undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici nav_TPL0516 Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE GARNIER MAGAZINE ROCK&FOLK + CHRONIQUE DE JEAN LOUIS LAMAISON MAGAZINE ROCK&FOLK, 3 décembre 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Second Helping (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE GARNIER MAGAZINE ROCK&FOLK JUILLET 1974 N° 90 Page 93/94
O.K. Vous êtes fatigués des viandes blanches qui sévissent en ce moment ; vous voulez du globule rouge ? Écoutez le Son du Sud.
Lynyrd Skynyrd, comme Mose Jones (1) et probablement une vingtaine d'autres groupes gravitant autour d'Atlanta (Georgia, Alabama, Florida), sont trop facilement identifiables. Il est facile de les expédier comme étant les Allman Brothers du pauvre. Bien sûr, il n'y a pas grande différence entre Lynyrd Skynyrd et disons, un groupe comme Potliquor (2). C'est-à-dire que j'irais bien danser dans un bar enfumé ou un parc avec l'un ou l'autre de ces boogie-bands. La différence, c'est que le père Al Kooper (qui est aux manettes sur cet album) a été renifler du côté d'Atlanta, comme un prospecteur de pétrole, et a décidé de fonder un label pour s'occuper sérieusement de ce riche minerai que constitue la "club scene" de Sud. Tous les groupes du samedi soir ont une chance. Parce que tous possèdent ce côté détendu, "laid-back", qui a fait longtemps le charme de l'Allman Brothers Band. Parce que tous sont compétents jusqu'aux yeux. Parce que leur musique pète la santé et la joie et qu'on a besoin de ça, surtout en ce moment, pour supporter les foies de veau de la musique dominante (Loggins et Messina, New Riders, America, et les horreurs gliches comme Yes, Bowie et tout le limpo-rock). Non, vraiment, il n'y a rien de spécial à propos de Lynyrd Skynyrd, sinon qu'ils insistent pour avoir les pochettes les plus affolantes et les plus ringardes du moment ; sinon qu'ils sont sept, sept zèbres hirsutes et pas un saxo .... Ça vous fait beaucoup de guitares, trois, en fait, il y en a toujours un pour ramasser le bout de ficelle qui traîne et faire une rosette avec. Toutes ces guitares, quelle joie .... Parler des paroles comme "Working For MCA" ou "The Needle And The Spoon" (oh, non !) serait aussi fortuit qu'analyser la musique de Leonard Cohen. Ce n'est pas qu'elles soient mauvaises, c'est qu'on s'en fout. Sil la face un ne se distingue pas tellement du premier album (sinon par le parti pris de Al Kooper qui a choisi de ne pas "produire" le groupe, de le laisser jouer naturellement, même si le son est un peu fouillis) ; la seconde face est une vraie réussite : les vocaux de Ronnie Van Zandt dans "The Ballad Of Curtis Loew", l'intro fabuleuse de "The Needle" (bien sûr elle est piquée, et alors ?), et surtout leur version ébouriffante de la chanson de J.J. Cale, "Call Me Breeze". C'est là qu'on voit tout le potentiel qu'a la moindre chanson de cet indécrottable fainéant, my man J.J. Cale.
Faites-vous une violence : achetez un disque qui n'a rien de spécial, qui n'est pas produit par Rundgren, pas dessiné par Peellaert, pas recommandé par Nik Kent ou Grace Kelly ; rien de spécial, sinon d'être un des disques les plus frais sortis ce mois-ci. Et "Second Helping" va aussi bien avec l'été que le sel avec la téquila ou le gros cul avec le camembert. Un rappel à la vie.

Discographie : (1) - Mose Jones
1973 - "Get Right" 33T MCA 329 us
1973 - "Mose Knows! '" 33T MCA 394 us
1978 - "Blackbird" 33T RCA PL 12793 us

Discographie : (2) Potliquor
1971 "First Taste" 33T Janus Records JLS 3002 us
1971 "Levee Blues" 33T Janus Records JLS 1 3033 us
1972 "Louisiana Rock & Roll" 33T Janus Records JLS 3036 us
1979 "Potliquor" 33T Capitol Records ST-11998 us

CHRONIQUE DE JEAN LOUIS LAMAISON MAGAZINE ROCK&FOLK JANVIER 1978 N° 132 Page 83
2° Album 1974 33T Réf. MCA 410020
Premier disque d'or pour Lynyrd Skynyrd, et premier tube en 45T avec le fameux "Sweet Home Alabama". Un morceau qui par ailleurs entraînera de nombreux commentaires, tous plus acerbes les uns que les autres, de la part d'une certaine élite gauchisante. Les musiciens de Lynyrd Skynyrd se virent taxer de fascisme pour avoir osé chanter les louanges de l'Alabama et de ce gros porc raciste de George Wallace, et s'être permis de remettre Neil Young à sa place, crime de lèse-majesté s'il en est. Nous sommes en 1974 et la mode est aux groupes su Sud, mais Skynyrd a eu le temps de prendre une bonne encâblure d'avance sur les nombreux challengers. Devant, il n'y a guère que l'Allman Brothers Band, qui est déjà une institution. Chez Lynyrd, Leon Wilkeson a repris sa place, et Ed King, sa Stratocaster en bandoulière, est venu s'aligner aux côtés de Rossington et Collins. Trois guitaristes solo ?
Cela pourrait sentir le gimmick, mais chacun a son style propre et les rôles sont bien définis. Collins est le rocker, Ed King le technicien, spécialiste du bottleneck et capable de jouer tous les styles; quant au jeu de Rossington, il est plus bluesy, typiquement honky-tonk.
"Second Helping" fait la part belle au boogie sur tempo moyen mais frénétique et qui ravage tout sur son passage, avec des entrelacs de guitares qui pour une fois sont crédibles. Van Zandt à l'humeur de plus en plus campagnarde, mais rien à voir avec un Berrichon. Dans "Don't ask me no questions", il montre qu'il n'est pas le genre à se laisser emm***er par une bonne femme : "Ne me pose pas de questions si tu veux pas que je te raconte des bobards. Te mêle pas de mes oignons si tu veux pas que je te dise au revoir !" Sa voix est bien graveleuse, mais l'alcool commence à faire des ravages.
.
.
MAGAZINE ROCK&FOLK MAI 1976 N°112 Page 147
.
Philippe Manoeuvre : Il y a une question insidieuse que j'aimerais vous poser. Que ressentez-vous lorsque vous entendez une chanson de Lynyrd Skynyrd qui s'appelle "Sweet Home Alabama", et dans laquelle on fascise violemment :
- "Neil Young ferait mieux de se rappeler/Qu'on n'a pas besoin de lui dans le coin ?"
.
Neil Young : c'est okay. Ca m'a même fait rire, la première fois où je l'ai entendue. C'est un petit peu comme les folk songs ; je dis une chose, ils répondent. Ces types jouent bien, je ne les déteste pas, ils sont assez funky.
.
Philippe Manoeuvre : C'était pourtant une affirmation sudiste qui rappelle un esprit esclavagiste et fier de l'être?. Ca ne peut laisser indifférent, non ?
.
Neil Young : Ouais....Mais d'un autre côté ils sont très gentils avec moi, vous savez.
.
Philippe Manoeuvre : Alors, il faut comprendre ça d'un point de vue économique ?
.
Neil Young : Bah, ce sont des rednecks et ils recréent les deux côtés du problème. Moi, je représente la scène hippie, eux l'autre côté. Ils se contentent de raconter une histoire. Finalement, hippies et rednecks sont plus proches qu'on ne le croit. Mon grand père était un "southern man". Il a toujours appelé les noirs "niggers". Mon inquiétude est née de ça, c'était ma propre famille tout de même ! L'image de la chanson ne s'est formée que plus tard, au moment des marches et des manifestations. Mais le point crucial de la chanson, ce n'est pas l'attaque des rednecks, non. Ce qui lui donne une âme et qui révolte les Lynyrd Skynyrd, c'est que je parle d'un Noir qui couche avec une femme blanche. Ca c'est humain, c'est une dimension formidable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]


Détails de l'évaluation