Commentaire client

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Progressif, 20 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Seventh Son Of A Seventh Son (CD)
Seven deadly sins/Seven ways to win/Seven only paths to Hell/And your trip begins/Seven downward slopes/Seven bloody hopes/Seven are your burning fires/Seven your desires...
Ca commence ainsi, par Bruce Dickinson chantonnant, calmement, accompagné par une guitare acoustique très Leonard Cohen, ces paroles. Impossible de se dire qu'on écoute un album de Iron Maiden, à se moment-là, d'autant plus qu'immédiatement après cette intro très courte, un synthétiseur très new-wave se fait entendre, suivi par une guitare bien heavy (ah ! enfin du lourd !). Seventh Son Of A Seventh Son tient son titre en partie du fait qu'il s'agit du septième album studio de la Vierge de Fer (cette astuce de titre numéroté sera réutilisée sur The X Factor et Virtual XI, les 10ème et 11ème albums du groupe). Mais Seventh Son Of A Seventh Son, avec sa pochette magnifique montrant un Eddie monstrueusement atrophié et mutilé dans un décor arctique (en fait, le Eddie renaît de ses cendres, après les dérives Terminator de Somewhere In Time), est plus que le septième album des Maidens. C'est aussi leur album-concept, et un de leurs plus grands albums (voire leur plus grand, point barre final).

Donc, après le synthétiseur, la musique devient plus lourde. Et après une belle ruade de batterie, Dickinson déboule : I am He, the bornless one, the fallen angel, watching you. Moonchild est la première des 8 chansons de ce disque essentiel, qui, en plus d'être musicalement incroyable (pas mal de claviers, mais aucun parasitage du son heavy, l'album est juste très progressif), raconte une histoire. Les 8 chansons se suivent (déconseillé, donc, d'écouter cet album en mode aléatoire). Dans Moonchild, on assiste à la naissance du Démon. Dans Infinite Dreams, au tempo plutôt lent (mais ça s'accélère par la suite sur ce titre) et au son de guitare très hendrixien, on assiste aux rêves assez troublants et troubles, très réels, d'une personne se demandant si elle de devient pas folle. Cette personne se rend chez un voyant (Can I Play With Madness), qui lui annonce qu'elle est maudite, destinée à mourir jeune. Cette personne, c'est le septième fils d'un septième fils (selon la légende, les septièmes fils d'un septième fils auraient des dons de double vue), et on assiste à sa naissance, rétrospectivement, dans le long (presque 10 minutes) et dantesque morceau-titre, qui ouvre la seconde face (Today is born the seventh one/Born of woman the seventh son/And he in turn of a seventh son/He has the power to heal/He has the gift of second sight/He is the Choosen One/So it shall be written/So it shall be done). The Prophecy le montre faire sa prohétie au village, et montre le village se retourner contre lui, le mauvais augure. Mais la prophétie se réalise. L'enfant augure sent bien qu'il doit mourir (The Clairvoyant), et effectivement, il meurt (Only The Good Die Young). Je n'ai pas cité The Evil That Men Do, incartade mélodique sur la cruauté du monde, et qui achève la première face d'une manière totalement magistrale. En effet, cette chanson est un peu en dehors du thème, ce qui ne l'empêche pas d'être sublime.

Musiciens grandioses (ça sera, pendant 12 ans, le dernier album avec le guitariste Adrian Smith, qui co-signe trois des chansons), ambiance progressive, médiévale et étrange, mystique, chansons tuantes, paroles en béton...Pas mal d'influences, aussi : Moonchild s'inspire d'Aleister Crowley, grand maître britannique de la Magik, du satanisme, du paganisme, du mysticisme. La chanson puise son titre dans le livre du Liber Samekh. Quant au morceau-titre, le grandiosissime Seventh Son Of A Seventh Son, il s'inspire du premier tome des Chroniques d'Alvin le Faiseur, écrit par Orson Scott Card : Le Septième Fils.
Puissant, mélodique, dévastateur et subtil, l'album, 44 minutes après son intro acoustique, se termine de la même manière, histoire de boucler une boucle, de fermer le cercle. Histoire d'accentuer encore plus son aspect album-concept. Un disque grandiose.

Seven deadly sins/Seven ways to win/Seven only paths to Hell/Seven downward slopes/Seven bloody hopes/Seven are your burning fires/Seven your desires...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 15 janv. 12 19:09:23 GMT+01:00
megaotal dit:
un commentaire magnifique,sur un album magnifique...666bravos!!!metalliquement à toi!!!up the iron!!!

En réponse à un message antérieur du 5 oct. 12 08:23:06 GMT+02:00
vu

Publié le 15 nov. 13 09:43:19 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 15 déc. 13 19:08:20 GMT+01:00]
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Menucourt, Fr

Classement des meilleurs critiques: 882