undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles33
3,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:15,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 novembre 2013
Je ne lisais pas de romance jusqu'à présent, mais ces derniers temps certains livres ont attiré mon attention et me voici donc avec un nouveau coup de coeur!

Il est difficile de chroniquer les romans qu'on a aimé. Vais-je parvenir à vous donner l'envie d'aller ouvrir ce livre?

Je vais d'abord vous parler de la structure de ce roman. Elle est atypique et mérite qu'on s'y attarde car l'auteur nous fait voyager dans le temps. Comment elle fait? Et bien tout d'abord il y a des chapitres (jusque là on reste dans le classique), mais dans ces chapitres il y a deux parties (ça se corse attention il faut suivre). La première partie est au présent (ça va?), la seconde est au passé (facile..). Mais gare à vous car ça ce n'est que dans la première partie du roman ! Dans la seconde moitié, lorsque le passé vient se surperposer au présent, il y a le futur qui entre en action. Du coup on erste au présent dans la première partie du chapitre, puis on bascule dans le future dans la seconde partie. Vous avez suivi??? Parceque dis comme ça c'est peut-être fouilli, mais je vous assure que l'auteur elle, elle maîtrise grave ! L'impact sur l'histoire? Eh bien oui ça donne qu'on connait parfois l'issue, mais ça permet aussi de savoir comment on en est arrivé là... Ca donne des explications, ça justifie, ça éclaire...

Maintenant passons au style de l'auteur car lui aussi je l'ai trouvé atypique. Les phrases sont courtes et percutantes. On va droit au but. Parfois c'est sacadé et le rythme est donc intense. On est dans l'intériorité d'Alice et son intérieur est fissuré. Les phrases ne peuvent couler tranquillement. Samantha Bailly introduit son roman par une phrase de Lacan, un éminent psychologue que j'ai déjà étudié (un peu barbant mais dénué d'intérêt). Elle donne ainsi le ton. Son histoire et donc son écriture est basée sur la psychologie. Elle s'attache à décrire les liens entre les gens, les liens entre notre vécu et nos décisions, l'orientation de nos vies.

Ici, le pouvoir d'Alice n'est qu'un prétexte pour parler d'amour et d'amitié. Le côté paranormal n'est pas prégnant et bien qu'il soit le moteur de l'histoire, il n'en est pas l'élement central selon moi. Alice a un don qui a débarqué du jour au lendemain. Elle a du apprendre à vivre avec, et elle a décidé d'en faire l'instrument d'une vengeance. Mais est-ce ainsi qu'on retrouve la paix ?

Sa rencontre avec Raphaël, son nouveau patron, va bouleverser sa perception des choses. Elle va faire de nouvelles rencontres et se créer de nouvelles amitiés. Il y a Shamin, Sebastien, Romain et bien sûr il y a John. John l'ami d'enfance, le pilier... Alice saura-t-elle concilier tout ça? Se créer une nouvelle vie et vivre avec ses démons?

C'est une petite perle d'émotions, de sensibilié. Samantha Bailly m'a touchée. L'histoire n'est pas si rocambolesque si on enlève l'aspect paranormal. Elle peut renvoyer des choses à beaucoup d'entre nous et nous faire prendre conscience des priorités dans la vie. Parfois on peut sans s'en rendre compte, sombrer dans l'obsession d'une vengeance inconsciente qui n'apportera rien de bons dans nos vie.

Aller de l'avant et accepter les blessures qui nous forgent.

La couverture respire la pureté :).
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai beaucoup apprécié que "Ce qui nous lie" ne soit, au final, pas une histoire d'amour mais plutôt une quête d'identité. Au début de l'histoire, malgré ses 24 ans à peine, Alice est une femme blessée qui a fait de la vengeance un mode de vie. Il va sans dire que ça ne la rend pas très heureuse. Sa rencontre avec Raphaël la poussera vers une autre voie - celle de l'apaisement. Le roman se termine donc de façon positive, mais sans aucune gnangnantise (j'invente des mots si je veux). Un premier bon point pour lui. Le second, c'est sa construction habile qui entremêle passé, présent et futur: elle permet au lecteur de mieux appréhender les origines et les conséquences des choix de l'héroïne tout en maintenant un certain suspens.

A côté de ça, je n'ai pas du tout accroché au style de l'auteure, que j'ai trouvé limite pauvre. Narration au présent et à la première personne, phrases très (trop?) simples, à la brièveté parfois saccadée, et surtout, manque de chair pour habiller une structure et un propos pourtant tous deux intéressants. Les seconds rôles sont restés pour moi de simples silhouettes de carton-pâte, et à aucun moment je n'ai ressenti d'atmosphère particulière. Samantha Bailly se cantonne à un niveau descriptif là où son récit aurait bénéficié d'un habillage sensoriel - impressions visuelles, sonores ou tactiles. Etant données sa jeunesse (elle a le même âge qu'Alice) et sa bibliographie déjà impressionnante, j'ai néanmoins envie de dire qu'il s'agit d'une auteure à suivre.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
[...]
C'est vrai que quand j'ai vu la couverture du livre j'ai tout de suite voulu en savoir plus. Étant une romance (autant dire que je n'en suis pas très friande), les fils autour de la fille m'ont de suite intriguée. Quand j'ai lu le résumé, j'ai su que ce serait une romance, certes, mais différente de ce qu'on peut croiser. Les avis sur la blogosphère diffèrent beaucoup et il y a du bon comme du moins bon. Du coup, curieuse de nature et voulant me faire mon propre avis, j'ai quand même acheté ce livre sans en attendre grand chose. Et c'est sûrement le fait de ne rien attendre qui a rendu ce roman aussi intéressant et qui en a fait un petit coup de cœur.

Alice est une jeune femme qui aurait pu être tout ce qu'il y a de plus banal. Sauf qu'évidemment, ce n'est pas le cas. Elle possède un don : celui de voir les liens des gens par des fils lumineux. Qu'ils soient proches, des connaissances ou encore inconnus, ces fils lumineux prennent une grande place dans sa vie. Blessée par une rupture par un homme, elle décide de se servir de son don pour démasquer les hommes infidèles en envoyant des mails aux femmes concernées. Cependant, et malgré ce que ce don peut lui apporter, elle aspire à retrouver une vie normale. Un entretien d'embauche va changer sa vie.

Prise dans un cabinet de recrutement, elle fera la rencontre de plusieurs personnes, qui, au fur et à mesure, prendront une grande place dans sa vie. Mais un seul être parmi eux sort du lot : Raphaël. Non pas en tant que futur compagnon mais plutôt parce qu'il est le seul dont elle ne voit pas les fils lumineux apparaître. Surprise de cette découverte, elle tissera néanmoins des liens avec lui du genre « suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis ».

Tout d'abord Raphaël : dès le début, on se pose beaucoup de questions. Il semble froid, inaccessible, bourreau des cœurs. Fiancé à la fille du P-DG, il met de suite des barrières quant à une possible relation avec Alice. J'ai bien aimé son personnage sérieux mais pas trop, déterminé et sûr de ses choix.
Vient ensuite Shamin : au premier abord elle paraît froide avec aucune envie de faire connaissance avec la nouvelle arrivée. Pourtant, plus on avance dans l'histoire, plus son cœur d’artichaut se révèle et son personnage devient vite attachant.
Sébastien est un personnage atypique. Il aime les femmes et s'en vante. Coup d'un soir, drague intempestive, il ne vit que de ça. Sa phrase préférée : « je suis amoureux » (qui, au passage, me faisait rire à chaque fois). J'ai été surprise de voir qu'une belle amitié se créé entre lui et Alice. Je ne pensais pas qu'Alice créerait des liens de ce genre avec et du coup, j'ai vraiment apprécié. Il est rieur, ne prend rien au sérieux et est toujours de bonne humeur.
Pour finir, Romain. Ce pauvre garçon ne sait pas y faire avec les filles, et les situations en deviennent risibles à force. Jaloux de voir Sébastien ramener une fille différente presque tous les soirs, Romain cache son désarroi derrière un masque de clown du bureau. Je crois d'ailleurs que c'est lui mon personnage préféré. On s'attache vite à lui et on a envie de l'aider à trouver la perle rare.

Un autre point qui fait que ce livre est un coup de cœur : les chapitres sont divisés en deux parties. La première se passe dans le présent, la seconde dans le passé (pour la première partie) et dans le futur (pour la seconde). Ainsi, j'ai trouvé qu'on était pas perdu. Je ne sais pas comment expliqué ça simplement, mais quand on terminait un chapitre, on avait un goût de suspense qu'on voulait enterrer en voulant savoir pour ce futur (ou ce passé) était ainsi. Alors on commençait le chapitre suivant et c'est ainsi que tout découlait naturellement. Oui, ce côté présent/passé/futur m'a vraiment beaucoup, beaucoup plu car on ne se sentait pas perdu. L'auteure nous lâchait une info intéressante et cruciale de la vie d'Alice, que l'on pouvait retrouver dans la suite, sans être lésé.

Parlons de la plume de l'auteure. Si c'est vrai qu'au début, ses phrases courtes et le temps au présent m'ont un peu déroute, par la suite j'ai trouvé que ça apportait un vrai charme au récit. On se sent plus présent dans l'histoire et le fait que les phrases soient courtes, cela apportait quelque chose en plus. Quelque chose qui nous poussait à aller voir plus loin, à vouloir en savoir plus.

En résumé, un livre où j'ai été comblée du début à la fin. Une romance qui me donne envie d'en découvrir, d'en lire d'autres. Des personnages qui m'ont tous plu, une histoire très intéressante, des retours dans le passé/futur/présent qui m'ont encore plus embarquée. Que dire de plus à part que c'est un coup de cœur et qu'en écrivant cette chronique, je me rend compte que le mot « petit » est en trop ? Bref, une belle romance (même si cette dernière n'est pas vraiment présente), une histoire de fils lumineux très intéressante à suivre, même si la fin m'a un peu frustrée. Cœur guimauve, j'aurais aimé avoir des papillons dans le ventre, mais l'auteure à décidé de faire le contraire, ce qui en fait aussi son charme ! Enfin bon, pour quelqu'un qui veut faire une pause avec une lecture simple et prenante à la fois, je ne peux que le conseiller.

Justine P.

« […]
La femme s'éloigne, préoccupée. Lorsque mon regard se pose sur la place, mon cœur s'affole. Des lumières. Mais pas celle des monuments ou des immeubles. Les gens évoluent au milieu d'entrelacs scintillants. Je me frotte les yeux. Les rouvre. Les fils sont toujours là, partout. Ils partent en tous sens, ondulent, naissent et se rompent.
Qu'est-ce que c'est ça ? »
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quelques heures de très bonne lecture.
Des personnages que j'ai beaucoup aimés, notamment Alice, courageuse, battante et qui veut avancer -l'authentique Sébastien, Jonathan l'ami d'enfance qui aide à grandir et la fidèle Shanim.

De belles réflexions sur la vie témoignent d'une réelle maturité malgré le jeune âge de l'auteur. Une idée originale avec les fils lumineux d'Alice et les mots intuitifs de Raphaël.

Un style résolument moderne et vif avec l'insertion de conversations instantanées et de SMS.

Une belle réussite ! pour un roman que je vous recommande vivement.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 13 septembre 2014
A l'instar de son héroïne, Alice, Samantha Bailly a un don. Celui de l'écriture...

Comme Raphaël, le mot qui me vient à l'esprit en refermant ce livre est : "Originalité". J'avoue, je suis très enthousiaste et bleuffée...SB nous offre un vrai scanner sur les trajectoires de vie, la relation aux autres et le monde de l'entreprise.

Si je suis aussi enjouée c'est parce que ce livre a trouvé des raisonnances en moi. J'étais souvent en train de hocher la tête en guise d'assentiment car dans sa prose, son analyse de l'être humain est millimétrée.

Aux reproches de phrases courtes, j'y vois moi des phrases percutantes. Le style est fluide, soigné et tellement agréable à lire...

En conclusion, loin d'une romance c'est surtout l'histoire d'une renaissance celle d'Alice dit "Merveille" et son parcours pour y arriver sans céder au tentante fin convenue ou heureuse...

Et un tel renouveau dans l'écriture est, à mon sens, une vraie bouffée d'oxygène...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je lis environ 2 romans par semaine et je suis une lectrice facile, facilement surprise, facilement contente mais la...

L'idee de depart de voir les liens entre les personnes est excellente mais finalement, cette idee est exploitee dans un contexte soit disant professionnel (l'heroine est dans une entreprise et ce sont notamment ses liens avec les autres dans cette entreprise qu'elle voit) qui ressemble plus a des problemes de petits collegiens. Dommage que l'auteur n'exploite pas cette idee sur quelque chose de plus profond.

Le livre est sans aucune surprise, zero rebondissement, la trame est facile a suivre, ca en est ennyeux. L'auteur cite plein de petits details absolument inutiles qui viennent polluer l'histoire. A un moment donne, je me suis demande si c'etait un recit ou une suite d'evenements listes... Entre des noms de rues, de numeros et des horaires de trains, des codes de portes (bon pour le code de porte, il n'y en avait qu'un) qui n'apportent rien a l'intrigue, j'ai fini par me demander si l'auteur essayait de remplir son livre. Sans compter qu'en plus les details ne sont pas credibles, on dirait des details inventes pour faire vrai (exemple typique : le numero de train pair alors que le train part de Paris). Ok, je suis d'accord ce n'est pas important. Mais le livre est truffe de ce genre de choses, on dirait que ce livre n'a pas ete travaille.

Actuellement je lis un livre ou l'auteur parle de la rue de l'arbre sec. Mais dans ce livre la, la rue a un role, c'est interessant d'avoir l'information pour la suite de l'histoire. Dans "ce qui nous lie", ce type de details est juste polluant!

Ce qui m'a en plus deplu, c'est le style. Pour faire passer des emotions fortes, l'auteur utilise des mots en guise de phrases (ex : dans la meme page "Flou." plus loin "Rien." juste avant "Pleins de libertes." (oui la il y a plus qu'un mot mais ce n'est toujours pas une phrase). Si encore c'etait de temps a autre, mais c'est toutes les 3 pages en moyenne!

J'ecris tres peu de commentaires sur les livres car en general je suis bon public mais la j'ai eu l'impression de perdre mon temps et mon argent!

Si je devais resumer le livre : il faut preuve de peu de maturite, peu de travail, on sent l'auteur tres jeune (encore qu'il y a des auteurs jeunes qui s'en sortent mieux que ca!). Ce livre est a peine distrayant. Et pourtant l'idee de base etait bonne. Quel gachis!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2013
Roman original à découvrir qui porte sur le thème du développement personnel. L'histoire de l'héroïne se laisse lire et est très prenante. Toutefois, ce roman reste parfois un peu naïf et manque de maturité. Auteur à suivre!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un beau résumé, une idée originale, une belle couv... Et au final un livre qui n'a rien d'inoubliable une héroïne "traumatisée" pour pas grand chose et assez nombriliste. Bref, j'étais très enthousiaste par le résumé et au final, la rencontre ne s'est pas faite. Aucun personnage vraiment marquant et un côté trop banal à une histoire qui promettait plus (ce n'est pas du tout l'absence de romance qui m'a posé problème malgré la collection dans laquelle est publiée le livre, ce sont plus les motivations et interactions des personnages qui ne m'ont pas convaincu).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2015
Franchement ce livre est un ovni !! Dans le sens ou il ressemble à beaucoup de livres mais aussi à aucuns à la fois ! Je pense que mes propos sont tout sauf cohérents, mais c'est la vérité ! On plonge dans une histoire qui pourrait sembler banale : une femme qui, comme la plupart des gens a eu des relations amoureuses assez tumultueuses, elle a un don et sa vie va changer le jour ou elle va rentrer dans une nouvelle entreprise...
Pour le moment rien d'étonnant. Pareil pour les personnages, qui sont assez clichés : la bourreau du travail, Monsieur joli cœur ou encore le mystérieux Raphaël !

En fait ce qui fait la différence c’est qu’on ne tombe pas dans un mélodrame romantique super fleur bleue débordant de guimauve ! On apprend à passer à travers les clichés pour découvrir ce qui se cache sous la carapace de certains personnages. On apprend à être touché par certains moments de la vie ! Mais ce qu'on retient de ce début c'est que c'est plutôt l'histoire d’une fille qui, à force de s’occuper de la vie des autres passe à coté de la sienne.
"Ce qui nous lie" c’est avant tout une quête. Une quête d’identité avec un message constructif et positif. On arrive à se mettre dans la peau d’Alice car je pense que la plupart des filles ont toutes été un jour une "Alice" : la fille complétement pommée qui se cherche !
La structure du roman est très intéressante, j’ai beaucoup apprécié de voyager aussi bien dans le passé, le présent, le futur. C'est comme un puzzle, à nous de reconstruire l’histoire grâce aux événements.
Samantha Bailly n’a pas besoin d’en faire des tonnes ! Au début de ma lecture j’ai été surprise par ces phrases vraiment courtes, certaines personnes pourraient penser que c’est une écriture plutôt fade, mais au contraire je pense que c’est de la franchise pure !
On ne peut pas s’ennuyer, à chaque fois on va droit au but et au cœur même des sentiments !
C'est pour ça que ce livre me chamboule tant ! C’est une sensation très particulière que je ressens rarement à la fin de mes lectures !
Après l’avoir fini j'ai beaucoup pensé à ce livre. J'avais l’impression d’avoir couru un marathon, j’étais complément vidée, surtout émotionnellement !
Ce livre reste un mystère sur plusieurs plans. Tout d’abord parce qu'on a pas un seul moment de répit, parce que c'est un livre à la fois sur le mensonge et la vérité, mais pourtant il n'y a pas de suspens n'y de secrets cachés....

Mais alors pourquoi est-ce un livre aussi touchant ?

Je ne pourrais pas vraiment répondre à cette question, je pourrais juste dire qu’on le lise à 17 ans ou à 60 ans on en ressortira différent. Il touche un public très large mais chacun en tirera ses propres conclusions grâce à ses expériences personnelles.On aura toujours quelque chose à apprendre.
Sur certains points ce livre me fait penser à un film de Xavier Dolan que j’aime beaucoup : "Nos amours imaginaires" pas dans le sens du synopsis mais dans le message, ce film est intemporel comme ce livre. Chaque conclusion sera différente selon l’âge ou le moment de la lecture. Et ça c’est magique !!

Vous pouvez retrouver cette article sur mon blog de lecture :[...]
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Un roman qui me laisse perplexe, triste, enjouée ... En fait, je sais pas trop.

Samantha Bailly a une plume très belle qui nous surprend un peu au début. C'est très poétique et elle fait beaucoup de métaphores. Mais au fil des mots on s'habitue à son style un peu différent et on adhère totalement.

L'héroïne, Alice Duval est froide, distante et même un peu cynique. Dû moins, c'est ce que j'ai cru remarquer sur elle au début du roman. Au fil du temps, grâce à des retour dans le passé, on comprend que sa vie n'a pas été de tout repos entre relations amoureuses vouaient à l'échec et la mort précoce d'un membre de sa famille atteint de la maladie d'Alzheimer, on comprend aisément qu'Alice soit devenu presque insensible.

Alice a donc le don de voir l'intensité des liens ente chaque personnes qu'elles croisent, illustrés par de longs fils argentés (la couverture très jolie d'ailleurs, illustre parfaitement la chose). C'est un don qui s'est déclenché dans une phase de sa vie pas du tout joyeuse et totalement perdue, elle va chercher à se venger à l'aide de son don.

Ce n'est que quelques mois plus tard qu'elle fera la rencontre de Raphaël, son supérieur dans la nouvelle entreprise où elle a été embauchée. Elle ne voit pas ses liens à lui ... Et cela va l'intriguée plus qu'autre chose et créé une attirance de plus en plus oppressante envers les deux protagonistes.

Parler de Raphaël ... Je ne sais pas ... Ca en révèlerait bien trop mais son personnage est énigmatique, très tendre. Le secret de Raphaël, clé du fait qu'Alice ne voit pas ses fils, va rapprocher celle-ci et le jeune homme au fil du roman ...

Néanmoins, ... C'est quoi cette fin ? Je ne comprends pas le but de ce roman. En fait, si ! Mais ça n'a rien à faire dans de la grande romance. C'est une tranche de vie plus que de la romance.

Ce roman m'a plu sans vraiment me faire chavirer. J'ai aimé Alice et j'ai moyennement apprécié Raphaël. C'est une histoire banal aux allures un peu fantastiques ... Ça s'arrête là. Mais je le conseille à ceux qui veulent lire une bonne leçon de vie.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,90 €
18,20 €
12,90 €
17,90 €