undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles33
4,7 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:8,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce conte traditionnel japonais adapté à l'écran est une véritable merveille.
Plein de beauté, de délicatesse, de subtilité, il réunit tous les ingrédients du conte par excellence, et sans que l'on ait la garantie de l'habituelle fin où tout se termine bien. Il conserve sa part de mystère et d'incertitude jusqu'au bout.
A propos de quoi ? Je me garderai bien de vous le dire.

Où il est question de magie de la nature, d'extase face à ses éléments, mais aussi de l'opposition entre liberté et conformismes, de recherche du bonheur d'autrui mais qui pourrait bien aboutir à son contraire, du conflit latent entre l'authenticité et la force de la ruse ou de l'illusion, d'amour et d'incapacité à se révolter contre les conventions, de bienveillance et d'aveuglement, de courage et de petites lâchetés, de beauté et d'artifices destructeurs, de joies et de regrets.
Toute une palette de sentiments et d'émotions servie par de belles images et couleurs, valorisée en certaines occasions par l'art du mouvement devenant expression.

Le tout apparaît tour à tour poétique, cauchemardesque ou envoûtant, sans que les mots soient en reste, puisque même dans les moments les moins propices à la construction du bonheur, le langage véhicule des formes de beauté inattendues.
Et, à mesure que l'histoire se déroule, celle-ci gagne en intensité, atteignant des sommets de magnificence dont je vous souhaite de ne pas vous priver.
33 commentaires51 sur 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
Il s'agit, je crois, du plus beau dessin animé que j'ai jamais vu, en tout cas un véritable chef d'oeuvre qui égale ou dépasse les meilleurs Myazaki (dans un style très différent)... Mais je doute fort que le visionnage sur DVD de ces magnifiques tableaux animés peints à l'aquarelle ait autant de force que celui sur le grand écran !

Je met cinq étoile pour le film, mais je considère le commentaire précédant comme inutile car le DVD n'est pas encore disponible.

Surtout, j''attire votre attention sur le fait que vous avez sans doute encore un peu de temps pour aller le voir au cinéma, en version originale (en cherchant bien) : n'attendez pas la sortie en DVD, vous rateriez quelque chose d'exceptionnel !
22 commentaires37 sur 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2014
L'un des commentaires plus bas le décrit comme le plus beau dessins animé qu'il ait vu. Je suis d'accord. C'est aussi l'un des plus beaux films tout court.
Une puissance visuelle hors normes, une histoire qui ne rentre dans aucune case, une musique à tomber par terre. Chaque scène est un émerveillement absolu.
On sort médusé de ce film, et on y repense longtemps après l'avoir vu.
Malgré le faible succès en salles, je suis persuadée que ce film passera à la postérité et qu'il va entrer très vite dans la double case "chef d'œuvre" et "film culte".
11 commentaire21 sur 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 15 janvier 2015
J'avais lâché Takahata, par pure négligence, il y a bien longtemps, en 1988, avec le Tombeau des Lucioles, que j'avais vu à plusieurs reprises les années suivantes, et qui avait eu le don de me saisir aux tripes, au foie, à la gorge chaque fois que je le voyais. Je me disais alors que jamais personne dans l'animation - toute civilisation confondue - n'avait réussi à produire un tel mélange de beauté, de pureté et de poésie dans un environnement tombé en disgrâce, au milieu des horreurs et de la mort, mais le regard toujours obstinément tourné vers le ciel.

Quel bonheur de retrouver ce grand artiste, probablement le plus grand de sa catégorie (honnêtement, après un Takahata, un Miyazaki apparaît bien surchargé), dans son nouveau - et peut-être dernier chef-d'oeuvre - joyaux brut hérité d'un conte japonnais ancien, oeuvre d'une vie, d'un accomplissement ; oeuvre totale qui emporte la tête et le coeur sans une seule fausse note, par sa folle simplicité, par l'évidence de sa poésie et une profondeur lavée de tout apprêt et de tout artifice... la beauté pure du conte dans toute sa splendeur originelle. Et encore une fois, cette grâce germe et brille d'autant plus fort qu'elle s'installe précisément au milieu des désillusions et des peines, celles d'une princesse née dans un bambou, descendue de la Lune pour un bref séjour sur Terre, et victime de la médiocrité des hommes.

Entre la beauté des aquarelles et les folles animations, les dialogues criants de vérité et la musique traditionnelle savamment choisie, toutes les forces s'équilibrent et achèvent de nous convaincre de l'absolue perfection de cette oeuvre déjà mythique.
0Commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce conte est un véritable enchantement, un grand moment de poésie.

Le début du récit nous baigne tout de suite dans une atmosphère sereine, un peu irréelle et mystérieuse, propice à l’évasion de l’esprit, qui nous met rapidement en condition. Les décors naturels, déclinés dans des tons pastel et enveloppés dans des lumières habilement harmonisées nous plongent dans un rêve éveillé.

Les premiers personnages apparus sont des gens simples à qui il arrive une histoire extraordinaire : le scénario est campé.

Curieusement, ici, les événements qui se succèdent sont à l’inverse de ceux habituellement rencontrés dans un conte traditionnel. Voici que l’on fait la connaissance d’une petite princesse, qui redevient subitement un bébé, puis une petite fille de condition tout à fait modeste. Ses parents adoptifs, deux adorables paysans âgés, n’auront de cesse de lui faire retrouver sa condition première.

Une infinie tendresse omniprésente habite le cœur des personnages qui entourent la petite fille. Cette dernière mène une vie très simple, à l’écoute de la nature et des animaux et elle fréquente une petite troupe d’enfants joyeux devenus rapidement ses amis.

Mais l’ambiance douce et apaisante va dégénérer quand le démon de l’ambition s’empare des parents de la petite fille. Des ombres planent sur son sort. Les décors deviennent tracassés, les visages se ferment, l’entente au sein de la famille se fissure. Le danger apparaît sous différentes formes. Des menaces pèsent.

La jolie princesse est effondrée par la tournure des événements. Elle regrette amèrement son enfance insouciante.

Au fil du temps, elle est passée de l’état d’enfant enjouée à l’adolescente rebelle. Désespérée par l’avenir qui s’offre à elle, elle se résigne à réclamer l’irréparable, car c’est son destin. La fin est déchirante, à l’opposé des fins habituelles des contes, mais cela fait partie d’une certaine logique.

Ce dessin animé, par sa perfection, exerce un pouvoir d’attraction sur le spectateur captivé, quel que soit son âge, grâce à l’éventail des sentiments dont il est imprégné. Les ressentis en sont divers, mais il ne peut que parler aux cœurs.

Il faut ajouter à cela la qualité des aquarelles et des musiques qui nous apportent une merveilleuse évasion dans un pays que nous connaissons peu et qui fait rêver par ses traditions particulières, un brin mystérieuses pour les non initiés que nous sommes.

Merci à Johan pour ce cadeau de Noël très apprécié.
22 commentaires1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE BLU-RAY : On le sait, la HD brille au plus haut quand il s'agit de cinéma d'animation. Pastels, fusains, aquarelles, le trait est livré ici sans filtres. Une sensation merveilleuse d'avoir accrochée dans son salon une toile de maître prenant vie... Au plus proche des matières et couleurs. Merveilleux. Tout simplement.
Deux grands maîtres viennent donc de quitter la scène de l'animation japonaise.
Après le départ d'Hayao Miyazaki, c'est au tour du cofondateur du regretté Studio Ghibli, Isao Takahata, de livrer ici son testament. A l'âge honorable de 80 ans, le réalisateur de Pompoko et du Tombeau des Lucioles, le fait ici avec un sens de l'épure absolument admirable.
Retour aux sources de l'animation pour Le Conte de la Princesse Kaguya. Un trésor de la culture japonaise dont les origines remontent au moyen-âge. Un récit à la fois tendre et cruel sur la fragilité de la beauté en ce monde. Corruption du désir et de l'envie sur la magie et la grâce. Un conte universel aux résonances bibliques ou en quittant le "jardin d'Eden" la beauté originelle se consume dans les feux des artifices et du pouvoir. Une profonde mélancolie du propos que vient consoler la clarté de la forme. Le graphisme, ramené à l'essentiel, dessine en quelques traits, touches d'aquarelle et couleurs pastels,des mouvements d'une grâce et d'une fluidité qui évoque la magie des premiers Disney. Une présence de la matière animée où se lisait encore le travail des dessinateurs. On pense même au prodigieux travail de Frédéric Back sur l'Homme qui plantait des Arbres.
A cette apparente mais virtuose simplicité de traitement surgissent d'authentiques visions où tout s'envole ou parfois même bascule dans la rage d'un fusain charbonneux. La douce harmonie se déchire et vire alors à l'expressionnisme le plus halluciné. L'exemple le plus saisissant étant la stupéfiante séquence de course éperdue de Kaguya fuyant son temple-tombeau dans la nuit de la forêt. La peinture naïve confine alors à l'abstraction et seule l'émotion gouverne, libérée des limites du figuratif. C'est toute l'histoire de Kaguya. Tentative désespérée et déchirante d'échapper au monde des devoirs et des convenances pour que résonne encore le chant de l'enfance.
En cela le Conte de la Princesse Kaguya est l'adieu bouleversant d'un cinéaste atteignant les sommets en revenant à l'essence de son Art.

Également sur le blog Les chroniques ciné de Francisco
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2015
le style s'épure, l'histoire se déroule lentement, à son rythme.
L'omniprésence unique de la culture japonaise marque ce dessin animé à contrario des précédents.
un vrai plaisir, et peut être un testament.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
Le conte, le dessin, les couleurs, les différents personnages....
Un grand bonheur, pour les petits sans doute, mais aussi pour les grands.
Je ne suis pas convaincu, que les contes soient réellement fait pour les enfants.....
Un délice....pour le coeur et pour l'âme ! A voir absolument !!!!!!!!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2015
Une belle histoire, le dessin est joli et agréable à regarder.
L'histoire comme souvent avec ce studio peut être vu de plusieurs manières.
Elle reste très moderne, dans les interrogations soulevées et permet de se questionner et de réfléchir à une reprise en main de sa vie, de ses propres choix.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2015
Un film superbement réalisé, avec une belle qualité d'images. Un classique, une histoire qui traverse les âges et les générations!

C'est un conte traditionnel donc l'histoire pourrait comporter pour un spectateur non avisé des longueurs, mais les plus contemplatifs ne les remarqueront pas.
J'aurais pu baisser la noter pour le Blu-Ray qui comme tous les BR Ghibli distribués par Disney ont un contenu chiche de bonus, qu'il convient donc de ne pas mentionner mais le film en lui même doit constituer la seule raison de votre achat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
8,99 €