undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite nav_TPL0516 cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles7
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'aurais aimé mettre 2.5 étoiles parce que j'aime beaucoup l'auteur, mais là, je ne pouvais pas dire que j'ai aimé, je me suis simplement ennuyé. Au quart du livre j'étais déjà en train de regarder combien il me restait à lire.
C'est bien écrit, rien à dire, les poésies de Drew sont très belles, les personnages, dans l'ensemble sont attachants, mais damned ! Où est l'intrigue ? Faire se rencontrer deux personnes sensibles qui se plaisent au premier coup d’œil et les regarder vivre et s'apprivoiser, c'est joli et tendre, et Penny Reid le fait très bien, mais ça ne fait pas un roman de 400 pages ! Parce qu'il n'y a aucun retournement de situation. L'histoire est pavée du début à la fin, de bonnes et poétiques intensions, mais personnellement, si cela n'avait pas été cette auteure, j'aurais craqué et abandonné à la moitié du roman.

En plus, pour un roman qui se veut des profondeurs psychologiques, les personnages des parents, qui sont des clefs dans l'histoire (c'est plus ou moins à cause de son père qu'Ashley est partie et c'est pour sa mère qu'elle revient), sont particulièrement caricaturaux.
La mère est une gentille mourante, elle ne fait que dormir et dire des choses gentilles à ses enfants. Elle aurait tout à fait sa place dans un épisode de la petite maison dans la prairie (d'ailleurs l'auteur cite Laura Wilder).
Le père, lui est un méchant salaud, il a tous les défauts de l'apocalypse et à la fin, un de ses sbires se prend un coup de révolver, un classique chez Penny Reid ; les méchants se font toujours tirer dessus, quoi de mieux qu'une arme à feu pour régler ses problèmes ? (Héritage probablement de la culture des Cow-boys qui ont su à leur époque régler le problème des indiens !!!)

Mais je m'égare, revenons à la mère, alias sainte Bethanie. Personne ne se pose jamais la question de sa responsabilité dans l'éducation (ou plutôt non-éducation) de ses 7 enfants ? Personne n'ose jamais lui dire : Eh, cocote, tu as mis au monde 7 êtres humains, tu ne crois pas qu'il aurait fallut te demander avant, si tu allais réussir à les élever ?
Parce que je veux bien que le père soit un méchant salaud mais très beau et très séducteur, il faut quand même un peu de temps pour pondre 7 enfants. Sur les 10 ans qu'ont duré ses grossesses, il n'y a pas un moment où elle s'est dit "ce mec me bat, il torture moralement mes gosses, il est limite incestueux avec ma fille...et si j'arrêtais de tomber enceinte de lui ?"
Et bien non, pas du tout. Sainte Bethanie fait 7 enfants avec cet homme horrible et tout le monde se dit "oh la pauvre, elle n'a pas eu de chance avec les hommes, mais quel courage !". Pourtant cela porte un nom : ça s'appelle une femme irresponsable et une mère démissionnaire. Mais dans le roman, c'est Sainte Bethanie, tout simplement.

Je ne le recommande pas, pour moi, c'est le moins bons de ses romans. J'espère que dans le prochain elle aura retrouvé son piquant, ses intrigues originales et surtout son humour : dans celui-ci, elle nous décrit souvent que ses personnages prennent des fou-rires, mais ce sont bien les seuls...elle m'avait habitué à beaucoup mieux.
22 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2014
Surement le meilleur tome de la série jusqu'à présent. J'aime beaucoup les précédents mais je crois que là, l'écriture de Penny Reid les surpasse à tous les niveaux : l'histoire, les personnages, l'émotion, l'harmonie entre l'humour et la tristesse...

Ashley, comme ses copines avant elle, est un héroïne à laquelle on peut s'identifier sans problème, ses défauts et qualités font d'elle une personne normale et imparfaite. "I like to plan my work days and vacations around food" xD alors ça c'est exactement moi (mais je crois que je suis pire, je fais tout en fonction des heures des repas, c'est grave...).

Mais Ashley a quelque chose d'absolument parfait et génial : 6 frères (3 plus vieux et 3 plus jeune). Des frères qu'elle n'a pas vu depuis plusieurs années et qui vont tous la surprendre. Ecrire merveilleusement 6 fortes personnalités différentes (en plus des 2 héros) et leur donner chacune assez d'espace sans en favoriser un plus que d'autre, c'est un challenge pour n'importe quel auteur j'imagine, mais Penny réussi à nous les faire aimer instantanément, c'est biologiquement impossible de rester insensible devant tous ces barbus ♥ (et ce n'est que le début puisque Penny va nous écrire leur tome à chacun l'année prochaine *danse du slip*).

Ensuite on a Drew. Alors j'aime beaucoup Quinn et Alex, et j'adoooore Nico... mais DREW QUOI ou plutôt ♥Drew♥Drew♥Drew♥Drew♥Drew♥ comme on a commencé à l'appeler avec les copines. Bon Drew est parfait, Drew est un viking (Travis Fimmel ou Charlie Hunnam au choix), Drew a une barbe, Drew joue de la guitare et chante, Drew a des BRETELLES ! Drew a un petit carnet qui est la chose la plus couinable du monde...

Enfin l'histoire, le sujet est triste il faut le savoir, mais il est entrecoupé de moments absurdes et drôles à en mourir de rire (gare au raton-laveur enragé !). Ces instants de fun sont là pour nous rappeler qu'il faut simplement profiter des petits plaisirs de la vie.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre :D
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai adoré ce livre, qui est l'une des romances les plus mélancoliques, touchantes et romantiques que j'ai pu lire !
Ashley a quitté son Tennessee natal huit ans plus tôt, laissant derrière elles une tripotée de frères tous plus bouseux, idiots et immatures les uns que les autres, souhaitant se débarrasser de ses racines campagnardes (comprenez qu'elle ne veut plus être une "plouc"), découvrir le monde et devenir une femme civilisée. Inquiète pour sa maman dont elle n'a pas eu de nouvelles depuis deux jours, elle va retourner chez elle, redécouvrir ses frères qu'elle n'a pas vus depuis 8 ans.

Aaaah ces frères ... Imaginez six grands gaillards barbus et hirsutes, qui sous des apparences de crétinerie absolue, cachent en fait une douceur, une drôlerie et une personnalité qui ne demande qu’à être découverte. Ils sont hilarants, attachants, exaspérants aussi parfois, comme seuls les grands frères savent l’être. Pour que le tableau soit complet, il faut un septième barbu : Drew (car oui, Ashley surnomme à plusieurs reprises Drew et ses frères « les sept nains »). Drew, héros éminemment mystérieux, séduisant, étonnant, qui va se révéler être l’axe central de cette famille qui se retrouve.
Entre francs éclats de rire et vagues de mélancolie, Penny Reid nous offre une très belle histoire, où l'on voit Ashley et ses frères (re)nouer des liens depuis longtemps oubliés, Drew se poser en pilier de la famille, lui si taiseux, si discret mais si fiable et ô combien romantique ... Cet homme est certainement l'un des héros les plus romantiques que j'ai pu croiser, il est intense, tellement discret, toujours prompt à prendre soin des autres ...

Le livre abonde de citations, qu’elles soient poétiques ou philosophiques, le fil conducteur étant Nietzsche (oui oui !), mais on trouve aussi un très émouvant extrait du Petit Prince", un passage crucial de "Nord et Sud" ou encore un poème d’Emily Dickinson. C’est à travers ces citations et ces poèmes que Drew ouvre son cœur et se livre véritablement. C’est un personnage que l’on découvre à petites touches, tout est dans le jeu des regards qu’il échange avec Ashley, des caresses furtives qui s’égarent ...

Ce livre est également très émouvant, au regard des épreuves traversées par Ashley et ses frères, et j’ai eu la gorge serrée et les larmes aux yeux à de nombreuses reprises, Penny Reid nous fait avancer sur un fil en permanence, le tout étant contrebalancé par des passages plus lumineux, plus drôles et certains même complètement fous comme lorsqu’Ashley part apporter à Jethro son repas dans la montagne.

On retrouve à intervalles réguliers la bande de Chicago, j’ai adoré revoir tous ces personnages qu’on a appris à connaître depuis le premier tome, les hommes comme les femmes d’ailleurs. Comme dans auparavant, l’amitié occupe une place importante, chacun étant toujours là pour soutenir l’autre, le/la secouer quand il le faut, jouer les entremetteurs ...

J’ai vraiment aimé "Beauty and the mustache", que j’ai dévoré sans m’arrêter, Drew et Ashley m’ont émue, j’ai craqué pour ces frères, en particulier Jethro et Billy, Roscoe aussi, dans une moindre mesure. Et Drew ... Drew m’a fait chavirer avec ses mots et ses gestes ...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2014
Beauty and the Mustache was AMAZING!!! I feel a bundle of emotions that I don't know how to process : I was laughing my bottom off from the very first chapter, only to be left crying in the second one. Really. It happened.
* whispers * I am almost afraid to admit that Ashley Austeen Winston is my new favorite character from the Knitting in the City series (don't tell Janie I said that, I'll deny it).

This book was life-changing because for the first time EVER, I love the heroine but do not like the hero. It has always been the opposite, unless I fell for both main-characters (rare but totally doable).
If I have to describe Drew, I'd say he is a shy silently observant poetic Viking-God. What's not to like right? Yet, somehow, it didn't hook with me.
But Ashley is funny ninja-titty-twisting style, touching awwwn-how-cute style and hilarious beard-breading style. I mean she is everything I love about a character.
And don't get me started on the Winston Brothers. I have a crush on every single one of them! Fortunately Mrs Reid decided to write a book for each one of them. I can't wait!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2015
le 4ème livre de la série Knitting in the city et cette fois ci c'est Ashley l'infirmière originaire du Tennessee qui retourne chez elle après 8 ans d'absence car sa mère est mourante. Petite particularité : Ashley a 6 frères, tous barbus. Arrivée là bas, un certain Drew (lui aussi barbu) patron de son frère Jethro et ami de ses frères et sa mère, gère tout dans la maison, l'exaspère et en plus cite des citations de Nietzche.
Ce roman est peut être un peu moins drôle que les autres car on est dans une situation triste ( la fin de vie de la maman d'Ashley) mais on découvre un Drew très touchant et les 6 frères d'Ashley et leurs caractères tous différents. D'ailleurs l'histoire des 6 frères fait l'objet d'une nouvelle série sur les frères Winston ( j'ai d'ailleurs lu le 1er livre sans avoir lu les knitting & the city et c'est ce qui m'a donné envie de découvrir l'auteur)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2014
When you are a romance novel reader, you are familiar with love, sex, angst, heroines who have strength and swooning heroes with a sentimental side BUT very rarely, you find in these novels actual ROMANCE. Wiith this book, you get everything above (and more) AND romance. The kind of romance you'd wish for yourself, you friends and everybody you love. I have to say that Sandra and Alex were my two favourites but Ashley and Drew? They are something else... The poetry, the intense connection, the slow motion of the story, the quotes... What can I say? I was smitten. It took me 1 afternoon and until 2.30 am to read it and the only thing I wanted was that it kept going on and on and on... This book is a jewel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2014
Oh yeah, this series is genius. I don't think I've ever laughed so much reading a book, every heroine seems to outdo the previous - and that's saying something considering how much I loved Janie, the first book's heroine...

Next is Fiona and Greg's book, I'm so excited!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus