Commentaire client

129 internautes sur 134 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Comme ça, c'est fait !, 21 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Glenn Gould Bach Edition (CD)
Enfin ! Même si ça semblait une évidence, trouver une édition complète des enregistrements de JS Bach par Glenn Gould était devenu impossible depuis des lustres. Cette parution monumentale et plus que soignée est donc (plus que) bienvenue.
Entendons-nous bien : le binôme "Bach + Gould", ça fait partie des lieux communs un peu trop rabâchés de l'histoire de la musique enregistrée, et chacun peut avoir sa propre (ou sale) "opinion" sur la pertinence et la validité des options du pianiste canadien appliquées à l'oeuvre pour clavier de JSB. Il ne s'agit pas ici d'en discuter, disons simplement qu'un interprète reconnu comme un génie (au sens d'un champion d'échecs ou d'un grand mathématicien ou d'un chamane) qui a passé les 40 dernières années de sa courte vie à étudier, jouer, enregistrer cette oeuvre avec précision, amour, obsession, a forcément laissé une empreinte de quelque intérêt, n'est-il pas ? Alors, devant une telle somme de vie, d'art et de talent, les "opinions", on s'en fout.
Signalons juste, pour les étourdis, que le choix instrumental de Gould n'est pas neutre. Bach au piano, d'accord, mais pas n'importe quel piano : un Steinway d'avant-guerre - nommé "CD318" - customisé, reconditionné, bridé, transformé, affiné jusqu'à en faire le vecteur unique d'une conception à la fois authentique et moderne de ce corpus. Absence de legato, lisibilité extrême, phrasés et tempos (tant pis pour les tempi) non orthodoxes mais jamais figés, quelques caractéristiques qui disent que l'interprète est un créateur, même lorsqu'il s'efface derrière le texte (plus ou moins sacré) qu'il restitue.
Et là-dessus la constance et la fidélité d'une maison de disques, 27 parutions en 25 ans à peine, c'était le bon temps (?), avec une qualité de prise de son remarquable et remarquablement adaptée aux choix du musicien.

Angoisse : qu'est-ce que ça peut donner en 2012 quand l'industrie mourante prétend republier le tout de manière ostensiblement "intégrale". Humain, trop humain, on attend des merveilles, mais on sait qu'on peut craindre le pire (ex. le pauvre Alfred Deller chez Vanguard, ô douleur infinie !). Fin du suspense, les choses étant ce qu'elles sont, on est ici à peu près au mieux de ce qu'on pouvait espérer... Ce qui est déjà très bien !
Le contenant d'abord : une splendide boîte bleue, solide et toilée, recèle un vrai livre relié (192 pages) et 44 galettes (38 CD + 6 DVD) en pochettes cartonnées façon répliques de vinyles d'un assez bel effet. Par rapport aux précédentes parutions des séries "Original Jacket Collection", ces pochettes sont un tout petit peu plus fines, légèrement recadrées, et globalement mieux imprimées (contrastes, couleurs), c'est pas trop mal.
Le livre contient une introduction inédite en français (6 pages), l'essentiel des textes d'accompagnement des originaux (très intéressants mais en anglais), le détail technique (programme, dates, lieux) de chaque disque et de sublimes photos panoramiques de la star entre 1955 et 1980 qui mériteraient à elles seules une exposition tant elles rendent grâce à un pays, une discipline, un homme, du grand art. Tout cela est très bien mis en pages et imprimé. Rien à dire ? Si, deux remarques : d'une part, quelques erreurs dans dans les timings et infos des plages sur quelques derniers volumes (rien de grave) et d'autre part une énervante absence d'index général des oeuvres, particulièrement cruelle compte tenu du choix éditorial de l'intégrale.

Car il faut bien en arriver au contenu musical. Dans un tel projet, qui consiste à publier l'ensemble du travail d'une vie consacrée à enregistrer la musique d'un compositeur, deux options sont possibles : soit on essaie de produire une édition "raisonnée", en jouant sur la chronologie des sessions, le catalogue des oeuvres, les différents genres, etc., en recomposant des programmes rationnels disque par disque, soit on choisit une option plus "passionnelle" (ou affective) en republiant à l'identique TOUS les disques produits à l'époque, tel quels, sans se soucier des éventuels doublons ou des incohérences de programmes dues aux contraintes d'alors. C'est cette deuxième option qui a été choisie, elle est plus "facile" car son apparence objective stoppe toute contestation, et finalement assez juste car elle suit le cheminement effectif de l'artiste. Evidemment ça entraîne quelques désagréments, des doublons (le même enregistrement de la même oeuvre qu'on retrouve plusieurs fois : concerto BWV 1056, Toccata BWV 914), deux Beethoven - inutiles dans ce contexte - qui traînent là car il faut respecter les 33T d'origine, des cycles un peu éparpillés (pour reconstruire l'intégrale des Partitas ou du Clavier bien tempéré, il faut voyager !), etc., mais rien n'est vraiment contrariant face à la joie d'affronter ce monument brut et si riche. De plus, une dizaine de disques de raretés (plus ou moins essentielles) vient compléter la besace bien chargée.

Techniquement, une première écoute semble confirmer que le mastering est de qualité et ne trahit pas les excellentes prises de son Columbia en mono comme en stéréo. Artistiquement, je le répète, Gould dans Bach, c'est au-delà du bien et du mal, ça existe, c'est tout. Que celui qui aura passé un demi-siècle dans le culte et l'étude des partitions de JSB et qui aura usé ses doigts sur un clavier en conséquence se permette d'émettre un avis. Point.
Sur le répertoire, Glenn Gould, qui est mort relativement jeune, n'a pas eu le temps de tout enregistrer. Quelques dizaines de numéros de "BWV" manquent à son travail mais l'essentiel de l'oeuvre pour clavier de JSB est documenté ici, Partitas, Toccatas, Suites anglaises et françaises, concertos, sonates (musique de chambre), Inventions, Fugues et préludes divers, les deux Livres du "Clavier...", etc., jusqu'à l'Art de la Fugue (en partie, et à l'orgue ! avec aussi des prises inédites au piano). Et il y a le cas des Variations Goldberg. On connaît l'histoire, deux versions qui sont l'alpha et l'oméga du Bach Gouldien, son tout premier disque (1955), et son tout dernier (1981), des millions d'exemplaires diffusés, et surtout deux visions aussi différentes que possibles et aussi valides l'une que l'autre. Et bien ici, en plus, on a droit à un "précédent" de 1954, à un Live autrichien de 1959, aux chutes de studio de la mythique session de 1955, à un bidouillage stéréo (c'était l'époque) fait en 1968 à partir de l'original, et même à une interview tardive sur le sujet (50 minutes quand même), soit 7 CD consacrés aux emblématiques Variations. C'est trop, je sais, mais ça me rend heureux et je n'y peux rien.

Ah oui, il y a aussi les 6 DVD, c'est très séduisant mais franchement, malgré le talent de Bruno Monsaingeon et l'intérêt des documents de la TV canadienne, c'est plutôt dans les pistes sonores des CD que se situe la grandeur de cette oeuvre commune Bach/Gould. Dans un tel accomplissement, la rencontre sans limite entre deux créateurs à travers les siècles, l'image est en trop, forcément.

Cette boîte - à petit prix - est donc bien un objet commercial (réussi) mais c'est aussi plus que cela : une joie, un trésor, un mystère !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 23 sept. 12 00:20:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 23 sept. 12 00:24:15 GMT+02:00
L' AIGLE dit:
Excellent commentaire et un bien Vu. C'était juste ce qu'il fallait dire et bien dit. Un exercice redoutable et difficile, magnifiquement dosé.
Enfin, on n'y comprend plus rien dans ces rééditions successives. Il existait déjà une dernière édition BACH : Glenn Gould Play Bach (The Original Jacket Collection).
Pourriez- vous me dire s'il s'agit de la même reconditionnée dans ce coffret bleu ?

Également, tout BACH se trouve-t-il (je présume) dans l'édition Glenn Gould: Complete Original Jacket Collection - Coffret 71 CD (Edition limitée) que je n'ai pas encore eu le temps d'ouvrir ?
Merci et cordialement.

En réponse à un message antérieur du 23 sept. 12 02:21:41 GMT+02:00
Merci pour votre remarque amicale.
Le précédent "Glenn Gould plays Bach" ne comportait que 12 cd, un choix assez aléatoire (le seul Livre I du Clavier bien tempéré, 3 concertos seulement sur les 6 enregistrés, pas de Suites anglaises ni françaises, entre autres, mais toutes les Partitas et Toccatas...), comme un échantillonnage curieux de l'art de GG dans JSB. Mais c'était déjà un joli coffret avec un livret assez complet et les pochettes originales. Aujourd'hui totalement obsolète du fait de la parution de la "Complete Bach Collection", évidemment.
Dans la Complete Original Jacket Collection en 71 cd (qui m'a hélas échappé alors qu'elle était encore à un prix décent...) je suppose qu'on doit trouver au moins les 27 disques originaux Columbia comportant des pièces de Bach. Je ne sais pas s'il y a aussi les différentes interviews (3 cd dans la "CBColl."), le remix stéréo (un peu gadget) des Goldberg de 1955, la B.O. du film "Slaughterhouse 5" (une compil') et l'autre compilation "The little Bach...". En revanche, aucune chance d'y trouver les inédits de la "CBColl.", soit 5 cd bien remplis de chutes de studio, enregistrements radio et concerts : Goldberg 54 et Live 59, 14 Inventions à Moscou, Sonate n°4 avec Menuhin, Art de la Fugue partiel au piano, les dernières prises de 1981, etc. Et les 6 DVD bien sûr n'y figurent pas.
Ce n'est effectivement pas simple de s'y retrouver. Je pense qu'il trouveront toujours un moyen de compléter ce qui est déjà complet, afin de faire payer les aficionados une nouvelle fois, tous les 4 ou 5 ans !
En espérant avoir répondu à vos interrogations.

En réponse à un message antérieur du 23 sept. 12 09:40:12 GMT+02:00
L' AIGLE dit:
Merci bien . En retour je vous informerai du contenu de la " la Complete Original Jacket Collection en 71 cd " dès que je pourai y accéder.

En réponse à un message antérieur du 15 avr. 14 23:18:31 GMT+02:00
Remarque additionnelle : ce coffret est sorti depuis à peine 18 mois, et son prix a déjà explosé, de 81 euros à la sortie (très économique pour un ensemble de 38 cd + 6 dvd + 1 livre) à plus de 450 aujourd'hui ! C'est navrant, parce que ça veut dire que son contenu est désormais inaccessible. C'est comme s'il n'existait plus.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.1 étoiles sur 5 (15 commentaires client)
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 1.105