Commentaire client

31 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Entente exceptionnelle, 29 juin 2004
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schubert : Le Voyage d'hiver (CD)
Les versions prestigieuses du Winterreise ne manquent pas : Hotter/Moore, Fischer-Dieskau/Moore, Fischer-Dieskau/Brendel, Goerne/Johnson, Hampson/Sawallisch, Haefliger/Dähler, Pregardien/Staier, Ludwig/Levine, pour ne parler que de celles que je connais bien.
Celle-ci réunit deux noms immenses et elle constitue une deuxième tentative pour le chanteur comme pour le pianiste. Mais que nous apporte-t-elle exactement de nouveau ?
D'abord il s'agit d'un enregistrement de concert et cela se sent : la concentration et l'unité, la continuité, sont extrêmes ; le recueillement est absolu. La prise de son, en revanche, est un peu étouffée : il a fallu réduire les bruits liés au concert.
Ensuite l'accord entre le pianiste et le chanteur est exceptionnel. Brendel, qui peut être parfois un peu démonstratif, joue ici avec une simplicité et une humilité absolues : il accompagne et sert le chant de Goerne dans ses moindres inflexions (c'est, en un sens, l'un de ses plus grands disques). Ecoutez " Auf dem Flusse " ou " Frühlingstraum " et vous saurez ce qu'accompagner veut dire : d'une totale discrétion, Brendel prépare pourtant, suscite et soutient chaque phrase du chanteur. Du coup, le génie de Goerne s'épanouit pleinement aussi bien dans l'exercice de sa puissance (quelle incroyable voix ! toujours pleine et ronde jusque dans la violence) que dans celui de sa sublime et caressante mezza-voce. Ecoutez encore " Frühlingstraum ", je vous assure qu'il y a de quoi être réellement saisi et ému : à la légèreté, à l'insouciance des strophes 1 et 4 succèdent la noirceur et la violence magnifique des strophes 2 et 5, puis la douceur bouleversante des strophes 3 et 6. Ecoutez le dernier vers, " Wann halt' ich mein Liebchen im Arm ? " : l'avez-vous déjà entendu chanté avec une telle douceur, un tel dépouillement ?
Cette version, qui est tout entière au service de l'œuvre et non des interprètes, est donc d'une qualité exceptionnelle et elle prend assurément sa place parmi les meilleures que je connaisse. A titre personnel, je serais même tenté de dire qu'avec celle de Haefliger/Dähler (qui est totalement différente puisque Haefliger est un ténor et que Dähler joue du pianoforte), c'est celle qui me touche le plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 11 de cette discussion.
Message initial: 10 août 09 08:55:36 GMT+02:00
Ulysse20 dit:
Ce commentaire ne concerne pas ce disque. plusieurs erreurs sur le site d'Amazon concernant Winterreise...
Quant à l'interprétation de M. Thomas Frank, je ne lui trouve aucun talent : pas de poésie, c'est chanté sur le ton d'une ritournelle anonnée par une troupe en marche...

Publié le 5 mars 11 07:24:56 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 5 mars 11 07:25:47 GMT+01:00
Vous auriez pu citer Gérard Souzay, dont je vous recommande le Winterreise du début des années 60, introuvable en ce moment, ainsi que sa Schöne Mullerin des mêmes années. Souzay, seul chanteur, parmi tous les autres, qui ne soit pas de langue allemande les dépasse tous au dire de quelques uns. Regardez les points de vue des Allemands eux-mêmes sur ce site.

En réponse à un message antérieur du 5 mars 11 18:00:30 GMT+01:00
Vous avez sans doute raison, mais je ne connais malheureusement pas encore l'interprétation de Souzay.
Par ailleurs, mon but n'était pas de recenser les meilleures versions du Winterreise (ce qui dépasse mes capacités), mais seulement de nommer les quelques versions de haut niveau auxquelles je suis en mesure de comparer celle de Goerne accompagné par Brendel.
Une dernière remarque: tout comme Gérard Souzay, Thomas Hampson n'est pas de langue allemande: il est américain (né dans l'Indiana).
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 6 mars 11 07:38:52 GMT+01:00
Bien sûr. J'attendais votre réaction. J'ai eu la chance d'écouter un récital de Souzay en Allemagne. Un grand moment de ma vie. Il en est pour lui comme pour Paul Tortelier qui fut de son temps plus connu hors de France qu'à l'intérieur de l'Hexagone. Comme Boulez aujourd'hui, auquel le festival de Lucerne l'an dernier a rendu hommage...
Ecoutez Die Shöne Mullerin par Souzay, version 1964, et donnez-m'en des nouvelles !
Cordialement

En réponse à un message antérieur du 25 mars 11 12:22:44 GMT+01:00
J'ai écouté la Belle Meunière de Souzay: c'est effectivement splendide. La légèreté de la voix, la douceur, la fraîcheur, la clarté jusque dans le tragique, tout est vraiment remarquable. Merci de m'avoir poussé à découvrir ce chanteur!

En réponse à un message antérieur du 31 mars 11 17:42:53 GMT+02:00
Cela fait toujours plaisir de rencontrer ( fût-ce sur les ondes de l'abstraction électronique) une personne qui sait apprécier les belles choses de la vie.Nous sommes entourés de tant de béotiens!

En réponse à un message antérieur du 1 avr. 11 09:28:14 GMT+02:00
Il y a sans doute, vous avez raison, des gens insensibles à la beauté, mais je vois quand même chaque jour et chaque année devant moi des élèves beaucoup plus prêts qu'on ne le croirait à se laisser conduire vers les idées les plus riches et les réalités les plus belles: ne soyons donc pas trop pessimistes!
Pour continuer à découvrir l'art de Souzay, je viens de commander ce petit coffret qui ressemble à un trésor que je me permets de vous signaler: Schumann: Art Songs & Cycles. Il contient non seulement le Dichterliebe de Souzay accompagné par Jacqueline Bonneau (1953), mais encore les opus 24, 35 & 39 enregistrés par Fischer-Dieskau (de 1954 à 1957), le Frauenliebe und Leben enregsitré par Irmgard Seefried avec Werba en 1957 et plusieurs Lieder enregistrés par Hans Hotter, Peter Anders et Tiana Lemnitz... Le tout pour 10 euros!
Bien à vous.

En réponse à un message antérieur du 2 avr. 11 10:18:06 GMT+02:00
Heureusement! La jeunesse et le sel de la terre. Je vous parlais des adultes qui ont mal vieilli et qui ne s'intéressent plus à rien! Quant au coffret dont vous parlez, il est de valeur inégale; mais je n'ai pas encore tout écouté. L'accompagnement de J.Bonneau me semble mauvais et pratiquement insupportable. On a le sentiment que la pianiste ne comprend pas un seul mot des lieder que chante Souzay et qu'elle suit les notes comme elle peut. Heureusement que Souzay a rencontré Dalton Baldwin !

En réponse à un message antérieur du 2 avr. 11 11:27:02 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 2 avr. 11 11:27:34 GMT+02:00
Oui, les adultes dont vous parlez sont un peu l'équivalent de ces "âmes cadavéreuses" dont parle Rousseau dans la Profession de foi du Vicaire Savoyard et qui ne sont plus touchées ni par le bien, ni par le beau.
Quant au coffret, il ne me reste plus qu'à souhaiter que le reste du coffret justifie les 10 euros (et à économiser un peu pour m'offrir l'un ou l'autre des disques accompagnés par Baldwin)! Bien à vous.

Publié le 27 mars 12 18:22:56 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 27 mars 12 18:23:08 GMT+02:00
ce que vous dites est très vrai.. je suis un obsessionnel de ce Winterreise et ce disque est dans mon "top 5". Je ne connais pas le coffret que vous évoquez dans votre discussion avec Daniel Bonino (Schumann: Lieder und Zyklen (Art Songs & Cycles). Qu'en avez vous pensé ? A ce prix, je me laisserais bien tenter..
‹ Précédent 1 2 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (2 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Albi, France

Classement des meilleurs critiques: 81