undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Commentaire client

7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'horreur avec sobriété., 1 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A l'ouest rien de nouveau - traduit de l'allemand par alzir hella et olivier bournac, préface de hubert juin, chronologie de yvan de riaz, illustrations originales de gilbert koull (Relié)
C'est J-L.B qui m'a conseillé cet ouvrage et je l'en remercie chaleureusement. Des livres sur la GRANDE GUERRE il en existe beaucoup, mais comme c'est un spécialiste de cette partie de l'histoire je sais que ses conseils sont avisés. Il a aussi tenu compte de ma profonde aversion pour l'exaltation d'une terrible période de notre histoire et c'est le témoignage d'un soldat allemand que l'on lit sur ces trois cents pages qui retrace avec un style simple, qui n'en est que plus percutant, l'horreur qu'il a vécue entre 1916 et 1918 souvent sur le front, parfois un peu à l'arrière, à l'Hôpital et en permission.

Paul à vingt ans, il ne se conduit pas en héros, il n'accorde pas à ses faits d'armes l'importance dont certains se vanteraient facilement. Non, il est avec sept ou huit camarades qui ont pris un peu de bouteille, à constater les ravages de cette boucherie et il doute de lui pour l'après...s'il s'en sort. Il se considère non plus comme un homme mais comme une bête et cependant son humanité refait surface quand, caché dans un trou d'obus et sous l'effet de la peur, terrible, il poignarde à plusieurs reprises un jeune soldat Français qui l'aurait sûrement trucidé. Enseveli en partie dans la boue, il regarde ce visage, ce corps de jeune homme qui râle en attendant la mort et là il commet un acte inouï il essaye de panser le blessé malgré la peur panique qu'il lit dans les yeux de sa victime et prend la décision d'écrire à ses parents une fois qu'il aura lu son nom dans son portefeuille:...Gérard DUVAL typographe; mais revenu près de ses camarades il comprend l'inanité de cet élan du coeur.

Des passages de cette intensité, dans ce livre il y en a bien d'autres. Mais j'ai surtout remarqué que cet auteur, Allemand, ne jette jamais la pierre aux Français aux Belges, Anglais ou Américains, sauf peut-être pour souligner en fin d'ouvrage les dommages terribles causés par les avions alliés aux jeunes recrues allemandes totalement inexpérimentées; c'est la Guerre qu'il honnit de tout son corps et de toute son âme. Cet ouvrage devrait venir en appui aux manuels scolaires qui traitent de ce terrible conflit. je ne suis pas contre les classiques de Molière, autres Racine et Corneille, mais à mon avis obliger les jeunes à lire un ouvrage de cette nature, les empêcherait peut-être de se gausser ou de fumer la cigarette devant le Monument aux Morts de leur commune. Ce n'est pas leur faute mais de la nôtre tout simplement: le devoir de mémoire reste encore trop souvent une expression vide de sens parce qu'elle est trop galvaudée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 2 clients

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-3 sur 3 de cette discussion.
Message initial: 1 mars 12 20:02:13 GMT+01:00
j-l B dit:
merci pour le spécialiste mais je dirais simplement "passionné" même si souvent une passion c'est associé à une chose positive.
votre com est franchement bien. Une simple bande de copains , cette bande qui s'amenuise au fil des mois et à la fin, le rescapé - Paul-qui meurt d'avoir succombé à sa passion du dessin, je crois. La première adaptation ciné en nb est magnifique 1930 avec l'envol d'un papillon à la fin, l'autre version plus tardive-1979. est très bien aussi avec un Ernest Borgnine magistral dans le rôle de Kat. Je suis un peu étonné que vous ne parlez pas de Kat, ce soldat qui joue un peu-beaucoup le rôle de papa pour ces jeunes hommes sortis de l'enfance. L'auteur est un ancien combattant, son livre principal et d'autres sont interdits par les nazis- pour son pacifisme, esprit de défaite et les nazis accusent aussi Remarque d'être juif. Il y a de nombreux symboles dans ce livre: l'histoires des bottes du premier copain blessé, l'adjudant cruel etdébile que la bande retrouve au front et qui se conduira correctement au feu, l'histoire des chevaux blessés et tués , cette fameuse confrontation avec le soldat blessé à mort que vous avez raconté-presque un huis-clos -j'ai tué ...-, le retour en permission où il ne comprend plus personne. Il a peur de son retour à une vie normale et Paul à la fin recherche la mort (c'est l'impression que j'ai ressenti...)
Vous avez acheté un exemplaire de qualité, je ne possède que le livre de poche. Mon filleul à 15 ans a du lire ce livre pour l'école et je dois dire que ce livre a vraiment été une lecture forte pour lui, je l'ai rarement vu plongé dans un livre comme cela, il m'a même demandé le dvd. Ce livre en Belgique fait partie des listes scolaires et est souvent apprécié par les ados. Pourtant ce n'est pas une lecture si facile !
Voila, je suis content que mon premier conseil se soit concretisé en une bonne lecture pour vous.

En réponse à un message antérieur du 2 mars 12 19:22:15 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 10 août 14 20:09:53 GMT+02:00]

Publié le 5 mars 12 15:57:36 GMT+01:00
L. Pierre dit:
Effectivement, un très grand bouquin sur la grande guerre et un plaidoyer pour la paix entre les peuples...
‹ Précédent 1 Suivant ›