Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 La Croissance mondiale décortiquée, 26 février 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Logo : La tyrannie des marques (Poche)
Écrit en 2ooo, 11 ans après je le découvre attentivement. J'avais déjà rencontré cependant des références à cet ouvrage dans le Monde diplômatique, et une conversation numérique récente avec un ami m'a incité à me le procurer séance tenante afin d'explorer plus précisément les arcanes du marketing international.

Les idées pricipales dégagées par ce texte sont fascinantes. D'abord, la mutation des grandes entreprises multinationales depuis les années 60 ; un exemple Nike. Ce n'est plus comme auparavant un vulgaire fabriquant de chaussures de sport, mais une signature, une épure, un concept, une philosophie, plus simplement encore c'est devenu le sport.
Sur ce même modèle, l'auteure visite les autres grandes firmes : Coca Cola, Mac Donald's, Levis, Adidas, Ikéa, Gap, etc. Leur activité sur notre sol, le sol occidental, le sol "civilisé" se réduit désormais, que dis-je, s'ouvre, s'épanouit, dans le "branding" : on dépasse le marketing, on développe plus qu'une image, on intègre désormais le concept. Coca Cola ne se réduit plus à une boisson gazeuse, mais constitue la jeunesse, la modernité, et des événements seront créés, organisés uniquement dans ce sens-là : publicité, sponsoring, mécénat, plan communication, pénétration d'institutions (comme les écoles ou les centres de recherche, l'Art), manifestations, etc. Tous les espaces sont à conquérir afin d'améliorer les résultats d'année en année, ceux qu'on n'imaginait pas il y a à peine 10 ans (comme faire son plein d'essence avec une télé sous le nez, 4, 5, 6 coupures publicitaires durant notre programme qui ne finit jamais, se déplacer en transport en commun avec des vidéos publicitaires sur tout le trajet, ou bien encore patienter après l'opération de son enfant en fuyant la douleureuse réalité, bavant devant l'écran qui proposera tel ou tel produit, interrompre nos communications téléphoniques par des réclames), ceux que l'on n'imagine pas aujourd'hui (nos boîtes de céréales qui clameront leur bienfait sur la table de notre petit déjeuner), jusqu'à nous étouffer peut-être.

Quand j'étudiais le marketing à l'IUT, on m'enseignait que la grande multinationale devait s'adapter culturellement aux différents pays du monde entier afin de pouvoir s'implanter. Tout cela est devenu obsolète. Je peux jeter mes cours dans la corbeille à papier. Ces grandes structures ont su détourner le problème, le frein à la richesse. Elles ont su façonner le client universel (Ikéa fut un des pionniers en la matière), l'archétype étant l'adolescent mondialisé, le bouffeur de chips, le buveur de coca, le mangeur de Mac Do, l'hypnotisé du mobile, le consommateur de séries, l'acheteur de Ipod. Plus besoin de faire une concession. L'humain se plie pris dans les griffes des marques.

Or, à l'autre bout du monde, les enjeux sont différents. Qu'ils sont loins les temples luxueux (grotesques) dédiés au café Nespresso... Sur les palissades en tôles de ces usines d'Asie, les logos sont étrangement absents. Ici, on ne rêve pas, on ne crée pas de l'immatériel. Dans ces zones franches industrielles, des individus soumis, exploités, assemblent, coupent, découpent, cousent, de 7h à 22 h, avec des heures suplémentaires obligatoires pour suivre les sursauts du marché, pouvant aller jusqu'à 2 h du matin.

La grande illusion est de nous faire croire que cette mondialisation profite à tous les peuples. Ces zones franches industrielles sont libres de taxes, d'impôts, les grandes entreprises ne paient rien, et donnent un salaire de misère, qui est considéré toujours trop important au regard des prochains objectifs de croissance. Poétiquement, ces usines sont appelées dans cet essai des hirondelles qui imigrent à la moindre contestation, à la moindre grève, à la moindre organisation syndicale ou tout siplement quand il n'y a plus rien à exploiter (sauf qu'elles ne reviennt pas).
Ces hirondelles mutant en parasites géants détruisent éhontément leur environnement.
Et ces marques détruisent chez nous notre humanité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

4.1 étoiles sur 5 (23 commentaires client)
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
EUR 8,20
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Haute-Savoie, france

Classement des meilleurs critiques: 149.346