Commentaire client

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Asia, une icône !?, 25 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gravitas (CD)
Commenter cet album d'Asia n'est pas simple, car il nous faut lever une ambiguïté sur l'entité Asia. En effet, membre fondateur, éminent guitariste et désormais démissionnaire, Steve Howe, a toujours su apporter un supplément d'âme, et cela malgré son manque d'implication créatif dans le groupe. Que serait cette "pop prog" de luxe sans ses magnifiques enluminures guitaristiques ? La réponse, Wetton & Downes l'ont donnée en 2004 ; Icon. Asia n'est plus tout à fait lui-même sans Howe, au reste son remplaçant au son abrasif, fait bien pâle figure. Le duo Wetton/Downes éprouve beaucoup de difficultés à faire de la place à un guitariste. Seul Howe en 82 eut l’espace nécessaire pour faire jaillir son exceptionnel talent. Pourquoi ne pas avoir alors embauché John Mitchell (Icon I & Icon II) ? Guitariste d'Arena (entre autres), il possède un touché exceptionnel, un son soyeux, compatible avec le groupe. Erreur de casting, dommage. Mais tout est affaire de goût et reconnaissons que la qualité générale des compositions de Gravitas s’avère certes, quelque peu inférieure à ses deux prédécesseurs, mais certainement pas d’une différence abyssale. Si l'album comporte son lot de jolies mélodies (« valkyrie », « heaven help me now, « I would die for you », « joe dimaggio's glove »), il est également traversé par des faiblesses :
- quelques refrains ici ou là pas assez catchy, flagrant sur le titre « gravitas » (ne manquant pourtant pas d'emphase) et la ballade « russian dolls » ;
- le travail linéaire et sans relief de Palmer, qui batteur fougueux autrefois, apparaît aujourd'hui bien cramé (on est loin d'ELP !) ;
- la surenchère récurrente (depuis la réunification) de ballades épuisantes de mollesse (sic), à l’instar «the closer I get to you » dont le refrain est toutefois réussi ;
- enfin, l’absence de Howe révèle quelques carences mélodiques et harmoniques. Lui seul pouvait relever le niveau d'une "banale composition" en une puissante et lumineuse chanson.
Néanmoins, ne faisons pas la fine bouche, les fans d'Asia trouveront encore en Gravitas de quoi satisfaire leur amour du bel ouvrage et du lyrisme exacerbé dont le groupe a toujours fait montre. De toutes les façons, nous ne sommes plus en 82, Asia ne sera plus ce groupe miraculeux qu’il a été. Toutefois, il est encore capable sporadiquement, de produire de belles fulgurances, mais hélas, dépouillées de toutes ambitions progressives. Howe, en était en quelque sorte l’ultime caution. Si vous voulez retrouver le paradigme musical originel d’Asia, alors foncez sur l’intro et l’outro de « hour of need » (bonus version Japan) extrait du dernier album de Yes. Assurément une madeleine de Proust ! Ce qu’Asia n’aurait jamais dû cesser d’être en somme…une icône !?
13,5/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 31 mars 14 19:59:33 GMT+02:00
Cette analyse m’éclaire parfaitement sur le pourquoi je suis déçu à l’écoute de cet opus. merci bcp.

En réponse à un message antérieur du 5 avr. 14 22:04:59 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 21 juin 14 17:45:25 GMT+02:00
Grand fan du groupe depuis leur premier album dont j'avais lu la critique très élogieuse d'Hervé Picart dans le magazine "Best", je n'ai eu alors de cesse de suivre leur chemin discographique (période Payne comprise) . La réunification inespérée de 2006 m'avait bien évidemment réjoui, pour un résultat plus qu'honorable dans l'ensemble des 3 productions, avec un pic de créativité pour Omega. Aussi, on avait tout à craindre du départ de Steve Howe et le résultat ne s'est pas fait attendre...hélas. Album mitigé, faisant l'impasse des duels homériques entre claviers et guitare, dommage ! Car Asia est bien meilleur quand il complexifie sa musique. Ici, la simplification appauvrit la démarche. Alors des regrets et encore des regrets...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

3.5 étoiles sur 5 (12 commentaires client)
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 23.019