undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le plus controversé de l'époque David Lee Roth, 19 avril 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Diver Down (CD)
Au moment de sa sortie cet album en a dérouté plus d'un.
Effectivement on est loin de l'extraordinaire surprise du 1er album, on est loin de l'énergique "woman and children first", le groupe est presque au sommet de sa gloire (qu'il atteindra avec "1984" l'album suivant).Et on est loin de l'expérimentation présente sur "Fair Warning".
Aux Etats Unis ce sont des stars remplissant les stades plus vite qu'il ne faut de temps pour l'écrire, et cet album a été fait à l'issue d'une méga tournée et peut-être le groupe était-il un peu émoussé au moment de composer....
Les premières "divergences musicales" entre David (qui souhaite plus de Big Rock) et Eddie (qui veut plus d'expérimentation) commencent à apparaitre.
Il en résulte cet album, qui si il n'est pas excellent, n'en renferme pas moins de très bonnes choses, et beaucoup de variétés (c'est le moins que l'on puisse dire).
Le très bon d'abord: Hang 'em high (morceau le plus Van Halen des premiers albums de l'ensemble), Pretty woman (qui a tout de même fait un carton en radio), Little guitars et The full bug.
Puis le simplement bon: Where have all the good times gone, secrets, dancing in the street.
Enfin il y a Big bad bill (is sweet William now) morceau surprenant sur un disque de Van Halen, On y retrouve le père d'Eddie et d'Alex à la clarinette, mais passé le coté étrange de ce titre sur cet album, il faut reconnaitre que le morceau est plutôt bien interprété, David est un vocaliste à l'aise dans ce registre de crooner jazzy, et papa Van Halen manie plutôt bien la clarinette (c'est en fait un super hommage de deux fils à leur père: sympa).
Il y a aussi les plaisanteries, Intruder, l'intro de Pretty Woman, où Eddie semble pousser les meubles dans sa salle à manger, et puis le final Happy trails, la bonne blague de l'album, n'oublions pas que la musique est avant tout un divertissement, et qu'il faut prendre ce titre avec humour (après tout Van Halen de l'époque Lee Roth a toujours mis une grosse dose de fun dans ses albums).
Donc au final, si on aborde cet album avec un recul plein d'humour et de fun, il en résulte un bon moment de plaisir, avec des musiciens talentueux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 20 août 11 14:54:28 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 20 août 11 14:56:56 GMT+02:00
et bé moi j'adore encore celui là et jele trouve bon au final, après avoir été un peu dérouté, à la première écoute, notamment par PRETTY WOMAN totalement inutile, et à mon avis imposé par la maison de disques (genre "les cocos, il nous faut un truc "passable" en radio, ou sur MTV..."), et aussi dérouté à cause de la pochette hideuse à souhait en vinyl. D'autre part la reprise des KINKS est à mon avis une ENORME fausse note : après "You really got me", fallait s'attaquer à autre chose : z'auraient mieux fait de maltraiter "Michelle" ou "Yesterday" des Fab Four ; là au moins on aurait rigoler grave !! Mais je t'avoue que je l'écoute encore assez fréquemment : sympa, marrant, avec de bons morceaux bien typiques du groupe, et la bonne dose de fun qui les a toujours caractérisés. VU
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Dany VH
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Lieu : Metz, France

Classement des meilleurs critiques: 944