Commentaire client

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 2,5 étoiles : un primat à l'efficacité pour un final en demi-teinte, 1 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2ème partie [Ultimate Edition boîtier SteelBook - Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Alors même que de nombreuses critiques s'étaient élevées (selon moi à tord) contre une 1ère partie "longuette, pleine de lenteurs", ces Reliques de la mort partie 2 sont menées au pas de course par un réalisateur qui semble avant tout préoccupé par le remplissage de son cahier des charges. A plusieurs reprises (j'ai quand même visionné cet épisode final plus d'une dizaine de fois déjà) je m'imaginais même entendre Mr Yates barrer de son stylo les étapes de son scénario ("ça , c'est fait")tant ce film très attendu (peut être trop) semble construit comme un continuum d'actions à peine perturbé par des moments d'intensité réelle mais "sous développée"(la Pensine, les fantômes d' Harry par ex).
Côté spectacle donc, il faut dire que le contrat est rempli ; disons mieux "la marchandise est livrée". Les effets spéciaux très soignés sont d'une grande beauté : coup de chapeau notamment au dragon de la banque, à la disparition des Horcruxes puis de Voldemort lui-même ou à la confection puis destruction du champ de force protégeant l'école Poudlard-"très impressionnant "-comme le dit même Luna Lovegood dans l'histoire. Les scènes de batailles sont endiablées et énergiques; on regrettera néanmoins peut être que la bataille de Poudlard serve davantage de toile de fond que de cœur de l'action. Des parties du récit sont bien adaptées comme l'entrée à Gringotts ou la mort de Rogue ( le ton pathétique de cette scène clef est rendu de façon saisissante malgré les libertés prises avec le livre ). Saluons d'ailleurs la performance de certains acteurs qui jusque là ont permis d'élever les Potter au dessus du simple blockbuster de l'été : Alan Rickman restitue toute la profondeur et la complexité de Severus Rogue (le personnage quasi shakespearien de la série)sur lequel se lève enfin le voile de l' ambiguïté. Ralph Fiennes finit de convaincre qu'il était un des meilleurs choix possibles pour donner vie à Voldemort : le "seigneur des ténèbres" montre bien ici sa vulnérabilité et son désarroi face à l'accélération de la disparition de ses précieux Horcruxes. On regrettera encore que Miss Bonham Carter (la Bellatrix parfaite depuis l'épisode 5) ou l'excellente Maggie Smith (Minerva Mc Gonagall qui prend la tête de la défense de l"école) soient quelque peu sous exploitées : les combats Rogue /Mc Gonagall (40 secondes !)ou Molly Weasley/ Bellatrix (1 minute !!)auraient été plus que des attractions haletantes avec un développement convenable. Tout cela réussit à divertir et à capter l'attention il est vrai ; le public moyen- non lecteur ou lecteur occasionnel des ouvrages de J.K.ROWLING- désireux de "ne pas se prendre la tête" en aura pour son argent. Il est évidemment la cible de cette superproduction.
Tel est précisément le problème : malgré certaines qualités évidentes, cet ultime volet qui avait la lourde tâche de clore la saga ne se trouve malgré tout pas à la hauteur des attentes de ceux qui ont vu dans l'histoire d'Harry Potter un peu plus qu'un divertissement pour mômes (attardés ou non). Certes, beaucoup l'ont dit dans leurs commentaires c'est une adaptation et une adaptation se doit de proposer davantage qu'une transposition à la lettre de l'ouvrage dont elle est issue. Il n'empêche, une bonne adaptation justement repose sur un équilibre entre la fidélité à la création de départ et les apports du réalisateur. Il importe de respecter l'esprit du livre: les libertés prises ne peuvent se faire au détriment du sens global du récit et de la cohérence psychologique des personnages, sous peine de trahir et appauvrir une source initiale pourtant si intéressante. Or, ici précisément c'est par le scénario que tout pèche : trop linéaire ,trop centré sur le héros principal et la résolution de son duel avec Lord Voldemort occultant ainsi l'idée très présente dans toute la saga que l'affrontement est une partie d'échec dont les deux principaux protagonistes sont certes les pièces maîtresses mais en aucun cas les pièces uniques. La victoire dans le livre est une victoire collective acquise dans la Grande Salle et non la résultante d'un combat homme à homme façon guerre de Vietnam (Voldemort et Potter rampant dans la boue pour atteindre leur baguette..j'ai presque ri à ce moment-là).

Par ailleurs,la plus haute "trahison" réside sans doute dans le titre : mais où sont les reliques de la mort? ...Si on voit bien-et même trop-l'importance de la baguette de sureau, à l'évidence les deux autres sont passées à la trappe. Pourtant ce sont elles qui doivent permettre la victoire contre Volde-Mort: dans le film, H.Potter balance la pierre de résurrection qui pourtant devrait être une des clefs pour survivre une 2e fois au sortilège de l' "Avadakedavra". La cape -totalement absente après Gringotts- devrait lui donner le moyen de duper Jedusor avant le face à face terminal . Possesseur des trois armes qui donnent les moyens d'être maître de la mort, Harry pourrait mettre échec et mat Celui-qui-se-croyait-le-plus-grand-sorcier-de-tous-les-temps. En se focalisant sur la baguette, les scénaristes et le réalisateur en ont fait à peu près l'arme absolue , faisant la même erreur que...Voldemort !Signalons aussi un vrai problème: la relation Potter/Dumbledore qui dans le livre passe par des phases de doute.Chez Rowling, le personnage d'Harry mûri par les épreuves (notamment de sa propre mort!) y apprend à dépasser le clivage Bien/Mal, je t'aime/je t' déteste de l'adolescence...bref à rentrer dans le monde adulte. Or, on voit ici un Daniel Radcliffe qui campe un Harry Potter encore trop amateur, assez arrogant (avec Abelforth), pas assez nuancé (obédience sans faille au directeur défunt) comme si son jeu avait un ou deux épisodes de retard. Le plus "choquant est sans doute de le voir casser la baguette de sureau au lieu de la replacer dans le tombeau de Dumbledore, son seul légitime propriétaire. Certains diront : "détail" , moi je répondrai: "faute psychologique". Pour peut être donner un sens pacifiste totalement désuet à ce geste ("qu'elle ne tombe pas en de mauvaises mains"), cette péripétie ruine totalement la densité de ces derniers moments "cruciaux" où les personnages atteignent leur maturité. C'est un coup de patte de réalisateur qu'on aurait pu s'éviter.

Les maladresses de la réalisation de David Yates n'ont sans doute pas aidé à faire de cette oeuvre une réussite pleine et entière. A vouloir faire vite, on fait mal : par exemple, la lutte de Neville Londubat , de grandiose chez Rowling a perdu totalement en intensité et devient quasi grotesque au cinéma . La déception est d'autant plus amère que depuis C.Columbus, les films avaient pourtant su proposer une mise en image incroyable de l'univers du petit sorcier et que (prégnance des images oblige des prod W.B : HPotter la licence la plus lucrative de l'histoire)on n'est pas près d'en voir une nouvelle version.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 12 déc. 13 10:31:45 GMT+01:00
M. Cyrille dit:
Superbe commentaire et fine analyse. Je ne vois pas quoi ajouter devant tant de justesse.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Annecy,France

Classement des meilleurs critiques: 5.586