Commentaire client

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Adieu lucioles, pour de bon!, 10 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Midsummer Station (CD)
Disons-le tout net, ceux qui attendent encore un autre‘Ocean Eyes’ vont déchanter.
Le bidouilleur de génie Adam Young décide de porter son talent vers une production plus commerciale.

Petit rappel, en 2009, ‘Ocean Eyes’ prend tout le monde par surprise. En effet à partir de sa chambre Owl City aka Adam Young avait ciselé des morceaux essentiellement avec des instruments électroniques qui ont rencontrés un écho positif dans le monde entier. ‘Ocean Eyes’ avait contredit ceux qui reprochent à la musique électronique d’être répétitive et manquant de nuance.

Puis sortie en 2011, de ‘All things bright and beautiful’ qui a laissé la critique sans voix avec cet album au final décevant.

On revient au 10 sept 2012 et la sortie attendue de ‘Midsummer station’, soulignons la belle jaquette. En écoutant l’album rapidement, beaucoup de morceaux sont structurés de manière identique.

En 1ère partie des morceaux, les intros sont soignées et annoncent un morceau léger mais cela n’est pas toujours le cas. Les répétitions de « oh, oh, oh » dans ‘Gold’ “woo, woo, woo” dans ‘I’m coming after you’ et encore “oh, oh, oh” dans ‘Speed of Love’ finissent par agacer car elles rappellent la programmation musicale de Fun Radio pour les dance floors d’Ibiza.

Ce qui se distingue du lot, ce sont :
‘Dreams & Disasters’ qui lance l’album avec une promesse qui comme on l’a vu n’est pas toujours tenue.
A noter ‘Dementia’ avec la participation (curieuse) de Marc Hoppus de Blink 182 et son tempo forcément plus rock et une vraie batterie.

Il en est de même pour ‘Embers’ avec un rythme plus rock qui fonctionne bien.
‘Silhouette’ est une superbe ballade dans laquelle Adam Young se livre avec ses terreurs d’artiste solitaire à la timidité maladive. Superbe !
‘Metropolis’, morceau dansant, malheureusement avec encore une petite répitition de légers ‘oh, oh, oh’.
‘Take it all away’ est plus ambitieux.

Fort heureusement, ‘Midsummer station’ apporte une variété de titres et chacun y puisera quelques morceaux selon ses propres aspirations. La surprenante route commerciale choisie par ‘Owl City’ en déroutera plus d’un mais fait de cet album une curiosité à écouter pour se faire une idée.

On pourra se demander quelle sera la prochaine étape après ‘Midsummer Station’ car les options semblent restreintes? Cependant ; Adam Young a su surprendre son monde jusqu’à aujourd’hui, alors…

Fabien Jacquot
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 14 sept. 12 00:59:15 GMT+02:00
Comme expliqué avec talent ci-dessus, Owl City a perdu de sa superbe depuis 2 albums. Ocean Eyes demeure de très loin le meilleur album, surprenant dans son mélange de style et ses compositions diverses et variées qui nous feraient presque oublier qu'il s'agit d'électro. Hélas, trois fois hélas, la tournure très commerciale d'all things Bright and beautiful et de celui-ci renvoie le talent de son compositeur aux abîmes. Perdu le ton mellow et guimauve, on se retrouve avec une vulgaire soupe de pop//electro de bas étage quand cela ne vire pas du côté du rap populaire comme sur ATBaB. Une véritable déception ! Alors, passage à vide, manque d'inspiration, incapacité à se renouveler et à innover ou bien réel manque de talent musical ?
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (6 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 6.452