undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
12
3,8 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:14,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 septembre 2014
La trame de l'histoire vissé sur le surpoids de la Mère et tout ce que cela a provoqué sur ses enfants et petits enfants.
j'ai eu du mal a le finir. je m'attendais a quelque chose de plus cynique et drôle en même temps.
Je n'ai pu m'attacher a aucun des personnages quelqu'il soit !!!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
quelle famille de "barges", de personnes attachantes, cela peut faire penser a tes voisins, ton oncle et sa femme, ou bien ..........
on les aimes bien les "Middlestein" même si on voit la fin arrivée gros comme ...................
belle fresque familiale ........
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre facile à lire , amusant, incisif et parfois caustique peignant les travers d'une société américaine axée sur la mal bouffe, les dérives de la société ,l'évolution du mariage et la désagrégation du couple . Nous suivons l'histoire de cette famille juive dont la mère, obèse ne pense qu'à manger jusqu'a mettre sa vie en péril et faire fuir son mari ( celui ci essayant de se recaser par internet) des enfants dont le fils est sous la coupe d'une femme psychorigide, et la fille refuse tout engagement alors qu'elle a trouve l'homme de sa vie !
Les personnages sont assez bien vus, portant les travers de notre société actuelle, et permettent de passer un agréable moment de lecture sans crier au chef d'œuvre cependant . Vite lu, vite oublié !
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Richard Middlestein a décidé de quitter sa femme Edie. "Il l'avait quittée parce qu'elle se tuait à petit feu, et le tuait, lui aussi. Il avait la vie sauve à présent..."
Car effectivement, Edie se suicide à grand renfort de chips, de cookies, de bouffe en tout genre. Même à plus de 150 kilos, avec de graves problèmes cardiaques et plusieurs opérations délicates, Edie-l'ancienne-avocate continue à baffrer tant qu'elle peut, envers et contre tous. Ni sa fille Robin, ni son fils bien-aimé Benny, ni ses petits enfants, les jumeaux Josh et Emily qu'elle adore n'y peuvent rien. Même sa belle-fille psychorigide au bord de l'anorexie est impuissante face au monument Edie. Car oui, Edie est un monument, une mère juive indétrônable et effrayante.
Alors ne vous y trompez pas, _La famille Middlestein_ n'est pas un roman plombant ; Edie et la nourriture n'est que le fil rouge d'une histoire familiale dans laquelle se mêlent humour, tendresse, crise de nerf et bar-mitsvah !
Jami Attendberg écrit tout en finesse et je vous conseille de lire avec attention le chapitre évoquant les cours de danse des jumeaux dispensés par le fabuleux Pierre : à mourir de rire, mais tout en non-dits.
Ah j'oubliais... la traduction de Karine Reignier-Guerre est excellente.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 octobre 2014
Chez les Middlestein, tout repose sur la mère Eddie, brillante avocate obese de 60 ans. Pilier solide de la construction familiale, Eddie présente des failles, des gouffres qu elle comble en ingurgitant quotidiennement une quantité incroyable de nourriture. Sa gourmandise sans limite fera d elle une femme ronde, forte puis obese. Son comportement alimentaire addictif lui fera perdre son travail et son mari. Ce divorce tardif aura des répercussions sur toute la famille, sur les enfants et sur leur union respective. Tout finit par voler en éclats.
Eddie, anti héroïne gargantuesque des temps modernes, est le parfait reflet des sociétés occidentales. La frustration et le Non sont exclus de son mode de fonctionnement. Cette insatiable boulimie causera sa destruction et la perte de tous les repères familiaux.
Je suis un peu " restée sur ma faim". Sujet d actualité traité de façon trop simpliste. Je lirai " Big shriver" et peut être que ce livre sustentera mon appétit d ogre.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2015
L'histoire de la famille Middlestein s'étale sur quatre générations. Edie, à l'instar de sa mère, souffre d'obésité. Bornée, elle refuse de faire face à sa maladie malgré l'aide que son entourage tente de lui apporter.
Le roman comporte malheureusement plusieurs écueils.
D'une part, l'auteur semble hésiter sur le ton à adopter : certains chapitres sont légers, voire insipides (cf la bluette de Robin) ; d'autres sont, au contraire, plus graves, comme pour rappeler le sérieux du thème choisi. Le contraste est ici trop grossier pour avancer l'hypothèse d'une chronique volontairement douce-amère.
D'autre part, l'auteur frôle son sujet sans jamais véritablement le traiter. Chaque membre de la famille donne son point de vue et offre par la même occasion un aperçu de sa vie. Les personnages du mari et de la belle-fille d'Edie ont l'air intéressant (l'un par son acte de rébellion inattendue, l'autre par son perfectionnisme névrotique) mais sont tout juste effleurés. Quant à l'essentiel - le suicide à petit feu d'Eddie -, il passe purement et simplement à la trappe.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2014
... Et j'tem... (comme le chante Bénabar).Souvent, tant à l'écran qu'en littérature les oeuvres à jugement social qont ennuyeuses ou élitistes. D'une situation dramatique rares sont ceux qui peuvent en faire une satire. Je pense au "Dictateur" ce Ch. Chaplin ou à "La Vie est belle" de Benigni... Et, comme c'est le cas dans cette famille juive ET américaine, les situations cocasses ne manquent pas. On sourit, on rit,on éclate de rire(s) plus d'une fois. Acide, oui ; caustique, sans doute ; vulgaire, jamais. Tout un petit monde s'agite autour d'une mère juive (avec tous les clichés "ad hoc") américaine à l'excès : "MacDonald'sisée", "Pizzahutisée", "Burger... Queen" ! Un père qui découvre les avantages des réseaux sociaux, rattrapé qu'il est par le démon de midi, et des enfants perdus dans la masse... (maternelle, si j'ose dire !)
En résumé, en cette période morose, pluvieuse et pessimiste, voici un livre qui vous sortira des brumes automnales. Jami Attenberg, l'auteure, fait ici office de Xanax sans effets secondaires. Une posologie à lire. D'urgence !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2014
Je recommande vivement ce livre au x amateurs de littérature intimiste...
Bien écrit, tragique mais plein d'humour.
Pas trop long ....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2015
Bien mais comme une impression de déjà lu. Du J. Franzen mais en moins grave, plus superficiel. Un agréable moment de lecture toutefois.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2016
fun,actuel,moderne et pas gnan gnan au moins c'est rigolo et ça change des platitudes musso ou bussi ou des tremolos ledig and co
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
13,99 €
12,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)