Commentaire client

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA REVOLTE EN SON SENS LE PLUS NOBLE !, 24 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Révoltés du Bounty (DVD)
En 1787, un navire nommé "Bounty", et en route pour Tahiti afin d'y ramener des arbres à pain. Composé de volontaires, mais aussi de marins enrôlés de force, le commandement est assuré par le capitaine Bligh qui y impose l'ordre absolu, allant jusqu'a la terreur qui va s'emparer de tout l'équipage. Personne n'ose contester son autorité dite suprême à une époque heureusement lointaine ou les "vertus" guerrière et le prestige du grade étaient intouchable. Quelques prises de becs vont cependant opposer le plus haut gradé à son second Fletcher Christian. Le premier nommé va d'ailleurs de part son irresponsabilité être le fautif indirect dans le décès du médecin de bord. Et Christian en a parfaitement conscience. L'amorce d'une détonation future. Mais jusqu'a l'escale à l'île paradisiaque (Ou le dit Fletcher va tomber amoureux d'une belle tahitienne), pas de quoi cependant "fouetter un chat". C'est après le chargement des précieux arbres que la tension va s'envenimer. Faisant preuve d'un sadisme et d'une cruauté dépopurvu de tout humanisme, il va provoquer une mutinerie orchestré par son sous officier. La fameuse goutte faisant déborder le vase purulent d'infamants, prenant la forme d'une réquisition d'eau des hommes de l'équipage, afin d'être certain que les "precieux" arbres n'en manque point. Une claque pris pour s'en être quand même servi en entrainera une autre. Le début de l'impossible fin et l'absurdité des règlement militaire superbement pointé du doigt. La pendaison, juste pour un geste de révolte, de passion et de juste contestation. Mais, si il est un superbe contestataire, Fletcher n'est pas pour autant un assassin hautin et sanguinaire. En opposition au autres matelots, il va refuser d'achever le tyran, pour ne pas justement être encore pire que ce dernier. Superbe leçon du refus de la violence poussé jusqu'au maximum de l'humilité, de l'humanisme et du bon sens. le capitaine sera donc finalement lâché dans une petite barque en pleine mer, accompagné des rares réfractaires au mouvement contestaire. Et le "chef- d'orchestre" de la mutinerie trouvera refuge sur Tahiti. Il y "goutera" le paradis éternelle, ainsi que d'autre de ses fidèles. Byam, le seul non-mutin à ne pas avoir pu embarquer sur la barque déja trop pleine sera retrouver par Bligh et mise au arrêt. Reconnu coupable malgré tout de trahison, il sera condamné à la pendaison avant d'être gracié par le roi. Quand à l'odieu Bligh, il sera finalement désavoué, son terrible comportement étant finalement reconnu comme un fait avéré. Ce film que les années on assujetti d'un rang au cultisme des grands témoignages de septième art (Il est inspiré de faits réels), est le symbole imagé (et à transposé dans la réalité!) d'une condamnation sans faille et par dessus toute autorité aussi sacrée soit-elle, de la négation de l'être humain par des tyrans persuadés que leur pleins pouvoirs supervisé par le roi les mettent au dessus des loi de la morale et du respect d'autrui qui doivent demeurer par dessus de tout le reste. Christian est un officier respectueux du code et des honneurs maritime, mais ne peu tolerer qu'on ne traite pas des individus comme tels. Sa réaction est l'exemple même du cas de force majeur avéré. Si il n'avait pas réagit, plusieurs hommes aurait sans doute péri, et en tout cas, la réputation éthique et morale du traitement des naviguants aurait pâti d'une souillure à vive éclaboussure. La réalisation Shakespearienne, le suspens dûment entretenu par un scénario attisant la curiosité au fur et à mesure que la tragédie avance. La composition magistrale de Charles Laughton, toute à la fois cabotin pitoyable, d'arrogance, de cynisme et de vanité et triste sire impitoyable de dureté dans ses gestes et pensées. Clark Gable, sans les moustaches (et pour la dernière fois !) et avec le panache du vouloir de la justice et de la l'humanité sont les fers de lance d'un de ses grands films impérissable, et surtout un mémorial du grand écran au respect de la dignité des être comme point essentiel. Ajouté à cela des décors et des paysages de rêve, qui filmé avec un vif interet, en plan long et large rendent un esthetisme totale de la divine nature. Et pour finir, une photographie du même niveau et on obtient un long métrage à la fois immense et passionnant et qui pour le coté anecdotique à tout de même obtenu l'oscar du meilleur film. Grandiose !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 11 févr. 12 13:27:41 GMT+01:00
Fanfan dit:
Pitié !!! Avant de vouloir faire des commentaires et quelque part, donner des leçons, repartez à l'école apprendre d'une part l'orthographe, et d'autre part, la signification des mots que vous utilisez

En réponse à un message antérieur du 23 févr. 12 19:59:13 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 23 févr. 12 20:26:58 GMT+01:00
CHEVALIER dit:
votre remarque pue à ce point la méchanceté gratuite, l'intolérance et la facilité, que je n'ai qu'une question à vous posez : ca vous excite à ce point d'être injustement odieux avec les autres ? Mais aussi une autre remarque : Ce n'est pas ce qu'on est mauvais en orthographe et que l'on fait des fautes de grammaires ainsi que de significations de mots que cela enlève automatiquement le droit de s'exprimer. Moi, j'écris avant tout avec mes tripes, avec mon coeur et avec ma sensibilité. Et tout cela est mille fois plus important que le reste. Pour reparler de ma sensibilité, la remarque que vous m'avez faite m'a profondément blessé. Quand on prend le temps comme je le fais d'essayer d'annalyser en essayant de faire de son mieux un livre, un DVD ou un CD, et qu'une telle "bombe" vous explose dans la gueule, ça ne vous encourage pas à continuer de donner le meilleur de vous mêmes. Heureusement que tous les internautes ne réagissent pas comme vous, car c'est à totalement vous découragez de continuez vos critiques... Et mes plus plates excuses pour les inombrables fautes d'orthographes et de grammaires que j'ai du encore semées !!!

En réponse à un message antérieur du 8 mai 12 02:00:18 GMT+02:00
HALLAN dit:
bien faire et laisser dire. Ton analyse était sans doute un peu longue, a la maladresse de trop vouloir résumer le film mais au moins prouve que tu l'as vraiment apprécié et surtout compris et c'est l'essentiel. Quant aux fautes de frappe, ça arrive à tout le monde. Un peu de tolérance ne fait jamais de mal. VU malgré tout et continue d'y croire, puisque tu vois il peut arriver qu'on prenne le temps de te lire jusqu'au bout. cdlt.

En réponse à un message antérieur du 29 nov. 12 18:23:03 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 29 nov. 12 18:24:43 GMT+01:00
CHEVALIER dit:
Merci du fond de mes sentiments ! Cela fait un énorme bien de se sentir ainsi soutenu et que des gens comme toi réalisent que je fait de réels efforts pour transmettre au mieux mes (grandes) émotions. Cela dit tu as raison, j'ai effectivement souvent tendance à m'étaler en longueur... question de passion ! Et excellente initiative que ce tutoiement spontané ! Cela permet automatiquement de se sentir plus proche et je le ressens comme un très joli signe d'affection. Merci encore pour ces encouragements qui me donne du baume à l'ouvrage. Mes salutations les plus sincères et à très bientôt !
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.6 étoiles sur 5 (7 commentaires client)
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 6,72
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur

CHEVALIER
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 803