Commentaires en ligne


26 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Album de l'année haut la main !
Il est de bon ton dans le petit milieu "stoner" (catégorie dans lequel on a un peu vite catalogué le groupe) de cracher sur Blue Pills pour des raisons qui échappent complétement à l'amateur de bonne musique tout court. En effet, que peut on bien reprocher à pareil album ? De ne pas ré-inventer la poudre ?! A ce...
Publié il y a 4 mois par crew.koos

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Début prometteur?
" Ce qui est arrivé de mieux au blues depuis les années 70" dixit les Inrocks. ...N'IMPORTE KOI.
Ce n'est pas du blues c'est du Black Sabbath époque Paranoïd mélangée à Deep Purple avec un peu de Free. Reste une belle influence de Fleetwood Mac époque Péter Green.
Ceci dit malgré des...
Publié il y a 5 mois par R. de Benoist


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Album de l'année haut la main !, 6 mars 2015
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
Il est de bon ton dans le petit milieu "stoner" (catégorie dans lequel on a un peu vite catalogué le groupe) de cracher sur Blue Pills pour des raisons qui échappent complétement à l'amateur de bonne musique tout court. En effet, que peut on bien reprocher à pareil album ? De ne pas ré-inventer la poudre ?! A ce train là, alors 90% de la production actuelle est bonne à jeter à la poubelle, combien de clones besogneux du Sabbath doit-on se farcir chaque semaine ! D'avoir du succès ? Bah oui, ça marche plutôt bien pour eux, et alors ? Ca marchait pas mal pour Led Zep aussi, mais personne n'a trop craché dessus à l'époque, ni depuis d'ailleurs. D'avoir une chanteuse plutôt mignonne ? Alors là, franchement, où est le problème. Puis tant qu'à faire je préférè une chanteuse mignonne qui chante sur ce type de musique plutôt que de faire du RnB insipide !

La musique, parlons en justement. Quelle claque, quel album impeccable, aucun titre faible, aucun remplissage, 10 titres, un peu plus de 40 minutes, des riffs en pagailles, des solis nickel, des harmonies futées, des refrains immédiats. Rien de neuf mais c'est tellement bien fait qu'on en redemande, un peu comme lors de la découverte de Wolfmother si vous voyez ce que je veux dire.

Non, la critique leur est tombé dessus à bras raccourcis parce que la critique n'a pas écouté l'album et s'est contenté de recopier les influences qu'elle avait lu ici ou là, alors remettons les choses à leur juste place. Non la voix n'a rien à voir avec Janis Joplin, il y a d'autres femmes dans le rock si on cherche à comparer, et Lisa Kekaula (des Bellrays) serait beaucoup plus justifié comme rapprochement et tant qu'à filer la comparaison, si les Bellrays ont biberonné du Stooges, chez Blue Pills c'est plus du coté du Deep Purple de Mistreated qu'il faut chercher, du Black Crowes alourdi. Oubliez les références à Black Sabbath, la musique de Blue Pills est bien plus bluesy, champêtre dans un certain sens.

Des titres tellement évidents qu'ils en seraient presque pop, un son rugueux certes mais jamais rebutant, une rythmique qui fait le boulot impeccablement, une guitare efficace, inventtive, variée et cette voix qui donne envie de chanter à pleins poumons, quelle cure de jouvence.

Rangez moi rapidement vos doom-esques groupes depressifs interchangeables et say it loud I listen to Blue Pills and I'm proud !

CREW.KOOS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Nouvelle sensation forte, premier album explosif., 11 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
On a connu ces dernières années un retour des groupes de rock relisant et réécrivant le son des gloires passées, prouvant que le rock des 70's restera un mètre étalon de la musique "à guitare" probablement pour toujours. Les Doors, Led Zeppelin mais aussi Cream, Bad Company ou les débuts de Black Sabbath ont été éminament copié ou plutôt suivi par de talentueux musiciens depuis, la démarche "retro" a déja été tenté par des artistes eux-mêmes entré dans l'histoire, The Cult ou les Black Crowes dans les 80's/90's, le "copieur" Lenny Kravitz et plus récemment le coup de tonerre Wolfmother, la révélation Rival Sons et enfin la classe des scandinaves de Graveyard qui sonne à la fois très 70's, comme leurs modèles mais pourtant ont une très forte personalité, plus naturelle que les super-groupes de musiciens connus comme Black Country Communion ou Black Star Riders (que je ne renie pas pour autant). C'est surtout de Graveyard que les Blues Pills sont les plus proches, même origine scandinave (à l'exception du jeune guitariste des Pills qui est français), même type de production et de son, même énergie et talent, même label. Sauf que cette fois l'expression vocale ne s'appuie pas sur le langage zeppelinien ni morissonien comme souvent mais pour changer on a affaire à une chanteuse qui reprend l'héritage de Janis Joplin et le développe de manière inespéré. Le tour de force de ce premier album des Blues Pills est qu'il ne sonne jamais comme un vulgaire plagiat, ses inspirations bien identifiées servent de base à un son qui sans être moderne (plutôt intemporel) parvient à sonner frais, l'enthousiasme de la jeunesse sans doute. La basse rapide du morceaux qui ouvre l'album est un bon example qui montre comment insuffler de la nouveauté dans un son bien identifié. Le côté psychédélique présent chez tous les jeunes rockers, fait penser à la scène sludge-stoner, notamment on pense aux moments plus doux de groupes comme Mastodon et Baroness, une sorte d'atmosphère post-metal. L'album des Blues Pills ne manque pas de groove, d'envolées qui rappellent parfois le Santana des origines, ni de chansons plus soul et plus calmes qui sont biens dans leur époque, encore un peu timide par rapport à du Amy Winehouse mais plus sincère que du Lana Del Rey. Au final, on parvient à vivre l'expérience Blues Pills sans que l'effet "machine à remonter le temps" nous empêche trop de considérer l'album comme une curiosité mais au contraire on se prend à croire que le rock rentre dans une phase ou la sincérité et la passion des musiciens prend le dessus sur les coups de marketing et les plan promos. Difficile à dire si cet album est le début d'une grande carrière ou restera comme un joyau, un hymne à la jeunesse et aux années 70 isolé et perdu en 2014. Il ne manque à vrai dire à cet album qu'un single qui fasse un hit retentissant amenant les Blues Pills sur le toit du monde. Cette chanson, ce tube, n'est pas encore sur ce premier album, mais on sent en écoutant celui-ci que cela pourrait venir bien vite. Dans tous les cas, ce groupe ramène de l'excitation dans le monde du rock et tiens tête aux Rival Sons et Graveyard en version voix feminine, ce qui n'est déja pas rien!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 coktail 70', 24 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
bon petit groupe avec un guitariste français et pas manchot,une chanteuse qui nous rappelle une certaine janis jo,le reste du groupe assure du rock blues teinté de saoul par moment a découvrir. Cd+dvd avec un jolie design a ce prix là on peu se faire paisir
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De toutes les couleurs, 23 août 2014
Par 
Cymus - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
Décidément, la musique des seventies n’en finit pas d’inspirer les musiciens d’aujourd’hui, y compris parmi les plus jeunes, et souvent pour le meilleur.

C’est ce que nous révèle ce premier LP de Blues Pills, groupe aux membres d’origine diverse, cela a déjà été expliqué par d’autres. Habituellement, j’évite de commenter des disques qui l’ont déjà été, et celui-ci a déjà fait l’objet de belles chroniques sur ce site. Je fais une entorse tant il m’est difficile de refreiner mon enthousiasme. Enthousiasme qui ne fait que grandir au fil des écoutes.

C’est qu’en effet, on ne peut être que séduit par ce rock à la fois puissant, mélodique et virtuose qui s’inspire du meilleur des seventies, mais dans une production qui n’en reste pas moins actuelle. Si aux premières mesures de High Class Woman par exemple, qui ouvre l’album, on ne peut s’empêcher d’évoquer Led Zeppelin, Deep Purple (sans les claviers) ou même le Black Sabbath des débuts (même si les Blues Pills se défendent d'être un groupe de métal), la poursuite de l’écoute nous fait découvrir combien les influences sont beaucoup plus riches que ça, où se mêlent blues, rock psychédélique et soul, parfaitement assimilés.

L’album, dans une belle pochette psyché, est livré avec un DVD très intéressant qui contient un concert donné par Blues Pills en Allemagne en 2013 (ce n’est sans doute pas un hasard si l’album paraît chez le label indépendant Nuklear Blast). Ce concert nous donne une image encore plus précise de la pêche du groupe, à commencer par la chanteuse suédoise Elin Larsson, dont la voix fait sans doute un peu penser à Janis Joplin (mais n’exagérons rien, il lui manque le grain si particulier de la chanteuse légendaire), mais avec un registre un peu différent. Et puis la virtuosité des musiciens, notamment le jeune guitariste français Dorian Soriaux qui impressionne tant par sa technique que par l’inspiration qui semble l’habiter pendant ses magnifiques solos, qui font penser tant à Jimi Hendrix qu’à Andrew Latimer (Camel), etc.

Et puis, il y a une interview qui montre de tout jeunes gens fort sympathiques qui nous parlent notamment de leurs influences, sans se la jouer artiste ravagé.

Une belle performance, et un bel album : une fée – électrique - s’est penchée sans doute sur le berceau de Blues Pills, et on en voit de toutes les couleurs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ça déchire!, 19 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
On ne va pas s’en plaindre, même de façon relativement confidentielle, le ”Revival” du Rock, semble reconquérir un peu de terrain. En 2011, les américains Zack Anderson et Cory Berry (Ex Radio Moscow) s’ associent avec la chanteuse suédoise Elin Larsson. Le trio enregistre une démo, commence à tourner et établit le contact avec un très jeune et très talentueux guitariste français, Dorian Sorriaux. S’en suit tout récemment un album éponyme qui du contenant au contenu baigne dans une ambiance Seventies, à la croisée d’un vrai Rock et d’un très bon Blues teinté de Soul. Certes, et comme dirai quelqu’un que je connais, peut être ”pas de quoi défriser Nelson Monfort” mais tout de même! Absolument rien à jeter dans ce premier LP du désormais quatuor. Même en mode mid tempo les titres sont efficaces, gorgés de feeling et de groove. Par les temps qui courent le plaisir d’entendre du gros son, de vraies guitares, une rythmique bien baston et une chanteuse qui a des tripes se fait rare. Blues Pills c’est Big Brother & the holding Cie qui fricote avec The Bell Rays. Ça envoie du bois, ça décrasse les cages à miel et ça sent bon la sueur. Vous attendez quoi pour vous faire prescrire ces pilules?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La petite pilule bleue du bonheur rétro, 3 octobre 2014
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
C'est la sensation revivaliste de la rentrée, le nec plus ultra du rétro hard rock psychédélique qu'on se croirait quelque part en 1969 et 1971... Une vraie machine à remonter le temps en musique. Mais est-ce que ça vaut le coup au moins ? Ou n'est- ce qu'un énième coup marketing qui finira par exploser comme une baudruche trop gonflée ?

A la vérité, on souhaite surtout que les quatre membres de cette jeune formation suédoise ne soient pas trop vite brûlés au feux médiatiques qui commencent sérieusement à leur chauffer la couenne. Parce que Blue Pills a quelque chose, qui vient indéniablement du passé mais qu'ils possèdent avec un naturel, une impression que rien de tout ça n'est forcé, qu'il fait bon entendre.
Il faut dire que dès l'inaugural High Class Woman, High Class Man, on est pris par ce rock au riffs accrocheurs et aux soli trippés (gros boulot de Dorian Sorraux), aux ambiances indéniablement rétro, à la chanteuse dont on lit partout qu'elle évoque une Janis Jopin sobre (il y a quelque chose), à la production juste parfaite entre précision moderne et chaleur ancienne. Dans les fantômes musicaux visités par Blue Pills, on citera volontiers Cream, Ten Years After, le Spirit de Randy California, l'Edgar Broughton Band, Black Sabbath ou Blue Cheer de temps en temps, et plein d'autres choses rappelant l'explosion originelle d'un hard rock encore profondément attaché à ses racines blues, encore grandement influencé par le psychédélisme qui vient de triompher (Sgt. Pepper, le Floyd, San Francisco...).
Suspect ? Certainement, parce qu'on ne fait pas de la musique si revivaliste sans l'avoir sérieusement calculé. Mais c'est présentement si bien fait, si immédiatement accrocheur tout en tenant la distance de quelques écoutes intensives (bon signe, ça), qu'on peine à garder son cynisme intact et tombe rapidement dans la combine... En appréciant plus précisément les morceaux sachant ne pas être que de frontales saillies hard-rockantes (le morceau d'ouverture précité, Black Smoke, River, Astralplane, etc.) où la voix d'Elin Larrson, moins obligée de "pousser" y gagne nettement en nuance et en émotion. Sans doute une piste à creuser, un possible à considérer quand le temps viendra de donner un successeur à l'impeccable éponyme.

Un éponyme, premier cri d'une formation extrêmement prometteuse, dont on peut d'ors et déjà se repaître sans restriction, parce qu'à défaut d'inventer quoique ce soit, de faire avancer quelque hypothétique schmilblick, il fait magnifiquement ce qu'il promet dès son artwork référencé : il rocke comme si les quarante dernières années n'avaient jamais existé. Bluffant.

Elin Larsson - vocals
Dorian Sorraux - guitar
Zack Anderson - bass
Cory Berry - drums
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Vinyle noir, 7 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (Album vinyle)
Le support vinyle noir (pas le picture disc) de cet album offre un son exceptionnel avec une dynamique remarquable qui permet à Blues Pills de briller de mille feu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Besoin de pilules bleues ?, 16 août 2014
Par 
Darko (Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
Ceci est la nouvelle sensation seventies de la rentrée, sous la forme d'un power quatuor bien kitsch, mais plutôt sympathique !

Prenez un tiers de Wolfmother (le bassiste joue sur une Rickenbacker 4001), un tiers de Big Brother & the Holding Cie (la chanteuse blonde chante un peu comme Janis) et un tiers de Free (le guitariste ressemble à Paul Kossof) et vous obtenez un groupe de proto hard rock psychédélique comme on n'en a plus vu depuis .....Blue Cheer ?

Pas original, mais rudement regénératif !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 back to the seventies?, 29 novembre 2014
Par 
S. Jacques "topprogr" (frqnce) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
J'ai 56 ans et beaucoup de musiques dans les oreilles, sans nostalgie d'une époque hippie que je n'ai pas connu, ni des seventies qui ont vu se développer le rock dont il est question ici. Au final heureux d'avoir écouté tout ce qui m'a semblé bon pendant toutes ces années de vie. Ca fait plaisir de voir des très jeunes jouer ce rock. Groupe multinational mais qui vient de Suède (peu étonnant, pays de Opeth, Pain Of Salvation, Flower kings...;etc.... groupes fortement marqués par l'esprit et le son seventies). Chevelus, iconographie psychédélique..ils sont à fond seventies ces petits !

Dans le fond, on ne va pas crier au génie mais il y a des choses intéressantes quand même : des compos originales excellentes, pas très longues, un son parfait avec bien sûr les amplis à lampes (ça bourdonne!) et les belles réverbs vintage; une rythmique vraiment infernale, point fort du groupe, et une voix féminine, ça c'est plus rare !
Au total,le son et l'esprit des seventies sont bien présents.

Il y a une marge de progression bien sûr surtout pour la créativité. Notamment au niveau du guitariste qui est excellent, subtil et élégant, seulement un peu hendrixien à mon goût. Il lui reste à cultiver son propre style.
La chanteuse a une belle voix, aussi bien dans les passages forts que calmes. Sur scène (cf le DVD intéressant) elle n'a pas une folle présence. Elle est bien loin de la voix rauque « rock » de Beth Hart. Pour cela je vous invite à regarder l'excellent concert de Blues Pills au "hard rock festival 2014" gratuit sur le net (quelle belle époque on vit quand même!) et de comparer le "Live in Paradiso" de Beth où on voit et entend une chanteuse vraiment habitée par sa musique très orientée rock seventies à l'époque (2007).

Malgré ces réserves -qui n'en sont pas vraiment car je pense que ce groupe va progresser à force de concerts- ne vous privez pas de cette belle musique, du rock, du vrai rock punchy, groovy et mélodieux à souhait!
Reste à espérer qu'un jour ils passeront en France.....ce grand pays des adorateurs du rap mais qui a sûrement un public pour ce genre musical.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Revival de qualité !, 14 novembre 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blues Pills (CD)
Je ne vais pas m'étendre sur le sujet ; beaucoup d'autres l'ont déjà fait, et plutôt bien ;-)
N'empêche, c'est excellent, bien joué et avec une voix qui colle bien au style.
D'ailleurs, j'aime bien le terme de "Janis Joplin sobre" !

C'est donc un blues-rock de belle facture que nous livrent les Blues Pills, avec un son moderne qui frise parfois le psyché, la soul et frôlant même le hard-rock.
Niveau inspiration, je citerai Cream en plus "rock", un tout petit peu de Black Sabbath mais juste première période, Blue Cheer aussi et des pointes "zeppelinienne".

Un énième disque d'inspiration 70's ? Non, un des meilleurs à mon avis, avec Rival Sons.
Mieux que Wolfmother, que Black Country Communion qui m'a un peu déçu et largement au-dessus de Lenny Kravitz qui s'est enlisé depuis bien longtemps…

Alors, amateur de rock à l'ancienne, allez y les yeux fermés, c'est du lourd !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Blues Pills
Blues Pills de Blues Pills
Acheter l'album MP3EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit