Commentaire client

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une version libre et moderne qui mérite sa place au panthéon, 10 août 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Variations goldberg (CD)
Cela m'a pris quelque temps pour pouvoir apprécier pleinement cette version des variations que je trouvais auparavant quelque peu froides, extérieures et démonstratives...En ce sens je comprends, pour les avoir partagées pendant un certain temps, les réserves de "Jacques le Fataliste" sur le coté symphonique et le manque d'intimité de cette version par rapport notamment à la dernière version de Pierre Hantai.

Et pourtant, à la réécoute, je trouve dorénavant ces réserves injustifiées.

La froideur apparente n'est pour moi en fait qu'une rupture avec la tradition romantique ou en tout cas dramatique des interprétations des Goldberg notamment représentée par Glenn Gould mais qui a fortement influencée les versions au clavecin y compris celle de Leonhardt et Hantai (surtout la seconde). Cette innovation, cette fraicheur et cette liberté de ton de Staier est salutaire: Elle fait entrer cette oeuvre dans le XXe siècle en exposant son unique richesse rythmique (les modulations des motifs rythmiques et la lisibilité du jeu est admirable) et sa dimension presque cosmique plus que spirituelle et passioné. Cette version me fait penser aux magnifiques variations Diabelli de Beethoven par Pollini. D'ailleurs le parrallèle avec les célèbres variations de Beethoven, leur percussions et leur richesse rythmique ne m'a jamais apparu aussi évident qu'en entendant Staier.

Paradoxalement, le parrallèle avec les sonates de Scarlatti (qui ont énormément influencée ces variations) est également éclatant, à mon avis encore plus que chez Hantai. Finalement Staier joue ces variations comme un ensemble de sonates de scarlatti (les exercisi par exemple) aux interdépendances complexes au lieu d'en faire un cycle dramatique.

Concernant l'aspect symphonique de cette version, je pense là aussi qu'il s'agit là d'un grand malentendu. Staier utilise les resources énormes de ce clavecin avec une étonnante parcimonie et un goût irréprochable. De plus la prise de son n'est pas symphonique (même si elle peut-être trop réverbérée sur certaines variations) comparée aux prouesses d'ingénierie acoustique de la seconde version d'Hantai où on se croirait à l'intérieur du clavecin et ou la réverbération est là réellement symphonique.

Mise à part cette innovation propre à Staier, on croit déceler certaines influences et parfums de versions antérieures: la précision et le relief de Leonhardt, la brillance dépassionée de la première version de Pierre Hantai et la creativité rythmique et la fantaisie de Bob van Asperen.

De par ces qualités uniques, ces variations goldberg ont à mon avis définitivement leur place au panthéon de la discographie des Goldberg aux cotés de Leonhardt III, Asperen, Verlet et Hantai II.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 12 août 12 11:01:29 GMT+02:00
Très intéressant, ce commentaire. Il est certain que Staier a gravé ici une interprétation majeure. Je ne faisais finalement que dire ma préférence personnelle pour Hantaï II, mais cela n'enlève effectivement rien aux qualités uniques de cette version.
L'approche de Blandine Verlet me déroute un peu, mais je reconnais qu'elle fait partie des plus puissantes.
Je ne connais pas le disque de von Asperen, dont j'aime beaucoup le Clavier bien tempéré.
Et j'ajouterais juste à ce panthéon la version de Scott Ross, que je trouve excellente.
Cf. la petite liste suivante: http://www.amazon.fr/Variations-Goldberg-Petite-discographie-sélective/lm/R1SCS8L9XUWDP3/ref=cm_lmt_dtpa_f_1_rdssss0

En réponse à un message antérieur du 12 août 12 13:29:31 GMT+02:00
Nicolas dit:
Merci de votre intérêt.
Sinon, il est normal que chacun ait son panthéon à lui...
Je vous conseille la version d'Asperen sur le clavecin Mietke original à double clavier (le seul conservé) de chateau Charlottenburg de Berlin. C'est une des versions vraiment sous-estimées à mon avis et Asperen à l'art de maitriser ces clavecins magnifiques mais capricieux. Le coffret contient aussi des toccatas improvisées et déchainées sur le clavecin Zell utilisé pour le clavier bien tempéré.

J'adore la version de Verlet, tellement bien ornementée et exigente du début à la fin, mais je comprends que tout le monde n'aime pas.
La version de Scott Ross m'a également plu à sa sortie de par son caractère tranchant et émouvant, mais à la réécoute, je trouve qu'elle comporte des "creux" ou le jeu se fait un peu monotone. J'ai d'ailleurs des réserves similaires sur son intégrale scarlatti. Il n'a peut-être pas toujours eu le temps de peaufiner ses derniers enregistrements ce qui leur donne un charme mais aussi à mon avis certaines limites.

En réponse à un message antérieur du 12 août 12 16:53:47 GMT+02:00
Je me tournerai sans doute un jour vers la version de von Asperen, mais je suis actuellement trop éloigné des Goldberg pour m'y replonger dans l'immédiat.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (5 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

Nicolas
(TOP 50 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 20