Commentaire client

42 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à méditer, 21 janvier 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Poche)
Oscar Wilde tient sa gloire des multiples citations que l'on fait de lui, ses poèmes et son théatre. Mais plus que tout cela, il reste et restera le célèbre auteur du "portrait de Dorian Gray".

Dorian Gray est un jeune homme très beau mais aussi manquant encore de vie en société, de savoir vivre, de culture. Il va trouver sur sa route son mentor et finira par s'en émanciper jusqu'à devenir plus cynique et plus égocentrique que lui.

L'histoire (surréaliste) tourne autour d'un portrait de Dorian que fait de lui un peintre à la mode où il le représente alors tel que le voit chacun : un jeune homme magnifique sur lequel se retournent les femmes.

Mais comme tout un chacun, il y a l'être extérieur et l'être intérieur. Oscar Wilde met en parrallèle ces deux êtres et nous parle, non pas de la beauté intérieure d'un homme, mais de sa laideur intérieure, de ses mauvaises pensées, de ses actes abjectes, de son égoïsme, enfin bref, de tous les travers humains que l'on connaisse.

Dorian Gray va devenir un être détestable alors que son enveloppe charnelle ne montre que beauté et jeunesse éternelle. Les années vont passer et Dorain Gray ne connaitra pas l'apparition de rides, le grisonnement de la chevelure, le ventre qui prend de l'épaisseur. Non, il reste jeune éternellement. Mais c'est à l'intérieur qu'il se pourrit : son âme est de plus en plus noire... comme son portait que ce peintre avait fait de lui. Ce portait se détériore de plus en plus. Le jeune homme qui apparaissait sur la toile a laissé place (c'est là le côté surnaturel du roman)à l'être immonde qu'il est à l'intérieur de lui.

Il y a donc a retenir beaucoup de symboles de ce roman... c'est à chacun de l'étudier et de comprendre ce qu'Oscar Wilde a bien voulu nous démontrer ici, dans ce qu'il faut bien appeler un chef d'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 18 juin 10 14:36:22 GMT+02:00
Une analyse très intéressante qui donne envie de découvrir l'oeuvre.

En réponse à un message antérieur du 6 juil. 10 20:02:59 GMT+02:00
LyreD dit:
J'appellerais plutôt cela une méchante paraphrase.
Où est la sensualité de Wilde et la critique de la vision nietzschéenne...
Rien ne vaudra, jamais plus, un vrai libraire et un vrai cheminement personnel.
Plutôt que l'honteuse paraphrase d'un client.
L'histoire est fantastique, non pas surréaliste. On ne confond pas les "décadents" des vieux cons du XXe.

En réponse à un message antérieur du 7 juil. 10 00:27:40 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 7 juil. 10 17:32:56 GMT+02:00
PH.DV dit:
A Lyre ---- A priori Amazon vous permet de mettre les termes "vieux c.." mais ne m'autorise pas à les reprendre! Bel exemple de démocratie ! Bref et peu importe. Vos propos sur mon avis relèvent du gant et permettez-moi de vous envoyer le même soufflet ! Ce sera quand et où vous voudrez pour le duel au soleil. C'est vrai, rien de remplacera l'avis du libraire, cher/chère Internaute courageux qui se cache derrière un pseudo sans donner plus (ni avis, ni profil), mais que faites-vous là? Combien de libraires parmi les gens qui donnent leur avis? Ah, peut-être êtes-vous vous-même libraire et en tant que tel, vous pétez plus haut que votre c u l ! Si ici, vous avez pu croire que je paraphrasais Wilde, peu m'importe. Mon but, comme tous ceux qui laissent leurs avis, c'est de donner envie aux autres de lire, d'écouter ou de voir ce qui nous a plu. Si, pour cela, j'utilise la paraphrase (ah oui ! cherchez le sens du mot paraphrase, cher "érudit", vous serez surpris(e)), rien n'est vraiment grave.
Comme le chantait Boris Vian : "on n'est pas là pour se faire en gueu ler, on est là pour voir le défilé..."
Honteuse paraphrase? Et vous, n'êtes-vous pas honteux (se) de lâcher votre fiel ainsi.
Môssieur ou Madame "je sais tout", allez jouer plus loin... avec les "vrais" libraires qui, soit dit en passant, à part connaître le nom de livres et d'auteurs, n'en lisent pas tant que cela. Pour preuve, mes nombreuses déceptions devant tel ou tel libraire, obligé de tapoter sur son ordinateur pour savoir de quoi il en retourne. Il en est des libraires comme de ceux qui font du dépôt de pain : les uns ne sont pas des boulangers et les autres sont des vendeurs du dernier best-sellers, du stylo à bille ou du papier quadrillé !

En réponse à un message antérieur du 8 juil. 10 21:42:22 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 8 juil. 10 21:46:53 GMT+02:00
LyreD dit:
Monsieur,

Je commencerai par vous assurer que je ne me cache pas, et sans paraphraser. En effet, je trouve plus élégant de ne pas décliner son identité, je préfère donc le pseudonyme, tout comme vous. Vous assurez "lecteur régulier", je salue. Ainsi, je préfère ne demeurer qu'internaute. J'observe que vous êtes rodé et commentateur prolifique; je ne suis que novice. J'ajouterai très simplement que je ne suis pas libraire, pour votre satisfaction, mais que je suis attaché à ma carte d'"infidélité" d'un libraire génial, qui a la brillante idée d'être lucide sur le marché et sur la mentalité de ses clients. Je suis ici afin de compléter l'offre d'infidélité. Même si j'ai conscience que mon idéal de libraire est un rare cas.

Vous, cher lecteur régulier, vous vous appliquez à donner l'envie de consommer, et je dis bravo : il s'agit de littérature.

Hier, j'étais fougueux et motivé par l'amour d'un écrivain que j'aimerais tant que l'on connaisse mieux, ainsi, je vous conseille, en toute bienveillance, l'Âme Humaine, dans le cas où vous ne connaîtriez pas cette oeuvre. Je regrette que vous disiez que je sais tout, surtout entre guillemets, car je hais les guillemets et je ne sais rien. Je n'ai aucune honte, l'erreur est humaine, rien de ce qui est humain ne m'est étranger, mais persévérer dans l'erreur est diabolique. Vous admirerez que la traduction n'est pas paraphrase.

Quant aux surréalistes, c'est malgré moi que je leur rendrais hommage. Je n'aime pas André Breton, le despote qui disqualifie Dali pour un tableau où une crotte fleurit le long d'une jambe, et moi-même étant aussi vieux c... que ces mammifères j'userais d'un pareil procédé pour me justifier : la bouche de Dali, surréaliste absolu, a pour moi l'étoffe d'un sexe de vieille femme : un vieux c.. que surplombe des poils longs, grisâtres mais optimistes. Il s'agit de débat d'idée, et je suis sûr que vous aurez la grandeur d'être compréhensif.

Aujourd'hui, je salue votre prolixe entreprise, qui doit apporter à nombre d'internautes, et j'ai l'élégance de vous présenter des excuses pour mon inique procédé d'enrichissement qui échoue, forcément. Je vous invite à déposer nos armes à feu sous un beau crépuscule, devant la mer, qui les éteindra par la douce écume de ces jours...

En réponse à un message antérieur du 14 juil. 10 18:36:58 GMT+02:00
PH.DV dit:
Cher internaute,
les armes sont rangées. Mais prêtes à être dégainées à nouveau sous peine de nouvelle menace. Voilà ! Juste une dernière chose sur le lieu Internet où nous nous trouvons. C'est avant tout un lieu de marchandises. Certes, il y a de l'échange, mais le but suprême, ne soyez pas dupe, c'est bien d'un lieu de consommation. Une sorte d'hyper/hyper marché où on trouverait un espace librairie.
Dans une librairie, on trouve le pire et le meilleur et l'on s'y perd parfois... souvent. Je ne suis ni guide ni donneur de leçon, je trouve simplement sympathique de pouvoir faire la nique aux vrais critiques, ceux qui en font leur métier, mais le font salement. Faire la nique aussi aux éditeurs qui sont copains comme cochon avec les différents jurys littéraires.
Il est vrai, aussi, que de nombreux livres qui le mériteraient ne trouvent aucune ou peu de critiques. Mais l'espace, ici, est libre et immense pour que tout le monde puisse donner l'envie de lire, des classiques, des polars, des thrillers ou toute autre littérature. Il n'y a aucun livre honteux, il n'y a que des lecteurs pervers.
Donc, et pour finir, je ne donne pas envie de consommer, mais envie de lire, même si pour lire, il faut, avant tout, consommer. Je ne suis pas le bras armé d'un agent mercantile.

En réponse à un message antérieur du 22 juil. 10 16:49:30 GMT+02:00
LyreD dit:
C'est ce que j'entendais !
Au plaisir,
Cher internaute !
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

PH.DV
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 575