Commentaire client

26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Heaven's Doors, 8 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : L.A. Woman (CD)
Ce disque est le dernier des Doors. Enfin, le dernier des Doors avec Morrison plus exactement... C'est surtout un mystère et un miracle.
Parce que quand ils rentrent en studio, les Doors sont plus ou moins finis, lessivés ... Leurs disques précédents sont de plus en plus douteux, des choses comme « Roadhouse Blues » ou « Touch me » ne suffisant pas à cacher la misère créatrice de leurs dernières productions. Et surtout les Doors n'existent que pour et par Jim Morrison. Qui ne va pas très fort... Exit l'éphèbe dionysiaque des débuts, et place à un poussah alcoolo, défoncé et barbu, entraînant souvent le reste du groupe dans des concerts tournant vite à la cacophonie pathétique. Les Doors ont manqué le rendez-vous de Woodstock dont les héros ont le vent en poupe, Led Zeppelin et tout un tas de formations très électriques tournent sans relâche aux States et font rugir amplis et guitares, les autres groupes historiques psychédéliques californiens implosent (l'Airplane), virent country (le Dead), Hendrix et Joplin sont morts. Quand commencent les séances de « L.A. Woman », les Doors font quasiment figure d'antiquités, de rescapés vestiges d'un autre temps ...
Le plus gros changement intervient au niveau du son, et envoie aux oubliettes la formule sonore jusque là immuable du groupe. Le producteur attitré depuis les débuts Paul Rothchild refuse le projet, et son assistant Bruce Botnick se retrouve à officier derrière la console. Les Doors font appel à un second guitariste, (Marc Benno) durcissant ainsi leur approche et « libérant » Krieger, et surtout à un bassiste (Jerry Scheff, sessionman chez Presley). Du coup, on entend moins Manzarek, ce qui est une bonne nouvelle, les lignes moelleuses de basse de Scheff ayant un rendu beaucoup plus roboratif que celles produites jusque là.
Le changement le plus marquant vient de la voix de Morrison. Servi pour le coup avantageusement par son embonpoint et ses abus multiples, il va tirer des tréfonds de son être une énorme voix grave, rauque, que l'on jurerait patinée par des décennies derrière le micro, alors qu'il n'a que vingt-sept ans.
Morrison, dans ses rares moments de lucidité, n'est tout de même pas au mieux de sa forme. Et quoi de mieux que le blues pour retranscrire ses états d'âme. « L.A. Woman » sera donc un disque noir, un disque de blues. Qui commence par un titre étonnant, inattendu de leur part, « The Changeling », allègre rythm'n'blues, suivi par un « Love her madly », sorte de country-rock avec l'orgue qui donne vers la fin une coloration tex-mex et sautillante. Tout ce qui va suivre sera beaucoup plus sombre, beaucoup plus lent, lourd, inquiétant, menaçant ... loin, très loin, des exercices blues auxquels le groupe s'était déjà livrés (remember le traitement épileptique de « Backdoor man » sur leur premier disque). L'influence claire de ce disque, c'est John Lee Hooker, et pas seulement à cause de la reprise de « Crawling king snake », tant les caractéristiques de la musique du vieux maître se retrouvent dans chaque plage.
« Car hiss by my window », ralenti à l'extrême, tire toute sa démesure de son tempo limite hébété et est pour moi le meilleur titre strictly blues du disque. « L.A. Woman » le morceau, est un boogie comme quarante générations de Canned Heat ne sauront pas en produire. Un titre hanté, vivant, toujours en perpétuel mouvement comme la vie urbaine qu'il décrit. Sur son final en forme de transe, Jim Morrison joue sur son anagramme hurlée (« Mr Mojo Risin' »). « L'America » est un autre blues hanté avec son intro reptilienne, et il faut attendre presque la fin du disque pour trouver une respiration, la douce ballade « Hyacinth House », qui passerait dans un tout autre contexte pour une inoffensive bluette. Enfin, last but not least, « Riders on the storm », peut-être bien le meilleur titre des Doors, met un terme au disque et un point final au rock psychédélique que les Doors avaient contribué à mettre en place.
Morrison, exilé à Paris pour fuir des poursuites judiciaires, est mort semble t-il sans jamais avoir entendu le mixage définitif de ce disque. Qui reste pour moi de très loin leur meilleur, le plus grand disque de blues fait par des Blancs, et accessoirement un des dix plus grands de cette chose donnée pour morte mais dont la dépouille bouge encore quelquefois, le rock ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-10 sur 31 de cette discussion.
Message initial: 10 août 10 10:14:30 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 août 10 10:14:48 GMT+02:00
Que c'est calme en ce moment..... Pourtant ils devraient rameuter du monde, ces dinosaures.....

En réponse à un message antérieur du 10 août 10 15:09:08 GMT+02:00
Je sais pas, les gens ils doivent bronzer, bloger, certains semblent avoir disparu corps et biens ...
Et pendant ce temps, benoit XVI est number one du top machin ...
Sale période, la misère totale ... on se croirait à un match de reprise de l'OM ...

En réponse à un message antérieur du 10 août 10 17:34:38 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 août 10 17:47:24 GMT+02:00
"on se croirait à un match de reprise de l'OM ..."

Je m'y attendais pas du tout à celle-là.... Ca y est, le PSG est champion de France.... au terme de la première journée..... comme chaque année en somme.....

Publié le 10 août 10 19:31:21 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 août 10 20:29:18 GMT+02:00
Je me garderai de jugement définitif sur la discographie des Doors...
Je n' aimais pas trop "The Soft Parade", maintenant je l' adore...
D' accord en grande partie sur cet album avec toi.

@+

P.S. Les V.U. passent plus...

En réponse à un message antérieur du 10 août 10 22:25:00 GMT+02:00
Vincent dit:
Passage amical. Belle chro j-pb !

Publié le 10 août 10 22:35:47 GMT+02:00
(N°6) dit:
Moins entendre Manzarek, ce n'est pas une bonne nouvelle. Non non non. Manzarek, c'est autant le son des Doors que Morrison. D'ailleurs si on ne goûte pas toujours forcément la "poésie" de Jimmy, le son de Manzarek compense largement.
Mais bon, l'album reste quand même terrible. Et "Riders on the Storm" est peut-être bien le meilleurs titre des Doors, on est d'accord.

En réponse à un message antérieur du 11 août 10 10:18:35 GMT+02:00
Hervé J. dit:
Belle chronique, qui donnerait envie de le racheter (ben ouais j'l'avais pas... aïe pas sur les doigts!). Mais je l'ai commandé y'a peu pour effacer cette honte. C'est vrai qu'un bassiste c'est quand même mieux que les pédales d'orgue,mais Manzarek est quand-même incontournable (trop prog?)

En réponse à un message antérieur du 11 août 10 17:37:34 GMT+02:00
Chat bleu, j'ai décidé un jour de ne plus écouter des doors que les deux premiers, absolutely live et celui-ci ... mais tu as probablement raison, si un jour je réécoute morrison hotel ou soft parade, je changerai peut-être d'avis ...

Vincent, ravi de ton retour ...

DeLano, on en avait plus ou moins parlé sur le american prayer de manzarek ... les trois instrumentistes des doors sont fortement marqués par le jazz ... densmore et krieger, bien que pas manchots, se mettent rarement en avant, alors on entend surtout manzarek, et effectivement, musicalement, le son des doors repose en grande partie sur lui...
il n'empêche qu'après la disparition de morrison, les deux disques des doors des trois survivants, ou leurs disques solos (je sais même pas s'ils en ont sorti d'ailleurs) sans parler de la "reformation" des doors, n'ont pas marqué les esprits ... sans morrison, les trois autres n'étaient rien ...

Hervé, manzarek, mais aussi krieger et densmore, quand ils se laissaient aller, avaient plutôt tendance à aller vers le jazzy ... morrison était beaucoup plus blues et rock'n'roll que les trois autres... du prog ? non, je pense que ça n'a rien à voir, ni dans le son, ni dans la construction des titres, que ce soit en studio ou en live, où ils basaient leurs effets plus sur la répétition des thèmes que sur la virtuosité ...

Publié le 11 août 10 18:57:43 GMT+02:00
fifi59 dit:
Le seul album des Doors que je possède ! VU amical !

En réponse à un message antérieur du 11 août 10 23:26:07 GMT+02:00
Bon choix, fifi ...
Merci du passage.
‹ Précédent 1 2 3 4 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Lester Gangbangs
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Classement des meilleurs critiques: 279