undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Commentaire client

25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'alchimie parfaite du Beethoven humain et intemporel, 1 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Symphonies et ouvertures (CD)
Lorsque Walter Legge place Klemperer sous contrat EMI en 1954, le maestro est l'un des plus grands chefs beethovénien en activité. C'est donc assez naturellement que le premier corpus d'importance gravé par le chef septuagénaire soit l'intégrale des Symphonies du maître de Bonn. A l'époque, le Philharmonia a toujours à sa tête Herbert von Karajan, engagé par Legge en 1946. Karajan qui a par ailleurs aussi entamé sa première intégrale des Symphonies de Beethoven en 1951 (il ne l'achèvera qu'en 1959). Mais en 1955 Karajan est nommé à la tête du Philharmonique de Berlin (pour prendre la suite du dieu Furtwängler, décédé en novembre 1954). Au début octobre 1955, en à peine une semaine, Klemperer enregistre les 3ème, 5ème et 7ème symphonies; deux ans plus tard, l'intégrale sera bouclée. Elle constitue depuis l'une des références discographiques incontournables.

Klemperer a porté le symphonisme extraordinaire de Beethoven vers des sommets de grandeur que bien peu de chefs peuvent revendiquer. Avec son approche caractéristique d'intégrité et de cohésion dans une vision architecturale globale, avec des tempis souvent modérés mais toujours bien vivants, il dissout toute superficialité, tout effet de manche, et réalise l'alchimie parfaite du Beethoven humain et intemporel. On est frappé également par le sens absolu de la tension et de la respiration, et cette motricité (sur-)naturelle qui sous-tend ce Beethoven d'une incontestable grandeur visionnaire.

Parmi les 13 coffrets prévus par EMI pour marquer le 40ème anniversaire de la disparition du chef, celui-ci regroupe les enregistrements symphoniques beethovéniens réalisés en studio avec le (New) Philharmonia Orchestra, entre 1955 et 1969. L'intégrale des symphonies, autrefois publiée avec les Concertos du jeune Barenboim (que l'on retrouve dans le coffret de 6 CDs consacrés aux enregistrements concertants de Klemperer), est ici complétée par les autres captations Beethoven (y compris les versions alternatives) que le chef a gravé durant ses 14 ans à la tête du Philharmonia.

On aura ainsi droit aux deux versions (mono et stéréo) de la 3ème et de la 5ème, et aux trois versions de la 7ème Symphonie (une mono, 2 stéréos), toutes captations splendides, même si elles se feront plus pesantes avec les années. Mais aussi, outre la version orchestrale de la Grande Fugue, on retrouvera avec un immense plaisir les Ouvertures Fidelio et Leonore 1 à 3 (2 versions chacunes), Coriolan, La Consécration de la Maison (2 versions), Le Roi Stéphane; ainsi que des extraits d'Egmont (ouverture + 3 extraits dont 2 chantés avec une Birgit Nilsson impériale), et des Créatures de Prométhée (2 fois l'Ouverture, plus l'Adagio et le Finale). Des lectures absolument superbes de phrasés et d'équilibres à la fois orchestral et théatral, qui font de chacune de ces pièces un petit précis d'art beethovénien.

Ci-dessous le contenu détaillé du coffret avec les périodes d'enregistrement.
Certaines captations font l'objet d'un nouveau remastering pour cette édition; elles sont indiquées par un double astérisque (**).

Symphonies : n°1 op.21 (octobre 1957) -- n°2 op.36 (octobre 1957) -- n°3 op.55 "Eroica"(mono octobre & novembre 1955 ; stéréo octobre & novembre 1959) -- n°4 op.60 (octobre 1957) -- n°5 op. 67 (mono octobre & décembre 1955 ; stéréo octobre 1959) -- n°6 op.68 "Pastorale" (octobre 1957) -- n°7 op.92 (mono octobre 1955 ; octobre & novembre 1960 ; octobre 1968**) -- n°8 op.93 (octobre 1957) -- n°9 op.125 (octobre & novembre 1957).
Ouvertures : Leonore 1 op.138 (mono novembre 1954 ; novembre 1963) -- Leonore n°2 op.72a (mono novembre 1954 ; novembre 1963) -- Leonore n°3 op.72b (mono novembre 1954** ; novembre 1963) -- Fidelio op.72 (mono novembre 1954** ; février 1962) -- Coriolan op.62 (octobre 1957) -- Le Roi Stéphane op.117 (octobre 1959) -- La Consécration de la Maison op.124 (juillet 1956** ; octobre 1959) -- Les Créatures de Prométhée, ballet op.43 (novembre 1957 ; avec l'Adagio et le Finale, octobre 1969**) -- Egmont, musique de scène op.84 (octobre & novembre 1957, avec 3 des 9 numéros, dont deux chantés par Birgit Nilsson).
Grande Fugue op.133 (mars 1956).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 4 nov. 12 19:01:07 GMT+01:00
L' AIGLE dit:
Magnifique commentaire, encore, un seul Vu trop peu payé et égal à un VNU, c'est cà la des maux crassie!
Cinq remastérisations seulement sur 4 ouvertures et la 7e, ce n'est pas glorieux depuis la première parution en CD. Alors qu'une remast...à 24 bit aurait magnifié ce legs !
Pauvre monde !
Cordialement

Publié le 7 sept. 14 21:52:42 GMT+02:00
acw dit:
"tempis souvent modérés mais toujours bien vivants". Oui, c'est exactement cela que je ressens, moi qui réécoute en ce moment cette intégrale passionnante. Une lisibilité extraordinaire, des lectures qui fait ressortir le génie harmonique de Beethoven (Je pense notamment à la 3e symphonie enregistrée en 1959).

Publié le 8 sept. 14 10:22:24 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 8 sept. 14 10:27:34 GMT+02:00
L' AIGLE dit:
Cher Savinien
Vous connaissez ma prédilection pour LUDWIG VAN et notamment avec FURT. L'apport de KLEMPERER ( qui rime avec EMPEREUR !) comme celle de WALTER, sont des plus fondamentales.
J'ai fait récemment un autre com. (fleuve) sur BEETHOVEN qui n'est pas inintéressant et qui continue dans remarque.
Votre " sentiment "m'intéresserait à ce sujet :
Icon Carl Schuricht - Beethoven : Les 9 Symphonies, Bruckner : Symphonies 3, 8 & 9 (Coffret 8 CD)
Très cordialement
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Savinien
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   

Lieu : Liège, Belgique

Classement des meilleurs critiques: 31