Commentaire client

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un conte bien conté... 3 étoiles et demie, 7 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Neverwhere (Poche)
Ce livre me laisse une curieuse impression mitigée.
Sa lecture a été aisée et agréable, mais certainement pas mémorable.
L'histoire en elle-même est peu complexe, elle se résume aux aventures d'un jeune homme incertain jeté brutalement dans un monde parallèle, en l'occurrence les souterrains londoniens (métro, égouts), une quête à contrecœur avec beaucoup de mauvaises rencontres, le tout assorti d'une jeune fille en détresse (heureusement plutôt dégourdie !).
Sans rien pouvoir pointer du doigt, j'ai gardé en permanence un sentiment de déjà vu, comme si je lisais un conte classique revisité. Les personnages sont bien campés, mais sans surprise. L'intrigue, quoique passionnante, reste peu intrigante : à part un petit jeu de suspens à la Agatha Christie avant de découvrir le méchant, pas beaucoup de mystères, et une fin prévisible dès les premières pages.
L'histoire est bien un conte, à la fois par son ambiance, ses personnages et ses monstres, mais aussi par sa brièveté. La longueur du texte est pour une bonne partie liée à la succession de tableaux, très évocateurs et à l'ambiance superbe, c'est vrai, mais qui ne m'ont pas enthousiasmée. Je ne suis sans doute pas bon juge en la matière ; par exemple j'ai toujours détesté l'histoire d'Alice au pays des merveilles (des horreurs, plutôt) que j'ai toujours trouvé affreusement angoissante.
Je suis également passée à côté de l'humour de l'auteur. Je l'ai bien vu, il ne m'a pas agacée, mais pas fait sourire non plus, à l'exception tout de même des deux affreux Messieurs Croup et Vandemar, dont la méchanceté pure alliée à de pompeux propos, ainsi que leur propension à manger n'importe quoi de vivant, m'a beaucoup plu. (Bon, j'ai bien aimé aussi les rats).

C'est en réalité un livre irréprochable (d'où mes 4 étoiles), et je comprends qu'il ait charmé de si nombreux lecteurs. J'ai éprouvé ce même sentiment de distance lors de ma lecture de L'Etrange vie de Nobody Owens, du même auteur. Ça doit être une question d'affinités, ou d'atomes crochus, ou de molécules aggripantes...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 10 janv. 11 17:07:16 GMT+01:00
Christelle dit:
Beau commentaire. J'ai beaucoup aimé votre dernière expression de "molécules aggripantes", pas mal franchement!

Quant à Alice au pays des merveilles, j'ai ressenti la même chose que vous: une profonde angoisse, une sorte de mécanique implacable chez la reine, profondément destructrice. Quelque chose de trop rationnel aussi, malgré des transformations époustouflantes.

Il semblerait que l'auteur ait voulu, à travers cette fable, critiquer le régime politique en place...J'ai toujours trouvé étonnant que ce récit soit considéré comme un ouvrage pour les enfants, tant je le trouve éminemment sarcastique.

En réponse à un message antérieur du 11 janv. 11 13:14:53 GMT+01:00
Guinea Pig dit:
Eh bien, je vais le lire bientôt pour la première fois !
J'ai retrouvé un très joli exemplaire illustré en anglais, ramené de Londres par maman et je vais enfin me faire une idée... autre que par les adaptations.
Il est fréquent de s'interroger sur la classification jeunesse/adulte. Ce serait intéressant de savoir ce que l'auteur a voulu faire en écrivant Alice.

En réponse à un message antérieur du 11 janv. 11 13:29:48 GMT+01:00
Christelle dit:
J'avais la réponse sur les intentions de l'auteur il y a quelque temps, mais je ne m'en souviens plus précisément. Je crois (de souvenir) qu'il avait écrit "Alice" pour divertir l'une de ses nièces ou une enfant de la famille. Son oeuvre s'adressait donc d'abord à une jeune fille.

J'ai pu lire par la suite qu'il s'est attaquée, comme souvent en littérature, de façon détournée et imagée au gouvernement en place. Quoi de mieux que de se cacher derrière une naïve histoire pour enfants?

J'aime beaucoup la littérature, car elle permet de dire beaucoup de choses, en se cachant parfois pour mieux toucher, en suggérant plus qu'assenant.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.7 étoiles sur 5 (20 commentaires client)
5 étoiles:
 (15)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur