EUR 25,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La révolte du Midi viticole cent ans après : 1907-2007 Broché – 11 septembre 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00
EUR 24,90 EUR 19,99

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de la présentation de Jean Sagnes, Professeur d'histoire contemporaine émérite à l'Université de Perpignan Via Domitia :

Au printemps 1907, à la faveur d'une très grave crise de mévente du vin dans une région de monoculture viticole, se produisent dans les prin­cipales villes du Languedoc méditerranéen et du Roussillon quelques-uns des plus importants rassemblements populaires qu'ait connus la lllème République. Cent ans après, quel regard peut porter l'historien sur ce mou­vement sans précédent ?
La monoculture de la vigne dans la région est alors un phénomène relativement récent puisqu'elle date des années 1850-1860 avec l'arrivée du chemin de fer. Désormais les vins locaux s'écoulent sur l'ensemble de la France éliminant les «petits vins» de Bourgogne ou du Bordelais. Il s'ensuit une première période de prospérité sous le Second Empire qui est interrompue au début des années 1870 par la terrible crise du phylloxéra qui touche la totalité du vignoble français. Celui du Languedoc-Roussillon se reconstitue dans les années 1890 grâce à la greffe de cépages français sur des souches américaines. C'est alors une seconde période de grande prospérité dans la dernière décennie du siècle.
C'est dans ce contexte qu'en 1900 les prix des vins du Midi s'effon­drent. Malgré une brève remontée en 1902-1903, les cours se maintiennent à un bas niveau pendant une décennie. Cette crise a de graves conséquences : le revenu des propriétaires s'effondre, la terre se déprécie, le chômage touche les ouvriers agricoles, les activités industrielles et commerciales tributaires de la viticulture sont atteintes, la population régresse.
Face à la crise économique et sociale, le monde de la vigne se divise et, en 1903-1904, une vague de grèves ouvrières sans précédent en France touche les campagnes viticoles. Après avoir dû céder notamment sur la durée du travail, les propriétaires réussissent pourtant à refaire l'unité du monde viticole autour du thème de la fraude sur les vins présentée comme la cause unique de la mévente alors que la surproduction et les importations ont certainement plus d'importance. Contre la fraude, terme qui recouvre pêle-mêle des pratiques illicites et d'autres qui sont tout à fait légales, comme la fabrication de vins artificiels, c'est l'union sacrée qui est présentée comme la seule stratégie valable.


Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?