Commentaire client

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une claque atomique, 1 décembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alan Gilberty - Adams : Doctor Atomic (DVD)
Fréquentant assidûment les salles d'opéras, consommant une dose plus que raisonnable d'opéras en DVD, d'aucuns pourraient penser qu'on finirait par être blasé. Certes, mais là, on prend une énorme claque avec cet extraordinaire opéra de John Adams dont j'avoue ne pas être un amateur à tout prix par ailleurs.

Il y a un ensemble de raisons assez difficiles à réunir pour expliquer l'impact durable et multiple que produit cette oeuvre dans cette interprétation du Metropolitan.

Le livret d'abord. On ne soulignera jamais assez en quoi l'une des explications au renouveau incessant du genre au XX et XXIème siècles tient à la qualité des livrets. Finies les niaiseries et les invraisemblances dont regorgent les XVIII et XIXème siècles. Au diable les textes versifiés et ampoulés aussi peu naturels que possible. A l'eau les tragédies puisant leurs sources dans une mythologie en train de s'éteindre des meilleures mémoires. Place, en particulier ici, au concret, à l'histoire, à une analyse approfondie psychologique, sociale et historique des choses où les chanteurs, devenus aussi acteurs et surtout de très bons acteurs, se débattent dans un monde réel, proche des auditeurs.

Peter Sellars qui a signé le livret a concocté un véritable bijou. Un récit minutieux, quasiment à la minute, de la journée de l'été 1945 qui a vu le premier essai atomique se réaliser, après de multiples tentatives avortées et en dépit des pires conditions météorologiques possibles. Un récit des doutes, des angoisses qui s'emparent de l'équipe de scientifiques enfermés depuis trois ans, quasiment jour et nuit, pour accoucher d'un monstre qui allait changer pour toujours le monde. Un récit qui met aussi soigneusement en évidence les pressions politiques et militaires qui veulent la bombe, pas seulement pour faire capituler le Japon, vaincu d'avance, dans une guerre déjà gagnée après la déroute allemande en Russie mais surtout pour asseoir la domination future des Etats-Unis sur le monde face au danger rouge qui se profile. Un récit proche des textes historiques laissés par Oppenheimer (The Atomic Doctor)et qui intercale certains des poèmes hallucinés du savant dans lesquels s'expriment sa foi en Dieu, sa conscience de commettre une chose terrible, sa quête de pardon, sa recherche d'un exutoire face à une pression gigantesque, politique, financière et surtout morale qui s'abat sur lui. Un récit qui illustre aussi limpidement en quoi cette bombe, the gadget, est en train de faire exploser son couple avant de faire sauter le Japon.

La deuxième raison de ce miracle opératique tient dans la mise en scène à la fois inventive et sobre. Sur scène, le strict minimum. Une sorte de gigantesque calendrier de l'avent en bois où surgissent les personnages et les chanteurs, prenant un temps les postures les plus improbables pour symboliser ces milliers d'hommes, de femmes et d'enfants que la bombe détruira en figeant leur ombre avant qu'ils ne disparaissent à jamais. Une simple table à dessiner autour de laquelle virevoltent les scientifiques. Un lit qui symbolise la chambre à coucher, jouxtant ls scènes de la vie professionnelle, sans cloison pour mieux dire l'isolement, l'exclusion dans laquelle se trouve la femme d'Oppenheimer, sacrifiée pour la bombe. Une boule terrifiante, lardée de câbles et de boîtiers sur laquelle s'affaire une meute de techniciens procédant aux ultimes contrôles avant la mise à feu et qui plane en quasi permanence au-dessus de la scène comme la menace de fin du monde. Des projections d'images frappantes et essentielles sur des rouleaux qui sont remontés ou descendus et occultent ou non chacune des cases de l'immense boîtier en bois, illustrant la progression du Mal et préfigurant la destruction nippone. Et des éclairages travaillés, pourléchés qui sculptent une scène pour la plonger dans l'atmosphère idoine.

La troisième tient à la partition. Pour une fois, Adams a jeté aux orties ses parfois lassantes répétitions infinies. On est très loin de "Nixon in China" et bien plutôt dans une musique variée, très travaillée, très riche, très lyrique mariant chant, texte et Sprechgesang. Une musique souvent onirique quand les textes l'exigent, toujours proche du livret qu'elle souligne car c'est bien le texte qui guide l'opéra ici.

Les chanteurs enfin, tous idéaux avec une mention spéciale à Gerald Finley qui incarne son personnage et semble interpréter le rôle de sa vie, un rôle qui va à la perfection de sa voix (voir le très touchant solo de la fin de l'acte I où Oppenheimer crie ses angoisses à Dieu) et à son jeu d'acteur. Tous les rôles sont idéalement tenus, sans la moindre imperfection et avec une qualité de jeu d'acteurs qui frise l'inespéré. Sans oublier bien sûr la direction éblouissante d'Alan Gilbert.

Quand, en plus, tout cela est filmé avec une extrême intelligence, chaque plan ayant été conçu pour souligner l'action, mettre en évidence les pensées qui hantent les personnages au point de les agiter de tics nerveux, on a là tout simplement un DVD de génie absolument indispensable à tout digne amateur d'opéra. Vous ne pouvez pas manqer cela. A voir et à revoir tellement le tout recèle d'une incroyable richesse !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
 

Remarques

Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 28 nov. 12 10:48:05 GMT+01:00
VU. Commentaire intéressant d'une oeuvre contemporaine particulièrement saisissante, et bien interprétée, Finley est en effet remarquable.
Mais, "fini....etc", vous oubliez que l'histoire de l'art est un éternel recommencement, comme l'histoire de manière générale.
Cordialement.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.6 étoiles sur 5 (5 commentaires client)
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
EUR 16,04 EUR 15,73
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Lieu : France

Classement des meilleurs critiques: 47