Commentaire client

57 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le réquisitoire contre l'amour non raisonnable, 6 mai 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Belle du Seigneur (Poche)
« Belle du Seigneur » est l'histoire d'une passion entre Solal et Ariane d'Auble : une passion flamboyante et dévorante qui peu à peu détruit les deux amants.
Le récit se déroule en Europe durant l'Entre-deux-guerres ; Ariane d'Auble, jeune et futile aristocrate froufroutante est une sentimentale idiote qui a épousé Adrien Deume, un bourgeois de petite envergure, obnubilé par des stratégies d'ascension sociale. Un jour, lors d'une réception, Solal découvre la belle Ariane et en tombe follement amoureux. Or Solal (brillant, jeune, beau, mystérieux et ténébreux), originaire d'une famille juive d'une petite île de Céphalonie, a connu une ascension sociale fulgurante. Au moment où se déroule ce récit, il est sous-secrétaire général de la Société des Nations et par conséquent chef du responsable hiérarchique d'Adrien Deume.
Las des conquêtes faciles, rêvant de réaliser son désir d'amour pur d'être aimé pour son âme et non pour son corps, Solal se déguise en vieillard édenté et s'introduit par effraction dans la maison d'Ariane. Il lui déclare sa flamme ; Ariane le repousse. Alors, Solal se résigne à utiliser les habituelles «babouineries» du mâle dominant pour séduire sa belle : utilisant sa position hiérarchique supérieure, il envoie Adrien Deume en mission pendant trois mois ; et lors d'une rencontre avec Ariane, il pavane sa virilité, sa beauté, son prestige et son intelligence. Et cette fois bien sûr, charmée comme toutes les autres conquêtes précédentes, Ariane cède. Les amants vivent une intense passion.
Mais, comme dans une comédie de boulevard, le mari rentre de mission plus tôt que prévu. Solal enlève Ariane grâce à la complicité de ses cousins et les deux amants s'installent dans un luxueux hôtel sur la Côte d'Azur. La comédie tourne désormais au drame : Adrien, effondré tente de se suicider et les amants sont contraints de vivre une vie de paria, d'autant plus que Solal a perdu toute existence sociale puisqu'il a été destitué de son poste prestigieux à la Société des Nations ainsi que de la nationalité française à la suite d'une intervention pour la défense des juifs allemands persécutés.
L'exaltation de la passion première s'étiole dans ce huis clos; l'amour se réduit peu à peu a des gestes routiniers. Afin de combattre l'ennui qui s'installe inexorablement, Solal crée de toutes pièces des scènes de jalousies qui au fil du temps deviendront de plus en plus violentes et folles, jusqu'au geste fou, désespéré et final...

On sort de cette lecture stupéfait, abasourdi, épuisé et sonné devant tant de monstruosité indigeste mais sublime. A la fin de ce livre, j'ai été incapable de lire un autre roman en langue française pendant deux mois.

Pour finir sur une note plus légère, les pages du chapitre IV, décrivant la mentalité, les manigances et les misérables calculs des "petits" fonctionnaires internationaux sont à méditer par tout contribuable averti. Je suis étonnée que ce livre ait jamais vu le jour et qu'il continue à être publié : il y aurait en effet de quoi (enfin?) allerter le "petit" peuple qui pourrait demander des comptes tellement le texte semble criant de vérité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 3 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 26 avr. 10 19:28:15 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 11 mai 10 20:14:01 GMT+02:00
Aylaka dit:
Votre commentaire est magnifique! J'aurai envie de dire qu'il m'enthousiasme plus que le roman qui l'a inspiré!

Merci pour cette belle synthèse. Je n'ai jamais réussi à finir Belle du Seigneur que j'avais pourtant acquis dans l'édition prestigieuse de la pléïade car j'avais imaginé que ce serait un livre que je voudrais conserver pour toujours et même transmettre (regrets...). Comme c'était il y a longtemps, peut-être devrais-je réessayer mais ces interminables soliloques, si récurrents et répétitifs ajoutés à l'antipathie que m'inspirent la plupart des personnages m'ont à ce point découragée que je ne vois pas très bien comment je pourrais trouver du plaisir à cette lecture.

J'avais pourtant adoré deux autres roman de Cohen: Solal et Mangeclous, bien plus ... solaires justement et parfois drôles aussi. Enfin c'est le souvenir qui m'en reste aujourd'hui.

VU ++

En réponse à un message antérieur du 22 déc. 10 09:35:27 GMT+01:00
Tornado dit:
Je pense que lire "Belle du Seigneur" dans le format de la Pleïade était peut-être une erreur...
Essayez de nouveau en simple format poche. Il se pourrait que ce soit différent !
Il m'est arrivé la même chose avec d'autres oeuvres. La Pléïade, ça fait joli sur une étagère. Mais à lire...

En réponse à un message antérieur du 5 févr. 11 16:29:12 GMT+01:00
G. Yann dit:
"Pour finir sur une note plus légère, les pages du chapitre IV, décrivant la mentalité, les manigances et les misérables calculs des "petits" fonctionnaires internationaux sont à méditer par tout contribuable averti."

Effectivement, cette note est trop légère.

Publié le 14 juil. 11 13:35:08 GMT+02:00
F. Michele dit:
Oui, il y a comme ça des livres après lesquels l'angoisse devient : que lire après cela? Hélas! Le "petit" peuple, comme vous dites, ne demande pas à être averti de ces choses-là. Il trouverait le livre illisible. C'est pourquoi nous sommes submergés d'autofictions affligeantes......

En réponse à un message antérieur du 14 juil. 11 13:39:27 GMT+02:00
F. Michele dit:
Réessayez! Emma Bovary est-elle sympathique? Odette de Crécy l'est-elle aussi? Ainsi qu'Albertine ou Madame Verdurin? Achetez vos livres en collection de poche.... Il tiendront bien jusqu'à ce que vous ne puissiez plus lire.... Le "toujours" me paraît bien illusoire.....
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.2 étoiles sur 5 (92 commentaires client)
5 étoiles:
 (62)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (9)
1 étoiles:
 (7)
 
 
 
EUR 12,40
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Munich, DE

Classement des meilleurs critiques: 1.973