Commentaire client

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le choc des civilisation à l'épreuve des faits en 2014, 6 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le choc des civilisations (Poche)
Le choc des civilisations est d’abord un article paru dans la revue américaine Foreign Affairs en1993, devant le succès et la controverse suscité par cette thématique, son auteur, le politologue américain Samuel Huntington décida de rédiger un ouvrage qui est devenu un best-seller mondial. Cet ouvrage n’est en aucune manière un ouvrage novateur, dans le sens ou la nation de civilisations pour périodiser l’histoire a été utilisée par un certain nombre d’auteurs majeurs dont Huntington utilise les travaux en les citant de manière tout à fait correct. Les auteurs les plus importants et les plus connus dont Huntington utilise les travaux sont : Oswald Spengler qui est l’auteur d’un ouvrage monumental sur le déclin de l’occident ; Arnold Toynbee dont le travail majeur est un ouvrage volumineux qui fait la synthèse de ses propres travaux et paru en France chez Bordas sous le titre de « L’histoire », on note au passage que la compréhension de l’œuvre de Toynbee en France doit beaucoup à Raymond Aron. Car dans l’ensemble Spengler comme Toynbee, sont des auteurs complexes qui sont surtout cités par des gens n’ayant jamais ouvert un seul de leurs ouvrages : ce n’est pas le cas de Samuel Huntington chez qui on décèle l’érudition et les capacités intellectuelles suffisantes pour maîtriser ce corpus théorique. On note des citations assez importantes du grand auteur français Fernand Braudel empruntées à sa « Grammaire des civilisations » ouvrage magistral qui avait vocation à être le cœur d’un manuel d’histoire destiné à des élèves de classe terminale (disponible dans la collection Champs Flammarion). Un 4ème auteur est utilisé assez longuement par Huntington, il s’agit de Carroll Quigley dont l’œuvre n’a jamais été traduite en français.

L’analyse d’Huntington consiste à démontrer que suite à l’après-guerre-froide coïncidant avec la disparation de l’URSS la structure des relations internationales devenait multipolaire, avec un déclin relatif de l’Occident, et des conflits qui allaient devenir civilisationnels selon la terminologie de Huntington. D’une manière assez logique, l’auteur propose plusieurs civilisations : occidentale ; sino-confucéenne ; islamique ; latino-américaine ; Hindou ; Japonaise ; Africaine. Selon l’analyse de Huntington, les deux civilisations les plus hostiles à l’Occident (Etats-Unis et Union Européenne) sont la civilisation sino-confucéenne et l’Islam, au point que l’auteur parle d’une filière Islamo-confucéenne, se matérialisant notamment avec l’association à des degrés divers d’Etats comme le Pakistan, la Chine, l’Iran, la Corée du Nord.

Cette filière Islamo-confucéenne s’est bien vérifiée comme le prévoyait Huntington dans l’assistance fournit par la Chine et la Corée du Nord au programme nucléaire et balistique pakistanais (on note au passage l’existence d’un puissant soutien financier saoudien à ce programme. Ce soutien a pris la forme du réseau pseudo-clandestin de biens et technologies nucléaire AQ Kahn.
De même, la montée en puissance économique et militaire de la Chine atteint son apogée en 2014, avec un premier groupe aéronaval (porte-aéronefs Liaoning, l’ancien Varyag ukrainien), le déploiement de moyens navals de plus en plus sophistiqués avec une classe de destroyers présentée comme l’équivalent des navires Aegis déployés par les Etats-Unis, mise à la mer d’une classe de SNLE type 094 (classe Jin) et déploiement de SNA, travaux sur des systèmes anti-accès et des armes ASAT.

Toutefois, si Pékin est désormais un acteur majeur en Asie du Sud et dans la région Pacifique, le travail présumé de ralliement des communautés chinoises de Taïwan et de Singapour reste inachevé. Taïwan possède toujours un statut dérogatoire sans rattachement à la Chine continentale, et l’influence confucéenne chinoise se heurte au Vietnam, à Singapour et en réalité dans la totalité des Etats du Pacifique à une méfiance accrue : les budgets militaires explosent bien, mais essentiellement pour contrer Pékin.

Les Etats-Unis opèrent un recentrage stratégique dans le Pacifique avec une très forte collaboration du Japon, qui était listé par Huntington comme un adversaire potentiel des Etats-Unis : cette hypothèse était présente à la fin des années 1990 dans la totalité des revues anglo-saxonnes de relations internationales et il était de bon ton de prédire une guerre entre les Etats-Unis et le Japon. Cette analyse était erronée et Tokyo est devenu le principal soutien et le principal allié des Etats-Unis pour contrer la montée en puissance de la Chine.

La Chine essaye bien de promouvoir l’idée d’une nouvelle route de la soie ou elle jouerait un rôle crucial pour les échanges commerciaux entre l’extrême-orient et l’Europe en passant par tous les pays d’Asie Centrale. On note aussi l’émergence d’une sorte de bloc eurasiatique, à la fois économique et militaire entre la Russie de Vladimir Poutine et la Chine pour faire contrepoids aux Etats-Unis et dans une moindre mesure à l’Europe.

Huntington avait pronostiqué la possibilité d’une crise majeure au sujet de l’Ukraine et de la Crimée : le premier semestre de l’année 2014 lui a donné raison : L’Europe et les Etats-Unis ont adopté une position stupide sur le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie et ont appuié les nationalistes ukrainiens de l’ouest de l’Ukraine dans le conflit qui les opposent à la minorité russophone du Donetsk. Sur le plan historique et géopolitique il est évident que Poutine se trouve dans la continuité des intérêts géostratégiques classiques de la Russie impériale…

Sur le plan militaire Vladimir Poutine est le restaurateur de la puissance militaire russe, cette restauration donne lieu à un climat de guerre froide, qui doit beaucoup aux intrigues affligeantes de l’UE et des Etats-Unis, alors qu’il était dans l’intérêt de tous de voir la Russie stabilisée géopolitiquement.

La Turquie est bien dans une situation ambiguë au sujet de son identité culturelle et de ses relations avec l’Europe et les États-Unis : le kémalisme est définitivement mort. La Turquie est en proie à la Résurgence islamique dont Huntington fait un élément fondamentale depuis les années 1980/1990. Des islamistes conservateurs sont d’ailleurs au pouvoir à Ankara, et la participation de la Turquie à l’OTAN est menacée actuellement par le choix d’un système de défense antiaérien chinois (FD-2000)…On note un ressentiment plutôt violent à l’égard de l’Europe qui refuse de voir adhérer la Turquie à l’UE.

La Résurgence islamique, qui s’accompagne de la montée en puissance de mouvements fondamentalistes est une donnée factuelle : le monde du 11 septembre 2001 est bien le lieu d’un combat à mort entre les Etats-Unis et Al-Queida. Bien que frappé sur leur territoire, les Etats-Unis ont montré une résilience supérieure et ont contre-attaqué contre le régime des Talibans en Afghanistan en profitant au passage pour détruire ce qui restait du régime de Saddam Hussein…

La destruction du régime des talibans a été un succès militaire, en revanche, les Etats-Unis et les Etats de l’UE dont la France n’ont pas été en mesure de stabiliser le pays. L’instabilité s’est désormais installée en Irak, avec un arc de crise qui court de Bagdad à Islamabad.

La France et l’UE, à partir d’analyses erronées ont poursuivi des actions militaires catastrophiques en Lybie, laissant le champ libre à des Djihadistes fous. Les Etats-Unis et la France ont été à deux doigts de commettre l’irréparable en détruisant le régime Syrien.

La propension à la violence et l’hostilité civilisationnelle de l’Islam envers l’Occident, postulé par Huntington a été démontrée au-delà de ce qui était envisageable et raisonnable, le caractère inassimilable des populations islamiques est lui aussi démontré (même s’il était déjà connu sur le plan historique, avec une civilisation qui se considère comme supérieure à toutes les autres).

L’aspect historique et sociologique de cet élément demanderait toutefois à être développé d’une manière plus fouillée. Comme le rappelle Huntington, l’Europe et l’Islam se sont déjà opposés à maintes reprises allant de la conquête de l’Espagne (Al Andalous), au formidable choc militaire que fut la bataille de Lépante, puis lors du siège de Viennes par les Ottomans.

Des éléments économiques, démographiques et culturels sont présentés par Huntington, notamment le fait que l’Islam soit une religion du glaive initialement conçue pour des tribus de Bédouins : c’est juste, mais peut-être un peu réducteur...

Les croisades sont évoquées par Huntington, mais ne sont pas placées sur le même plan que la première guerre du Golfe qui en 1991 marque selon l’auteur la première guerre civilisationnelle. Par ailleurs, Huntington fait démarrer l’histoire du monde Occidentale en 1500, ce qui me paraît un peu tardif, certes il est bien question d’un héritage culturel Romain et Grec particulièrement important, mais sans développer plus que cela. Or l’Empire Romain dont dérive l’Europe de l’Antiquité tardive, puis du Moyen-Age s’est avéré particulièrement brutal dans ses conquêtes militaires, un évènement majeur qui se déroule sous la République Romaine sont les guerres Puniques qui opposèrent Rome à Carthage et virent la destruction de cette dernière. Par ailleurs, en remontant encore un peu il est facile de démontrer que les guerres médiques qui opposèrent les Grecs à la Perse étaient déjà un choc de civilisation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 9 juil. 14 06:33:50 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 9 juil. 14 06:34:07 GMT+02:00
VU, Une véritable fiche de lecture, que je vais prendre le temps de lire

En réponse à un message antérieur du 9 juil. 14 12:16:54 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 9 juil. 14 12:17:40 GMT+02:00
Bonjour Joseph Fouché, il est certain que Samuel Huntington mérite au moins une lecture sérieuse. On peut lui reprocher comme à Arnold Toynbee d'avoir trop mis l'accent sur la dimension religieuse. Ce n'est pas complétement faux. Mais d'un autre côté on repproche à Paul Kennedy d'avoir conçu un modèle centré sur les variables économiques et de s'être trompé. En fait, l'analyse de Kennedy sur le déclin relatif et absolu des capacités économiques et militaires des Etats-Unis est maintenant avérée. L'erreur de 20 ans dans les prévisions de Kennedy correspondent au mieux à une des phases d'un cycle long de type Kondratieff. Pour le reste, le phénomène de radicalisation de l'Islam observé par Huntington est correct à condition de conserver une approche raisonnable.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.1 étoiles sur 5 (30 commentaires client)
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
EUR 12,90
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : Paris, France

Classement des meilleurs critiques: 523