Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un des quatre albums fondateurs du Black Metal norvégien., 1 décembre 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
En 1995, le Black Metal n'est pas aussi populaire qu'actuellement (et je me rends compte qu'une fois écrits, les termes "Black Metal" et "populaire" ne semblent pas franchement faits pour être mis ensemble). Ce que je veux dire, c'est qu'il est loin de connaître l'engouement qui sera le sien plus tard et reste à cette époque très underground et connu de quelques afficionados. D'ailleurs, trouver les albums de Black chez les disquaires n'était pas une mince affaire. Quelques combos seulement s'étaient lancés dans l'aventure, principalement en Norvège, le berceau de ce mouvement musical sombre et maléfique. Et pourtant, malgré cet état de fait, "Battles In The North" va connaître un certain succès. Il fut même l'album le plus vendu du groupe... et l'une des plus grosses ventes pour le Black Metal.

Immortal a été créé en 1990 et, au départ, jouait un Death Metal malsain influencé par Morbid Angel et Possessed. Puis le groupe a doucement glissé vers une approche plus black (Bathory et Celtic Frost sont alors citées comme influences) et a sorti deux albums, "Diabolical Fullmoon Mysticism" (1992) et "Pure Holocaust" (1993). Grâce à eux, le groupe norvégien est vite devenu une référence dans le milieu underground. Mais en 1995, c'est leur troisième album, "Battles in the North", qui va élargir leur notoriété et les faire passer au statut de groupe culte.
Réduit à l'état de duo après leur dernier album, Demonaz (guitares) et Abbath (basse et vocaux) ne s'encombrent pas de la recherche d'un batteur et décident d'enregistrer eux-mêmes les parties de batterie pour cet album. C'est Abbath qui se charge donc de ce travail. Qu'il ne soit pas batteur n'est pas un soucis. Il n'est pas vraiment chanteur non plus... voilà complètement l'esprit du Black Metal. Le son est cradingue, on est loin, mais alors très loin de l'univers très technique du Metal Progressif mais on s'en fout royalement. Abbath et Demonaz n'ont pas prévu de décrocher un prix de conservatoire et encore moins les honneurs d'une quelconque remise d'awards. Non, eux, leur but est de faire la musique qui leur tient à coeur, la plus agressive et rapide possible, pour illustrer leurs textes. Immortal se démarque d'ailleurs des autres groupes norvégiens de l'époque avec des textes sur la nature et sur des légendes nordiques comme celle du Blashyrkh, corbeau géant, héros de plusieurs de leurs titres. On retrouve pourtant la croix inversée dans leur logo mais c'est finalement plus pour le décorum.
Contrairement à ses collègues de l'époque, Immortal a beaucoup joué sur l'esthétique. Les maquillages sont assez recherchés et pas dégoulinants, comme le sont souvent ceux de leurs confrères. Ils se rapprochent un peu de Kiss en fait (celui de Demonaz présente des similitudes avec celui de Gene Simmons). Ils sont d'ailleurs l'un des premiers groupes de Black à avoir tourné des vidéos. Je ne parlerai pas de celle de "Call Of The Wintermoon", morceau du premier album, qui a été tournée en un temps record et qui est le sommet du kitch en la matière mais des deux nouvelles vidéos tournées pour cette album, "Blashyrkh" et "Grim And Frostbitten Kingdoms", tournées de manière bien plus professionnelle avec de belles images pour la première et où l'on peut voir Hellhammer de Mayhem tenir la batterie dans la seconde.
Musicalement, c'est donc du brut de décoffrage. La batterie est limite anarchique, les riffs vous giflent, les solos de guitares (quand il y en a) sont plus qu'approximatifs, le son est abrasif. La voix d'Abbath est criarde. On est loin des dernières productions du groupe, bien plus sophistiquées. Et c'est clair, si on étudie chacun de ces éléments indépendamment des autres, sur le papier, ce n'est pas franchement reluisant. Mais mis tous ensemble, ils créent une véritable atmosphère belliqueuse, une musique jusqu'au-boutiste qui a une force d'impact impressionnante. Tous les titres de l'album sont joués à fond les ballons. Ce qui fait que les dix titres qui le composent passent à la vitesse du TGV (l'album ne dure que trente minutes). Quelques répits (de courte durée) quand même avec l'intro à la basse du magnifique "Cursed Realms Of The Winterdemons", titre sur lequel on entend Abbath qui tente presque de chanter ou encore le break majestueux de "Blashyrkh". Car oui, dans ce fatras, on arrive à déceler des tentatives de mélodies ("Through The Halls Of Eternity", "Circling Above In Time Before Time", "Blashyrkh" évidemment). Ce dernier morceau est sans doute le point culminant de l'album, moins rapide que les autres mais tout aussi intense. Une voie que le groupe suivra avec les albums suivants, mais sans pour autant oublier les morceaux bien agressifs.

"Battles In The North" est tout simplement l'un des albums les plus importants de la production Black Metal norvégienne. Et cocorico, c'est un label français, Osmose Records, qui nous a permis de découvrir ce combo. Un album que tous les black metalleux se doivent de posséder, au même titre que "A Blaze In The Northern Sky" de Darkthrone, "De Mysteriis Dom Sathanas" de Mayhem ou "In The Nightside Eclipse" de Emperor... Les quatre piliers du Black Metal norvégien.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com" dans la rubrique "back to the past".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 21 oct. 13 11:14:00 GMT+02:00
Barclau dit:
oh oui à l'époque pas facile à avoir! heureusement qu'il y avait Adipocère, quasi le seul moyen!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.3 étoiles sur 5 (7 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

orion
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Lieu : Vinland

Classement des meilleurs critiques: 66