Commentaire client

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST, 21 mai 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Desolation Angels (CD)
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST AVRIL 1979 N° 129 Page 78
5° Album 1978 33T Réf : WEA 59408
On les croyait bel et bien disparus, et voilà que les aristocrates voyous de Bad Company reviennent sans crier gare avec un nouvel album. Ils étaient partis avant le punk et le disco, ils reviennent après la tourmente, et sont toujours pareils, dans la suite directe de leurs précédents albums. Seule concession aux modes,
"Rhythm machine" emprunte le classique rythme disco et sa basse canonique, ce sera sans doute le "Miss you" ou le "One chain" de Bad Co. Pour le reste, l'on a l'impression que le groupe est hors du temps, qu'il n'évolue même pas suivant une ligne personnelle, d'où le contraste saisissant que crée "Desolation Angels" avec l'environnement musical actuel. Et alors qu'on pourrait croire que le groupe va faire dépassé et vieillot, son absence quasi totale d'opportunisme fait qu'il garde intactes sa vigueur et sa magie. Car c'est un groupe magique, comme Dire Straits, il joue une musique simple et directe, même si elle n'est pas ordinaire, et parvient à la faire sonner avec une richesse, une profondeur que les groupes les plus sophistiqués du rock, genre Eagles ou Foreigner, n'atteignent même pas. Précis, net, efficace, Bad Co gagne encore la partie.
Il faut se retirer de la tête que Bad Co est un groupe de hard rock. Il est plutôt à affilier à ces groupes américains qui produisent un rock propre et félin, genre Foreigner. Ici pas de riffs métalliques, mais des thèmes d'une puissance de SEDUCTION incroyable, comme "Rock'n'roll fantasy" qui fera sans doute un tube aux states. Ici, pas de rentre-dedans saisissant, mais une tranquille et parfaitement efficace alternance de rocks swinguants et de ballades ondoyantes. Tout cela est sans surprises ni audaces, mais tellement au point, tellement bien vécu par Paul Rodgers (qui chante toujours aussi bien, le bougre) et Mick Ralphs (qui sonne toujours aussi clair), que l'on rentre à fond dans ce rock simple et luxueux à la fois. Si le groupe n'est définitivement pas d'actualité, il est unique, et donc précieux et donc irremplaçable par le style même qu'il a crée. Il n'y a pas d'autre Bad Co
alors qu'il y a des pelletées de hard groups ou de punk groups. Cette unicité fait toute la valeur du groupe, qui est grande, toujours.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 23 mai 11 17:30:07 GMT+02:00
Brutor dit:
Une superbe réalisation. De la Musique avec un "M" majuscule.

Publié le 24 mai 11 20:27:25 GMT+02:00
Question toute bête ... qu"est devenu Hervé Picart ???

En réponse à un message antérieur du 24 mai 11 20:37:18 GMT+02:00
VIRY 02 dit:
Bonne Question ????

Publié le 24 mai 11 22:18:58 GMT+02:00
Brutor dit:
Je me suis posé la même question en lisant cette chronique.
Il doit être à la retraite.

En réponse à un message antérieur du 24 mai 11 22:35:32 GMT+02:00
VIRY 02 dit:
il est né en 1950,dans le Nooooord , il écrit des livres "l'arcamonde"
prof de latin.
Amicalement
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation