ARRAY(0xaab38ea0)
 
Commentaire client

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La révélation d'une cinéaste rare, 7 août 2010
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Depuis qu'Otar est parti... (DVD)
A l'heure où va sortir The Tree / L'Arbre, le deuxième film de fiction de Julie Bertuccelli, peut-être est-il utile de rappeler que son premier - elle avait toutefois déjà réalisé plusieurs documentaires - l'a révélée d'emblée comme une cinéaste singulière et rare.

Rare, elle l'est également par le rythme avec lequel elle réalise ses films. 7 ans se sont écoulés entre Depuis qu'Otar est parti et L'Arbre. Pourtant, le premier avait connu un relatif succès, sans parler des prix qu'il avait glanés (César du meilleur premier film en 2004). C'est donc qu'elle aime prendre son temps et mûrir ses projets. Autre trait caractéristique: elle est allée tourner ses deux films ailleurs qu'en France, en tout cas pour une partie de Depuis qu'Otar est parti.

S'étant rendue en Géorgie en 1995 en tant qu'assistante sur un des films du grand réalisateur géorgien Otar Iosseliani, tombée amoureuse de ce pays, elle décide d'en faire le cadre de son premier film. Quand on sait que la Géorgie était encore dans une phase de transition et d'instabilité qui n'engageait sans doute pas une réalisatrice débutante à aller faire ses premières armes là-bas, on ne peut que saluer l'initiative. Mais cela ne serait rien si la réussite n'était pas au rendez-vous, évidemment.

Or, ce film est une perle. Bien sûr, il ne frappe pas par des impressions visuelles fortes et reste dans un cadre essentiellement réaliste - ce qui n'a d'ailleurs pas l'air d'être tout à fait le cas de L'Arbre - mais tout est déjà à la fois pleinement ressenti et assuré, sans esbroufe mais avec un sens de l'espace et du cadre certain. S'il y a une cinéaste aux commandes, il y a aussi et peut-être avant tout une scénariste. L'argument, la caractérisation des personnages, le développement du récit (voir synopsis), le choix des langues et de la façon dont elles se répondent, tout cela est aussi simple que fin et précis.

Car c'est une grande idée que d'avoir pris ces trois femmes, qui correspondent à trois générations mais aussi en l'espèce à trois façons d'être reliées à leur pays et à son histoire, trois façons de considérer un pays oppresseur (la Russie soviétique) et un ailleurs idéalisé (Paris), tandis que trois langues et cultures se répondent et se mélangent. Elles ont aussi chacune leur manière de s'accommoder de la perte et du mensonge, les deux thèmes majeurs de ce film qui mine de rien pose également des questions plus larges. Le mensonge au coeur du récit pose ainsi la question du rapport au mensonge sous toutes ses formes, du haut en bas, de l'Etat à l'individu. Si c'est la seule dimension de discours du film - cela est peut-être un peu trop explicité dans les dialogues à un moment - la légèreté de touche de Julie Bertuccelli fait que les développements ultérieurs sont tout à la fois non convenus et d'une grande pertinence, très émouvants aussi.

L'autre grande force de cette réalisatrice, c'est qu'elle a su choisir des interprètes idéales, en particulier pour son trio de personnages principaux. Esther Gorintin, qui avait commencé sa carrière à 85 ans passés et déjà illuminé de sa présence et de sa moue espiègle le très remarquable Voyages d'Emmanuel Finkiel, trouve là un autre rôle majeur. Décédée cette année, sa "carrière" aura été brève mais on peut dire qu'elle aura figuré dans deux des meilleurs films français des années 2000. Nino Khomassouridze, grande actrice de théâtre en Géorgie, réussit à faire exister le personnage le moins aimable des trois. Quant à la très belle Dinara Droukarova, elle trouve là son meilleur rôle depuis sa révélation, enfant, dans ce chef-d'oeuvre cher à mon coeur qu'est Bouge pas, meurs et ressuscite de Vitali Kanevski (voir mon commentaire), et depuis qu'elle s'est installée en France. Trois magnifiques actrices qui ne sont pas pour peu dans la grande réussite de ce film.

Bonne copie. 10 scènes coupées commentées par la réalisatrice (25'). Making-of artisanal, un peu long mais avec quelques moments savoureux (40'). Des photos de Tbilissi. 4,5 étoiles pour le film et l'édition.

Faut-il préciser que je vous conseille vivement tous les films indiqués en lien ci-dessus en plus de celui-ci?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Classer par: Le plus ancien d'abord | Le plus récent d'abord
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 7 août 10 11:19:28 GMT+02:00
...

En réponse à un message antérieur du 7 août 10 11:29:43 GMT+02:00
LD dit:
?

En réponse à un message antérieur du 8 août 10 10:29:24 GMT+02:00
!

En réponse à un message antérieur du 20 mai 11 18:18:28 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 20 mai 11 18:21:20 GMT+02:00
A fritz Langlois
. ou z ou M....

En réponse à un message antérieur du 20 mai 11 19:36:50 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 20 mai 11 20:00:31 GMT+02:00]
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (5 commentaires client)
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 19,64
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

LD
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   

Lieu : Paris, France

Classement des meilleurs critiques: 6