Commentaire client

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Résistants, 25 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier homme de Fukushima (Broché)
Le journaliste Antonio Pagnotta , habitué des terrains minés , part rejoindre le dernier homme de Fukushima , dans la zone irradiée , entourant les centrales.
Pagnotta dénonce ouvertement la politique de l'autruche du gouvernement , qui minimise la radioactivité , et le géant de l'industrie nucléaire , TEPCO , niant toute responsabilité : " un accident n'arrivera jamais ", tel était son leitmotiv...
Pagnotta décrit posément la mise en place de la catastrophe, du tremblement de terre ,à la création du tsunami ,les explosions des réacteurs , en passant par la catastrophe humaine : exode , embouteillages monstres, appels à la population, hélicoptères sillonnant le ciel ,désastre écologique irrémédiable,évacués traités comme des parias, scénario d'apocalypse ...
Naoto Matsumura, le Héros de ce livre , véritable Figure résistante et personnalité extrêmement attachante, attaché à sa ferme natale , décide de rester sur les lieux , malgré la sommation de quitter les terres contaminées. A ses côtés , Pagnotta découvre l'étendue de la tragédie ...dont les premières innocentes victimes sont les animaux. Le gouvernement a interdit leur évacuation.
Les habitants n'ont donc pas pu emmener les animaux de compagnie , abandonnés sur place, livrés subitement à eux-mêmes. Matsumura nourrit les chiens, chats désemparés, leur prodiguant caresses et nourriture. Le pire étant réservé aux animaux de ferme, attachés dans leurs box, sans possibilité d'évasion, voués à une lente agonie , de soif et de faim. Pagnotta découvre de véritables charniers dans les élevages . Un sinistre occulté...
Matsumura et Pagnotta sont deux hommes admirables, l'un par sa force tranquille , sa philosophie shintoiste-stoïciste , son approche de la vie : (rien ne sert
de courir... ), l'autre pour son témoignage lucide et sans fioriture. Les deux pour leur courage et leur profonde humanité. Ce livre est un témoignage majeur et édifiant sur la tragédie de Fukushima, d'une lecture facile, il devrait être lu par le plus grand nombre , jeune génération comprise ( surtout elle d'ailleurs puisqu'elle est l'avenir).
Quand on songe qu'un écrivain américain ( il est aisé de minimiser ou nier un risque quand il n'est pas à sa porte ) comme David Vann dit qu'il est favorable à la multiplication des centrales nucléaires , qu'il considère comme l'énergie du futur ( Terre sauvage , août 2013 , spécial parcs américains ), il serait salutaire
qu'il ait cet ouvrage entre les mains afin de constater à quel point le nucléaire est une épée de Damoclès , qui , lorsque le couperet tombe , laisse derrière elle un champ de ruines...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 30 de cette discussion.
Message initial: 25 sept. 13 19:30:09 GMT+02:00
Présence dit:
Quelle horrible forme de suicide ! La mort lente et la dégénérescence assurée provoquée par les radiations.

En réponse à un message antérieur du 25 sept. 13 21:00:32 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 25 sept. 13 21:10:21 GMT+02:00
Roro dit:
Je ne sais pas ... Difficile de porter un jugement. Il est fort à parier que même les personnes qui ont fui , sont déjà condamnées, à plus ou moins long terme. Matsumura et Pagnotta sont de sacrés personnages. Quant au livre , il est désespérant , c'est évident.
Il m'a beaucoup rappelé le très beau roman Le dernier rivage , sauf que là , c'est du réel.

En réponse à un message antérieur du 4 oct. 13 00:46:13 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 4 oct. 13 01:21:30 GMT+02:00
Salut Roro,
Tout ces problèmes d'évacuation des gens, des animaux, de décontaminations après une catastrophe ont été niés par les décideurs quand il fallait persuader la population que le nucléaire c'est l'avenir. En attendant, dans le réacteur N°4, il y a toujours des milliers de barres radioactives qui devraient être enlevées... difficile d'être optimiste dans ce monde de cinglés.

En réponse à un message antérieur du 4 oct. 13 16:41:16 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 4 oct. 13 16:42:26 GMT+02:00
Roro dit:
Bonjour AmaVangel-29,

Sans compter tout ce qui se déverse dans l'océan.
" Le sort de l'humanité en général sera celui qu'elle méritera " (Albert Einstein )
Sans commentaire.

Publié le 10 oct. 13 19:21:09 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 oct. 13 19:24:21 GMT+02:00
VU. Une horrible réalité qu'on s'efforce à cacher,voire à nier! atroce. L'inconscience humaine n'a pas de limites. Que vaudra l'argent quand la planète ne sera plus habitable?
Très utile commentaire.
Cordialement,
Laura.

En réponse à un message antérieur du 11 oct. 13 19:58:17 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 21 oct. 13 00:06:25 GMT+02:00
Roro dit:
Bonjour Laura,

C'est bien l'argent qui mène le monde , hélas. Mis à part les animaux , les SDF , les pygmées du Congo , nous sommes tous plus ou moins engagés dans la course à l'argent.
La morale de l'histoire est que l'être humain ne retient aucune leçon de l'Histoire , et ce , malgré tous les livres, films, commémorations , " devoir de mémoire ". Nous avons beau nous lamenter , nous offusquer , l'Histoire est un éternel recommencement.
Nous aurons rangé Fukushima dans les oubliettes de l'actualité , d'ici une année , comme nous l'avons fait pour la marée noire en Louisiane ( une des plus terribles qui aient existé , qui s'en soucie, mis à part quelques autochtones,
la faune et la flore saccagées , et un procès pour la forme de temps en temps ). Cette tragédie sera supplantée par une nouvelle plus fraîche , dont les médias se repaîtront.
Le navire sombre en chantant.
" Oh , les beaux jours !" comme dirait Beckett avec sa suprême ironie.
Merci de votre passage.
Bien cordialement

En réponse à un message antérieur du 11 oct. 13 20:37:38 GMT+02:00
Cet aveuglement qui prévaut semble incroyable. Cela ressemble à une espèce de suicide auquel on assiste à peu près impuissants. Les gestes écologiques qu'on nous demande, nous les accomplissons, mais ces efforts paraissent dérisoires quand on voit ce que nous réserve l'atome. Pour quelques minutes de dégâts, non seulement des catastrophes mais aussi des siècles entiers de pollution avec les mutations que cela produit.
Ces propos sont d'une extrême banalité mais on fait comme si le problème n'existait pas.
"Après moi, le déluge", résume la position de la majorité. Alors qu'il y a des choses à faire pour préserver ce qu'il reste de la planète et ne pas accroître son peuplement de manière inconsidérée.
Cordialement.
Laura.

En réponse à un message antérieur du 11 oct. 13 21:19:40 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 11 oct. 13 21:46:57 GMT+02:00
Roro dit:
Sans aucun doute , il y a du lemming ou du gnou ( c'est la bousculade générale , moi d'abord , gare aux crocos,ouf , cette fois-ci c'est encore passé de justesse ! ) dans la race humaine.
La surpopulation est un problème majeur, mais que l'on refuse de voir au nom de la "dignité" humaine. Quelle dignité y aura -t-il lorsque la Terre aura épuisé toutes ses ressources, lorsqu'il n'y aura plus de poissons dans l'océan , que l'on ne connaîtra les animaux sauvages que dans des parcs ou des zoos, que l'air et l'eau seront pollués jusqu'à plus soif ( comme c'est déjà le cas en Chine ), au nom de l'Humanité à tout prix ( et quel prix : tout saccager, tout pressurer !)?. Des milliards de voitures de plus , des milliards de connexions de plus, des milliards de touristes en plus ...
Heureusement , il existe des personnes agréables et sensées comme vous.
Très cordialement

En réponse à un message antérieur du 29 oct. 13 23:16:35 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 29 oct. 13 23:19:58 GMT+01:00
Roro dit:
Premiers pas de l'homme sur la Lune et moi , dans ce jardin , je fais mes premiers pas de convalescent , bien faible ,encore, respirant , comme je boirais, une brise qui sent le foin et l'oeillet.
Les autos grondent encore au loin , mais je ne les sens plus Mes premiers pas...mes derniers pas ?
Je le sais et je me le répète sans y croire . Tel est même dans le grand âge notre pouvoir de renouvellement sans fin : l'insecte humain ne se décourage jamais et recommence à grimper.
Tous les miens ont passé la nuit devant l'écran de la télévision. Je me contente ce matin de la radio, admirant certes ce pouvoir illimité qui a été donné aux hommes, mais songeant qu'il ne sert à rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la Terre.Or, il la perd. Comme le Rhin empoisonné, ses milliers de poissons le ventre à l'air n'ont-ils guère ému que les peuples riverains ?.
Quel rapport avec la conquête de la Lune? . C'est la même exigence aveugle que rien n'arrête dans aucun ordre et quoi qu'il doive en coûter...

François Mauriac ( Premiers pas sur la Lune , extrait de ses bloc-notes )

En réponse à un message antérieur du 30 oct. 13 07:42:56 GMT+01:00
Déjà!
‹ Précédent 1 2 3 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (3 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 17,90
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Roro "Ro"
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 330