undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Etonamment inspiré et simplement splendide, 25 septembre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach / De Visée : Suites pour théorbe (CD)
Pascal Monteilhet avait déjà réalisé de très belles anthologies des oeuvres pour Luth de Jacques Gallot et Francois Dufault, mais avec les enregistrements Bach et de Visée qui composent ce double album, je trouve que l'on touche au sommet de son art.

D'abord, les transcriptions de ces trois premières suites pour violoncelle de Bach sont réellement brillantes et convaincantes: les meilleures transcriptions que j'ai jamais entendues. Elles rivalisent avec les meilleures interprétations au violoncelle et y ajoutent une dimension facile, naturellement profonde et dansante sans trace d'effort ou de virtuosité. Le son riche du théorbe dans les basses est parfaitement adapté à ces oeuvres et cette facon de jouer me rappelle la première version de Wispelwey qui est à mon avis la meilleure de ce violoncelliste. Bref, il s'agit d'un enregistrement majeur de Monteilhet, de théorbe et de Jean Sébastien Bach en général. Cette merveille est à compléter par ce ce disque abordable pour disposer des 3 dernières suites.

Pour ce qui est du second disque, l'affinité naturelle entre Pascal Monteilhet et la musique de Robert de Visée est évidente dans cette approche calme, profonde mais improvisée et sans pathos mal placé. L'approche carrée et assez régulière de Monteilhet est paradoxalement très efficace pour rendre compte de l'inventivité de Robert de Visée et instaurer une sorte de rêverie lucide et poétique constamment stimulée et variée. Cette approche qui était déjà intéréssante pour Dufault et Gallot est ici irrésistible.

A noter qu'ici la proximité de l'oeuvre de Visée avec l'oeuvre de clavecin de Francois Couperin (ils ont probablement travaillé et discuté ensemble) crève les yeux à certains moments dans cette facon de dépasser le style brisé du XVIIe siècle pour aller vers des mélodies plus libres et un style de composition plus proche du baroque tardif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 26 févr. 13 23:24:24 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 26 févr. 13 23:25:26 GMT+01:00
MINOUCHKA dit:
Concernant Bach, cette transcription est ratée, décevante au regard du talent de ce musicien. Il utilise un théorbe Italien au son de crin-crin. Il aurait du choisir un théorbe Allemand, c'est tellement évident. Un étudiant de 2em année de Conservatoire sait cela. C'est une pure aberration venant de ce musicien que je connais particulièrement bien. Dommage pour lui, pour vous et vos laudateurs !

En réponse à un message antérieur du 27 févr. 13 09:20:20 GMT+01:00
Nicolas dit:
Monteilhet parle en préface de l'album qui regroupe les trois suites suivantes de "belle trahisons" à propos de ses arrangements insistants/ajoutants une ligne de basse très audible surtout sur ces théorbes "crin-crin" que vous dénoncez.

Pour reprendre ses mots et les votres, je qualifierai donc ces trois suites de BACH par Monteilhet de superbes aberrations car la présence ostensible des basses est, à mon avis en tout cas, terriblement efficace pour ces oeuvres écrites de toute facon pour le violoncelle...

Je suppose que vous préférez les performances récentes et splendides d'Hopkinson Smith.

Puisque vous connaissez bien ce musicien, savez vous s'il joue encore?

Il me manque dans le paysage du luth solo francais, j'aimerai bien par exemple qu'il enregistre un album consacré à Mésangeau, cela comblerait un vide discographique incompréhensible (même si Anthony Bailes a fait de son mieux pour y remédier) et je crois qu'il le reussirait.

En réponse à un message antérieur du 16 juin 16 13:48:52 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 16 juin 16 13:49:21 GMT+02:00
Je ne suis pas d'accord avec vous Nicolas : Mésangeau est très bien servi au disque ! Témoin le tout récent CD qui lui est consacré par Claire Antonini et plus ancien le beau disque de Sigrun Richter, trop peu connue à mon sens...

En réponse à un message antérieur du 16 juin 16 14:07:30 GMT+02:00
Nicolas dit:
Bonjour jean-marie,

Depuis cette remarque de 2013, j'ai aussi appris à connaitre ce beau disque de Sigrun Richter dont vous parlez, qui n'est pas entiérement consacré à Mésangeau et je ne savais pas qu'Antonini avait sorti un album coonsacré à Mésangeau. Si vous avez la référence, je suis très intéréssé (je n'ai pas trouvé après une simple et courte recherche).

Le fait est que je ne connais encore aucun album entièrement consacré à Mésangeau.

Merci pour votre remarque stimulante,

Nicolas

En réponse à un message antérieur du 16 juin 16 14:37:57 GMT+02:00
Nicolas dit:
Pas la peine pour la reference, j'ai trouve sur le site de Claire antonini. Merci.

En réponse à un message antérieur du 16 juin 16 15:06:46 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 16 juin 16 15:06:58 GMT+02:00
Parfait ! Le dernier disque de Sigrun richter consacré à Dufaut sur les accords nouveaux est très intéressant aussi et très beau ! Bonne écoute de ce répertoire superbe et encore méconnu...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation