undrgrnd Cliquez ici Toys nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Achetez Kindle Paperwhite Soldes Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo Bests Montres soldes Bijoux Soldes
Commentaire client

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 partitions emportées au loin... jusqu'à ma porte, 29 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wind & Wuthering (CD)
Chacun ses goûts évidemment, mais pour moi, "Wind & Wuthering" est le meilleur album de Genesis (ex-aeco avec "Selling England By The Pound"), et c'est en tout cas mon préféré juste derrière "A Trick Of The Tail".
Ce dernier a dû surprendre ceux qui connaissaient le groupe avant le départ de Peter Gabriel, reste à savoir dans quel sens... Il se trouve que pour moi aussi, mais d'une manière différente, cet album ("A Trick Of The Tail") a été une découverte, un choc même. J'ai tout de suite été envoûté, fasciné par cet univers musical merveilleux, et la voix de Phil Collins ne m'a pas dérangé puisque c'était le premier album de Genesis que j'écoutais. Une superbe voix d'ailleurs, qui contribue pour une large part à la nouvelle couleur sonore du groupe (l'homme est également, on le sait, un batteur brillant, inventif et puissant). Les autres musiciens ne sont pas mal non plus, c'est un euphémisme : Mike Rutherford à la basse et aux guitares rythmiques, Steve Hackett aux guitares solistes, et l'essentiel Tony Banks aux claviers.
"Wind & Wuthering" est constitué de neuf titres, confirmant la nouvelle orientation musicale du groupe vers des morceaux un peu plus courts qu'avant. Mais celui-ci redonne néanmoins plus de place aux parties instrumentales que l'album précédent; il démontre aussi l'influence grandissante de T. Banks dans l'élaboration des compositions et du nouveau son Genesis : en effet, la part dévolue aux claviers augmente en même temps que celle des guitares diminue fortement. D'ailleurs, Steve Hackett, n'ayant plus sa place dans la formation tant au niveau instrumental que comme compositeur, quittera le groupe peu après.
1 - "Eleventh Earl Of Mar" (7'41") : Signé Banks, Hackett, Rutherford. Un premier titre grandiose, tourbillonnant et enlevé (sauf la partie centrale lente, onirique), et s'ouvrant de manière dramatique, à l'instar de nombreux albums du groupe (notamment les suivants à l'entrée en matière très comparable). Phil Collins confirme quel excellent chanteur il est là encore, et ce morceau montre un groupe arrivé à son plus haut degré de sophistication instrumentale.
2 - "One For The Vine" (10'00") : Entièrement écrit et composé par Tony Banks; un deuxième titre tout aussi magnifique que le premier mais plus complexe encore, aux développements instrumentaux assez longs et au raffinement extrême. Beaucoup de changements de rythme (on a l'impression de revenir au temps de "Selling England By The Pound"), mais le climat d'ensemble tout emprunt de romantisme rappelle celui de "Mad Man Moon", notamment les passages au piano. Totalement magique...
3 - "Your Own Special Way" (6'19") : Une ballade "tous publics" d'un nouveau genre pour Genesis, annonçant un versant important de la musique que le groupe allait, sous l'influence grandissante de Phil Collins, produire dans les années 80. Une chanson très réussie malgré tout, entièrement écrite et composée par Mike Rutherford (donc avec une guitare acoustique un peu plus présente), et qui s'enchaîne très bien avec le titre précédent, alors qu'ils n'ont pourtant pas grand chose à voir.
4 - "Wot Gorilla ?" (3'20") : Le premier instrumental du disque qui en compte trois en tout, composé par la paire Banks/Collins, est loin d'être un titre mémorable. Néanmoins agréable à écouter; beaucoup de synthétiseur, et la rythmique. Très enlevé, tournoyant, et qui s'efface dans une poussière métallique de percussions scintillantes.
5 - "All In A Mouse's Night" (6'38") : Encore une fois écrit et composé par Tony Banks seul. Pas aussi fort que "Eleventh Earl Of Mar", ce morceau à l'histoire digne des contes de Lewis Caroll ou de Perrault ouvrait la seconde face du vinyl (comme "Robbery, Assault & Battery" sur l'album précédent, très proche dans le fond comme dans la forme); la musique est énergique mais toujours symphonique, et les claviers s'en donnent à coeur joie.
6 - "Blood On The Rooftops" (5'27") : De Phil Collins et Steve Hackett, mais c'est surtout ce dernier qui se fait remarquer, pour l'une de ses dernières contributions au groupe. Et quelle contribution ! A la guitare classique, en accompagnement de Collins surtout sur les couplets, il livre une prestation aussi éblouissante qu'inattendue dans ce contexte musical dont l'essentiel de la place est prise par les claviers et surtout les synthés, même si ces derniers sont présents là encore. Magnifique chanson, l'une des plus belles du groupe.
7 - "Unquiet Slumbers For The Sleepers..." (2'23") : Signé Hackett/Rutherford; sans paroles, comme le suivant, dont il constitue en quelque sorte l'introduction. On retrouve une guitare acoustique qui égrenne des arpèges répétitifs cotonneux, diffus, joués rapidement, sur laquelle plane un motif de synthétiseur ressemblant à une sorte de sifflement, comme un vent fuyant ou la litanie de quelque être fantômatique errant dans la brume...
8 - "... In That Quiet Earth" (4'49") : Sans transition, le morceau commence fort avec cette fois-ci l'effectif au grand complet. Cet instrumental grandiose et spectaculaire, le meilleur de Genesis avec "Los Endos" (et qui reprends comme ce dernier plusieurs thèmes de l'album), voit tous les instruments s'exprimer avec génie et virtuosité, en particulier la guitare électrique fabuleuse et héroïque de S. Hackett qui rivalise de façon magistrale avec les synthés en montagne russe de T. Banks (pour la dernière fois). Un sommet.
9 - "Afterglow" (...) : S'enchaîne avec le précédent. Encore un titre complètement accaparé par les synthétiseurs, et pour cause, entièrement composé là encore par Tony Banks. Une chanson imposante, majestueuse, très symphonique, très mélancolique et au climat presque religieux. On dirait un requiem !
Le requiem pour Genesis qui, à la suite de ce chef-d'oeuvre, allait quitter ses habits de groupe "progressif" pour devenir le trio plus efficace mais toujours créatif que l'on sait, avec le succès que l'on sait (voir "And Then There Were Three", "Duke", "Abacab" et "Genesis", tous très différents, tous très réussis). Mais "Wind & Wuthering" restera à mon sens comme le plus "genesisien" des disques de Genesis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 28 sept. 11 11:33:39 GMT+02:00
j ai hate de découvir cette album , car tout ce j aime de Genesis est présent d apres le commentaire , je pense enchainer rapidement sur l album suivant ' selling England by the pound ' !!
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

CyrilKiri
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Lieu : Laodicée (Orangeville - District A, face à la plaine du Silence // Planète : inconnue)

Classement des meilleurs critiques: 680