Commentaire client

11 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 statisme et solennité empesée, 11 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : J. S. Bach : La Passion selon saint Matthieu (CD)
Cet enregistrement très célèbre est parfaitement représentatif du dernier style d'Otto Klemperer et d'une certainer manière de jouer Bach que plus personne ne pratique aujourd'hui fort heureusement.
Depuis la révolution baroque est passée par là et a renvoyé aux oubliettes cette conception complètement figée dans une solennité empesée et pour tout dire parfaitement inécoutable.
Klemperer pratiquait à la fin de sa vie des tempos lentissimes et ici il se surpasse et nous mène au-dela de ce qui est supportable. Alors bien sur les chanteurs et les choeurs sont exceptionnels, mais cela ne suffit pas à sauver de l'ennui une version où la pulsation, le ryhtme, l'énergie, la jubilation propres à l'oeuvre de Bach ont totalement disparu.
A la fin de sa vie, le vieux chef allemand aspire à l'éternité mais que l'on me pardonne, je n'ai guère envie de l'y accompagner.
On saluera donc avec respect cette version complètement hors du temps et l'on se tournera vers d'autres versions qui nous parlerons de ce qu'est réellement l'oeuvre de Bach : sans prétention à l'exhaustivité et sans ordre de préférence, je citerai Suzuki, Herreweghe, Leonhardt, Gardiner, Harnoncourt.
Cela dit, ceux qui connaissent bien l'oeuvre pourront l'écouter au moins une fois par curiosité, pour entendre comment on pouvait jouer Bach il y a cinquante ans ; pour ceux qui découvrent l'oeuvre, cette version est à éviter absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 22 de cette discussion.
Message initial: 31 janv. 10 12:24:38 GMT+01:00
J'ai acheté une Peugeot 207. Mon père possédait une 204. Mais depuis, la révolution électronique est passée par là et a renvoyé aux oubliettes cette conception complètement antique de la voiture, poussive et parfaitement insupportable aujourd'hui. Cher barocophile, comme vos coreligionnaires, accepterez-vous un jour l'idée qu'il n'existe pas de progrès en musique? Que Klemperer est ce qu'il est mais que cette interprétation que vous avez le droit de ne pas apprécier, est un tout et non un manque. Que cette lenteur est un choix esthétique et correspond à une certaine image de Bach et n'est donc pas une défaillance. Pour moi, j'ai la chance d'appréciér Klemperer, pour ce qu'il est, aussi bien que Paul McCreesh-pour ce qu'il est, et Gunther Ramin aussi bien que Suzuki. Le "vrai" Bach est probablement aussi loin des uns que des autres, ne serai-ce que, comme vous le savez, il faisait avec des solistes et un orchestre de piètre qualité…

En réponse à un message antérieur du 1 févr. 10 20:42:44 GMT+01:00
Cher Monsieur Bonnaure
Vous vous êtes fendu d'une remarque sur mon commentaire ce dont je vous remercie
Mais cette remarque étant un peu méprisante, voire limite insultante (barocophile, coreligionnaire, etc...) je me sens obligé de vous répondre.
Comme vous pouvez vous en douter, je ne partage pas, mais alors pas du tout votre opinion, et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.
Je tiens d'abord à vous dire en préambule que je ne prétend nullement vous interdire d'écouter et d'apprécier Klemperer dans Bach et je ne suis pas du tout sectaire contrairement à ce que vous pensez.

Votre remarque contient me semble-t-il un certain nombre d'erreurs de jugement que je vais détailler :

- ainsi il n'y aurait pas de progrés en musique dites-vous, mais vous avez tout à fait raison, Beethoven n'est pas supérieur à Bach et Wagner n'est pas supérieur à Beethoven , ce n'est pas de cela dont je vous parle, je vous parle d'interprétation et dans ce domaine, oui il y a bien des progrés dans l'interprétation dans la mesure ou il y a des progrés dans la connaissance d'une musique et de ses auteurs. Pouvez-vous nier qu'un musicologue comme Robbins Landon n'ait pas fait faire des progrés important dans la connaissance de l'oeuvre de Haydn ? Ce qui ne signifie pas qu'un interprète jouant une partition révisée touchera juste, mais s'il joue une partition erronée, il n'a aucune chance d'y arriver.

- je serais un "barocophile" célébrant un culte avec mes "coreligionnaires" : sachez cher monsieur que je récuse complètement ces termes que je trouve insultants, une interprétation sur instrument ancien n'est pas bonne en soi, ce qui m'intéresse c'est de rechercher un interprète qui rende justice à une oeuvre, ce qui ne me semble pas le cas de Klemeprer ici, non pas parce qu'il joue sur instrument moderne, mais par ses choix interprétatifs. Le problème avec votre vision, c'est que pour vous tout se vaut, tout le monde a raison, vive le relativisme.
Mezzo a diffusé il y a quelques années un enregistrement de la Saint Jean avec Simon Rattle et ses Berliner en effectif très réduit, et bien ça marche et le même chef avec le même orchestre a enregistré récemment des symphonies de Haydn particulièrement jubilatoires. C'est que Rattle a compris ce que vous n'avez pas compris, les recherches et les découvertes des baroqueux ont redonné vie à ce répertoire et sont parfaitement assimilables par les orchestres modernes à condition qu'ils veulent bien se donner la peine de se rendre à une évidence : on ne joue pas la Saint Mathieu avec l'orchestre du Crépuscule des Dieux !

- les tempos de Klemperer seraient un choix esthétiques : là je crois que vous faites complètement fausse route (même avec une 207 !) , des enregistrements plus anciens de Klemperer (avant les années Philharmonia) montrent que ce grand chef n'a pas toujours pratiqué de tels tempos. S'il dirige aussi lentement, c'est sans doute une conséquence de son age avancé (il était atteint d'une paralysie faciale à la fin de sa vie). Klemeperer fut un très grand musicien pour lequel j'ai le plus grand respect, il a simplement été enregistré trop tard à mon avis. Ecoutez par exemple son enregistrement de Cosi fan tutte, cela n'a rien à voir avec des choix esthétiques et beaucoup plus avec des défaillances.

- enfin nous ne connaitrons jamais le vrai Bach, ça c'est tout à fait vrai, et "il faisait avec des solistes et un orchestre de piètre qualité" , ça je n'en sais rien, car, contrairement à vous, je n'y étais pas !

En réponse à un message antérieur du 3 févr. 10 00:30:23 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 3 févr. 10 00:30:44 GMT+01:00
Merci pour votre commentaire détaillé. Force est de constater que vous devez avoir raison quant au tempo. Je viens d'écouter son Messie, et malgré toute ma bonne volonté, je n'ai pas pu supporter ses lenteurs confinant au ridicule (Butttttttt whhhhooooooooooooooooo mmmmaaayyyyyyyyyyy abiiiddeeeeeeeeeee). J'ai cru avoir des hallucinations avec sa Passion Matthieu, mais vous avez tout à fait raison : je me suis cru, pendant quelques secondes, chez Wagner et non chez Bach. Je pense que le romantisme que l'on accorde à cette lenteur est effectivement une erreur d'interprétation (avec quelqu'un comme Richter, par exemple, on sent que l'on va plus loin vis-à-vis du romantisme).

En réponse à un message antérieur du 28 janv. 11 10:47:16 GMT+01:00
GUGLIELMO dit:
Excellente et fine argumentation de Stéphane B. J'ai tendance à démarrer au quart de tour et envoyer paître les vieilles carnes des temps antédiluviens. Merci de jouer, posément, les pédagogues. (je trouve l'image de l'automobile particulièrement ridicule et inadaptée...)

En réponse à un message antérieur du 9 août 12 19:33:53 GMT+02:00
TOMMY dit:
Monsieur Marcucci vous êtes d'une grossièreté et d'une vulgarité remarquables! Bien, voyez-vous, je prèfère les vieilles carnes aux baroqueux indigeants. La pédagogie dudit Stéphane B. est en parfaite osmose avec vos insultes.

En réponse à un message antérieur du 14 août 12 17:50:56 GMT+02:00
Hum ! des baroqueux indigents ? Parce que Gustav Leonhardt serait un baroqueux indigents ? et John Eliot Gardiner ? et Philippe Herreweghe ? et Masaaki Suzuki ? je ne vais pas tous les citer mais la révolution baroque a fait émergé des artistes d'une envergure exceptionnelle. Alors je ne sais pas si M.Marcucci est grossier et vulgaire mais vous M.Guy Gauthier faites preuve d'une inculture crasse ! Vous devriez avoir honte d'écrire de pareilles inepties. Pauvre homme, je n'arrive pas à vous en vouloir, j'ai plutôt envie de vous plaindre !

En réponse à un message antérieur du 2 sept. 12 14:06:42 GMT+02:00
GUGLIELMO dit:
Hi Hi... "grossièreté", "vulgarité"... Bigre! Tout cela pour une grosse tartine musicale de 3 heures... Amusant... Je renouvèle mes compliments à l'adresse de Stéphane B. dont je partage entièrement la très fine et pertinente analyse. Et puis, imaginez quelqu'un qui aborderait Bach pour la première fois au disque avec ce machin boursoufflé! Quelles en seraient les conséquences?

En réponse à un message antérieur du 24 oct. 12 12:15:54 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 24 oct. 12 12:46:14 GMT+02:00
J'ai appris à connaître et aimer Bach à une époque où les baroqueux n'existaient pas encore et cela ne m'a pas empêchée d 'adorer La Passion de St Matthieu. Si Klemperer était effectivement diminué à l'époque de cet enregistrement, ni lui ni les solistes de ce disque, qui sont les plus grands de leur temps, ne méritent la moquerie. Après la dictature des sérialistes, la dictature des baroqueux?... Vous feriez bonne équipe avec Boulez qui n'hésitait pas à enfoncer le couteau dans la partition dans le nom d'un compositeur qui ne lui plaisait pas.

En réponse à un message antérieur du 24 oct. 12 20:22:44 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 24 oct. 12 20:48:45 GMT+02:00
Chere Madame
Je ne sais pas si ce message est adressé au précédent internaute ou à moi-même mais quoi qu'il en soit il me semble que vous vous égarez complètement.
Votre histoire de dictature n'a aucun sens, je n'ai jamais prétendu interdire à quiconque d'aimer cette version et je ne vois pas ce que Boulez vient faire ici, hors sujet complet.
J'exprime une opinion sur une version que je n'aime pas comme le site me le permet, chacun est libre de la partager ou non mais je vous remercie de le faire avec des arguments et de ne pas caricaturer.
Ma critique de cette version se fonde sur des éléments objectifs liés au tempo, au rythme, à l'articulation ,aux effectifs orchestraux et vocaux et je pense très fortement que dans les grandes oeuvres vocales de Bach (passions, cantates, messes, etc..) les interprêtes dits "baroques" (terme très impropre d'ailleurs mais c'est un autre débat) sont bien supérieurs aux interprêtes traditionnels sur grand orchestre.
Pouvez-vous nier qu'un Leonhardt, un Herreweghe, un Gardiner soit de très grands musiciens ? Peu importe d'ailleurs qu'ils jouent sur instruments anciens, ce qui compte c'est la reflexion qu'ils ont menée sur les choix interprétatifs qui a rendu à ces oeuvres leur sens véritable.
Ces interprêtes dits 'baroques" peuvent d'ailleurs être très différents entre eux si vous vous donnez la peine de les écouter.
Enfin je concluerai ma réponse en vous disant que je n'ai rien contre des interprêtes "modernes" s'ils prennent conscience que l'on ne joue pas cette musique comme une oeuvre romantique du XIXè siècle. J'ai eu l'occasion de voir une Saint-Jean par Rattle et des Berliner en effectif réduit et cela fonctionne parce que ce chef a eu l'intelligence de comprendre tout ce que les "baroqueux" ont apporté dans la connaissance et la compréhension de cette musique.
Je suis très flexible et ouvert en matière d'interprétation, la question que je me pose toujours c'est "l'interprète rend-il justice à l'oeuvre ou non ?"
Je crois donc qu'entre vous et moi le plus intolérant des deux n'est pas celui que vous croyez.
Bien cordialement

En réponse à un message antérieur du 25 oct. 12 20:29:53 GMT+02:00
En effet je ne m'adressais pas à vous mais à la personne précédente et en même temps à son propre commentaire sur ce même disque.
‹ Précédent 1 2 3 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 768