Commentaire client

9 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quintessence harmonique, 9 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pascal Dusapin - Morning in Long Island (CD)
Si Arnold Schoenberg est le pape originel de l'atonalité,Pascal Dusapin en est l'ayattolah,prêt à clouer au pilori tout nouveau compositeur ayant l'audace de s'en échapper!...On peut critiquer cette attitude intolérante,mais force est de constater que le compositeur est un maitre dans cette forme de musique;
Le disque ici présent est à conseiller à tous mélomane allergique à la musique contemporaine orthodoxe selon Dusapin,car c'est un démiurge qui nous ensorcèle d'un bout à l'autre de ces compositions grâce,surtout à une science incroyable de l'harmonie orchestrale.Musique violente et hypnotique,jamais agressive,rappelant beaucoup Scelci voire par instant Bruckner (pourvu que le compositeur ne lise jamais ça!...),et bien sûr Dutilleux et Messiaen,ses maitres.
Un disque splendide d'un bout à l'autre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-8 sur 8 de cette discussion.
Message initial: 17 févr. 14 08:50:09 GMT+01:00
VU.disque de grande qualité,oeuvres magnifiquement interprétées.

En réponse à un message antérieur du 17 févr. 14 19:49:00 GMT+01:00
serpollet dit:
Merci pour le VU.Effectivement je n'avais pas souligné l'excellence de l'interprétation.

Publié le 13 mars 14 14:34:33 GMT+01:00
Pascal Dusapin est tout le contraire d'un ayatollah. Il est ouvert à la musique contemporaine (dans le sens du présent et non d'un genre). N'étant pas enfermé dans des dogmes, il a justement cette capacité — et je dirais même ce désir — de pouvoir (ou vouloir) changer de voie (et son homonyme). Son chemin n'est pas déjà tout tracé, il se trace au fur et à mesure... "Le chemin se fait en marchant & en marchant on fait son chemin... Et quand on regarde en arrière, on voit le sentier qu'on ne foulera jamais plus."(1) Sa musique ne renie pas le passé, elle s'en inspire pour la dépasser en même temps.
1. D'après Antonio Machado

En réponse à un message antérieur du 19 avr. 14 00:19:43 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 19 avr. 14 01:25:59 GMT+02:00
Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire d'I Philippe. Je dirais même avec une forte dose de provocation que Dusapin fait figure de réactionnaire en regard de bien des compositions de ses collègues.
Dusapin n'est pas un ayatollah - ne soit-ce que parce que considérant la spécificité et la souplesse de son style, on ne voit pas de quoi il le serait. Comme il est tard et que je suis fatigué, je la risque, j'ai des excuses: Dusapin 'est pas un ayatollah, Dusapin est du bois dont on fait les flûtes. Je sais; c'est TRES mauvais ......
Et puis remettons l'église au milieu du village. L'atonalité est née en 1910, c'est à dire il y a plus de cent ans. C'est un peu comme si l'on faisait remarquer que le Debussy du Prélude à l'après-midi d'un faune marchait dans les pas du Mozart de la flûte enchantée. L'étonnant eut été qu'il n'y marchât point, ne croyez-vous pas?
Je crains en outre que l'on ne confonde atonalité et dodécaphonisme sériel atonal (les 3 mots sont importants), né vers 1925 (il n'y a 'que' 80 ans en gros). Or, à ma connaissance et à l'écoute, Dusapin n'est pas sériel.
De fait, l'oeuvre de Dusapin, à l'écoute, garde quelque chose de 'classicisant' impossible à formuler - bien sûr dans un langage d'aujourd'hui et sans crise même légère de stravinskite. C'est même à mes oreilles (mais c'est une perception toute personnelle) ce qui le rend si attachant.
ET j'ai beau réfléchir, très sincèrement, je ne vois pas ce que le commentateur a voulu dire par: "la musique contemporaine orthodoxe selon Dusapin". Procédons par élimination: c'est pas Chantal Goya, ..........

En réponse à un message antérieur du 11 mai 14 09:40:18 GMT+02:00
Je suis pleinement d'accord avec votre commentaire, Gérard. Dusapin est précisément pris souvent comme exemple de compositeur contemporain ayant justement refusé les ultimes conséquences de l'art de Webern qui ont nourri ce qu'il et convenu d'appeler 'l'Ecole de Darmstadt' (de laquelle même un Boulez s'est quelque peu désolidarisé...).

En réponse à un message antérieur du 22 mai 14 19:01:36 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 22 mai 14 19:10:31 GMT+02:00
Poser Duspapin en thuriféraire d'un pro-ou para-schoenbergisme plus de cent plus après son op. 10 et au moins quatre vingt dix ans après son op. 30 et en ayatollah d'un débat centenaire et fort heureusement dépassé de mille manières est une chose qui me laisse scotché sur le c**. Quelqu’un peut-il me citer un peintre vivant ,par exemple, que l'on accuse aujourd'hui d'être ayatollah du kandinskymse ou de mondriaaanisme? Kandinsky et Mondrian ont été assimilés depuis plus de cinquante ans sinon cent (premières aquarelles abstraites, 1910) , par ingurgitation ou par rejet, mais la chose est faite, on passe à d'autres débats, tout aussi ^passionnants et contradictoires. Pourquoi faut-il dont que les débats musicaux aient en moyenne (et ce de tout temps) entre cinquante et cent ans de retard sur ceux des autres arts? Mystère de l'instant, comme eût dit Dutilleux ......Les militaires français sont toujours en retard d'une guerre, les amateurs musiciens de trois ........Va-t-on nous reposer aujourd'hui sinon de manière très indirecte en contournée le problème de l'opéra wagnérien ou des formes cyclique franckistes? Et pourquoi pas la 'seconda prattica' monteverdienne, indubitable appauvrissement contrapuntique et conquête su d'autres points (Orfeo, 1607 si je ne m'abuse). les musiciens d'après ont fait leur synthèse, dans le doute, la recherche et le labeur.

"Laissez les morts enterrer leurs morts", Évangile selon St Matthieu VIII,21.

Décidément, ce Dusapin est du bois dont on fait les flûtes ............

En réponse à un message antérieur du 22 mai 14 19:24:49 GMT+02:00
Je suis entièrement d'accord avec cette manière de poser le débat sous la forme de l'histoire de la critique musicale comparée à celle des autres arts. je vous avouerai même que c'est un phénomène qui m'a souvent "interpellé" et auquel j'ai longuement réfléchi sans réellement trouver de réponse. Je pense que la clef est peut-être en partie chez les sociologues. Adorno a écrit ds choses pertinentes mais malheureusement trop hermétiques sur le sujet.

En réponse à un message antérieur du 2 juil. 14 19:56:47 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 2 juil. 14 19:57:14 GMT+02:00]
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

5.0 étoiles sur 5 (3 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 1.410