents , et le final reprend le refrain de maniere 100% speed ! Une réussite !
Ça se calme avec la magnifique power ballade , "Blood" ! Les couplets , d'abord seulement couvert à l'accoustique , sont d'une rare beauté ! Poignant , triste et dramatique , ce premier couplet prend aux tripes ! Le refrain lui se veut plus optimiste , et l'aspect "Power" de la ballade se révele enfin , avec une rythmique Heavy , et toujours cette aspect dramatique dans les couplets ! Le dernier refrain est magistral , un ton au dessus couvert de choeurs sublimes ! LE titre épique de l'album !
Toujours dans un registre calme , le mid tempo ultra mélodique qu'est "When the Deed is Done", offre un refrain hyper poignant et touchant , où la voix de Kiske fait des merveilles dans un registre plus posé !
UNISONIC se reposerait il sur des morceaux lents alors que le début d'album était explosif ? Non malheureux , car apres ces deux titres calmes de toute beauté , voici venir un autre futur grand classique qui cartonnera en concert , "Throne of The Dawn" ! Ce titre déborde d'énergie , dans un registre hard rock mélodique avec une rythmique rapide , d'excellents couplets , et un refrain de haute volée magistral ! Le break n'est pas en reste avec un excellent solo , et des "oh oh oh" bienvenue !
"Manhunter" débarque à son tour et nous assène lui aussi d'un hard mélodique de grande facture , avec un refrain tres happy , des couplets et un break assez Rock and roll , et de tres bons solis !
L'album se termine par la ballade de rigueur. "You and I" , sans atteindre la dimension épique de "No One Ever Sees Me" la dépasse en revanche sur le plan de l'émotion ! Le refrain est beau , transportant et magnifiquement bien interpréter par Michael Kiske , surement le roi de cet album !
Le bonus track , "Judgement Day" aurai pu se trouver sur le premier album ! Aux accents plutot pop rock , ce titre est tres agréable à écouté , avec un Michael ne cessant de côtoyer des aigus parfaitement maitrisé ! J'aime ce refrain aux sonorité joyeuses , ça met la peche au reveil un titre comme ca !
Une tres bonne surprise cet album ! Ils réussissent l'exploit d'offrir un rendu plus métal , tout en proposant un panel de titre tous tres différent comme ce fut le cas sur "Unisonic" !
Un grand groupe !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 unisonic, 18 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Si vous aimez ce genre de coffret ( style dernier Gamma ray) alors foncez...Beau digipack, postcards....maque plus que des stickers et médiators pour avoir un coffret complet. Le T-shirt représente la cover de l'album et est de qualité standard ( simple imprimé et aucune recherche de style....comme trop souvent ).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 solide, 26 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Après le premier album, qui était déjà bon, (normal vu les vieux briscards composant ce jeune groupe), voici le second où la voix de M Kiske est encore énorme. On sent que le groupe a trouvé son son et c'es bien pour notre plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 unisonic, 17 décembre 2014
Par 
Jaquet "read dead redemption" (Rhone Alpes France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of Dawn (Téléchargement MP3)
Super album, comme on en fait plus.
Du bon rock sur fond de metal, avec de bonne balade.
Michael Kiske génial comme à ses grandes heures orné de bon solo de guitares.
A écouter
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 La formule parfaite!, 6 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (Album vinyle)
Un très bon album de heavy mélodique avec le plaisir de retrouver Michael Kiske au chant. Si vous avez aimé le premier opus, vous adorerez celui-ci!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Coffret Unisonic "Light Of The Dawn, 26 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Très bon achat ... à acheter ABSOLUMENT, UN MUST, coffret arriver comme prévu et en parfait état, Merci et rendez vous au prochain achat.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une perle, 26 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light of the Dawn (CD)
Excellent album de métal, Kai Hansen, Michael Kiske et leurs acolytes sortent sans aucun doute le meilleur album de l'année.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Light of Dawn
Light of Dawn de Unisonic
Acheter l'album MP3EUR 9,59
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit