undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Commentaire client

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime initiation, 18 mai 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Delibes : Lakmé (plus beaux extraits) (CD)
Au risque de faire hurler les puristes, j'aime bien pour ma part les disques d'extraits d'opéra, qui ont pour avantage d'être plus abordables pour les novices que les versions intégrales qui sont parfois un peu longuettes surtout quand les livrets, et c'est souvent le cas, ne sont pas à la hauteur de la musique.

Lakmé, composé d'après une nouvelle de Pierre Loti, a créé le 14 avril 1883 à l'Opéra-Comique de Paris.

L'histoire se déroule à la fin du XIXe siècle sous la domination britannique en Inde. Beaucoup d'hindous ont été contraints par les Britanniques à pratiquer leur religion en secret.

La forme conventionnelle et le style agréable reflétant la mode de l'exotisme, l'orchestration délicate et la richesse mélodique valent à Delibes son succès auprès du public.

Les passages passionnés de l'opéra sont rendus par une musique chaude et expressive ; la partition en général est marquée par de subtiles couleurs harmoniques et une orchestration habile.

La couleur orientale est utilisée dans les prières, les incantations, les danses et la scène du marché1.

Les grands airs sont:

L'aria de l'acte II « Où va la jeune hindoue ? » (Air des clochettes) a longtemps été l'un des airs de concert favoris des sopranos colorature.

Le « duo des fleurs » de l'acte I est fréquemment utilisé au cinéma et à la télévision.
Il sert de base à l'une des séquences du film musical d'animation L'Opéra imaginaire. IL a également été utilisé pour la publicité de la compagnie aérienne British Airways.

Le passage chanté sur " La fille du Paria " a été repris dans la mini-série de septembre 2011 de HBO, Mildred Pierce (fin du quatrième épisode).

Michel Plasson et son orchestre du Capitole de Toulouse est comme à son habitude impérial, les solistes Dessay, Van Dam, Petitbon extraordinaire, la diction française bien entendu formidable ce qui est indispensable.

Cette anthologie des meilleurs passages de Lakmé est un petit bijoux à mettre entre toutes les mains, même les moins averties.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-5 sur 5 de cette discussion.
Message initial: 27 oct. 12 20:58:08 GMT+02:00
Mafalda dit:
Bien que plus versée dans les opéras italiens, je connais aussi Lakmé de Léo Delibes dont l'air des clochettes (sans doute l'air le plus connu de l'opéra) et un morceau difficile dans lequel la soprano doit donner le contre la, ce que faisait tres bien Mado Robin, Lily Pons ou plus pres de nous la justement toulousaine Mady Mesplée.
VU sans l'ombre d'une hesitation.

En réponse à un message antérieur du 25 déc. 12 23:33:09 GMT+01:00
Henrard dit:
Merci de nous rappeler la grande Mady Mesplée. Quel silence assourdissant autour de cette artiste qui a marqué son temps. Depardieu en Belgique c'est tellement plus important .............

En réponse à un message antérieur du 2 déc. 13 10:18:02 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 1 déc. 14 17:29:04 GMT+01:00
cacoton dit:
A Malfada :La note la plus aiguë dans l'air dit"des clochettes" n'est aucunement un contre-la,mais seulement un contre-ré dièse (un contre-mi facultatif est autorisé par le compositeur ,voir la partition). Foin de ces chanteuses qui déforment les partitions pour faire briller leur gosier au détriment de l'art;ces horribles sons suraigus relèvent du cirque,pas de la musique...

Publié le 6 juin 16 18:53:01 GMT+02:00
Chistian dit:
Quand j'étais un débutant dans l'opéra effectivement je peux dire que ne m'intéressais d'abord que certains airs , puis j'en suis venu a acheter des versions en extrait d'un CD , mais poussant plus loin l'aventure je me suis mis aux intégrals et je me suis aperçu que bien m'en a pris car il y a beaucoup d'opéras qui mérite bien plus que des extraits- Dans lakmé vous vous privez d'un régal car l'intégral est pleinement merveilleux et ne croyez pas que aimant que (soit disant... les meilleurs extraits) vous aurez au moins la cerise sur le gateaux car alors dans ce cas je vous laisse cette cerise et prend tout le reste du gâteaux - Dans Lakmé tout est merveille , en extraits vous n'aurez pas les merveilleux choeurs qui y sont et puis le reste - Peut on par exemple imaginer écouter " Le prince Igor" en extraits ? !! non c'est impossible , pareil pour la Traviata ou la Flûte enchantée - Beaucoup d'opéras sont impensables écouter en extraits

En réponse à un message antérieur du 7 juin 16 00:17:53 GMT+02:00
Henrard dit:
Bonsoir Monsieur,

merci de votre passage; comme certains sont d'éternels enfants, je suis un éternel débutant.....................
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Henrard
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Lieu : france

Classement des meilleurs critiques: 29