Commentaire client

8 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 la petite chose, 20 juillet 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le petit Chose (Poche)
A l'heure où mes petits copains anglais lisaient Dickens, où mes petits copains italiens lisaient Collodi, où mes petits copains russes lisaient Evgueni Schwarz, voici ce qu'on me forçait à lire, étant entendu que Jules Renard était trop "engagé"... Pauvre France! Si la première partie se tient - mais on peut se demander à quoi bon mettre entre les mains des enfants des pages empreintes d'un provincialisme aussi noir et d'un pessimisme aussi systématique - la fin du livre atteint des sommets dans la misogynie. En plus, c'est long, long... Ce livre a sans doute valeur de témoignage, sur l'une des plus sinistres des passions françaises: la haine du sexe et l'auto-dévalorisation. Hstoriens des mentalités, à vos plumes! Mais vous, parents et éducateurs, si vous voulez former des hommes et des femmes libres, faites-leur lire des textes un peu plus rigolos.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 29 mai 11 19:18:35 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 11 mars 12 00:06:20 GMT+01:00
zul dit:
desole mais votre commentaire est navrant. Dickens n'est pas du tout deprimant selon vous? Je ne comprends pas cette injection de nationalites dans vos propos, tout ca pour en arriver a dire "Pauvre France".C'est n'importe quoi.
Je me souviens avoir lu le petit chose etant adolescent et c'est l'un de mes meilleurs souvenirs de lecture. Ceci dit je l'ai lu par curiosite et non pas sous la contrainte.
Le seul point sur lequel je suis d/accord avec vous est que ce n'est pas l'histoire la plus joyeuse qui soit...

En réponse à un message antérieur du 15 déc. 11 18:56:02 GMT+01:00
fawnes dit:
La grande différence entre Dickens et Daudet, c'est le talent... la lecture de Dickens encourage à réfléchir que ce monde noir n'est pas fatal après tout, il y a du rire et de la distance derrière les larmes et la noirceur, tandis que là... la haine de soi, du sexe et des femmes ont rarement atteint cette apogée. Oui, une sinistre "passion française". Libre à vous de vous y complaire.

En réponse à un message antérieur du 10 mars 12 22:43:25 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 15 mars 12 19:52:18 GMT+01:00
zul dit:
Le talent comparatif de Daudet et Dickens, je ne sais pas. Ce livre m'a beaucoup impressione dans ma jeunesse, c'est bien suffisant. Et ce n'est pas de la complaisance pour cet univers tres noir. L'histoire se tient, les personnages sont credibles, le style est impeccable. Et je ne parle meme pas de la poesie. Je me souviens ne pas avoir reussi a lacher ce roman; Malgre sa tristesse, je voulais en connaitre la fin. Il doit y avoir quelque chose de l'ordre du genie, au sens propre, pour arriver a produire cela. Mais la encore je l'ai lu jeune, sans aucune consideration politique.
Vous semblez etre optimiste et penser que la noirceur ne saurait etre fatale, en tout cas vous voulez etre console(e) par les auteurs. Tres bien. On peut aussi admettre que des romanciers soient plus pessimistes, tout en restant respectables. Apres tout c'est une lecon de vie appreciable. Dans tous les cas cela n'engage qu'Alphonse Daudet, et pas tout le pays,car ce livre est largement autobiographique donc personnel. Et d'ailleurs tout depend de sa propre grille de lecture. Apres analyse, on peut dire que toutes les souffrances du hero ne proviennent que de lui meme, de sa fragilite, de sa naivete, de son incapacite a sortir de ce role de victime. N'etait-ce pas precisement le message de l'auteur? N'est ce pas la plus grande autocritique possible que d'appeler son autobiographie "le petit chose"? Je ne vois rien de detestable dans cette oeuvre, bien au contraire.
Ou alors etes-vous gene(e) par le "provincialisme"? sans commentaire...
Mais en arriver a dire que les Francais ont une haine de soi et du sexe, c'est un peu fort de cafe, et cela ferait se tordre de rire l'humanite toute entiere car nous avons la reputation exactement opposee. C'est un commentaire plutot reserve a l'Angleterre victorienne de Dickens, la haine du sexe...
Pour en revenir a la litterature, avec Hugo, Flaubert, Balzac et autres Celines, Il y a a boire et a manger. Nous n'avons rien a envier aux Anglais ni aux Russes. Il y a aussi des oeuvres gaies dans notre litterature. Et il existe des oeuvres bien noires dans la litterature etrangere. Ne lisez pas le catcher in the rye de Salinger, cela plomberait votre week end et vous risqueriez de vous mettre a detester l'Amerique avec votre tendance aux generalisations nationalisantes.
Enfin cote pedagogie, mieux vaut faire lire et relire le petit chose a nos enfants que de les laisser regarder toute cette tele-realite incitant a la bassesse et a la delation, et ces series policieres d'une niaiserie deprimante et d'une violence sans limite.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.9 étoiles sur 5 (14 commentaires client)
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,42
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Paris France

Classement des meilleurs critiques: 82.020