undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Commentaire client

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une approche approfondie de l'œuvre d'Alban Berg, 23 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berg : Concerto pour violon - Lulu-Suite - 3 Pièces pour orchestre Op. 6 - Sonate pour piano Op. 1 - Quatuor - Suite lyrique (CD)
Alban Berg (1885-1935) est souvent considéré comme un compositeur difficile, de musique atonale, dodécaphonique, dans la mouvance de la "Seconde Ecole de Vienne" (avec Arnold Schönberg et Anton Webern). Pourtant, ce double CD nous amène à atténuer considérablement ce jugement trop précipité, en fonction de ces deux heures et demie de musique et de la qualité des interprètes ici présents.
Le premier CD nous offre d'abord le "Concerto pour violon", dit "A la mémoire d'un Ange" (1935), avec le Radio Sinfonieorchester Stuttgart, dialoguant avec le violoniste Frank Peter Zimmermann ; ces artistes nous transportent dans un univers onirique et tourmenté. Puis, c'est la "Lulu Suite" ("Lulu" étant un opéra de Berg), en cinq mouvements, appelés "Pièces symphoniques" (1934) ; Simon Rattle, à la tête du City of Birmingham Symphony Orchestra, magnifie ces extraits de la partition lyrique, dont le rendu sonore est époustouflant... ; le "Lied der Lulu" est chanté (presqu'en "chant parlé") par la soprano américaine Arleen Auger, avec beaucoup d'assurance et de conviction. Nous faisons ensuite la découverte des "Dreiorchesterstücke op. 6", ou "Trois Pièces pour orchestre" (1915) ; les interprètes en sont moins connus, mais se situent à la hauteur de ces pages intéressantes du compositeur.
Les partitions du second CD, pour piano seul, puis pour musique de chambre, de la plage 1 à 9, correspondent à la même esthétique musicale. Le pianiste Peter Donohoe équilibre très bien legato et staccato (plage 1 : "Sonate pour piano op. 1"). L'Alban Berg Quartett (plages 2 à 9) est égal à lui-même : concision, minutie, recueillement mystérieux et inquiet à la fois ; le quatuor à cordes est remarquable de cohésion dans la "Suite Lyrique" (1926). Enfin, de la plage 10 à 16, ce second CD se termine avec les "Sieben Frühe Lieder" ("Sept Lieder de Jeunesse"), une très belle partition - précoce - du compositeur (pour piano en 1905-1908, puis adaptée pour orchestre en 1928), remontant à avant la révolution dodécaphonique ; c'est le Danish Radio Sinfonietta qui en assure l'interprétation, sous la direction de Matthias Pintscher ; ces musiciens mettent en valeur la très belle voix - au vibrato stable et au timbre clair - de la soprano danoise Sine Bundgaard.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 28 mars 12 21:31:53 GMT+02:00
Jean PP dit:
je suis intrigué par ce disque. J'avoue qu' a priori Simon Rattle dans ce repertoire ... Mais il y a Zimmermann, une version des Frühe lieder, et votre commentaire incitatif.
Je me laisse tenter. Merci

En réponse à un message antérieur du 29 mars 12 10:21:55 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 29 mars 12 10:34:57 GMT+02:00
Bonjour,
Merci pour votre confiance ; je pense que vous ne le regretterez pas... Je vous conseille cependant de commencer effectivement par l'écoute des "Sept Lieder de Jeunesse" de Berg, qui se situent - comme vous le savez sans aucun doute - dans la grande tradition postromantique de Wagner et de R. Strauss.
Je me permets de vous communiquer deux petites infos. Vous trouverez des chroniques musicales (et autres) et des critiques de votre serviteur dans deux sites internet (ou webmags) auxquels je collabore bénévolement : "Refletsdutemps" (chroniques), et "Tutti magazine - La musique à voir et à entendre" (critiques de DVD : concerts symphoniques, opéras, etc. - pour des nouveautés) ; accès par google, bien évidemment...
A propos d'Alban Berg et de "Tutti-magazine...", vous pourrez accéder - si cela vous intéresse - à ma critique récente sur la dernière version de l'opéra "Lulu", avec Patricia Petibon (excellente dans le rôle titre, à mon avis... !). Cela dit, il s'agit d'une partition lyrique dodécaphonique... Personnellement, il y a très peu de temps que j'ai commencé à essayer de m'y mettre (ma matrice culturelle musicale d'origine ayant été le romantisme et le postromantisme) ; et j'avoue que le plaisir ressenti pour l'écoute de Berg reste encore pour moi souvent assez cérébral...
Bien à vous, et à plus j'espère...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation