Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE FRANCOIS DUCRAY MAGAZINE ROCK&FOLK, 19 mars 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chicago X (CD)
CHRONIQUE DE FRANCOIS DUCRAY MAGAZINE ROCK&FOLK AOUT 1976 N°115 Page 87/88
10° Album 1976 33T Réf : CBS 86010
Chocolat, cette année. Tout ce qu’on peut désirer : du muscle, de la tendresse, de la ruse, du rock épais, des cuivres jazzy, des mélopées croonées, des larmes, du rire, de la danse et du spleen, et même un refrain exotique. Chicago. Le dixième album, paraît-il. Mais le neuvième n’était qu’une collection sans queue ni tête, et le huitième un peu épars. Beaucoup de gens prétendent que la saga durera tant que les graphistes de Columbia sauront décorer le célèbre logo. Ce sont de mauvaises langues, ne vous fiez pas à elles.
Parce que dans la pochette, vous trouverez un disque, rien qu’un disque bourré de musique jusqu’à la gueule. Du Chicago de luxe. Parfaitement. Si vous aimez qu’un combo de choc vous emmène en ballade longue distance, comme à l’arrière d’une station wagon puissante, fonçant toujours vers l’ouest, le jour et la nuit, c’est Chicago le bolide qu’il vous faut. Du costaud qui ne risque pas de vous fondre entre les doigts. Et «X », croyez-moi, est un des tout meilleurs modèles de la marque. Robustesse, intelligence et swing, telle demeure la devise.
Détaillons. L’armature n’a pas changé d’un poil, six chansons sur la face un, cinq sur la deux, et un savant dosage entre rock, ballade et funk. Robert Lamm a signé quatre titres mais n’en chante que deux, « Scrapbook », un excellent rocker où l’orgue ronfle avec entrain, chose rare et délectable, et « Gently I’ll Wake You », une histoire de c.. pleine d’humour savoureux dans les vocaux. Dans l’un comme dans l’autre la basse de Cetera et la guitare de Kath font assaut de justesse et de vigueur. Les arrangements de « Gently…. », en outre, sont un régal de putasserie rouée, la prise de son itou.
« Another Rainy Day In New York City », par contre, révèle surtout la voix si douée de Pete Cetera. Le bassiste décoloré chante sur ce rythme tangué avec une aisance étonnante, pressé qu’il est entre les percussions cubaines, la jungle des sons pétaradant tout partout. Un curieux texte désemparé de Bobby Lamm pour ce hit opportun. Tout le groupe chante sur « Get It Up », sorte de démonstration collective de funk, un exercice hilare d’où émerge surtout la virtuosité racoleuse des cuivres.
Et justement, « Skin Tight », de Jimmy Pankow procède un peu du même moule (à gaufres), avec sa rythmique hyper-soul (comme une vache), et ses vocaux hachés et ses miaulements de trombone et trompette façon Stax. Mais l’ambitieux tromboniste avait auparavant chanté son autre composition,
« You Are On My Mind », la plainte d’un esseulé. Le texte et la voix de Pankow, assez banals, passent heureusement inaperçus au milieu du savoir faire extraordinaire des huit musiciens. Huit, puisque Laudir De Oliverira, récemment intégré, tient, ici particulièrement, son rôle de percussionniste avec une finesse et une originalité qui accentuent la tendance chaude du groupe.
Pete Cetera chante évidemment ses deux chansons. Sa voix plonge maintenant dans une cascade de nuances colorées, tout droit apprises au contact des Beach Boys, de Mike Love surtout.
« If You Leave Me Now » est un chef-d’œuvre de délicatesse, tant par la mélodie subtile que par le très malin usage des violons. William Guercio sort à propos de sa cabine pour assurer le contre chant à la guitare acoustique, prouvant encore sa complicité avec les boys. « Mama Mama » sonne bizarrement. C’est que Pete cherche à s’échapper de sa coquille de bassiste carré, binaire. Un morceau cahotant, dont l’habileté finit par envoûter, grâce à l’incroyable cohésion du groupe, à sa faculté démoniaque d’adaptation. Témoin ce « Togethet Again », composition plutôt légère du trompettiste Lee Loughane, qui n’hésite pas, lui non plus à pousser la chansonnette. Le swing évident balaie tout, hourrah !
Terry Kath, pour la bonne bouche. C’est lui, qui ouvre et ferme l’opus numéro X. Peut être les deux meilleurs titres. « Once Or Twice », d’abord, un rock monstrueux, qui vous prend au collet tellement vite et fort que la grosse voix du guitariste vous fera presque croire à l’urgence de sa drague éhontée. La rythmique frappe à mort et les cuivres déboulent de biais, pour achever de vous réduire en cendres. Une certaine idée de la séduction irrésistible. Quant à « Hope For Love », mieux vaut remplir son verre, lever le nez vers les étoiles et laisser tout couler alentour. Guercio à la guitare, un nommé Wolinski au mellotron et carrément Ray Charles au micro râlant, suppliant, brisant ses neurones pour comprendre, puis ne comprenant vraiment plus rien, murmurant son espoir peut être pas si fou. Une certaine idée du merveilleux.
Ce Chicago en cacherait-il un autre ? Probable. Mais calculer gains et pertes ne rime à rien. Ce qui compte, c’est qu’on peut savourer sur l’heure, c’est Chicago à son sommet, comme un bouquet juteux et pourpre, dans la nuit chaude.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

Soyez la première personne à commenter cette évaluation.

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 


Détails de l'évaluation

Article

4.0 étoiles sur 5 (7 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur