undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles21
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 31 octobre 2014
Fantastique, c'est le mot. C'était un film à triple challenge : Réussir à réaliser film en 3D, sous l'eau, et avec un homme déguisé en créature homme-poisson. Défi admirablement relevé.
Le scénario est vraiment hyper classique: Il peut se résumer en une sorte de mixe entre Jurassic Park, King Kong et La Belle et la Bête, le tout à la sauce année 50.
Cette version Blu-Ray 2D et 3D est remarquablement remastérisée. Même si par moments un léger grain ou frémissement de l'image se fait ressentir, majoritairement les détails visibles sur un écran HD sont admirables.
Quand à la 3D, elle frôle parfois l'excellence sur certaines séquences, et impressionne pour un film de cette époque. Il y a quelques beaux effets de jaillissements, certains sont même surprenants, comme le squelette de la patte de la créature présenté par l'un des scientifiques. Ce dernier l'avance pour la montrer à ses confrères, et on a la sensation qu'elle sort de l'écran, et qu'elle est à quelques centimètres de votre visage. Certaines séquences sous-marines sont étonnamment bien rendues en 3D, avec pas mal d'effets de particules, bulles, feuilles, décompositions flottantes, qui ajoutent à l'immersion, et au sentiment de suivre sous l'eau les personnages. Même si par moments la qualité de l'image n'est pas toujours bonne (il faut garder à l'esprit que ce fut tourné avec les moyens de 1954), certaines séquences sous-marines, sont vraiment pas mal, avec de beaux effets de profondeurs, même en noir et blanc.
Pour les fans de cinéma, le commentaire audio de Tom Weaver, est particulièrement riche en informations sur la genèse du film et en anecdotes. Bref un grand classique de "monstres" qui mérite bien cette belle édition en boîtier SteelBook, et qu'il faut voir au moins une fois.
Edit: J'ai hésité un instant à mettre les 5 étoiles, j'en avais mis 4, mais finalement ce film le vaut bien, entres autres pour la prouesse technique accomplie à l'époque.
44 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En préambule je tiens à dire que j'achète assez peu de Blu-ray, d'une part car ils sont plus chers que les DVD et que d'autre part je trouve que certains DVD sont presque d'aussi bonne qualité.
Je viens de faire une exception pour ce long-métrage que j'ai toujours rêvé de voir dans sa version originale, c'est à dire en 3D.
Je ne suis vraiment pas déçu par la qualité du produit.
En effet, ce Blu-Ray 3D est parfaitement remastérisé et la fameuse 3D de l'époque (1954) est absolument remarquable.
Sur la forme le boitier en métal est vraiment classe.
Bref cette splendide édition sortie pour le 60ème anniversaire du film est à ne pas manquer !!!
Petit rappel concernant le film:
Avec "Le météore de la nuit", "Tarantula" et bien sur "l'homme qui rétrécit", Jack Arnold a réalisé avec "L'Etrange créature du lac noir" l'un des plus grands classiques du Fantastico/SF des années 50.
L'histoire en bref: Un Paléontologue découvre un fossile (une main palmée) en Amazonie.
David Reed (Richard Carlson), monte une expédition et découvre une étrange créature amphibie dans un endroit appelé la lagune noire.
Est-ce une créature préhistorique, une manipulation génétique ou autre chose ???
C'est en tout cas ce que l'équipe va essayer de trouver.
Ce long métrage est absolument palpitant et distille une terreur sourde et une ambiance angoissante.
Vraiment un sacré film dont on ne se lasse pas.
A signaler qu'il y a eu deux suites: "La revanche de la créature" également de Jack Arnold et "La créature est parmi nous".
A mon avis et comme souvent, elles n'égalaient pas le premier film.
En résumé et pour ceux qui possède un lecteur Blu-ray bien évidemment (Et oui beaucoup de gens n'en possèdent pas), ce long-métrage de Jack Arnold est réellement à avoir et cette édition est magnifique.
Adanson Marco.
PS: Je tiens quand même à souligner que pour un Blu-ray de cette qualité avec un boîtier SteelBook, le prix est vraiment très correcte.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2002
"L'étrange créature du lac noir" est une pure merveille issue de la période faste des années 50 où la série B était un garant de qualité. Jack Arnold était un de ses merveilleurs représentants. Il sera également l'auteur de "l'Homme qui rétrécit", du "Météore de la nuit" ou encore de l'abominable "Tarantula". Est repris ici l'éternel thème de la Belle et de la Bête. Avec brio et beaucoup d'émotion! La question se pose tout au long du film : qui est le véritable monstre ? L'étrange créature ou l'être humain qui viole un environnement naturel jusque-là préservé? Julie Adams n'a jamais été aussi belle et dès que le soi-disant monstre l'aperçoit, son sort est scellé à l'instar d'un autre monstre qui trouva la mort au sommet de l'Empire State Building quelques années auparavant. La qualité du DVD est excellente, les suppléments pour une fois très intéressants (Making of). Les cinéphiles seront ravis. Un grand moment de Cinéma.
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 2 novembre 2015
Dans les souvenirs télévisuels du début des années 80, tout le monde se souvient de cette "dernière séance" consacrée au film de Jack Arnold. Je n'ai pas le souvenir d'un essai bien concluant mais sur un petit écran, l'effet est bien moindre que sur un grand. Dans ce DVD consacré à cette "magnifique" créature, très bien restauré, il n'y a pas la 3D mais l'effet de relief n'est pas nécessaire pour apprécier un film d'Arnold. Bien entendu, on peut toujours sourire gentiment devant un scénario cousu de fil blanc. Cependant, le film est de qualité, la réalisation irréprochable, la dramaturgie respectée et tout un chacun se prend un peu d'affection pour cet être étrange que des hommes avides de savoir ou de profit viennent perturber dans sa paisible demeure. Oui, Schreck est bien originaire du lagon noir ! On retient de ce film quelques bonnes scènes dont celles, sous-marines, ou l'héroïne féminine nage dans l'eau avec la créature en position inversée juste en-dessous d'elle, terriblement suggestive.
Je craignais, à voir ce film, à regarder une série B un peu fadasse mais avec Jack Arnold aux commandes, c'est une autre affaire et ce film, bien qu'un cran en-dessous de l'homme qui rétrécit, n'en est pas moins remarquable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2013
1954. "L'Etrange Créature Du Lac Noir" (Creature From The Black Lagoon), un film d'horreur en 3D, remporte un énorme succès. Aujourd'hui, il fait partie des grands classiques de l'Histoire du cinéma fantastique...

"Creature From The Black Lagoon" est le dernier grand classique des "Universal Monsters", bien qu'il s'écarte énormément des archétypes gothiques du genre, relatifs à une forme de vieille Europe, gangrénée par l'horreur depuis la Transylvanie... Il est d'ailleurs l'un des seuls films du répertoire qui ne s'inspire pas de la littérature. C'est à la fois un film d'épouvante et un film d'aventure. C'est un petit film, réalisé par un petit maître, Jack Arnold, qui aura fait le bonheur des fans de cinéma fantastique en leur offrant quatre références des années 50 : Le Météore De La Nuit, "L'Etrange Créature Du Lac Noir", Tarantula ! et L'Homme Qui Rétrécit, son chef d'œuvre.

L'histoire est celle d'un groupe de scientifiques qui sillonnent l'Amazonie dans le but de découvrir les origines d'une espèce préhistorique inconnue, humanoïde, entre l'homme et le poisson. Ils feront la rencontre d'un survivant de cette espèce au fin-fond de la jungle, au cœur de ce que les indigènes nomment le "Lagon noir"...

Bien que leur facture soit extrêmement classique, parfois ampoulée, il y a toujours une passionnante toile de fond dans les films de Jack Arnold. "L'Etrange Créature Du Lac Noir" est ainsi imprégné, tel un ersatz de King Kong, des thèmes de la "Belle et la bête", de l'anthropomorphisme, du bon sauvage et du droit à la différence. Lorsque les protagonistes du film se déchirent, c'est toujours à cause des divergences d'opinions quant à ces thèmes humanistes. Ici, il n'y a pas de méchant, mais le docteur Mark Williams refuse d'accepter cette "horrible" ramification de l'homme que représente la créature, tandis que le docteur David Reed éprouve immédiatement de l'empathie pour elle. Au milieu de ces conflits, le monstre s'éprend de la belle assistante tout en succombant, à chaque fois, à ses instincts sauvages en tuant ceux qui se dressent contre lui. Cette animosité laissant en définitive le spectateur choisir son camp, au milieu d'une série de questionnements finalement moins naïfs qu'on voudrait nous le faire croire...

Le film est resté dans les esprits pour le superbe design de la créature, qui allait générer toute une multitude de monstruosités organiques dans l'histoire du cinéma, jusqu'aux célèbres Aliens belliqueux !
Le costume fait encore aujourd'hui son effet. Oh ! Il ne fait plus peur du tout (plutôt sourire, d'ailleurs), tant l'horreur au cinéma est un élément qui souffre rapidement du poids de l'âge. Mais il est vraiment impressionnant car ses créateurs ont réussi à trouver l'alchimie entre l'homme et le poisson préhistorique, type cœlacanthe ! Ses yeux sont vraiment ceux d'un poisson, sa respiration aussi, tandis qu'il marche comme nous !
Ceux qui étaient enfants en 1982 ne sont pas prêts d'oublier ce mardi soir à la "Dernière séance" d'Eddy Mitchell, où le film fut diffusé en 3D. Durant les jours précédents, les maisons de presse et les bureaux de tabacs avaient été envahis par une armée de jeunes cinéphiles venus acheter leurs lunettes 3D en carton, avec une visière rouge et une autre bleue ! Car "L'Etrange Créature Du Lac Noir" est l'un des premiers films en relief (c'est comme ça qu'on disait en 1982 !) de l'histoire (le premier étant L'Homme au masque de cire, sorti en 1953).

Si le film sonne aujourd'hui très kitsch, il ne faut quand même pas sous-estimer son côté fédérateur. Premier long métrage filmé à moitié sous les eaux, premier film aquatique en 3D, premier monstre organique qui échappe aux classiques de la littérature, richesse thématique à multiples facettes, qui culmine avec celle de la "Belle et la bête", il y a tout de même de quoi largement nourrir son aura de "grand classique", auquel je reprocherais personnellement sa bande-son tonitruante aux effets surappuyés, pourtant réalisée par un incroyable trio composé d'Henry Mancini, Hans J. Salter et Herman Stein !
Le film accouchera de deux suites : La Revanche de la Créature (1955), toujours réalisée par Jack Arnold, et "La Créature Est Parmi Nous" (1956).
Dans le domaine des comics, notre monstre connaitra une déclinaison : "Swamp Thing", la créature des marais !
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2014
Un bon vieux classique a revoir ou a découvrir, et remastériser rien que pour nos beau yeux, la qualité de l'image est vraiment très bien et le son sans fausse note.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2010
Jack Arnold nous a enchanté par ces films fantastiques ou de science-fiction, comme pour ce chef-d'oeuvre du genre et bien d'autres comme Les survivants de l'infini, et d'autres qui n'existent toujours pas en Zone 2 comme The monolith monsters (La cité pétrifiée), Monster on the campus (Le monstre des abîmes) et bien d'autres encore, comme par exemple ce film dramatique de 1958High School Confidential (Jeunesse droguée), concernant la drogue dans les campus qui n'a jamais été édité en Zone 2 également.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2014
Je me souviens encore de la première fois que j'avais vu ce film au début des années 80 , dans La dernière séance , émission proposée par Eddy Mitchell ...Il y avait un dépliant en relief pour promouvoir le film sur FR3 , dont on pouvait apprécier la 3D grâce à ces fameuses lunettes rouges et bleues ( nostalgie...). Le film allait lui aussi bénéficier de la 3D à la télévision ( malheureusement pour moi je n'avais qu'une télé en noir et blanc lol). Aujourd'hui , la technologie 3D Active fait des prouesses et c'est ainsi que je peux redécouvrir ce film ! Et quel pied ! Ce film est une référence au niveau d'effets de jaillissements , de profondeur , d'immersion ! Il peut même vous arriver de vérifier que les griffes de la créature ne sont pas entrain de tenter de vous gratouiller le nez lorsque cette dernière vous tend ses magnifiques mains palmées ! Une 3D absolument géniale qui n'a absolument rien à envier aux productions actuelles , bien au contraire ;-)
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2015
J'avais 10 ans quand je l'ai vu pour la première fois lors de la Dernière Séance d’Eddy Mitchell en 1982, tout un battage à l'époque de sa diffusion en France et les lunettes 3D rouge/bleue qu'il fallait acheter dans les librairies, bref, un morceau de mon enfance.

La 3D n'était pas aussi au point qu'aujourd'hui et parfois le relief trop prononcé rend certaines scènes un peu fatigantes pour les yeux mais on lui pardonne tourner des scènes sous marines en 3D était un vrai challenge à l'époque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2015
Un film de 60 ans qui n'a rien perdu de son charme.
Les images en noir et blanc sont parfaites le scénario bien construit et bien que les effets spéciaux était alors qu'a leurs balbutiements ce film de science-fiction horreur est un modèle du genre pour l'époque.
C'est donc un grand classique qui fut le premier film a être diffusé en 3D a la télévision dans les année 80 et c'est avec plaisir que je l'ai retrouvé aujourd'hui dans ce beau boitier anniversaire.
Bon film a tous
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus